AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Corinne Tresca (Traducteur)
EAN : 9782258069626
420 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (08/08/2007)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 188 notes)
Résumé :

Désespérée par la mort de son mari, Rebecca Brandt, réfugiée dans sa maison de Provence, est sur le point de mettre fin à ses jours lorsque surgit Max, le meilleur ami de son mari, qui déclare vouloir passer quelques jours de vacances avec elle. Il est accompagné d'un jeune couple d'étudiants, Marius et Inga, qu'il vient de prendre en stop. Rebecca oublie à leur contact son sinistre projet et leur propose de camper dans son jardin. Au bout de quelques jours,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  18 novembre 2015
C'est en parallèle et d'abord sans connexions entr'elles, que Charlotte Link propose au lecteur de suivre les histoires de Karen, mariée à Wolf, maman au foyer de deux enfants, plongée dans une grave dépression que son époux a par commodité, baptisée paranoïa ; de Clara, destinataire d'inquiétantes lettres anonymes qui bouleversent sa vie conjugale et maternelle épanouie, bien qu'elle ait renoncé à son travail après la naissance de Marie ; de Rebecca, enfin, qui après avoir occupé d'importantes fonctions au sein d'une association, s'est retranchée, retirée du monde, depuis la mort accidentelle de son mari, dans une maison de vacances isolée, absorbée par la préparation de son suicide. Les 2 premières vivent à Munich, la 3ème près du Brusc, (commune de Six-Fours) sur la Méditerranée.

Ces 3 femmes ne se connaissent a priori pas et vont pourtant se retrouver engluées dans la toile d'araignée littéraire que Charlotte Link tisse très serrée autour d'elles, pour nous donner à lire un bon thriller psychologique. le lien entr'elles, se présente sous la forme de Marius, étudiant fantasque, vélléitaire et énigmatique, qui se rend en auto-stop de Munich vers le sud de la France, pour y passer des vacances en compagnie de Inga, sa femme depuis deux ans. L'impur hasard des rencontres auto-stoppeuses fait que le couple croise la route de Maximilian. Coïncidence ? Peut-être, peut-être pas, Charlotte Link n'est pas une novice du thriller. Meilleur ami de Felix, mari défunt de Rebecca, il fonce aussi vite que le lui permet sa puissante Béhème, vers Rebecca, dont il s'inquiète de ne plus avoir de nouvelles. Les voilà tous les 3 en route vers le Brusc, destination ni meilleure ni pire qu'une autre pour les amoureux uniquement avides de sud.

Charlotte Link lâche parcimonieusement jusqu'à la 477ème page de son roman, des indices qu'elle retient et étire le plus possible, créant de ce fait quelques longueurs, donnant parfois la sensation au lecteur qu'il a un temps d'avance sur l'histoire. Il devra être très patient jusqu'au dénouement pour qu'enfin se révèle la complexité de l'intrigue au terme d'un suspens parfaitement maîtrisé, dénouement qui trouve ses origines dans un passé pas si lointain. L'invité de la dernière heure est le prétexte pour l'auteur de jeter un regard sans complaisance ni jugement, sur le fonctionnement des services sociaux censés protéger les enfants en danger, qui peut-être par manque de moyens, ou à cause des pressions institutionnelles subies et relayées par leur hiérarchie (ou les deux), ne peuvent effectuer correctement qu'une infime partie du travail qui s'avérerait, hélas, nécessaire.

