AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702139809
Éditeur : Calmann-Lévy (01/04/2009)

Note moyenne : 2.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Calmann-Lévy - 04/2009)
ISBN : 9782702139806


Mortalité variant de 1 à 10 dans des établissements voisins, bavures médicales, hôpitaux à l'activité confidentielle et médiocre, explosion des honoraires, gâchis et scandales financiers... La liste des dérives du "meilleur système de santé du monde " est longue et édifiante. Pour tenter d'y remédier, l'Etat lance des réformes qui ignorent l'essent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Mamzellegazelle
  31 mai 2015
Voilà une étude, une enquête qui fait frémir, qui vous retourne l'estomac, qui vous glace le sang et les entrailles.. A la fin du livre on se dit qu'il ne vaut mieux pas aller à l'hôpital... et pourtant, on a besoin d'eux dans certains cas.
L'enquête nous mène droit dans les dérives des médecins et du système hospitalier en France ! On nous plonge dans un chapitre effrayant sur nos chers urgentistes, chirurgiens qui normalement ont la clé de votre vie. Complètement en addiction aux drogues dures et à l'alcool ils sont admis dans .. un hôpital pour médecins drogués en cure de désintox.. Ils en sortent pour replonger immédiatement puisqu'ils ont sur leur lieu de travail tout ce qu'il faut pour s'éclater ! Faut-il préciser que certain anesthésiste détourne la morphine de leurs patients pour le conso perso ?? Puis il y a les médecins "mercenaires", les intérimaires de la "médecine" sauf que souvent ils usurpent des identités car ils ne sont pas inscrits à l'Ordre ayant échoué leurs études !. Puis on passe par la question budgétaire de nos CHU et hôpitaux privés : que dire quand on apprend que certains etablissements sont tellement dans le rouge que les infirmières sont obligés d'économiser la moindre compresse, le moindre bandage (lavé et réutilisé ! et oui..). Et, le pire : les erreurs médicales et les pertes humaines qui normalement ne devrait pas arriver.. Les causes ? : Erreurs humaines, nonchalance, hygiène (premières causes)..... Bref on est loin des séries "Urgences" ou "Gray's Anatomie" .. on fait plutôt dans le style "Nip and Tuck" sauf en moins classe et moins riches !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
celdadou
  05 juin 2015
Suites aux commentaires j'ai décidé de lire ce livre .Etant dans le milieu paramédical ...effectivement tout ce qui est décrit est bien notre quotidien .
Je me pose et me poserais toujours cette question ..comment a t on pu détruire le meilleur système de santé qui existait.
Il est vrai que la France préfère embaucher des médecins étrangers qui n'ont pas eu la même formation et qui n'ont pas le même savoir faire .On les paie moins chers.
Des médecins addicts , alcooliques , ayant des troubles de l'humeur effectivement ..ça existe depuis la nuit des temps .Il connaissent les drogues en prennent pour tenir et être performant .Cela ne les empêche pas cependant pour certains d'être brillant.
Grands nombres de personnes qui font de grandes écoles s'aident avec une substance ....
Un être humain ne peux pas être 24h au maximum de ses capacités.
sur les grands hôpitaux parisien, oui il y a des erreurs mais bien souvent le personnel est en souffrance , en sous effectif continu et oui l'erreur est fatale quand on est soignant.
Depuis 20 ans que je suis dans ce milieu , j'ai vu les conditions de travail se détériorer, les collègues en burn out ...
Pourquoi la médecine , le soin des être humain est délaissé ??
Les économies ne sont pas faites au bon endroit et des erreurs diagnostiques ,médicales et chirurgicales ... ne feront qu'augmenter ..;
C'est bien triste car être soignant et passionné ..c'est pour moi le plus beau des métiers .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Jerome_C
  08 septembre 2018
Trois journalistes - dont deux médecins - évoquent l'hôpital, les infirmières et médecins à partir de différents témoignages et rapports étatiques. Les auteurs réalisent depuis de nombreuses années le palmarès des hôpitaux publiés par le Point.
Dans un ouvrage de 260 pages (Lu en avril 2009), on découvre des médecins mercenaires, d'autres alcooliques ou déprimés. Les auteurs évoquent également le problème de l'activité des petits hôpitaux ou encore le problème de l'accès aux soins au regard de certains dépassements d'honoraires. Un petit chapitre est consacré aux infirmières : relativement épargnées, les auteurs relatent à partir de témoignages les conditions de travail de travail difficiles et le risque non négligeable de participer à une erreur médicamenteuse.
Commenter  J’apprécie          10
ides60
  19 octobre 2010
Certes ce livre nous laisse entrevoir des choses que nous ignorions : médecins mercenaires, addictifs, malades, abuseurs, profiteurs, très loin de leur serment d'Hypocrate... j'ignorais tout ça. Il faut dire que le silence est bien gardé et que pour avoir des statistiques et des chiffres, les diverses organisations de la santé ainsi même que l'état ne sont pas à la fête. Dans ce monde bien particulier où le professionnel semble se situer au-dessus de tout, on demeure dans un groupe élitiste où tout le monde couvre tout le monde. Etonnant...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MamzellegazelleMamzellegazelle   20 mai 2015
Combien sont-ils, ces médecins atteints de troubles pathologiques du comportement, ou d'addiction à l'alcool ou à d'autres drogues ? Dans pratiquement chaque hôpital, il y a un drogué, ou un harcèleur sexuel ou un incompétent notoire dangereux pour les patients ...
Commenter  J’apprécie          118
MamzellegazelleMamzellegazelle   02 mai 2015
- "Docteur, vous ne craignez pas que le patient porte plainte ?"
- "Non...."
- "Mais c'est une erreur médicale .."
- "On s'en fout ... nous, on est l'hôpital...!"
Commenter  J’apprécie          71
MamzellegazelleMamzellegazelle   20 mai 2015
Quand vous observez un anesthésiste qui détourne pour sa consommation personnelle un dixième de la dose de morphine qu'il doit administrer à son patient, vous pouvez avoir des doutes sur la qualités des soins qu'il donne... mais après plusieurs mois dîtes-vous qu'il en ponctionne neuf dixièmes, là, la question ne se pose même plus.
Commenter  J’apprécie          20
MamzellegazelleMamzellegazelle   20 mai 2015
Les anesthésites-réanimateurs savent manipuler les médicaments, ils utilisent ltoute la pharmacopée du bloc opératoire à visée sédative pour eux-mêmes. Le chirurgien lui, connait un peu moins bien ces produits, il est plutôt dépendant de l'alcool.
Commenter  J’apprécie          20
Video de François Malye (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Malye
Café nile avec François Malye (Le Point) - 22 Avril 2015
Dans la catégorie : HôpitauxVoir plus
>Problèmes sociaux>Malades physiques>Hôpitaux (9)
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
178 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre