AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2814503219
Éditeur : publie.net (01/01/1900)
Résumé :
(édition numérique)
Howard Phillips Lovecraft est mort le 15 mars 1937, il avait 47 ans. Même dans sa ville natale, ses livres sont classés "horreur". On n’oserait pas, pour le fantastique de Poe et Borges, ce genre de relégation.
D’abord une traduction nouvelle, qui rende hommage à sa langue, sa syntaxe.

Un mode de diffusion qui revienne au plus près de ses propres interventions dans les magazines, et notamment les Weird Tales : un same... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
dancingbrave
  02 septembre 2012
Thème lu et relu ; le vampirisme.
Ce texte ci quoique parfaitement prévisible sort néanmoins des clichés classiques et, ma fois, s'en trouve un peu moins ininterressant.
Commenter  J’apprécie          52
Le_chien_critique
  14 juillet 2016
Depuis 2010, François Bon travaille à de nouvelles traductions des récits de Lovecraft.Voici un des fruits de ce travail Pourquoi retraduire Lovecraft ? François Bon trouvait que les anciennes traductions avaient pris beaucoup (trop) de liberté avec la texte d'origine, il a donc décidé de s'atteler à la tache en respectant au plus près la lettre et le style de Lovecraft. Pour exemple, cela donne Les montagnes de la folie pour le titre Les montagnes hallucinées. En anglais : At the mountains of madness. Je ne rentrerai pas dans le débat traduction littérale / traduction libre, au lecteur de choisir ce qui lui correspond le mieux.
Ici, texte classique sur le thème de la maison maudite, lovecraft y ajoute un hommage à Edgard Allan Poe et à sa ville de Providence.
Un peu lent à se mettre en place, mais le thème est respecté.
Lien : http://lechiencritique.blogs..
Commenter  J’apprécie          30
HollyBeth
  08 mars 2016
Je voulais découvrir l'univers de l'un des maître de l'épouvante les plus réputés, H.P. Lovecraft et je ne suis absolument pas déçue. L'univers qu'il a crée est angoissant et sombre, sa plume est fluide et entraînante. Cependant, contrairement à ce que j'imaginais, cette nouvelle ne m'a pas terrifié (on verra si je fais des cauchemars cette nuit) et j'ai parfois eu du mal à suivre l'enchainement assez complexe de cette nouvelle.
Commenter  J’apprécie          00
brigetoun
  16 mai 2010
Un ton de récit presque corseté. Un grand charme, et l'histoire la plus horrifiante qu'il est possible d'imaginer. Un grand plaisir et un brusque frisson.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   16 mai 2010
Il revint indemne, se maria en 1814, et devint père cette mémorable nuit du 23 septembre 1815, quand cette si grand bourrasque poussa les eaux de la baie sur la moitié de la ville, et qu'on vit un grand sloop flotter dans la rue Wastminster, de telle façon que ses mâts, heurtant les fenêtres des Harris, semblaient symboliquement affirmer que le nouveau-né, Welcome, serait aussi un marin.
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   06 novembre 2011
Le côté sud de la maison, contigu à Benefit Street mais loin au-dessus de son niveau, formait une terrasse sur un haut remblais de pierre moussue, où s’insérait un escalier de marches étroites conduisant comme à travers un canyon vers la partie supérieure et sa pelouse galeuse, restes de murs et vieilles briques, et tout l’attirail des jardins non entretenus, pots de grès brisés, bouilloires démantelées tombées de leur trépied noueux, et autre bazar évacué de la porte battue aux vents avec son fanal cassé, ses pilastres ioniques pourris et le fronton triangulaire mangé aux vers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   16 mai 2010
Elle s'éleva au-dessus de ces tracés anthropomorphes du moisi dans la cheminée ; une vapeur subtile, maladive mais lumineuse qui, alors qu'elle restait suspendue et tremblante dans l'humidité sembla développer les vagues et choquantes suggestions d'une forme s'estompant progressivement puis disparaissant dans l'obscurité de la grande cheminée avec cette odeur fétide dans son sillage.
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   16 mai 2010
Avec l'approfondissement du trou, d'environ six pieds carrés, l'odeur diabolique augmenta, et je perdis tous mes doutes sur le contact imminent avec la chose infernale dont les émanations avaient été le fléau de cette maison pendant un siècle et demi. Je me demandais à quoi cela pourrait ressembler - de quelle forme et quelle substance ce serait, et quelle grandeur cela avait atteint après s'être si longtemps nourri de tant de vies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Howard Phillips Lovecraft (110) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Howard Phillips Lovecraft
A l'occasion du festival "Imaginales" à Epinal, rencontre avec S.T. Joshi autour de son ouvrage "Je suis Providence : vie et oeuvre de H.P. Lovecraft." aux éditions ActuSF
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2298792/s-t-joshi-je-suis-providence-vie-et-oeuvre-de-h-p-lovecraft-volume-1
Notes de Musique : Youtube Audio Library.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Howard Phillips Lovecraft

Quelle est sa nationalité ?

Anglaise
Galloise
Américaine

5 questions
151 lecteurs ont répondu
Thème : Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre