AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352044727
272 pages
Éditeur : Les Arènes (06/01/2016)
3.85/5   134 notes
Résumé :
À 17 ans en pleine révisions du bac Victoire fait du shopping à Paris, quand elle est repérée par un chasseur de mannequins. Engagée par l’agence Elite, elle mesure 1,78 m et pèse 56 kg. Trop grosse ! Ou pas assez maigre. Elle va perdre 9 kg en ne mangeant que trois pommes par jour, afin de répondre aux exigences tyranniques des maisons de couture.
En septembre elle atteint la taille 32, sésame indispensable pour briller lors des castings, et participe avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 134 notes

iris29
  23 juin 2016
Victoire Maçon Dauxerre : 1,78m pour 56kgs .
Mais aussi, bac: mention TB , admise en hypokhâgne mais refusée à Science Po (Paris) .
Une jeune fille de 17 ans qui vient d'être repérée à Paris par un scout de l'agence Elite ,(une des plus prestigieuses agences de mannequins du monde) .
Mais Victoire est trop "grosse" pour les exigences du métier . On lui demande de rentrer dans une taille 32 , (taille 8 ans ...) . [Euh... Je vous rappelle qu'elle fait 1,78 m ...].
Qu'à cela ne tienne ! Sciences-Po ne veut pas d'elle, elle deviendra une super mannequin ! Victoire a toujours été bonne élève ...
Elle perdra 9 kilos, en ne mangeant PLUS QUE 3 pommes par jour . Objectif atteint : 47kgs...
Direction New-York , pour courir les castings et espérer défiler à la fashion week . Son professionnalisme paye , et sa carrière démarre sur les chapeaux de roue . Elle entre dans le top 20 des mannequins les plus demandés.
Ça , c'est ce qu'on voit !
La réalité que décrit Victoire dans ce livre-témoignage , est toute autre .
Avec une immense honnêteté et un immense courage (!) , elle nous décrit ce milieu de l'intérieur . Et c'est vraiment :
"♫ Un univers impitoyaaaaAble ♫" .
A de rares exceptions près , (célèbres, comme Phoebe Philo ou Vanessa Bruno ) , les gens du milieu de la mode sont INFECTS....
Malpolis,dédaigneux, arrogants ,prétentieux, irrespectueux, égoïstes, vaniteux , stupides, indifférents, narcissiques .
Vous connaissez le roman ,Millénium : LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES ?
Et bien , avec ce livre, vous connaîtrez les hommes ET les femmes qui n'aiment pas et ne respectent pas les femmes ET LES ENFANTS !!!
- Parce que c'est quoi, une jeune fille comme Victoire qui débarque à New- York , à 17 ans , avec une peluche qu'elle a parfumé avec le parfum de sa maman?
- Une gosse de 17 ans qui se retrouve sur un autre continent toute seule avec 2 c.... , en guise de colocs , qui téléphone à ses parents en pleurant parce qu'ils lui manquent ?
- Parce que personne dans la journée ne lui parle avec un peu d'humanité .
- Parce qu'elle est tellement affamée qu'elle tombe dans les pommes dans la Grosse Pomme .
- Parce que les gens du milieu , ( de l'agent , au photographe ) sont tous complices de cette fameuse taille 32 , demandée par les couturiers qui en ont rien à foutre de faire crever des gamines ! [Une jeune "collègue " de 17 ans est morte d'un arrêt cardiaque dans les coulisses d'un défilé !!! ].
Je suis restée perplexe devant le bandeau rouge sur la couverture spécifiant que le magazine ELLE trouve ce " livre poignant ". Mais de qui se moque t-il ? Depuis quand, ce magazine emploie t-il, des mannequins qui font, ne serait-ce qu' une taille 38 ?
Parce que pour moi, c'est de la NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER ! Et ils sont tous coupables !
"Karl Lagerfeld n'aime pas les filles qui ont des seins" .
Je pose la question: Peut-on dire qu'il aime les femmes ?
A 18 ans, Victoire est devenue anorexique , et abonnée aux laxatifs .
Un corps qui n'est plus que douleurs , tout le temps froid, poils qui poussent sur les bras , cheveux qui tombent , absence de règles , plus aucune concentration, et du vide partout autour et en dedans .
Jusqu'à une tentative de suicide , hôpital ...
Tout ça pour ça ?...
Au bout de 7 mois de mannequinat , Victoire n'a gagné que 10 000€.... ( Après le retrait des sommes avancées par son
agence , pour les frais engendrés par la création de son book et location d'appartement ).
On est loin des 45 millions de revenus, RIEN que pour l'année 2015, de la top n°1: Giséle....
Alors je pose la question : A qui profite le crime ? Qui a intérêt à ce que ces filles soient si maigres ?
OK , leurs visages étant plus maigres captent remarquablement la lumière , mais le corps?????
Ne serait-il pas plus sain que les agences les envoient chez des nutritionnistes et dans des salles de sport ?
Pourquoi affamer des jeunes filles ? [ Pardon: des "cintres"! ]
Quel est le c... qui a décrété qu'on ne pouvait être un créateur génial, qu'en écrasant de son mépris et/ou de son indifférence ,des gamines de 15/18 ans, seules dans un pays étranger ?

Parce que Victoire est intelligente, qu'elle vient d'une "bonne" famille et d'un bon pays , elle a pu laisser tomber ce milieu, et écrire un livre . Mais pour une Victoire, combien de pauvres filles venues des pays de l'Est ou d'ailleurs, y ont laissé leur peau (au sens propre comme au figuré) et combien y ont laissé leur âme ?
[Vous saviez Karl, M Prada (dite la Sorcière!), et les autres... Vous saviez que" les cintres" aussi avaient une âme ?].
Parlant d'anorexie et de mannequinat ,ce livre (écrit par une très belle personne) devrait être acheté d'urgence par TOUS les collèges, lycées , et médiathèques .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9723
Dixie39
  09 décembre 2016
J'ai eu l'envie de lire ce livre il y a déjà quelques mois en suivant la lecture d'Iris, les citations qu'elle a picorées de ci de là pour nous les faire partager et sa critique engagée – et engageante. Je ne le regrette pas. Certes, vous allez me dire, qu'apprend-on que l'on ne savait déjà sur ce monde du mannequinat ? Rien, pour beaucoup. Mais si le fait de le savoir ne change pas les mentalités de tous ceux et celles qui tueraient père et mère pour avoir « un carton » pour la dernière collection de Monsieur Décrépit et de Madame Harpie, peut être que partager l'expérience de Victoire Maçon d'Auxerre pourra-t-il, si ce n'est faire avancer les choses, du moins en faire réagir certaines ou certains. Je sais, ce n'est pas gagné. Mais son témoignage a le mérite (et le courage) d'exister : Elle relate sa vie de top model durant une année, ce qui l'a mené sur les podiums et à l'anorexie, car Jamais assez maigre !
"Quelle vie de chien, la vie de cintre !"
L'idéal de ces grands créateurs : un petit poupon pré-pubère, non pas rondelet comme un bébé Cadum, mais plutôt émacié, grand corps dénutri aux os et pommettes saillants avec de grands yeux fixes et vides au milieu d'un visage exsangue. Pas de seins, pas de fesses, pas de hanches. Rien. Malgré tous les froufrous, les jarretelles et les tissus soyeux, ce n'est pas la féminité qu'on sublime. Et ce n'est pas non plus la libido qu'on titille dans les défilés, mais un sacrosaint idéal : « le culte de la peau sur les os », que certains nomment pudiquement minceur… Une femme mince est tout aussi jolie qu'une femme ronde. Mais ce n'est pas la minceur qui est décriée ou mise en cause dans le témoignage de Victoire.
C'est la sous-nutrition comme moyen de facilité (quand vous n'avez aucune forme, le vêtement «tombe bien » sur vous, sans retouches nécessaires) et arme de soumission (quand vous ne vous alimentez plus ou mal, votre cerveau perd ses capacités, tout à son affaire de faire fonctionner vos fonctions organiques premières pour vous maintenir en vie).
"Un défilé de cernes sur porcelaine".
Vous dire que tout cela fait rêver. Il paraît. Une chose est sûre : ça fait vendre. Et pour beaucoup c'est la seule chose qui importe…
Vous lirez comme moi les arguments des uns et des autres, fallacieux pour beaucoup (« nos mannequins sont naturellement maigres », emprisonnés dans un « idéal » pour certains (« la minceur allonge, cela donne une sacrée allure à la silhouette ») et désespérés pour d'autres (« si je veux travailler, je n'ai pas le choix »)… Je vous laisse les découvrir.
Je pourrais m'appesantir sur beaucoup de choses qui m'ont fait réagir à la lecture de ce livre et elles sont nombreuses :
– la réaction des parents de Victoire
– la réalité du mannequinat : des heures d'attente et d'ennui pour quelques minutes de trip intense et cristallin, comme un flash d'héro avant la descente…
– la critique des mannequins trop rondes (entendons-nous, il ne s'agit que d'un petit 36)
– l'art du photo(shop)graphe qui s'emploie à remettre des joues, des seins, des pleins, là où il n'y a plus qu'os anguleux et creux
– le fait que l'anorexie est une conséquence pour Victoire, mais que cela reste une maladie qui a bien souvent d'autres causes que l'envie de ressembler à cet idéal de beauté...
Et la liste pourrait être longue encore.
La seule chose que je voudrais ajouter pour conclure, c'est qu'on incrimine les agences, les stylistes, les créateurs, les magazines, etc., mais l'acteur principal de tout cela, c'est nous : vous et moi et tant d'autres, qui avons intégré la maigreur comme « norme » et nous moquons parfois, même « gentiment » des rondeurs de telle ou telle sur le devant (ou pas) de la scène, qui achetons ces magazines où s'étalent en pleine page des silhouettes filiformes que nous n'atteindrons pour la plupart jamais, des régimes «miracles » que nous suivons bien que nous savons pertinemment, que nous reprendrons « tant et plus» avant même d'être rentrée dans le petit slim et le mini maillot qui nous font de l'oeil dans les vitrines.
S'il y a changement à espérer, il ne faut pas attendre que cela vienne de tout ce beau monde, mais « simplement » de nous...
Lien : http://page39.eklablog.com/j..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          495
palamede
  23 novembre 2016
Au moment où elle repérée par un agent de l'agence Elite, Victoire Maçon Dauxerre passe son bac et envisage d'intégrer Science-Po ou une hypokhâgne. Séduite, comme ses parents, par l'idée d'une carrière de top model, elle abandonne ses prétentions intellectuelles pour tout miser sur sa beauté.
Dans ce livre donné, que je referme après l'avoir lu d'une traite, Victoire raconte comment, en quelques semaines, elle est devenue un mannequin recherchée au prix d'un régime draconien et d'une anorexie. Une carrière fulgurante qui s'arrête après une saison parce que la jeune fille ne supporte plus une vie qui la détruit physiquement et intellectuellement.
Ce que montre son journal est qu'il existe un décalage total entre de très jeunes filles inexpérimentées et des gens de la mode qui travaillent dans un milieu compétitif, où les états d'âme et les sentiments n'ont pas leur place. Et à ce jeu-là, certaines sont plus résistantes que d'autres (les filles de l'Est par exemple) du fait de leur origine ou de leur histoire personnelle.
Comme beaucoup de parents qui poussent leurs enfants, ceux de Victoire portent à mon sens, plus encore que ce milieu accusé par leur fille, une responsabilité dans son déséquilibre. Ils ne l'ont pas protégée, pas entendue quand elle était épuisée, pire, ils l'ont poussée à continuer entraînant chez elle une profonde dépression. Un livre utile pour les adolescentes qui seraient tentées par l'aventure du mannequinat et pour leurs parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          482
AgatheDumaurier
  14 février 2018
Petite jeune fille ignorante, sotte et naïve, tu as envie d'être mannequin, de graviter dans les fashion weeks de New York, Milan, Paris, Montcuq et Arnac-La-Poste (Creuse), entourée de Karl Lagerfeld, euh...Karl Lagerfeld, Yves Saint-Laurent...Ah non, pas lui, il est défunt...euh, Machin Truc et Bidule, super connus dans le milieu de la Mode trop hype, tu as envie de porter une jupe-culotte de la mort en dentelle faite main et rehaussée des diamants de la couronne, avec une plume dans les fesses, et torse poil sur les podiums ? Cheveux rasés sur le côté teints en violets par le meilleur coiffeur du World, qui travaille pour Karl Lagerfeld, Karl Lagerfeld et Karl Lagerfeld, et coiffe Choupette tous les jours ? Lui fait les griffes et lui met du mascara sur les moustaches (je rappelle que Choupette est la chatte mega hype de Karl Lagerfeld#ChanelChanelChanel)...Bref, tu veux être castée, bookée, overbookée et défiler devant les Stars du Monde avec des talons de 24 centimètres ...Et bien comme c'était prévisible malheureusement, tu as tort. Ce n'est pas un avenir raisonnable. Pour t'en persuader, jeune fille, lit le bouquin de Victoire.
Au début, Victoire mesure 1.78 mètres et pèse 54 kg (à peu près de mémoire). Elle fait un énorme 36, et pour la Fashion week, il faut qu'elle fasse euh...32...C'est à dire, taille fillette de 10 ans hahaha ! Il faut savoir ce qu'on veut, jeune fille. Tout le monde n'est pas Choupette. Bref, régime famine ordonnée par les responsables irresponsables de l'agence de mannequin. Et donc Victoire se met à manger...Trois pommes par jour. Bon, la suite, c'est évidemment la descente aux enfers, dénutrition, effets de la dénutrition, et puis le comportement scandaleux des "créateurs" et de leurs petites mains devant ces jeunes filles aux yeux pleins d'étoiles. Mépris, arrogance, mesquinerie, méchanceté, déshumanisation : elles ne sont que des "cintres" (dixit Karl Lagerfeld)
Donc, c'est un reportage très intéressant et courageux sur ce milieu malsain où il semble grand temps de faire le ménage. Jeune fille, tu n'es pas un cintre, et de vilains grands méchants loups tentent d'utiliser tes rêves naïfs de princesse à leur profit et sans se soucier une seconde de ta santé mentale ou physique. Bah, la routine de notre monde sympathique, quoi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          418
petitsoleil
  22 juillet 2017
Un témoignage impressionnant, par une ancienne mannequin qui a changé d'études, de vie, et retrouvé le goût de la vie.
J'espère qu'elle aura une belle carrière professionnelle de comédienne.
Chapeau à elle d'avoir témoigné sur le mannequinat et l'anorexie, sur le monde très malsain de la mode.
Chapeau aussi d'avoir eu le courage d'arrêter.
Arrêter ce métier qui fait parfois rêver les personnes naïves, mais un métier très dur, où on demande à de très jeunes filles, déjà minces et très grandes, de rentrer à tout prix dans une taille 32 (du 12 ans) et ce, sans faire de sport - pour être à la fois maigre et pas du tout musclée. Victoire raconte aussi les attentes interminables, mais beaucoup plus grave, les encouragements à la maigreur, à l'anorexie, à la dénutrition, les shootings et défilés avec chaussures trop petites, la peur, la faim, le froid ...
Témoignage sans concession, qu'il serait bon de faire lire aux adolescentes tentées par une carrière de mannequin.
Commenter  J’apprécie          351

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Dixie39Dixie39   11 décembre 2016
Nous avons pleuré longtemps, ensemble. Et puis j’ai arrêté de pleurer. Définitivement. Je me suis levée pour me préparer pour mes rendez-vous. « Victoire, on rentre à la maison. » J’ai dit pas question. Je suis là pour les rendez-vous, je vais aux rendez-vous. Elle a dit qu’elle pensait que je devais arrêter ce métier. J’ai senti la rage et la haine m’envahir à nouveau. Je l’ai regardée droit dans les yeux. « Tu te souviens, à Milan, quand j’ai appelé pour dire que j’arrêtais ? Tu as dit “n’arrête pas, j’arrive”. Voilà. C’est trop tard. Vous voulez que je continue, je continue. J’ai signé pour un an. Je vais faire un an. »
J’étais devenue la voix. La salope, maintenant, c’était moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   19 juin 2016
La solitude .
La solitude au milieu des cyniques , des salauds, des égarées, des déglingués . La laideur immonde , squelettique , dégueulasse, au milieu de toutes ces beautés . La mort parée de lumières , de fards, de fourrures, de soieries, de strass, de dentelles, de satins, de cuirs fins, et de talons de dix-huit centimètres .

La mort qui a bien failli m'attraper .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   24 juin 2016


[...],une petite brune un peu ronde et pas aimable du tout . Je me suis présentée , je lui ai dit bonjour et que je venais de la part de Flo . Elle n'a pas répondu , a pris mon book, m'a regardée de la tête aux pieds, m'a rendu mon book sans prendre de composite ni même me demander de marcher . Fin de l'histoire .
Quand j'ai rappelé Flo pour lui faire le compte rendu , elle n'était pas étonnée . "Je t'ai envoyée là-bas parce que c'est Chanel , mais Karl Lagerfeld n'aime pas les seins . Ton 85A , c'est encore trop pour lui . Son top fétiche , c'est Freja Beha . elle est ultra plate ..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
iris29iris29   24 juin 2016
Avant de filer à l'agence , le photographe m'a montré les photos. Je l'ai observé commencer le travail de retouche: en quelques clics , il m'a rajouté des joues, des cuisses, des seins, et a effacé les os de mon sternum pour me faire un beau décolleté . Voilà donc comment ça se passe : nous on perd des kilos et des kilos pour qu'ils nous choisissent ... et qu'ils puissent nous en rajouter , à leur gré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
Dixie39Dixie39   10 décembre 2016
« C’est peut-être vrai, Victoire, le monde de la mode, c’est tellement la roulette… Mais moi, au bout de quatre ans, je peux te le dire : la plupart des filles travaillent dur, vraiment dur, pour pas grand-chose. Quand tu signes un beau contrat avec une grande marque, tu crois que tu touches le jackpot ? Pas du tout. Bien sûr, c’est beaucoup d’argent, mais il va surtout aux agences, et au remboursement de tes frais. Au bout du compte, il te reste 10 % de la valeur du contrat, à peine… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Victoire Maçon Dauxerre (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoire Maçon Dauxerre
Ex-Model Writes Tell-All Book About the Dark Side of the Fashion Industry | Good Morning Britain
autres livres classés : mannequinatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Victoire Maçon Dauxerre (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
206 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre