AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ariane Bataille (Traducteur)
ISBN : 2742775811
Éditeur : Actes Sud (02/06/2008)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 139 notes)
Résumé :
Les corps mutilés et démembrés de dix-huit femmes sont découverts sur un chantier à Shanghai. Appelé spécialement de Pékin pour mener l'enquête, le commissaire Li Yan découvre l'un des plus terrifiants catalogues de tueries jamais mis au jour.

Une fois encore, et malgré leur relation explosive, il fera appel au talent de la pathologiste américaine, Margaret Campbell, pour identifier les victimes. Rapidement, ils s'aperçoivent que celles-ci ont probabl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  19 août 2014
A shanghai, alors que le PDG de la New-York-Shanghai Bank s'apprête à symboliquement inaugurer les travaux de ses futurs bureaux, on découvre les corps démembrés de dix-huit femmes, à l'endroit même où devait être coulée une plaque de béton. Filmée par les caméras de la télévision américaine, la macabre découverte ne peut être dissimulée par les autorités de la ville qui, de plus, voudraient éviter une fuite des investissements étrangers. On fait donc appel au chef de section adjoint Li Yan de la police de Pékin pour régler cette affaire au plus vite. A sa demande, la légiste Margaret Campbell revient des Etats-Unis pour l'épauler dans son enquête. Mais leurs retrouvailles ont un goût amer pour l'américaine qui, immédiatement, voit une rivale en Mei Ling, l'équipière de Li Yan à Shanghai. Les deux femmes se livrent en effet une bataille sans merci dont l'enjeu est le policier pékinois. Pourtant, l'enquête passe avant tout, et Li Yan veut savoir pourquoi on a té ces femmes, quitte à heurter la sensibilité de quelques messieurs haut placés.

Le duo sino-américain se délocalise à Shanghai la flamboyante. Loin du pouvoir central, la ville s'émancipe et vit selon ses propres règles, avide d'entrer dans la valse du capitalisme. le très rigide Li Yan découvre une cité où les politiciens corrompus fricotent avec les parrains de la mafia, où les policiers protègent les intérêts des puissants, où les bars à filles pullulent. L'incorruptible pékinois se moque de heurter les susceptibilités et n'hésite pas à bousculer l'establishment, ce qui met ses proches en danger. Pourtant, il va aller au bout de ses investigations et mettre au jour un trafic aussi répugnant que lucratif.
L'enquête ne manque donc pas d'atouts qui fait découvrir Shanghai et sa face cachée. Malheureusement, elle est phagocytée par la laborieuse histoire d'amour entre les deux enquêteurs. Peter MAY ne cesse de les promener au son d'un agaçant ''je t'aime, moi non plus'' qui tiendrait de leurs ''différences culturelles''. Qu'il se réveille ! La mixité, ça existe et ça peut même fonctionner ! Certes, ils n'ont pas la même langue maternelle, ils n'aiment pas la même cuisine, ils n'ont pas la même couleur de cheveux, bref, l'un est chinois, l'autre américaine, mais l'auteur force trop le trait sur leurs différences sans jamais évoquer l'enrichissement d'une relation biculturelle. Par moment, ses réflexions frisent le racisme de base...
En résumé, une enquête qui ne manque pas de rythme, une histoire d'amour gênante mais une lecture facile et efficace. A lire pour se détendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
isabelleisapure
  14 novembre 2016
Peter May nous emmène pour cette nouvelle intrigue au coeur d'un Shanghai effroyablement glauque.
Tout commence sur un chantier de construction où l'on découvre les corps affreusement mutilés de 18 femmes. Quelques mois plus tôt, le corps démembré de façon identique d'une jeune femme avait été découvert près du Palais d'été à Pékin, raison suffisante pour expédier à Shanghai Li Yan, l'as de la police pékinoise.
Une fois encore, et malgré la relation explosive qui règne entre eux, il devra faire appel au talent de la pathologiste américaine Margaret Campbell pour identifier les victimes. Bientôt, ils s'aperçoivent que les femmes assassinées ont probablement été découpées vivantes et qu'ils ont affaire à un véritable monstre... Dans l'atmosphère humide de l'automne d'un Shanghai à la fois futuriste et vétuste, pour se rapprocher de ce tueur impitoyable, Li Yan et Margaret devront mettre de côté leurs difficultés personnelles, déployer tous leurs talents et accepter de faire face à leurs pires cauchemars.
J'ai aimé cette nouvelle immersion dans l'univers de Peter May, j'y ai retrouvé avec plaisir des personnages parfaitement exploités. le travail du médecin légiste y est minutieusement décrit. Une intrigue bien ficelée qui a réussi à me convaincre totalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
morin
  25 avril 2018
Troisième aventure de nos deux héros Margaret et Ly.
Ly est appelé par la police de Shanghai pour enquêter après la découverte de corps de dix huit femmes.
Alors que Margaret est aux États-Unis pour assister aux obsèques de son père, Ly lui demande de venir le rejoindre à Shanghai afin de participer à l'autopsie des corps mutilés et démembrés de ces femmes.
A son arrivée personne ne l'attend, elle est prise en charge par Jack Geller, journaliste indépendant. Elle se fait conduire directement au QG du Départements des enquêtes criminelles où elle retrouve Ly. Il est en compagnie d'une jolie chinoise, Nian Mei Ling, son homologue à Shanghai. Il les présente. Aucun courant de sympathie ne passe entre elles !
Lors des autopsies Margaret constate que les femmes étaient encore vivantes lorsqu'elles ont été découpées, et que certains organes ont disparus. Une première jeune femme avait été retrouvée à Pékin. contrairement à celles de Shanghai ses organes avaient été retrouvés.
Les autorités de Shanghai souhaitent que l'enquête soit bouclée rapidement. Les investigations de Ly les inquiètent, sa pugnacité les contrarie. Il froisse des sensibilités.
L'argent et la corruption sont les moteurs de cet affaire. Indirectement, la politique de l'enfant unique est également au coeur du sujet.
Peter May continue à nous faire découvrir la Chine. Il s'attarde sur la ville de Shanghai, très différente de Pékin, plus active, plus moderne mais aussi peut-être plus pervertie par la corruption et la mafia. Il nous fait même participer à un dîner chinois pas vraiment fait pour nous ouvrir l'appétit !
La présence de la petite Xinxin est un petit rayon de soleil dans la noirceur des crimes objet de l'enquête.
Margaret est parfois agaçante avec sa jalousie et son agressivité un peu trop présente à l'égard des personnes qu'elle côtoie. Comme dans les précédents ouvrages elle a un petit faible pour la vodka tonic!
En conclusion une bonne histoire mais avec quelques longueurs notamment les passages sur les relations conflictuelles entre Margaret et Nian.
P.S : je vais faire une pose dans la série, et attendre un peu avant de lire les trois derniers tomes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nekomusume
  03 janvier 2018
3ème tome de la série chinoise, nous retrouvons avec plaisir le sous-chef de section Li et Margaret la médecin légiste américaine amenés à collaborer sur une enquête se déroulant à Shanghaï et qui flirte allègrement avec l'horreur. En effet une vingtaine de corps découpés en morceaux, uniquement des femmes, sont retrouvés lors de la mise en route d'un chantier international.
L'expertise de Margaret est requise par Li a qui on a imposé cette affaire loin de sa juridiction. L'enquête particulièrement complexe tient du puzzle morbide. La recherche d'identité des nombreuses victimes, l'absence apparente de mobile et de lien entre elles, la barrière de la langue et de la culture sans compter la situation politique tendue rendent l'investigation délicate.
L'histoire personnelle de nos deux héros se complique par la présence de l'homologue shanghaïenne de Li qui semble avoir jeté son dévolu sur le charmant policier. La jalousie et le ressentiment viennent alors embrouiller encore plus ce scénario complexe. Et pourtant... l'évidence crève parfois tellement les yeux et la clé de l'énigme nous est donnée dès le début de l'histoire. L'auteur se plait à embrouiller ses détectives et lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Puszi
  03 novembre 2017
Et bien voilà, c'est fait, je suis accro à la série chinoise de Peter May. A peine le deuxième volet achevé, je me suis lancée dans Les disparues de Shanghai.
Et ça commence très fort avec la découverte, dans un chantier à Shanghai, de dix-huit cadavres de femmes gravement mutilées. Depuis quand sont-elles mortes ? Quel est leur point commun ? Quel est le mobile ? Qui a pu commettre de telles atrocités ? Une seule ou plusieurs personnes ? Et qu'en est-il du meurtre de Pékin ? le chef-adjoint Li Yan est appelé à la rescousse, de même que la médecin légiste Margaret Campbell. Il leur est demandé de boucler cette affaire aussi rapidement que possible afin que le chantier puisse reprendre. le temps, c'est de l'argent, tout le monde sait ça et c'est particulièrement vrai à Shanghai, poumon économique de la Chine. Si le premier suspect fait l'affaire des autorités, il n'en est pas de même pour Li Yan dont l'instinct lui souffle qu'il faut poursuivre les investigations. Il se fera des ennemis en haut lieu, il bousculera les codes, bien décidé à découvrir la vérité coûte que coûte. Et ce n'est pas facile, d'autant plus quand ses sentiments contradictoires pour Margaret nuisent à sa concentration. J'ai retrouvé avec plaisir les deux héros et apprécié les personnes secondaires.
Au-delà de l'enquête, Peter May nous brosse le tableau d'une Chine moderne où la politique de l'enfant unique fait rage et où toutes les combines sont bonnes pour gagner un maximum de profit. Glaçant.
Je suis déjà plongée dans l'enquête suivante. Vive les vacances qui me permettent de lire la série d'une traite ou presque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
morinmorin   25 avril 2018
La salle des inspecteurs était en pleine ébullition. Sonneries des téléphones, cliquetis des claviers, brouhaha des voix. Un nuage de fumée planait dans l'air comme une nappe de brouillard sur une rivière par un matin d'hiver. La condensation embuait les vitres. Margaret se dirigea vers le bureau de Li et Li partit à la recherche de Mei Ling au milieu du chaos. Quelqu'un l'attrapa par le bras. C'était l'inspecteur Qian, une liasse de papier à la main.
-On a la liste, Chef. ......On attend les mandat.
Mais Li était distrait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
vincentim2vincentim2   02 juin 2012
Il sentit les doigts courts et épais du directeur lui saisir le bras pour l'attirer à l'écart.
-- Cette Américaine..., dit-il en prononçant ce mot comme s'il le crachait, ... a intérêt à ne pas nous gêner, Li.
-- Vous m'avez dit que vous vouliez la vérité, directeur Hu. Je crois qu'avec elle, vous l'aurez.
Le directeur regarda Li dans les yeux, regrettant sans doute la hâte avec laquelle il l'avait chargé de l'affaire et avait accepté la venue de l'Américaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
vincentim2vincentim2   03 juin 2012
Il aimait Margaret. Enfin, il le croyait. Même s'il manquait quelque chose à leur relation. Il ne savait pas exactement quoi. Etait-ce culturel ? Linguistique ? Il avait toujours été convaincu qu'il ne pourrait jamais se sentir chez lui aux Etats-Unis, et il attendait de Margaret qu'elle se sente à l'aise en Chine ? Il y avait chez elle une tristesse qui dressait une barrière entre eux ; il ne savait pas comment la briser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
vincentim2vincentim2   02 juin 2012
Une profonde déprime s'était abattue sur elle. Li représentait sa seule raison de rester en Chine. La seule raison poir laquelle elle était revenue. Elle ne voulait même pas se demander ce qu'elle ferait si elle le perdait. Elle n'avait pas de "chez elle". Ni en Chine, ni aux Etats-Unis. Elle n'avait pas d'autre choix que de se laisser porter par le courant. Dieu sait sur quel rivage elle échouerait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
vincentim2vincentim2   03 juin 2012
De l'autre côté du terrain vague, un immeuble crème et marron était coiffé d'une énorme publicité au néon pour Mitsubishi. Si les Japonais n'avaient pas réussi à garder Shangai par la force, ils en faisaient maintenant la conquête par le commerce.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Peter May (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter May
Les îles de sa Majesté Les Hébrides Extérieures
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre