AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505048827
Éditeur : Dargaud (11/04/2014)

Note moyenne : 4.41/5 (sur 1273 notes)
Résumé :
Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un œil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le cœur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (265) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  19 juin 2014
Dans son vieil appartement mansardé, placardé d'affiches syndicales, Pierrot finit son café avant d'enfiler son plus beau costume. Il monte dans sa vieille voiture recouverte de fientes de pigeons et de PV et démarre à toute berzingue. Il doit passer chercher Mimile à la maison de retraite Meuricy. Comme d'habitude, celui-ci n'est pas prêt puisqu'il a oublié le rendez-vous. Il revêt ses vieilles nippes d'après-guerre et emporte avec lui son pain complet pour ne pas le laisser perdre. Bon an mal an, ils arrivent enfin chez Antoine qui lui aussi s'est apprêté pour l'occasion. Et pour cause, on incinère aujourd'hui sa chère et tendre Lucette. Feu Lucette, du coup. Parmi toutes les personnes réunies autour du buffet , les deux lascars remarquent une jolie jeune fille, un polichinelle dans le tiroir, qui ressemble à s'y méprendre à Lucette. Pas de doute, il s'agit de Sophie, sa petite-fille. La discussion s'anime lorsque Janine, la DRH de Garan-Servier, l'usine qui a licencié Lucette et Pierrot malproprement, pointe le bout de son nez. Bien mal lui en a pris. En effet, les trois lascars remettent sur le tapis leurs revendications syndicales du temps où ils étaient employés dans cette entreprise pharmaceutique. Les 3 p'tits vieux se remémorent alors les conneries qu'ils faisaient quand ils étaient gamins et évoquent Sophie qui a fait la joie de sa grand-mère quand elle a repris le théâtre de marionnettes "Le loup en slip". C'est alors que Pierrot leur propose de rester quelques jours avec lui et de l'accompagner le lendemain chez le notaire. En effet, Lucette a laissé pour son mari une lettre qu'il ne devait lire qu'après sa mort. Lorsqu'il revient de son rendez-vous, renfrogné et le visage grave, il monte dans sa voiture, non sans avoir pris un fusil avec lui. Direction la Toscane où vit le grand patron Garan-Servier. Pierrot et Mimile décident alors de lui emboîter le pas...
Attachez vos ceintures... Pierrot, Mimile et Antoine, baroudeurs et les idées bien arrêtées, se lancent dans une course-poursuite affolante. Evidemment, avec leur bagnole usée, ils ne vont pas bien vite mais ils arrivent à bon port, tel est le principal. Et gare au vieux père Garan-Servier. Il ferait mieux de bien se cramponner à son fauteuil roulant! Il n'y a pas de limite pour se venger et après l'affront que vient d'essuyer Antoine, il ne compte pas le laisser finir ses vieux jours paisiblement. Lupano frappe de nouveau très fort avec ce premier tome des Vieux fourneaux. Il nous offre un road-movie pittoresque où l'amitié entre ces trois lascars semble inaltérable. Parsemant quelques flashbacks où l'on en apprend un peu plus sur leur amitié naissante, leurs amours et leurs combats contre le patronat, l'auteur pimente le scénario brillamment. Les dialogues sont savoureux et pertinents, notamment lorsque Lupano donne la parole à Sophie. Les personnages hauts en couleur sont terriblement attachants avec leur dégaine et leurs réparties truculentes. le dessin réaliste de Paul Cauuet est une véritable réussite: le trait est fin, les détails surprenants et les couleurs éclatantes.
Les vieux fourneaux.. chaud devant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          850
Crossroads
  02 juin 2014
Lupano, c'est l'panard !
Dans la famille cheveux blancs aigris, voir violine selon le goût douteux du jour, on connaît tous Carmen Cru. Bougon, acariâtre à la limite de la méchanceté, voilà pour les qualités. Lupano et Cauuet rétablissent l'équilibre avec cette délicieuse brochette faisandée de doux dingues à l'humour ravageur. Mais qui sont-ce t-ils ces vieux fourneaux même pas d'Agen, hein, dis ?
Trois potes sur le déclin. Trois petits vieux soudés comme les six doigts de la main depuis l'enfance.
Mimile et Pierrot se sont faits beaux. Antoine également, pour d'autres raisons. Aujourd'hui, c'est sa Lucette qu'a pris la tangente pour aller tailler le bout de gras avec les anges. Un apéro crématoire plus tard, c'est à fond de cinquième, vent dans le dos, 59 km/h en pointe au bas mot, qu'il joue les Michele Alboreto, direction la Toscane. C'est qu'elle lui en aura fait voir la Lucette, et jusqu'au bout ! Une dernière surprise de taille et c'est en Italie qu'il compte bien solder les comptes avec ce fumier de Garan-Servier ( toute ressemblance avec le patronyme d'un certain labo n'est absolument pas fortuite ). Rogntudju ! Ajouter le déshonneur à la tristesse, Lulu se sera évaporée sur une dernière blagounette au goût de cendres.
Ni une ni deux, Mimile et Pierrot lui emboîtent le déambulateur accompagnés de Sophie, petite nièce préférée d'Antoine et de son polichinelle in utero de 7 mois. Et un road-movie tendance troisième âge qui dépote, un !
Rien à dire, juste à lire. Enfin dévorer serait plus juste. Équilibre parfait entre émotion et humour sarcastique, ce trio atypique vous file une banane certifiée premier choix. Lupano, dit deux-en-un, doit connaître des troubles de la personnalité. Endossant tour à tour le costume d'Auguste et de Clown Blanc, il assoit un récit touchant d'une force drolatique peu commune. La vieillesse, sujet délicat s'il en est, porte ici le verbe haut et fort. Gentiment déjantés, ces Vieux Fourneaux auront soufflé un vent de cocasserie bienfaisant et salutaire.
Tendresse toute particulière pour Pierrot et ses faux airs de Chirac sur le retour, version pantalon boutonné au nombril sur bedaine apparente...
Note maximale, à l'aune du plaisir ressenti!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          785
lyoko
  29 août 2017
Ah!ah!ah.. j'en ris encore, non pas de me voir si belle en ce miroir. Mais les trois vieux de Lupano et Cauuet c'est franchement de la balle !! La "kiffance" totale.
J'ai franchement tout adoré , rien n'est a jeté dans cette BD. Les graphismes sont en complètes adéquation avec le scénario. Les personnages sont extrêmement travaillés et drôles a souhait, et surtout criants de réalismes. A tel point qu'ils m'ont même fait penser à un ami de Babelio mais qui doit avoir 20 ans de moins qu'eux. Ces hommes restent fidèles à leurs convictions et sont complètement originaux dans leurs genres.. mais ils assument .
Et puis la patte de Lupano qu'ont reconnaitrait entre milles... avec ses dialogues hilarants et son vocabulaires châtiés qui rend cette BD incontournable.
Pour moi on ne peut décidemment pas passer à côté ... et je me demande pourquoi j'ais mis si longtemps avec de plonger le nez dans les planches de cette BD
Commenter  J’apprécie          763
koalas
  14 février 2016
Gros coup de défibrillateur pour cette BD seniorisée par Lupano, qui met à l'honneur le 3e Age dynamite, voir le 4e Age canonique.
Mimile, Pierrot et Antoine,
trois figures bien ridées, fripées,
trois papys amis décatis aux cranes dégarnis,
aux neurones toujours en pleine traction
face aux exploiteurs et trompeurs en tous genre....
C'est qu' Antoine veuf et cocu depuis peu...y voit tout rouge !
Un pour tous, tous pour un...ça va barder chez les Garan-Serviers !
C'est pas toutes les nuits qu'on lit une BD qui traite de la vieillesse avec allégresse. La paire Lupano-Cauuet ont trouvé le trio gagnant. Trois vieilles carcasses qui ont roulé leurs bosses , des caractères bien trempés à la fois tendres et vaches, ancien syndicaliste, baroudeur ou anarchiste. Les yeux remplis de malice et de souvenirs complices. Des flash-back sur leur jeunesse, l'âge oblige...la larme à l'oeil pas longtemps, les vieux drilles réunis prêts à repartir pour un tour.
De vieux croutons gratinés aux petits oignons , un régal !
Place aux suivants, slurp...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
mariech
  01 janvier 2015
Ceci est ma première critique de l'année
Cette BD ou roman graphique , j'en ai beaucoup entendu parler en bien sur Babélio ou d'autres sites , et donc quand une amie m'a proposé de me la prêter , j'ai dit oui sans hésiter .
C'est l'histoire de trois amis , trois vieux amis , des vieillards , des croûtons , là je me mets dans l'ambiance , ils sont réunis à l'enterrement de Lucette , la femme de l'un d'entre eux , est présente aussi la petite fille de la défunte Sophie, celle ci est enceinte , future mère célibataire qui assume pleinement sa situation , elle est revenue habiter la garnde maison délabrée et a repris le théâtre de marionnettes ambulant de sa grand mère .
Une lettre explosive de la grand mère , qui doit être impérativement ouverte après sa mort va provoquer une réaction en chaîne pleine de rebondissements , lettre qui n'est pourtant pas dénuée de tendresse
Voilà une belle balade intergénérationnelle , déjantée , à l'humour féroce
Mon avis ; un bel hommage à la vieillesse , renforcé par les illustrations, oui les vieux ont été jeunes , ils ont aimé , ont eu des histoires d'amour tristes , ont eu des enfants , une vie sociale , profesionnelle, des passions parfois qui ont pris toute la place au détriment de leur vie de famille , le va et vient dans le temps nous les rend plus proches
Maintenant ils luttent non pas contre le vieillissement , non ils sont vieux définitivement mais ils luttent pour être responsable de leur vieillesse , pour avoir leur mot à dire malgré les défaillances du corps et de l'esprit
Cette BD marque un tournant , elle colle au plus près au léger changement de société qui semble s'amorcer , un regard différent sur la vieillesse , pour qu'on se rende compte que derrière les corps usés , il y a encore des espoirs , des envies de vivre dignement , de ne pas être laissés pour compte . Autre notion que je voulais épingler , c'est que le
temps passe , les trahisons quelques qu'elles soient ne sont pas oubliées , les blessures sont toujours là . C'est une notion que nous avons souvent tendance à occulter , on croit qu'on oublie , qu'on pardonne avec l'âge , il n'en est rien .
Et puis l'amitié va permettre d'enfin faire la paix avec ses vieux démons , n'est ce pas là aussi une merveilleuse leçon de vie , pardonner avant que la faucheuse fasse son travaiSophie a aussi ce rôle , celui de faire un pont entre les générations grands parents , petits enfants , c'est souvent le cas , les conflits qui existent entre parents , enfants ne sont pas présents , ils sont adoucis par le temps
Beaucoup de réflexions mine de rien er au passge , les auteurs montrent avec humour quelques travers dd la société .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582

critiques presse (9)
BDSelection   04 mars 2015
Personnages hauts en couleur, situations décalées et cocasses, dialogues truculents, considérations sociales… « Les vieux fourneaux » est dans la droite lignée de certains films scénarisés par Michel Audiard.
Lire la critique sur le site : BDSelection
LaPresse   26 décembre 2014
Sous le couvert d'un humour fin et jamais gratuit, cette comédie aborde à hauteur d'homme les enjeux sociaux du capitalisme sauvage.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Bedeo   09 octobre 2014
Mais Lupano prend bien garde de ne pas se complaire dans le mièvre et l’efficace et s’attache à nous surprendre systématiquement. D’ailleurs la fin de cet opus, sans proposer de véritable coup de théâtre, nous annonce une suite savoureuse et réjouissante.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LaPresse   05 août 2014
Sous le couvert d'un humour fin et jamais gratuit, ce polar aborde à hauteur d'hommes les enjeux sociaux du grand capitalisme mondial. Un coup de coeur.
Lire la critique sur le site : LaPresse
BoDoi   08 juillet 2014
Pas de personnage caricatural ou attendu ici – chaque protagoniste surprend, cueille par des attitudes, un parcours ou des saillies originales.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BullesEtOnomatopees   21 mai 2014
Ce premier tome, « Ceux qui restent » se savoure comme on écoute attentivement les histoires de ces personnes âgées, qui n’ont rien perdu de leur personnalité et dont les souvenirs pleins de détails sont aussi passionnants qu’ils peuvent se révéler extravagants et drôles. Un excellent album.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BulledEncre   12 mai 2014
Emouvant, touchant, un road-trip à la française, un chef-d’oeuvre, un future classique à découvrir de toute urgence…
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   18 avril 2014
Une histoire originale, pleine d’émotions et de verve : que cela fait du bien !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   01 avril 2014
Un régal de Bande Dessinée par des auteurs de talents. Merci beaucoup et vivement la suite.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
MathcartneyMathcartney   04 octobre 2018
Meuricy! Tu parles d'un nom à la con pour une maison de retraite.
Commenter  J’apprécie          10
MathcartneyMathcartney   04 octobre 2018
Salut, les cons. J'aurais dû dire que c'était un apéro, vous seriez peut-être arrivés à l'heure.
Commenter  J’apprécie          00
MathcartneyMathcartney   04 octobre 2018
Quand on fait fortune dans les antidépresseurs, forcément, un monde de merde, ça fait rêver!
Commenter  J’apprécie          00
PavlikPavlik   25 mai 2014
Vous êtes inconséquents, rétrogrades, bigots, vous votez à droite, vous avez sacrifié la planète, affamé le tiers-monde !
En quatre-vingts ans, vous avez fait disparaître la quasi-totalité des espèces vivantes, vous avez épuisé les ressources, bouffé tous les poissons ! Il y a cinquante milliards de poulet élevés en batterie chaque année dans le monde, et les gens crèvent de faim !
Historiquement, vous... VOUS ÊTES LA PIRE GENERATION DE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE !
Et un malheur n'arrivant jamais seul, vous vivez HYPER vieux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650
MathcartneyMathcartney   04 octobre 2018
La vieillesse, un fléau mondial!
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Wilfrid Lupano (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wilfrid Lupano
Les Vieux Fourneaux (2018) - Bande-Annonce
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les vieux fourneaux (tomes 1 à 3)

Notre trio de "vieux fourneaux" est composé de :

Jaco, Nico et François
Mimile, Antoine et Pierrot
Riton, Jean-Mi et Momo
Riri, Fifi et Loulou

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid LupanoCréer un quiz sur ce livre
.. ..