Agréablement écrit, intéressant à lire, ma seule réserve concerne les sus-citées longueurs ou répétitions légèrement pesantes. Autant dire, pas grand chose !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
Annette55
  30 janvier 2020
Encore un excellent thriller psychologique de Charlotte L.: je suis admirative de la façon dont elle tient son lecteur en haleine de bout en bout.
On ne lâche pas cet ouvrage qui vous mène par le bout du nez ....
L'auteure creuse , cerne , tisse , avec finesse, bon sens et maestria les fils complexes , subtils, embrouillés de la galerie des différents personnages de plusieurs histoires qui se déroulent en parallèle, réunies en une seule à la toute fin, imprévisible , inattendue..
Leurs caractères respectifs, leurs destinées sont analysés , décrits avec une minutie psychologique remarquable tandis que le puzzle, cette curieuse toile d'araignée, prend forme...
Le lecteur s'imprègne des personnages devenus familiers au fil des pages .
C'est bien écrit, le roman se déroule entre Munich et la côte Varoise.
Différents thèmes sont abordés:
l'abandon et la perversité , les sévices de l'enfance massacrée, maltraitée,négligée, détruite, ballotée de famille de sang en famille d'accueil ,les traumatismes graves engendrés , les soubresauts de l'amour , ses folies, la dissimulation, la jalousie , les mensonges et les cachotteries , la haine, le deuil brutal impossible à surmonter , la douleur de souvenirs d'enfance qui peuvent engendrer la névrose et le déséquilibre, voire ....une certaine paranoïa.
On vit avec Greta et Fred, Inga et Marius, jeunes mariés, Karen et Wolf, au bord de la rupture , Clara et Bert, Agneta et Sabrina Baldini , Rebecca et Félix, un certain Maximilian , les lettres anonymes .....
Une très beau moment de lecture entre deux ouvrages compliqués .
Merci beaucoup à Sabine qui me l'a fait découvrir.
Je le recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          386
sabine59
  17 décembre 2019
Très bon thriller encore , de cette auteure allemande! Cette fois, l'intrigue se déroule non pas en Angleterre, mais en Provence et à Munich.
Ce qui me plaît toujours autant, c'est la finesse psychologique dont Charlotte Link fait preuve. Les personnages sont vraiment fouillés, interessants à observer, complexes. D'autre part, elle sait user nos nerfs et nous mettre sur de fausses pistes...
La construction du roman est un peu déconcertante au départ mais on s'y fait très vite: plusieurs personnages nous sont présentés , sans lien apparent. Karen, à Munich, accablée par le mépris de son horrible mari, et qui constate que quelque chose ne va pas chez ses voisins, tout reste bizarrement fermé... Rebecca, dans le midi de la France, isolée dans son chagrin, qui pense au suicide... Et deux jeunes étudiants, Inga et Marius, qui rejoignent en auto-stop la Provence... Il y a aussi ces lettres anonymes menaçantes , reçues par plusieurs femmes...
On se doute que plus on avance dans l'histoire, plus les pièces du puzzle s'assemblent. Je ne citerai que quelques thèmes présents dans le livre: la maltraitance des enfants, les obsessions amoureuses, la folie, le sentiment de culpabilité...
La fin est inattendue...Je poursuivrai mes lectures de cette auteure, c'est sûr ! Un bon moment de détente, entre deux lectures plus difficiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3410
asnico
  22 novembre 2016
L'invité de la dernière heure, c'est l'histoire de Rebecca, qui après la mort de son mari, décide de se changer les idées en partant se reposer dans son mas de Provence. Seulement, elle est tellement éprouvée qu'elle ne se sent pas capable de surmonter cette étape douloureuse et pense au pire. La solitude n'est pas forcément un bon remède dans ces moments-là...
C'était sans compter sur la présence de Maximilian, le meilleur ami de son mari, qui vient lui rendre visite de Bavière accompagné d'un couple d'autostoppeurs, Marius et Inga. Rebecca se sent soutenue et « reprend du poil de la bête » comme on dit.
Maximilian repart au bout de quelques jours et les autostoppeurs logent du coup chez Rebecca pour lui tenir compagnie un peu plus longtemps, étant donné qu'elle avait bien sympathisé avec eux et qu'ils sont venus en Provence pour les vacances.
Les choses se corsent au moment où Marius change de comportement et devient de plus en plus agressif, jaloux, surveillant chaque fait et geste d'Inga et de Rebecca. Il va perdre la tête et faire vivre aux deux femmes un véritable enfer...
Ce roman policier de Charlotte Link tient le lecteur en haleine jusqu'au bout, il n'y a pas de temps morts, on fait un petit voyage en Provence et la dimension psychologique des personnages est une fois de plus très bien décrite. Attention donc aux fausses pistes car chaque protagoniste ou presque a sa part d'ombre.
A lire pour tous les fans de thrillers psychologiques !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MissG
  05 novembre 2010
C'est le premier livre de Charlotte Link que je lisais et j'ai adoré !
Tout y est bon : l'écriture est fluide, l'histoire captivante et sombre, il y a une ambiance qui se dégage du livre et ce dès les premières phrases, une galerie de personnages intéressante, c'est un vrai plaisir de lire un tel livre.
L'auteur a choisi de commencer avec plusieurs personnages dont on ne comprend pas pendant longtemps les liens qui existent entre eux.
Pendant ce temps Inga et Marius voyagent dans le sud de la France et finissent par arriver chez Rebecca qui veut en finir avec la vie suite à la mort de son mari.
Mais voilà, Marius finit par révéler une facette totalement inconnue de sa personnalité et qui surprend tout le monde, à commencer par sa femme qui se demande pourquoi il voue une telle haine à Rebecca.
A partir de ce moment le suspens ne cesse de s'amplifier et ce grâce au personnage de Inga.
Il y a beaucoup de rebondissements et la fin est surprenante, je ne m'y attendais pas du tout.
C'est un excellent livre que je ne peux que conseiller.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   09 novembre 2015
Pourquoi tant de gens se mentent-ils à eux-mêmes quand ils sont pris dans une histoire alors qu'au fond ils savent parfaitement qu'ils ne s'accordent pas du tout avec le compagnon ou la compagne qu'ils ont choisis ? Par peur de rester seuls.

Page 200 - J'ai lu
Commenter  J’apprécie          350
namelessnameless   08 novembre 2015
Mais la laideur et la vulgarité avaient peut-être ceci de caractéristique qu'elles écrasaient tout de leur supériorité, qu'elles prévalaient jusqu'à rendre le beau et le délicat invisibles.

Page 56 - J'ai lu
Commenter  J’apprécie          220
Annette55Annette55   29 janvier 2020
«  De petits triangles de mer d’un bleu intense surgissaient de temps à autre dans l’échancrure des arbres ou des rochers. Le soleil jouait dans le feuillage argenté des oliviers séculaires , aux troncs noueux et à la ramure tourmentée, qui jalonnaient le bord de la route .. »
Commenter  J’apprécie          92
Annette55Annette55   30 janvier 2020
«  À l’ouest, un ruban de lumière rouge embrasait l’horizon ,mais la nuit tombait déjà sur les terres et en bas, dans la crique ,la mer était noire et mystérieuse . Ce ne serait plus long avant que les premières étoiles filantes apparaissent sur le velours noir du ciel nocturne . »
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   02 juin 2015
Les gens, bien sûr, ne cherchaient qu’à faire part de leur amitié et de leur compassion, mais, à partir du moment où Félix était mort, tout ce qu’elle avait pu entendre lui avait paru faux. Parce qu’ils étaient incapables de soupçonner l’ampleur de son chagrin, parce que tout le bien qu’ils lui voulaient n’était jamais à la hauteur de ce que signifiait pour elle la perte de son mari. La fin de Félix marquait sa fin à elle. Mais qui aurait pu le comprendre ? Le plus dérisoire était ce la vie continue cent fois répété. Foutaises, aurait dit Félix. Non, la vie ne continuait pas. On pouvait encore respirer, manger, boire, sentir son cœur battre et être quand même mort. Mais il lui avait toujours paru inutile d’essayer d’expliquer ça à qui que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1913 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..