AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1097434184
Éditeur : Lynks Editions (03/05/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Il se passe de drôle de choses dans les environs de Pulpillac : des animaux ont disparu et deux ouvriers de la coopérative voisine ont été victimes de " poulets géants ".

Aurore, Samir, Jean-Martial, Aurélien et Atsuko vont devoir contrer une terrible menace et découvrir pourquoi on ne devrait pas dire : " Quand les poules auront des dents " mais plutôt : " Quand les poules avaient des dents ".
Salut , moi c'est Aurélien.
Je suis en si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sonfiljuliesuit
  04 juillet 2018
Quelle jolie couverture avec une découpe en forme de poulet, laissant apparaitre nos petits héros et des couleurs très attirantes. Les illustrations à l'intérieure sont également très sympa, permettant de s'approprier l'histoire et les personnages.
Un livre jeunesse, pour les 9-12 ans.
Des personnages bien décrits, Aurélien, le narrateur, solitaire, qui aime écrire des histoires. Il décrit ses camarades, sous un angle influencé par les "rumeurs du collège", mais peu à peu il va apprendre à les connaitre et chaque personnalité va émerger sous un oeil moins caricaturale.
Aurore la "star du collège", Samir qui vient d'un quartier "difficile", dont la réputation des grands frères le précède..., Jean-Martial, le gamin d'origine guadeloupéenne avec un accent (je dois dire qu'au départ cette insistance sur l'origine, m'a passablement énervé et même mon fils n'a pas trop bien compris pourquoi l'auteur insistait sur cet aspect...), baraqué qui se bat souvent et Atsuko, mystérieuse, un brin décalée et étrange.
Pour autant les préjugés vont sauter un à un et chaque personnage fera preuve de courage, malgré la peur. Mais pas seulement, puisque le courage de chaque personnage sera un miroir pour notre petit lecteur.
L'écriture simple et imagée de l'auteur, permet sans difficultés de plonger dans l'ambiance, un brin glauque. Pour les gamins fans de sueurs froides et de suspense c'est parfait.
L'intrigue est simple, accessible aux 9-12 ans (même si j'ai parfois déploré un langage, parfois, trop familier (Mais bon je sais bien que nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours... Mais est-ce bien nécessaire de retranscrire des mots parfois grossiers...) qui traite d'écologie, de maltraitance envers les animaux avec les conditions d'élevage... Une approche intéressante sur la société de consommation qui ne manquera pas de faire réagir les petits lecteurs.
Mon fils de 11 ans, a apprécié sa lecture, mais ne s'est identifié à aucun des personnages. Il a été intrigué par l'histoire qui n'a pas manqué de le faire réagir.
Un bon roman jeunesse à faire découvrir aux gamins en quête de sensations fortes, permettant un approche intéressante sur la société de consommation. Je recommande une lecture par le parent avant, pour pouvoir en discuter et fournir des réponses aux questions qui ne manqueront pas.
Lecture faite dans le cadre de la masse critique de Babelio, que je remercie, ainsi que les éditions Lynks
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Meyna
  15 juin 2018
Dans ce livre nous suivons cinq collégiens aux personnalités opposés, le temps d'un court voyage scolaire. Même s'ils ont tous biens différents, ils vont devoir s'unir pour affronter, ensemble une terrible menace qui les guette. Cette menace s'apparente à des monstres gourmands et dangereux !
Mon avis concernant ce livre est vraiment mitigé. J'ai apprécié certaines choses tandis que d'autres ne m'ont pas plu.
Ce que j'ai apprécié :
*Toutes les références intéressantes sur des sujets de sociétés tels que les OGM, l'élevage intensif (les poules élevées en batterie...) et également sur les animaux notamment les oiseaux.
* J'ai aussi apprécié le dossier sur les dinosaures accessible à la fin. Il m'a permis d'apprendre quelques informations sympas !
*Les illustrations présentes dans ce tome sont également chouettes.
Ce que j'ai moins aimé :
*L'intrigue : je n'ai pas accroché. de plus, je trouve que l'histoire est un peu longue à se mettre en place.
*Pour un livre censé être jeunesse, j'ai trouvé certains passages un peu compliqués à comprendre ou bien non adaptés à la tranche d'âge. Tel que le dossier sur les dinosaures, certes il est intéressant mais il n'est pas écrit pour de plus jeunes lecteurs.
*Enfin, (point un peu moins important) la découpe de la couverture n'est pas très pratique. Je l'ai un peu abîmée lors de ma lecture. Malgré ce point, côté esthétique elle est jolie.
Je remercie Babelio et les éditions Links pour m'avoir donnée l'opportunité de découvrir ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nemo-
  22 mai 2018
Appréciant généralement les romans de l'auteur, j'avais envie de voir les livres "en vrai". de fil en aiguille, j'ai commencé le premier... et je suis partie avec!
il faut dire que le livre, en tant qu'objet, est attractif : la couverture est très réussie avec ses couleurs, sa "découpe" en forme de poulet laissant apercevoir les héros, et ses illustrations à l'intérieur. A la fin, un petit dossier permet d'en savoir un peu plus sur "l'aventure" vécue par les enfants.
Dès les premières lignes, le récit plonge le lecteur dans l'action tout en l'inscrivant dans le contexte : des élèves de 6e de la ville de Pulpillac partent avec leurs professeurs en sortie de fin d'année avec pour objectif de monter un camp pour passer la nuit dehors.
Mais on comprend immédiatement qu'il ne s'agit pas d'une joyeuse bande de copains puisqu'Aurélien, celui qui raconte, n'a pas d'amis et se retrouve, sans avoir trop le choix, avec deux filles et deux autres garçons qu'il connaît à peine, embarqué dans une aventure qui devient rapidement inquiétante...
L'écriture efficace et ciselée de l'auteur nous permet d'imaginer sans difficultés le décor de l'aventure, l'ambiance, la nuit qui tombe et les personnages. On a l'impression de voir les lieux, d'entendre les bruits de la forêt et la voix de Jean-Martial!
Aurélien, le narrateur, est le personnage que l'on découvre le plus à travers ses réflexions et ses sentiments. Il aime écrire des histoires dans ses carnets mais est plutôt solitaire, pas forcément par choix. Il nous décrit ses camarades, mais il s'agit davantage des "rumeurs de collège" que d'une véritable connaissance de leur personnalité, des rumeurs plutôt caricaturales : Aurore la "princesse", Samir qui vient d'un quartier "difficile" et qui subit la réputation de ses frères, Jean-Martial le barraqué qui se bat tous les vendredis, et Atsuko, mystérieuse, décalée, étrange. J'ai hâte d'en savoir davantage sur eux dans les prochains tomes!
Cependant, le récit démonte rapidement les préjugés : les filles jouent un rôle plus décisif que les garçons dans l'histoire, et elles n'ont pas froid aux yeux! Mais tous, dans leur genre, se dépassent et font preuve de courage malgré leur peur, un bel exemple pour nos petits lecteurs!
L'intrigue est bien menée, dynamique avec des découvertes surprenantes mais le roman ne se contente pas de raconter une aventure : tout en restant adapté à l'âge ciblé, il questionne le lecteur de manière pertinente sur la société de consommation, sur les OGM, sur l'alimentation que l'on est prêt à accepter dans nos assiettes, sur les conditions d'élevage...Des sujets d'actualité qui devaient entraîner des questions de la part de nos petits lecteurs!
Un roman jeunesse très réussi pour les 9-12 ans mais qui peut être lu avant pour un bon lecteur, et sera également apprécié après cet âge.
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cocomilady
  19 juin 2018
Pour l'instant, j'ai aimé tous les romans de Jean-Luc Marcastel, et celui-ci ne déroge pas à la règle ! Je remercie d'ailleurs la masse critique de Babelio et les éditions Lynks pour cette belle découverte.
Je m'étais pour le moment plongée dans du thriller ésotérique, du roman fantastique/horreur, j'ai testé cette fois le roman fantastique jeunesse.
Eh bien, bravo à l'auteur, je vais finir par croire qu'il maîtrise tous les genres !
Pour tout vous dire, ça m'a fait un bien fou de replonger dans mes souvenirs de jeunesse. J'adorais "Le club des cinq" étant enfant, "Les chroniques de Pulpillac" nous offre les aventures à la française d'un groupe de jeune, ne manque que le chien !
Pour la petite histoire, cinq jeunes se rencontrent lors d'une randonnée en forêt avec leur classe. Chargés d'aller chercher des oeufs au village voisin, ils en profitent pour faire connaissance. Mais sur le chemin, ils découvrent les squelettes de nombreux animaux, tandis que le village est aussi désert que lugubre... Où sont passés les animaux et les habitants ? Et pourquoi ne faut-il pas se trouver dans les bois à la nuit tombée ?
A vous de le découvrir en lisant le premier tome !
Ce roman se compose de textes, mais aussi de quelques dessins en noir et blanc. C'est sympa de découvrir les héros ainsi dessinés. L'intrigue est simple, mais plus profonde qu'on le croirait puisqu'elle traite d'écologie, d'OGM, de maltraitance animale etc., ce qui en fait un livre plaisir, mais aussi un recueil éducatif parfait pour éveiller la conscience des plus jeunes.
L'histoire m'a fait un peu penser au roman "Le dernier hiver" de l'auteur, bien plus sombre. Une fois encore, les bois sont terrifiants, les animaux également... qu'est-ce qui a bien pu arriver à l'auteur pour les imaginer ainsi ? Je vais mener mon enquête ;)
L'histoire se lit facilement, l'auteur a su simplifier sa plume pour qu'elle soit plus accessible aux jeunes. Les aventures de ce groupe d'amis nous tiennent en haleine jusqu'à la fin, et on comprend qu'on les retrouvera tous très vite, maintenant qu'ils sont devenus inséparables !
D'ailleurs, il manquait le chien, mais la fin ajoute un nouveau membre à l'équipe, et j'ai adoré le choix de l'auteur ;)

Pour conclure : un excellent roman jeunesse, une nouvelle série à offrir à vos enfants, ils vont l'adorer !

Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Venezia75
  25 avril 2018
Une drôle d'aventure, pas si drôle que cela, car elle rappelle au lecteur dans quel monde il vit. Un roman jeunesse qui sans y paraître, met le doigt sur les dérives de la société de consommation qui ne sait pas tout, qui n'a conscience de rien, ni de l'appât du gain des multinationales, ni des conditions d'élevage et de production.
On fait la connaissance de cinq sympathiques ados en sortie scolaire. Il va leur arriver bien des aventures en partant chercher des oeufs pour l'omelette du soir prévue à la lumière du feu de camp... Il faut pour cela aller au village en passant par une forêt... Et dans la forêt... Ils vont s'apercevoir que quelque chose d'étrange se passe par ici...
L'auteur lui-même dit que ce roman est comme un bonbon acidulé au sucre pétillant qui lui rappelle ses propres carnets où il mettait en scène ses amis dans sa petite ville. On sent bien qu'il s'est amusé à écrire ces Chroniques, et c'est contagieux !
Lien : http://lecturesdartlubie.blo..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   09 août 2018
- Je suis allergique, répliqua l'intéressée sous sa grande frange où se cachaient ses yeux sombres. [...]
- Eh bien c'est dommage pour vous. Vous devrez vous contenter de pain et de fromage. À moins que vous ne chassiez un sanglier en chemin ?
Il devait certainement se trouver drôle.
- J'ai pas pris mon arc, répondu aussitôt Chassagne sans se démonter.
Bazan lui lança un regard en vrille.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   09 août 2018
Pour l'heure, Monsieur Bazan, presque aussi large que haut, "cubique", dardait sur lui ses petits yeux chafouins sous sa coupe au bol redoutable qu'on aurait dit tout droit venue du Moyen-Âge...
Commenter  J’apprécie          10
ColibrilleColibrille   09 août 2018
Il avait commencé à écrire quand ses parents s'étaient séparés, et que nombre de ses copains s'etaient détournés de lui comme s'il était un chien galeux, lui, le meilleur de la classe en français qui faisait souvent ses rédactions et celle de ses voisins pour leur rendre service...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Luc Marcastel (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Marcastel
Jean-Luc Marcastel, "écrivain - grand format" Vidéo Journal La Montagne octobre 2018
autres livres classés : dinosaureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox