AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811219796
345 pages
Éditeur : Castelmore (20/04/2016)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Il était une fois une jeune fille sans histoire. Son père, son prince et ses amis la trahirent, alors elle décida de les détruire.

Adelina veut se venger de tout ce que sa famille, ses amis et ses ennemis lui on fait subir. On l'appelle désormais le Loup Blanc.
Après avoir fui Kenettra avec sa sœur, la jeune femme décide de rechercher de nouveaux alliés pour monter sa propre confrérie d'Elites et détruire l'Inquisition.
Mais son pouvoir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Melissa-Macy
  12 mars 2017
Après la mort d'Enzo, Teren , contre l'assentiment de sa Reine, décide de persécuter tous les Malfettos du royaume de Kenettra. De son côté, Raffael emmène les Dagues se réfugier dans le royaume de Baldain, près de la Reine Maeve, leur alliée. Ensemble, ils projettent de ressusciter Enzo et d'attaquer le royaume de Kenettra pour renverser Guillietta sans savoir qu'Adelina, dans le Royaume de la Nuit, envisage elle aussi de recruter une armée pour se venger de la reine et prendre sa place... Dans ce climat de vengeance et de lutte de pouvoirs, les amis d'hier deviennent les ennemis d'aujourd'hui et tous les coups sont permis.
Dès le début de ce tome, l'auteure nous plonge dans l'action et la stratégie.
Si Adelina choisit d'essayer de conquérir le soutien d'Elites légendaires pour constituer son armée, Raffael, lui, s'appuie sur ses anciens alliés. Et tandis que la jeune fille se lance dans une quête où elle devra faire étalage de ses dons pour parvenir à ses fins, le consort accepte de vendre son âme à la Reine Maeve afin de rétablir ses rêves : placer Enzo sur le trône de Kenettra, tout en sachant que ce dernier, revenu du royaume des morts, ne sera plus qu'un pantin aux pouvoirs immenses. Dans un troisième temps, à Kenettra, Teren, bafoué par sa Reine à laquelle il n'obéit plus, ronge ses sombres pensées. Et la vengeance devient le leitmotiv de tous nos personnages pendant que la jalousie alimente les rancœurs...
Dans ce tome, on retrouve Adelina telle que nous l'avions laissée : isolée, marginalisée, assaillie par un pouvoir grandissant qu'elle peine à contrôler et qui la conduit peu à peu vers la folie.
Raffael, quant à lui, sort de son rôle de recruteur pour devenir ce "mendiant" prêt à tout pour rétablir son rêve, désormais inaccessible, de voir Enzo monter sur le trône. Dans son combat, il n'hésite pas à sacrifier son Roi, son Amour, pour contrer les projets de Teren et d'Adelina. Au cours de sa quête, il confie au lecteur son enfance, son parcours ainsi que ses faiblesses. Nous comprenons mieux ses choix , emprunts de jalousie et nous le découvrons sous un jour plus manipulateur, presque intriguant.
Teren perd ici de sa superbe. Destitué par sa Reine de ses fonctions de Grand Inquisiteur, il s'enferme dans son "racisme" à l'égard des Malfettos avant de virer de bord pour soutenir la cause d'Adelina par pure vengeance à l'encontre de la Reine.
Hormis ces trois grands héros, La Société de la Rose nous permet de mieux faire connaissance avec d'autres personnages, comme Lucent, Maeve ou Violetta.
Nous rencontrons également Magiano, cet imitateur un peu voleur qui tente d'épauler Adelina, et de Sergio, le faiseur de pluie rejeté par les Dagues.
Avec La Société de la Rose, Marie Lu choisit d'appuyer son roman sur la vengeance et la jalousie en utilisant les faiblesses de ces trois grands héros pour faire basculer l'histoire dans une ambiance sombre et machiavélique où la morale recule à chaque instant.
Le défaut majeur de ce livre est qu'il ne se passe pas grand chose dans ce volet pourtant conséquent... Et les seules actions conduites sont trop prévisibles...
Alors pourquoi ai-je tout de même adhéré à ce récit ? Pour son style simple mais indéniablement bien travaillé. Pour la profondeur psychologique des personnages aussi. Est-ce cependant suffisant pour continuer l'aventure ?
Seul le troisième et dernier tome me permettra de répondre à cette question. Une chose est sûre, j'attends de lui qu'il me transporte dans une bataille finale extraordinaire pour propulser cette œuvre vers le suspense qui lui manque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnjoyBooks
  25 mai 2016
Young Elites – Tome 2 : La confrérie de la rose de Marie Lu.
(Genre : Science-fiction, YA)
Editions : Castelmore
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 20 avril 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : The Young Elites, Book 2 : The Rose Society.
Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 1 !) : Adelina veut se venger de tout ce que sa famille, ses amis et ses ennemis lui ont fait subir. On l'appelle désormais le Loup Blanc. Après avoir fui Kenettra avec sa soeur, la jeune femme décide de rechercher de nouveaux alliés pour monter sa propre confrérie d'Élites et détruire l'inquisition. Mais son pouvoir la dépasse et elle est son pire ennemie… Saura-t-elle résister à la noirceur dans laquelle elle puise sa force ou succombera-t-elle à une folie destructrice ?
Mon avis : J'ai lu ce livre en lecture commune avec Emilie du blog : Emi-livres. Ça a été un réel plaisir de lire en ta compagnie, surtout avec ta passion mordante de la littérature. Vous le savez j'ai lu le tome 1 il y a peu de temps et je l'avais adoré ! J'avais hâte de me replonger dans cet univers sombre, de suivre une héroïne méchante… La couverture reste dans la même ligne que le 1 et c'est parfait ! On sent dans le regard de cette couverture une envie et une détermination qui animent tout le bouquin ! Au final même si c'est un tome 2 de transition, j'ai passé un excellent moment.
J'ai de suite accroché au début. Repartir dans cet univers si particulier m'a fait un bien fou. On est directement propulsé avec Adelina et sa soeur Violetta… à la recherche d'alliés. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler mais la magie se fait sentir, les alliances vont être de la partie. Et chacun va devoir s'affirmer pour atteindre son but. En 40 pages on a aussi le point de vue d'un autre personnage et ça ajoute du piquant à l'intrigue. J'ai été pris dans l'histoire, ma curiosité n'a pas résisté à l'attrait du roman… et j'ai continué !
Adelina est un personnage que j'adore ! Tellement forte et à la fois tellement fragile avec ses pouvoirs instables. Sa noirceur, son coeur sombre ainsi que sa vengeance sont incroyables. J'aime cette fille par sa capacité à vouloir toujours aller de l'avant. A jauger les personnes, à les questionner, à être franche et surtout à se fier à son instinct. Mais je l'aime aussi parce que c'est une fille qui reste humaine malgré son côté méchant. Elle a des remords, des doutes et des hésitations sur les choix qu'elle doit entreprendre. C'est une héroïne complète. Et sa soeur… j'ai un coup de coeur sur elle depuis le tome 1 ! Violetta est sans cesse présente pour Adelina. Et c'est super touchant. Dans ce tome 2 il y a de nouveaux personnages tout comme des anciens. le plus intéressant… c'est de les découvrir et de se laisser porter.
Bien que ce soit un tome 2 de transition, il y a un rythme intéressant au récit. Certes on n'avance pas beaucoup mais les personnages ne cessent de bouger. Ils changent de territoire, voyagent, utilisent leurs pouvoirs et on aime ça ! Après je dirai que l'action en elle-même n'arrive qu'à la moitié du roman. L'auteure construit son intrigue, la tisse, y met de solides bases pour avoir un final grandiose. Comme dans le tome 1 c'est une histoire qui monte crescendo au niveau de l'action. Mais je peux vous dire qu'entre les remises en questions, les coups bas et les alliances, vous n'allez pas vous ennuyer. Surtout avec l'alternance des points de vue.
L'univers est top, top, top ! C'est pour moi le gros point fort du roman. L'auteure connaît ses personnages et leurs capacités. La magie est plus présente dans ce 2ème volume. C'est aussi beaucoup plus sombre, plus ténébreux et c'est bon de s'en délecter. Je le répète mais pour moi on est limite avec de la fantasy, Marie Lu a construit un monde vraiment impressionnant. Des règles, des coutumes, des interdits et on est plongé au coeur de cette bataille. On est aussi dans la stratégie, dans la réflexion afin de faire tomber ses ennemis. Et tout le long du roman on est là, à se demander si Adelina va réussir ou pas… Et puis hop, l'auteure nous balance une petite bombe sans qu'on s'en aperçoive. Bravo !
L'écriture est vraiment intéressante. On s'immerge dans le récit, on visualise les pouvoirs des uns et des autres, les paysages ainsi que les scènes d'actions. C'est vraiment appréciable. Marie Lu nous offre un final grandiose ! Beaucoup d'actions, des retournements de situations et une fin limite triste malgré… hop, je ne dirai rien ! Mais après avoir refermé le livre on n'a qu'une hâte, lire le tome 3 pour enfin avoir le fin mot de l'histoire. Pfiouuuu que d'émotions ! C'est une série que je vous recommande. Si vous voulez rencontrer les ténèbres d'Adelina, foncez !
Ma note : 8/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesPetitsMotsDeCi
  28 avril 2016
J'avais plutôt bien aimé le tome 1 même s'il me manquait certaines choses pour l'apprécié complètement. J'avais donc pas mal d'attente concernant ce deuxième tome et malheureusement mes attentes n'ont pas été comblées. J'avais trouvé le premier tome assez sombre et j'étais loin de me douter que ce tome le serait mille fois plus et je n'exagère pas du tout.
Ce deuxième tome, reprend très peu de temps après la fin du tome 1. Comme pour ce dernier, Marie Lu a décidé d'écrire plusieurs points de vue, celui d'Adelina, de Raffaele, de Teren et de Maeve.
Adelina, accompagnée de sa soeur quitte Kenettra pour partir à la recherche d'autres élites afin d'obtenir sa vengeance. Dès le début, on sent qu'Adelina est comme hantée et elle est rongée par la culpabilité à cause de ce qu'il c'est passé à la fin du tome 1. Dans le tome 1, j'avais trouvé le personnage d'Adelina très intéressant, ce n'est pas commun d'aborder cette psychologie là chez un protagoniste. Dans ce tome, on ne sait toujours pas à quoi s'attendre avec elle, elle est instable et c'est finalement ce côté-là qui m'a dérangé pour le coup et je ne peux pas dire que je l'ai franchement apprécié parce que j'ai eu vraiment du mal à la comprendre. Je trouvais au final que ça allait trop loin et cela ne devenait plus intéressant à mes yeux comme ça l'a été pour le tome 1. Je n'ai pas apprécié Adelina, mais il n'y a pas qu'elle malheureusement, quasiment tous les autres... Raffaele était mon personnage préféré dans le tome 1, je ne l'ai tout simplement pas reconnu ici et je n'ai pas compris ses choix. En fait, tous les personnages perdent de leur humanité dans ce tome 2, ils sont froids et du coup je n'ai pas pu les apprécier, ni les comprendre. Teren, le grand Inquisiteur m'a semblé un peu plus menaçant que dans le premier tome, il fait un peu peur dans sa manière de voir les choses. On découvre Maeve dans ce tome, que l'on a entraperçu à la fin du tome 1. Maeve est reine depuis peu à Baldain et je ne sais pas trop quoi penser d'elle. Je pense qu'elle profite juste de la situation actuelle. Violetta, la soeur d'Adelina se laisse un peu trop diriger par sa soeur, mais d'un côté on peut la comprendre, car sa soeur est sa seule famille. Elle ne sait juste pas comment réagir dans cette histoire, mais je pense qu'elle reste le personnage le plus sensé. le seul personnage qui se démarque à mes yeux, c'est sans doute Magiano qui évolue au cours du roman et qui m'a fait de la peine. C'est le seul qui a su provoquer chez moi une émotion autre que de la colère que j'ai éprouvé pour les autres personnages.
Dans ce tome le problème c'est qu'on a de tous les côtés cette rivalité et/ou cette haine et on ne peut pas déterminer qui a raison ou qui a tort, on est complètement perdu. de plus, leurs méthodes sont barbares. Ils défendent une cause qui leur semble juste, mais leur manière se ressemble beaucoup au final. du coup, je suis assez sceptique quant au troisième et dernier tome, mais je me demande vraiment comment Marie Lu va conclure cette saga.
J'avais trouvé extrêmement sympathique l'univers avec son côté Renaissance italienne mélangé un peu à de mythologie, mais il n'est quasiment plus abordé, ce qui m'a gêné pour me plonger dans ma lecture. Je n'arrivais plus à m'imaginer ce monde. de plus, je pense toujours qu'une carte, n'aurai pas été de trop ici pour nous situer d'autant plus que nos personnages voyagent dans ce tome.
On sent énormément que ce tome 2 est un tome de transition. Certes, il se passe pas mal de choses, on a de l'action, des révélations, mais ça ne m'a pas suffit, je n'ai pas accroché à l'histoire, ni aux personnages. de plus, le point de vue d'Adelina est celui le plus présent et comme j'avais beaucoup du mal avec elle, m'a lecture a été plutôt difficile, j'avais l'impression de ne pas avancer. Ce tome était sans doute trop sombre et lourd, il ne doit pas être fait pour moi. Parce que c'est clair qu'il faut s'accrocher pour lire ce livre et y être préparé, alors peut-être aussi que je n'étais pas d'humeur à lire ça en ce moment, je ne sais pas. J'ai un peu du mal à déterminer ça à chaud pour le moment.
En bref, ce deuxième tome c'est révélé être une lecture plutôt difficile pour moi. J'ai beaucoup peiné à le lire à cause de toute cette noirceur qu'il contient. On ne peut pas dire qu'il soit mauvais, l'action et les révélations sont présentent, juste que ce livre n'est pas fait pour moi. Je ne sais pas pour le moment si je terminerai cette saga, quoi que cela m'embête un peu, je n'aime pas laisser tomber des sagas. D'autant plus que je suis intriguée de savoir comment Marie Lu va conclure cette saga, mais ce côté hyper sombre me freine beaucoup, donc peut-être, je verrais bien.
Lien : http://lespetitsmotsdeci.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitegiboulee
  27 avril 2017
Une suite d'une intensité et d'une noirceur folles....
Marie-Lu est une Elite, une Magicienne des mots qui hypnotise l'âme.....
Impossible de lâcher ce 2e opus une fois les 1ères lignes parcourues....
La Confrérie de la Rose me fait penser aux Fleurs du Mal de Baudelaire et de nombreuses analogies résonnent entre ces deux oeuvres si pourtant différentes l'une de l'autre : la beauté dans le Mal, la force dans la laideur, la luminosité dans les ténèbres, la fascination dans la cruauté....
C'est cette complexité - sans manichéisme simpliste - qui est fascinante et terrifiante à la fois. Tous les personnages ont une part d'ombre , de mal et de sadisme qui côtoie la soif de loyauté, de justice et de reconnaissance. Même les plus ténébreux d'entre eux, comme Teren, ont un charisme incroyable et séduisent, au-delà de leur folie fanatique.
Adelina acquiert une force "d'existence" rarement égalée dans la création d'un personnage de fiction : elle palpite sous chacune des lignes du roman, comme les voix palpitent en elle....on est absorbé, comme elle, par cette vague de folie et de mal qui la ronge mais contre laquelle elle lutte malgré tout..... je l'avais déjà mentionné dans ma critique du 1er tome, mais il est peu courant d'avoir une héroïne si noire, flirtant avec démence et machiavélisme....et cela fait mouche, évidemment.
Adelina est forte, profonde, quasi réelle, comme ses illusions....
Tous les personnages l'entourant dégagent une prestance incroyable et "charment" le lecteur au sens littéral du terme : difficile de résister à des personnages comme Raffaele ou Enzo....
Comme Baudelaire l'avait si magnifiquement dépeint dans son recueil poétique, du Mal naît la Beauté....
Un tour de maître pour une littérature Young Adult qui mêle de manière quasi magique poésie et un univers entre X-Men et Assassin's Creed....
A la fin du livre, je me suis sentie seule et vide, comme Adelina sur son trône....
Je vais me jeter avidement sur le tome 3 dès ce soir....
Oui, Marie-Lu, vous êtes une Elite, la Magicienne des mots....
J
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Amindara
  10 octobre 2019
Autant j'ai été emballée par la lecture du premier tome de Young Elites, autant celui-ci me laisse sur une impression plus nuancée.
L'histoire se poursuit. Nous continuons à suivre Adelina dans son cheminement avec, cette fois, plus qu'une idée en tête : se venger de tous ceux qui lui ont fait du mal. En tête de liste les Inquisiteurs et leur chef Teren, mais aussi les Dagues, ses anciens amis qui l'ont chassée de leur groupe parce qu'ils avaient peur de sa noirceur.
Contrairement au premier tome où j'avais l'impression que les événements s'enchaînaient sans nous laisser de répit, j'ai eu la sensation de piétiner un moment sur place avec celui-ci avant qu'il ne se passe quelque chose. Nous savons qu'une guerre se prépare. Dès le début, nous avons une vision de ce qu'il va se passer par la suite. Mais cette suite tarde à venir, s'efface devant les préparatifs.
Autre chose qui me laisse un peu sur la réserve, c'est l'évolution d'Adelina. Dans le tome 1, on n'arrivait pas trop bien à définir si elle était gentille ou méchante. Alors bien sûr, elle ne pouvait pas être tout l'un ou tout l'autre, mais j'aimais la façon dont sa noirceur contrebalançait son envie de faire quelque chose de bien. Ici, Adelina sombre davantage dans la noirceur et si elle a envie de faire le bien, on s'en rend de moins en moins compte. On la voit, de plus en plus dévorée par l'ambition et l'envie de vengeance. On la voit se repaître de la peur qu'elle inspire. Adelina est un personnage sombre et je commence à me demander si elle est bien le genre de personnage que les ados peuvent apprécier. Personnellement, j'aime les personnages un peu sombres, mais j'aime surtout quand on les voit évoluer dans le bon sens, s'en sortir et devenir des gens biens. Ici, ça me semble très mal parti. C'est aussi pour ça que j'ai du mal à réellement apprécier Adelina.
J'attends de voir le tome 3 et la conclusion de Marie Lu va donner à tout ceci. Mais clairement, à moins d'un final exceptionnel, ce ne sera pas ma trilogie préférée de cette autrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CaillouGrisCaillouGris   15 mai 2016
- Tu sers bien les dieux, la félicite-t-il.
- Merci, monsieur, répond la petite, rayonnante.
Teren pose doucement la main sur sa tête et lui fait signe qu'elle peut vaquer. Il la suit des yeux tandis qu'elle se hâte de rejoindre le garçon.
Tel est le monde pour lequel il se bat pour protéger, qu'il cherche à protéger des monstres dans son genre. De nouveau, il lève les yeux vers les statues, certain que ce sont les dieux qui lui ont envoyé ces enfants pour lui dire ce qu'il doit faire. J'ai eu raison. Il le faut. Maintenant, il ne lui reste plus qu'à convaincre Giulietta qu'il agit ainsi pour le bien du trône, et pour le sien. Parce qu'il l'aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitegibouleepetitegiboulee   26 avril 2017
La main de la reine se détend sur sa cape. Je perçois l'énergie scintillante qui l'enveloppe - les fils de lumière qui se ternissent , l'abandonnant pour s'éparpiller dans l'atmosphère et se mettre en quête de l'océan mort.
Commenter  J’apprécie          20
limaginariumlimaginarium   02 juin 2018
Les agresseurs finissent par céder à la panique. Plusieurs d’entre eux s’enfuient tandis que d’autres se recroquevillent contre le mur, paralysés. Le chef tente de prendre ses jambes à son cou. Je découvre mes dents. Puis je le fouette avec les milliers de lignes écarlates, tirant dessus aussi fort que possible pour qu’il sente les filaments le brûler et lui taillader la chair comme des lames de rasoir. Ses yeux manquent lui sortir des orbites ; il s’écroule en hurlant. Je resserre mon cocon meurtrier autour de lui telle une araignée enfermant sa proie dans de la soie. Tu as l’impression que mes fils te lacèrent la peau, pas vrai ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitegibouleepetitegiboulee   26 avril 2017
Le jeune garçon se tourne vers moi. je perçois l'énergie ténébreuse qui enfle en lui, bien plus terrifiante que tout ce que j'ai jamais senti en moi. Mon obscurité est une couverture qui dissimule les taches de lumière dans mon coeur. Lui...Son obscurité est son coeur. Il n'y a de lumière nulle part en lui.
Commenter  J’apprécie          10
Emimi06Emimi06   31 mai 2016
"On me rapporte que tu pleures dans ton sommeil. Ne déplore pas notre séparation, mon Amour, car nous seront très bientôt réunis."
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marie Lu (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Lu
Du 25 au 29 juin 2018, c'est la #GrosseOP, avec chaque jour une sélection de 100 ebooks à 0,99 ? ! Cette année, pour accompagner la #GrosseOP, on vous propose de participer à notre jeu de la #Grossebattle ! le principe ? Chaque jour, nous vous présentons chacune un ebook de la sélection quotidienne en vidéo. Vous pourrez ensuite voter pour le livre qui vous a le plus convaincu et participer ainsi à un tirage au sort à la fin de semaine pour tenter de gagner une Bookeen Saga bleue avec les 5 ebooks gagnants. Pour participer au tirage au sort, rdv ici : http://unbouncepages.com/grossebattle/ Bonne chance !
----------------------------------------- Les livres dont nous parlons dans cette vidéo : - Young Elites de Marie Lu : https://bit.ly/2K8RZI6 - Un sac de Solène Bakowski : https://bit.ly/2toC7XJ - Les 100 titres du jour 2 : https://bit.ly/2lnlkkc
----------------------------------------- Les musiques utilisées dans cette vidéo sont sous licence CC : - Back to the Woods de Jason Shaw https://bit.ly/2mGO6hC - MOUNTAIN SUN by Jason Shaw https://bit.ly/2M7JTgq
----------------------------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
+ Lire la suite
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox