AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Honnoré (Traducteur)
ISBN : 2877308391
Éditeur : Editions Philippe Picquier (23/02/2006)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Tout commence lorsqu’on exhume le squelette d’une jeune femme emmurée vivante en sacrifice au XIIe siècle. Découverte archéologique, mais dans ce village de la lointaine île tropicale d’Okimawa, loin, bien loin du Japon métropolitain, le chamanisme est très puissant et les morts cohabitent avec les vivants. Aussi chacun a-t-il son idée sur ce squelette et sur ce qu’il conviendrait d’en faire. Et lorsque s’en mêle un jeune naïf tout frais débarqué de la préfecture, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
purplevelvet
  18 octobre 2010
Et en effet, pas grand chose à voir avec ce que l'on peut connaître de la littérature japonaise du Honshû, l'île principale. Ici, le héros, pourtant Okinawaïen de souche, mais venu de la grande ville se trouve en total décalage avec le monde rural qu'il découvre. Ici, pas de secrets, les commères connaissent tout sur tout le monde, personne ne s'embarre de convenances et de politesses mielleuse, les pêcheurs se targuent d'une illustre ascendance enracinée depuis des siècles dans le patelin. Et la découvert d'un squelette du XII° siècle dans les ruines du Gusk local (château en pierre) vient mettre un sacré bazar dans ce recoin perdu.
J'ajouterai qu'en plus de donner une foule de renseignements sur Okinawa, ses coutumes, ses traditions - et son mysticisme, ce livre est drôle: des personnages tous plus ou moins allumés, des situations absurdes et cocasses (mention spéciales aux visiteurs tous cinglés, qui viennent visiter le "musée du squelette", en espérant tous tirer la couverture à eux: groupes religieux, politicards, manifestants pacifistes.. un grand moment).
Le traducteur a pris le parti de garder les termes japonais qu'il explicite brièvement, on apprend donc pas mal de choses sur l'histoire et les traditions locales ( j'ai donc découvert que les perles de collier en forme de 9 ou de griffe qu'on voit parfois sur les peintures japonaises s'appellent des magatama, ou que la société traditionnelle d'Okinawa est organisé en munchû, un cercle de famille élargi qui rappelle un peu les clans écossais), tout un tas de choses fort intéressantes et qui donne une vision d 'un autre Japon que celui des cours impériales ou des mégalopoles. Drôle, absurde, et instructif, que demander de plus.
Lien : http://chezpurple.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
edwige31
  22 juillet 2017
Roman déroutant, atypique, complétement barré. Comme dans les romans de Yoko Ogawa, le fantastique et les légendes s'intègrent et structurent parfaitement cette histoire sensible. La modernité, représentée par le jeune Meitetsu, est confrontée à ses dysfonctionnements et ses incohérences dans cette île improbable aux habitants hauts en couleur. Véritable parcours initiatique, le voyage de Meitetsu lui permettra de rencontrer l'amour de Sayoko et de choisir son destin.
A recommander pour découvrir une littérature japonaise poétique.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
purplevelvetpurplevelvet   18 octobre 2010
-Ca sert pour un chercheur d'avoir du flair! dit-elle en riant. si ça avait été une nouvelle espèce animale ou une étoile, on lui aurait donné mon nom. Mais donner mon nom à un squelette, hein, ça fait un peu...
-Au contraire, c'est magnifique, ça restera. Il faut absolument lui donner ton nom. elle n'en a pas encore, n'est-ce pas? C'est comment ton petit nom?
-Kotono.Kaifu Kotono.
-Ca ne sonne pas comme un nom okinawaien ça. Ca sonne Yamato.
- Ah tu trouves? c'est la première fois que tu entends ce nom?
-Oui. ca irait mieux au squelette je crois.
-Mais quand même quand on dira " Kotono" on ne saura jamais si on parle de moi ou du squelette!
-On n'aura qu'à dire " Kotono la morte" ou "Kotono la vivante"!
Meitetsu se sentait particulièrement en verve aujourd'hui.
-Quand même je trouverais ça un peu bizarre qu'on m'appelle "Kotono la vivante". J'aurais l'impression d'entendre "Kotono la "encore" vivante" comme si j'allais mourir d'un moment à l'autre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
purplevelvetpurplevelvet   19 octobre 2010
"On dit que les gens d'Okinawa sont accueillants et qu'il acceptent tout le monde, mais c'est juste pour les gens qui viennent passer deux ou trois jours. Quand il s'agit de quelqu'un qui vient habiter à côté ou qui vient travailler avec eux, c'est une autre histoire. Comme ils ont un complexe d'infériorité vis-à-vis des japonais de la métropole pour la langue ou pour le travail, ils font comment dirais-je... ils font de la ségrégation inversée!"
Meitetsu trouva qu'elle y allait un peu fort
"on parle toujours du magnifique esprit de solidarité qui anime les okinawaïens continua-t-elle, mais la réalité de la vie ici, c'est de dire avec le sourire à son voisin "la femme de votre fils aîné est bien gentille..." et d'aller raconter à tout le monde ce qu'is avaient à manger ce jour-là; ça ne dépasse pas ce niveau."
Meitetsu se sentit soudain choqué et eut envie de répliquer: "tu veux donc détruire le sens de la communauté?" mais le cou et la naissance des seins de Kotono pénétrèrent dans son champ de vision. Il y avait mieux à faire que se disputer avec elle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NotaBeneNotaBene   25 mai 2012
Sayoko se redressa et montra du doigt un rocher noirâtre qui pointait hors de l'eau.
"Souvent plusieurs poulpes sortent par un trou au sommet de ce rocher et restent là à admirer le clair de lune...Malheureusement aujourd'hui il n'y a que les étoiles, alors ils ne viendront pas.
- C'est la lumière de la lune qu'il leur faut..."
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Okinawa (Japon ; île)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre