AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Chantal Wourgaft (Traducteur)
EAN : 9782070494491
236 pages
Gallimard (31/03/1995)
3.73/5   13 notes
Résumé :
Les poulets de la 87e, le suicide par amour et par le gaz, ça les écœure littéralement. Deux cadavres nus sur un lit, ça les fiche en rogne.

Surtout quand il leur vient l'intuition qu'il ne s'agit peut-être pas d'un suicide, mais d'un assassinat bien camouflé.

Alors ils continuent de coffrer camés, monte-en-l'air, cinglés, tout en se disant que, peut-être, un de ces jours, la preuve va leur tomber toute rôtie dans le bec, et que le soi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gloubik
  03 mai 2021
Je découvre l'oeuvre de Ed McBain au fil de mes trouvailles dans les bouquineries et autres sources de livres d'occasion. C'est donc totalement par hasard si je lis On suicide juste après le dément à lunettes — Enfin ! juste après, c'est relatif. il c'est écoulé un an entre les deux lectures ;-) .
Avec ce nouveau titre, nous retrouvons les inspecteurs de la 87e aux prises avec les criminels de leur zone. Il peut être lu comme la suite du précédent et non comme une simple histoire policière impliquant la même équipe de « flics ». Carella n'est pas remis de la mort de sa future. Hawes est toujours en passe de se marier. Etc.
Et bien sûr, ils ont à résoudre une affaire de... double suicide ? double assassinat ? Vous le découvrirez en lisant cet excellent polar... mais peut-être un peu moins réussi que le précédent.
En bref : Je vais continuer à lire les romans et nouvelles d'Ed McBain — il y a d'ailleurs déjà en attente Adieu cousine... Et je vous invite à en faire autant.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 juin 2016
...chaque affaire a son climat propre, qu’on la « sent » intuitivement, et non de façon raisonnée. Il s’opère une sorte de dédoublement qui vous permet de vous identifier à la victime comme à l’assassin. Lorsque ça arrive, il ne reste plus qu’à prêter l’oreille. Des bouteilles de whisky par terre, du linge et des vêtements soigneusement pliés, en petits tas, une lettre d’adieu dactylographiée, un appartement saturé de gaz : les preuves sont là, le suicide est patent. Mais en votre for intérieur, vous savez qu’il n’en est rien. Simple comme bonjour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 juin 2016
Quand un garçon apprend que sa fiancée s’est fait bêtement, sauvagement assassiner, on ne peut pas prévoir ses réactions. Ce qui est sûr, c’est qu’il réagira d’une façon ou d’une autre. Il se peut qu’il pleure toutes les larmes de son corps pendant huit jours ou un mois, puis qu’il se résigne à la mort, à la vie aussi, qu’il accepte que la vie continue sans la jeune fille qu’il allait épouser un jour, qu’il admette que la vie est une progression, une marche en avant, et que la mort est une cessation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 juin 2016
Rien n’empoisonne autant les représentants de l’ordre que de voir la réalité imiter la fiction. Les pompiers disposèrent donc leurs filets et branchèrent leurs haut-parleurs ; les policiers tendirent des cordes à travers les rues pour isoler le pâté de maisons et on envoya deux inspecteurs à la fenêtre du douzième étage, près de laquelle la fille, comme hypnotisée par le printemps, était plaquée au mur de brique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 juin 2016
Il est fréquent que les gens qui se suicident au gaz prennent une muflée après avoir ouvert le robinet de la cuisinière. Ou alors des somnifères, histoire de mourir paisiblement et sans douleur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   26 juin 2016
Les femmes doivent être traitées avec ménagement, avec douceur… avec tendresse.Les femmes sont des êtres fragiles.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ed McBain (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ed McBain
"À chacun son heure" ("No Time to Die", 1992), Saison 11, Épisode 2 de la série TV Columbo, tiré du roman "N'épousez pas un flic" ("So Long as You Both Shall Live", 1976) d'Ed McBain. Extrait.
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre