AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917817690
Éditeur : La Contre Allee (22/09/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
« Moi et les gens de ma génération, les enfants de la Transition, nous avons grandi heureux dans les années 90, avec l’illusion que cela avait été un chemin de roses, sans violence. Depuis, nous avons découvert les fissures du conte (…). » Pablo Martín Sánchez
L'instant décisif se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l’auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Leraut
  10 août 2017
« L'instant décisif » de Pablo Martin Sanchez est une oeuvre picturale que l'on déchire au canif. Un cri qui s'élève pour dire non. Les pages murmurent, s'étreignent et font pacte avec l'engagement. C'est un livre de colère, de feu, de paroles et de vérité. Pablo Martin Sanchez dévoile les pans évènementiels qui ont eu lieu en Espagne durant la dictature. L'aube de ce récit est la naissance d'un bébé le 18 mars 1977. Chaque heure sonne un mouvement, un sanglot, un évènement, une torture, une faiblesse. Les voix des narrateurs, en chorale semblent les bousculades, les manifestations et les rapts d'enfants. L'écriture est magnifique, puissante, souple et habile. On est dans l'instant décisif, en arrêt sur image . Lié avec force et conviction avec cette trame qui donne à voir, ressentir et subrepticement amène le lecteur en face en face avec l'auteur. Ce récit d'un jour, est l'histoire de toute une vie. Ce fil rouge lié à l'auteur, aux narrateurs est une aurore renaissante où les paroles sont ce que l'orage donne à voir des blés couchés et des larmes enfouies. Dans une dénonciation qui ouvre la voie pour une résilience en devenir. Ce récit est une porte qui s'ouvre enfin après la folie des courants d'air. Cet intime plaidoyer des forces qui s'emmêlent pour faire levier face au contre-jour est magnifique, sans pathos, ni soif de vengeance. Il pointe du doigt là où ça fait mal et le lecteur devient le messager d'un devoir de mémoire. C'est un grand et beau livre publié par Les Editions La Contre-Allée dans la collection Sentinelle. La traduction perfectionniste, juste et parfaite, par Jean-Marie Saint-Lu renforce la beauté des lignes jusqu'à la pureté. Cette majeure pépite où la première de couverture labyrinthique donne le la, signe la majuscule de ce récit. On ose refermer le livre, le lecteur n'est plus. Paraboliquement devenu le cri du bébé arraché à sa mère, ces étudiants qui manifestent et ce pays qui tremble de froid. C'est un livre qui efface l'oubli et paradoxalement devient lumière rédemptrice. La Contre-Allée prouve une nouvelle fois sa très haute qualité éditoriale, sa richesse, et son regard tourné vers l'humanité. Beau, tragique, noble, « L'instant décisif » devient cette mémorielle encre indélébile . le ton est miracle. Une réussite littéraire des plus rares.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde7
  22 octobre 2017
Six histoires explorant par le prisme de l’intime le moment de la transition démocratique en Espagne. Brillant.
Chaque jour peut contenir toute une vie : Comme Rafael Chirbes l'avait fait avant lui dans «La chute de Madrid», Pablo Martín Sánchez concentre l'action de son roman en une unique journée de mars 1977, qui se trouve être le jour de sa naissance, et réussit à brosser une fresque de la société espagnole en pleine effervescence avant l'organisation des premières élections démocratiques – cette période dont Javier Cercas a formidablement décortiqué les convulsions dans «Anatomie d'un instant».
«Aujourd'hui tu vas naître. Tu ne devrais pas, mais tu vas naître. Tu ne devrais pas parce que là, dehors, c'est l'enfer. Des manifestations tous les jours. Les gens parlent d'élections. D'attentats. D'amnistie. Et tu es si bien dans ta grotte. Bien au chaud. En apesanteur. Pas besoin de respirer, ni de manger, ni de pleurer. A quoi bon, puisque personne ne t'entend ? Gigoter, oui. Donner des coups avec les mains. Comme un boxeur ou un karatéka. Démontrer que tu es prêt à affronter la vie. Un milieu hostile. La vie te donne beaucoup, disent les gens. Mais la première chose qu'elle te donne, ce sont deux claques sur les fesses. Comme celles qu'on entend dans la pièce d'à côté, suivies de pleurs déchirants.»
La suite sur mon blog ici :
Lien : https://charybde2.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Pablo Martín Sánchez (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre