AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782366260182
176 pages
Éditeur : Christophe Lucquin (21/08/2014)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Le gardien d’une grotte raconte sa vie extravagante, reclus sur une colline où tout afflue, converge, recommence. L’audacieux misanthrope s’affranchit du siècle : les lois de la famille, de l’Histoire, de la vraisemblance comme de la ressemblance sont peu à peu abolies.Dans Grotte, l’ombre d’un idéalisme excitant et salvateur se profile.
La liberté conquise par le narrateur fait écho à celle de l’auteur : Amélie Lucas-Gary se permet beaucoup et livre un roma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
MarianneL
  24 novembre 2014
Voici un roman étonnant auquel on s'attache immédiatement, les mémoires du gardien d'une grotte, qui présente de fortes similitudes avec celle de Lascaux, également ornée de peintures pariétales, découverte durant la seconde guerre mondiale, et fermée au public pour éviter sa dégradation avec la réalisation d'un fac-similé à proximité.
«Je suis le gardien d'une grotte, je vis juste au-dessus. Dessous, c'est creux, étroit, frais, humide et silencieux. Je me répète souvent ces mots ; ils résonnent et réconfortent ma solitude.»
Ce gardien reclus au sommet de sa colline, et qui va jouir d'une longévité inespérée dans cette fonction, raconte ses aventures vues du ventre de la grotte, miroir des obsessions et peurs de l'époque actuelle, et de toutes les fantasmagories de la grotte-matrice.
«Je veux transmettre le souvenir de cette vie en retraçant ici certaines de mes aventures les plus folles. Vue d'une petite grotte, repli isolé dans le creux d'une colline, cette histoire donnera pourtant une idée de l'époque agitée que nous avons traversée, et dont vous avez peut-être entendu parler. Qui connaît le temps qui me lira ?»
Obsessions de la ressemblance et de la copie, volonté de se nourrir de la célébrité de la grotte, protection contre les menaces diverses d'une société mondialisée…, chaque nouveau chapitre nous transporte en terrain inconnu, réaliste, onirique, fantastique, ou simplement décalé et drôle, tandis que la modeste ambition solitaire du gardien se modifie, et que son désir protéiforme de protéger la grotte ou de façonner sa légende grandit.
«Au fil des ans, sans qu'il y eût de passage souterrain, la grotte devint ma cave. Dans les caves, on séquestre les petites filles, on enterre des cadavres, on perd ses illusions, on réalise ses fantasmes, on cache ce qu'on refuse de voir, on range ce qu'on veut garder oublie, on imagine le pire. C'est souvent dans les vieilles maisons qu'il y a des caves. C'est souvent elles qui y sont les plus anciennes. C'est largement le cas ici.»
Avec une écriture limpide, Amélie Lucas Gary réussit un premier roman très réjouissant, avec ce gardien surprenant qui semble être une métaphore de l'artiste en devenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YvPol
  18 septembre 2014
Un premier roman décalé, mi-sérieux-mi-ironique. Enfin, plutôt une suite de petits chapitres mettant en scène la grotte et le gardien, comme de petites nouvelles avec unité de lieu et de narrateur. Celui-ci traverse les époques, tel un immortel, abreuvé à une source de jouvence, il accueille donc énormément de gens différents. Amélie Lucas-Gary s'inspire de faits réels, on ne peut évidemment que penser à Lascaux et ses fac-similés, mais pas seulement. Il y a la visite de la Première dame, avec son Président de mari (souvenez-vous de la visite de l'ancien président à Lascaux en 2010), le mouvement des Irrités, Philippe Bouvard, ... Ces faits ou personnages réels sont une base à partir de laquelle l'auteure construit une histoire irréelle parfois saugrenue. Bref, une galerie folle et éclectique.
Au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecture, je me disais que c'était bien sympathique mais finalement assez vain, et puis, petit à petit, le manque de profondeur ressenti (le comble pour une grotte !) s'estompe et laisse place à des réflexions plus intéressantes sur sa place dans la société, la manière de vivre, la liberté. La grotte est omniprésente, tour à tour lieu de vie, de mort, d'éternelle jeunesse et d'amour (qui m'a immédiatement fait penser à Monde profond d'Eric Pessan)
Un roman loufoque, drôle, absurde qui se lit très agréablement servi par une langue travaillée et fluide : "Elle [la maison du gardien] était grosse, bien trop énorme pour une seule personne, elle ressemblait cependant à une cabane, conçue dans l'urgence puis rafistolée, boursouflée comme un blockhaus en doudoune, trop habillé en été. Ni l'harmonie ni l'équilibre n'avaient présidé à sa conception ; c'était sûrement ce qui lui donnait ce cachet exotique. Elle impressionnait comme une excroissance, sans que l'on sût de quel corps elle aurait été la triste protubérance." (p.125/126) Une langue qui fait aisément naître des images, la preuve cette maison, sans description technique, on la visualise assez bien.

Bref, un bon roman dans la lignée de ce que présente Christophe Lucquin, bien écrit avec un gros zeste de folie douce, la légèreté en plus. Un premier roman à découvrir livré dans sa robe blanche au point bleu, qui ici, vous l'avez sûrement remarqué, se creuse comme une grotte.
Lien : http://lyvres.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
julienraynaud
  09 juin 2016
Une écriture où l'on croit parfois entendre Amélie Nothomb, ce que j'estime bien être un compliment. Avec un plus : le tour un brin déjanté des événements et l'aspect irrévérencieux de certaines situations. L'auteur n'a pas peur, ce qui est rare dans un premier roman.
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2
  01 octobre 2014
La plus célèbre grotte d'art pariétal du monde et son (très) étonnant gardien.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/10/01/note-de-lecture-grotte-amelie-lucas-gary/
Commenter  J’apprécie          50
floherr
  13 avril 2015
Excellent premier roman. Complètement audacieux, intelligent, drôle ! A lire sans plus tarder !!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   01 octobre 2014
Une fille que j’aimais me conduisit ici ; elle voulait que je visite sa région natale, imaginant que nous y vivrions ensemble un jour. Finalement, à peine arrivée, elle tomba dans les bras d’un garçon du pays. Je pris alors une petite chambre dans le coin ; je pouvais m’installer là, puisque rien ne m’attendait ailleurs.
Le village que je choisis était remarquable et le moment propice : en haut d’une colline se nichait la grotte préhistorique ornée la plus célèbre au monde, dont le gardien mourut peu de temps après mon installation. Une foule de prétendants s’étaient immédiatement manifestés pour assurer sa succession ; quelle qu’eût été la décision, il n’y aurait eu qu’une minorité de satisfaits et des centaines de mécontents. Dans ce contexte, les autorités firent un choix audacieux, qui ne pouvait faire de jaloux tant il était incongru : ils me désignèrent, moi. Aucun villageois ne fut vraiment content, mais tous préférèrent cela, plutôt que de voir l’un d’eux triompher.
Mon destin prit alors un tour singulier. Sur cette colline, je connus une éternité tour à tour trépidante et assommante, jusqu’au jour où une force inconnue fournit encore une fois à mon destin l’impulsion implacable du renouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YvPolYvPol   18 septembre 2014
Elle [la maison du gardien] était grosse, bien trop énorme pour une seule personne, elle ressemblait cependant à une cabane, conçue dans l'urgence puis rafistolée, boursouflée comme un blockhaus en doudoune, trop habillé en été. Ni l'harmonie ni l'équilibre n'avaient présidé à sa conception ; c'était sûrement ce qui lui donnait ce cachet exotique. Elle impressionnait comme une excroissance, sans que l'on sût de quel corps elle aurait été la triste protubérance. (p.125/126)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Charybde2Charybde2   01 octobre 2014
Je suis le gardien d’une grotte, je vis juste au-dessus. Dessous, c’est creux, étroit, frais, humide et silencieux. Je me répète souvent ces mots ; ils résonnent et réconfortent ma solitude.
Commenter  J’apprécie          80
julienraynaudjulienraynaud   11 juin 2016
Je ne connus jamais assez puissamment le désir de mourir pour oser le mettre en concurrence avec l'éternité.
Commenter  J’apprécie          60
julienraynaudjulienraynaud   09 juin 2016
Sans nouvelles de moi, elle se plongea dans l'écriture d'un livre dont j'étais le narrateur, où elle racontait n'importe quoi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Amélie Lucas-Gary (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Lucas-Gary
Amélie Lucas-Gary - Vierge
autres livres classés : grottesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Amélie Lucas-Gary (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Pot-pourri littéraire 📚

Dans la liste suivante, cochez le roman qui n'a pas été écrit pas Alexandre Dumas

La Reine Margot
Les Trois Mousquetaires
Le Comte de Monte-Cristo
La Dame de Monsoreau
La Princesse de Clèves
La Tulipe noire
Vingt ans après

13 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain , roman , incipit , personnages , poèmesCréer un quiz sur ce livre