AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749306315
55 pages
Éditeur : Vents d'Ouest (23/05/2012)
3.6/5   135 notes
Résumé :
Pour l’amour de l’art, deux riches noceurs ont fait le pari de transformer un jeune homme pauvre en ennemi de la société.

Choisissant au hasard, ils ont abreuvé Victor Wickhoff de richesses et de luxure avant d’arrêter brutalement leurs largesses et de l’abandonner à son sort. Perdu, frustré, Victor tente de se venger l'arme à la main, mais l'affaire tourne au fiasco. Il s'enfuit, et c’est son père qui est arrêté à sa place…

Le jeune ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 135 notes
5
5 avis
4
14 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

marina53
  08 novembre 2014
Victor se retrouve plus que jamais seul maintenant. Alec, qui se servait de lui dans le seul but de faire de lui une menace pour la société, en a eu marre de ce petit jeu et lui a coupé les vivres. Sans le sou du jour au lendemain, le jeune homme ne comprend pas ce qu'il lui a pris. Ayant pris goût au luxe, il tient à avoir des explications auprès du jeune nanti. Il s'est emparé d'un révolver et fait feu dans le restaurant dans lequel Alec dînait avec des amis. Poursuivi par la police, il est à nouveau en fuite. Et c'est son père qui devra malheureusement répondre de ses bêtises. Quant à Victor, après une mauvaise chute, il s'est retrouvé chez un certain Hermann qui lui met en tête que les Juifs sont les responsables de tous leurs maux. Lorsqu'il apprend que son père s'est fait arrêté, il ne peut décemment pas le laisser croupir en prison. Les deux hommes fomentent un plan pour le libérer et, en même temps, récupérer de l'argent...
Ce deuxième volet intitulé "La fin de l'innocence" porte bien son nom. En effet, Victor, après s'être rendu compte que l'on se jouait un peu de lui, va tout faire pour récupérer ce qui lui appartenait, quitte à user de la force. Victor gagne en assurance et change du tout au tout. L'on plonge dans une certaine violence. Lupano nous offre une suite captivante où les rebondissements s'enchaînent et où l'antisémitisme et le proxénétisme prennent de l'ampleur. Une fois encore, le scénario est abouti et parfaitement maîtrisé. Ici, le trait de Corboz s'est affiné, les contours sont plus réguliers et les couleurs plus vives, dans une Vienne magnifiée et légèrement surannée.
L'assassin qu'elle mérite.. La fin de l'innocence... le début de la fin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
carre
  19 janvier 2017
Les turpitudes de Victor Wickhoff n'arrangent pas son cas dans ce tome deux toujours aussi passionnant. Il faut dire que sa naïveté lui coute un paquet d'emmerdes et que sa violence n'arrange rien. le scénario de Lupano solidement charpenté maintient parfaitement le rythme et les thèmes abordés trouvent malheureusement un écho à notre société actuelle (antisémitisme nauséabond, lutte des classes, corruptions, arrogance des plus nantis, etc ...)
Les dessins de Corboz renforcent le plaisir qu'on a à suivre la dérive de Victor, dans une société et un pays personnage à part entière de cette excellente BD. Encore des achats en vue, les tomes 3 et 4 étant déjà dans nos chères librairies.
Commenter  J’apprécie          310
Derfuchs
  28 octobre 2020
Victor, après ses tribulations du tome précédent, se retrouve chez Hermann, un anarchiste antisémite qui l'a recueilli. La police le recherche et, ne le trouvant pas, c'est son père qui, arrêté, devra répondre des exactions de son rejeton. Il est mis en prison en attendant son procès.
Les mauvaises fréquentations, loin d'être oubliées, réapparaissent et ne font qu'aggraver le cas de Victor. Il oscille entre prostituée qu'il agresse, antisémitisme, souteneurs et autres voleurs.
Le choix de l'avenir du jeune homme va tendre vers le vol et les voleurs et, comme il le dit : il vole les voleurs, ce qui, bien sûr, lui alloue, croit-il, une certaine conscience.
Scénario et dialogue sont d'excellente facture. Histoire ben menée et bien conduite, un excellent album, meilleur que le premier à mon goût.
Le trait est beaucoup plus sûr, la main est plus ferme, les personnages ont pris de l'ampleur, la couleur s'intensifie et, comme le tome précédent, je maintiens ma comparaison (toute raison gardée) avec Toulousse-Lautrec. Un voyage dans Vienne bien dessiné à une époque qu'il aura bien fallu appréhender. Comme c'est le cas, je n'en retire que du bonheur. Une BD comme je les aime, vive, alerte, bien écrite et bien dessinée.

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Under_the_Moon
  27 mai 2018
Après avoir vu ses rêves frustrés, le jeune Victor apprend à ses dépens que ses actes ne sont pas sans conséquences... S'il se lance dans les larcins de bas étage avec un homme du parti sociale chrétien qui l'initie au complot de la juiverie viennoise, note jeune protagoniste pense avoir trouvé le chemin de la gloire, de la justice ; à la manière d'un Robin des Bois.
Mais dans ce type d'affaires, lorsqu'on est pas initié, les grands pontes se chargent de nous faire redescendre sur terre...
Ce second volet des aventures de Victor gagne en intensité et de façon dramatique... Une fois de plus, il paie le prix fort pour avoir été assez naïf de croire que ses illusions étaient réalité.
De quoi garder intacte ma curiosité pour suivre ses aventures dans le tome suivant !
Commenter  J’apprécie          130
Bouvy
  10 avril 2016
Après son désir de vengeance, Victor est recherché par la police de Vienne. Son père est arrêté à sa place. Victor s'enhardi et décide de mettre la pression sur le juge en enlevant la prostituée que ce dernier aime. Par ses rencontres, Victor, toujours naïf, apprend l'antisémitisme primaire. Sans le savoir, le jeune homme vient d'ouvrir une boîte de Pandore dont les conséquences seront dramatiques pour sa famille.
Pour ce deuxième tome, nous sommes toujours plongés dans l'histoire charnière, celle de l'ère industrielle, celle des premiers mouvements ouvriers, celle de la colonisation à outrance. Face aux inégalités sociales, le peuple surexploité n'a guère d'autre choix de revendiquer plus de justice. La bourgeoisie est arrogante. Il semble impossible pour celui qui n'est pas né dans la soie de s'élever socialement. Toute cette tension sociale est rendue de façon formidable, aidée par un très beau graphisme. Je pourrais presque qualifié cette bande dessinée d'engagée. Une oeuvre forte, agréable à parcourir. Vite, vite, le troisième opus de cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (4)
BulledEncre   31 juillet 2012
Yannick Corboz, tout comme son scénariste, est fidèle à lui-même et propose une copie convaincante dans ce contexte si particulier du début du XXème siècle grâce à un trait léché.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   06 juin 2012
Le scénario murit par Lupano engendre un univers de composition parfaitement crédible que Yannick Corboz sait, fort justement, traduire en images à travers un trait réaliste et une mise en couleur légèrement surannée.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   15 mai 2012
Autour d’une réflexion sociologique et humaniste, Lupano et Corboz construisent une série passionnante et pathétique, dont le premier tome a reçu de nombreux prix.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   23 avril 2012
Si le récit s’assombrit vraiment, il garde toute sa force et son intérêt. Les bribes de comédie ont disparu, laissant la place à des histoires de crime organisé.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 juillet 2014
oooh! Voilà bien les idées qu'on brandit aujourd'hui à Vienne à tout bout de champ! Le crime n'existe plus, tout est maladie mentale, folie et délire! Et plus personne n'est coupable!
Commenter  J’apprécie          80
MAgatheMAgathe   28 décembre 2016
- Voila un gentleman qu'on ne prendra plus à se montrer généreux avec les pauvres ! Le gamin en voulait toujours plus a-t-il dit ! Il n'y en avait jamais assez ! Et on voit où ça l'a mené !
- Mais c'est là le propre du pauvre, mon cher : vivre au crochet du gentilhomme, dépenser sans penser à demain... Et se plaindre lorsque le malheur survient.
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   11 janvier 2019
- Un juge juif ! Mais au nom du ciel, comment peut-on laisser des juifs devenir juges à Vienne ?! Le peuple autrichien devient fou, Victor... (p. 28)
Commenter  J’apprécie          60
VexianaVexiana   26 juin 2017
C'est là le propre du pauvre, mon cher : vivre au crochet du gentilhomme, dépenser sans penser à demain... Et se plaindre lorsque le malheur survient.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   25 août 2014
- Vous ne savez pas que les duels au pistolet sont illégaux à Vienne ?
- Je pensais que nous nous contenterions de tirer symboliquement au sol. Mais j'ai mal jugé la portée de mes sarcasmes, on dirait... Gerrard est un ami de toujours.
- Être votre ami semble être une expérience éprouvante.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Wilfrid Lupano (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wilfrid Lupano
"Blanc Autour", c'est la rencontre de deux talents indéniables du monde de la BD : Wilfrid Lupano et Stéphane Fret ! Ils nous racontent l'histoire de la première école pour jeunes filles noires aux État-Unis et font le portrait sans fard d'une Amérique qui lutte contre le racisme latent d'une époque. Coup de coeur !
Retrouvez nous sur notre site : https://www.librairie-critic.fr/ Et sur les réseaux : https://www.facebook.com/librairie.CRITIC https://www.instagram.com/librairiecritic/
autres livres classés : vienneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le singe de Hartlepool, de Lupano et Moreau

A quelle époque se situe l'histoire ?

1714
1814
1914

10 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le singe de Hartlepool de Wilfrid LupanoCréer un quiz sur ce livre