AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791030203004
252 pages
Éditeur : Fauves (12/09/2019)
4.62/5   4 notes
Résumé :
« A l'âge de 33 ans, j'ai appris que je n'étais pas l'enfant de mes parents. J'avais été adoptée et personne ne me l'avait dit. Mon existence reposait sur un mensonge organisé. Qui étais-je vraiment ? C'est ce que je me suis employée à découvrir EN me heurtant de plein fouet à une indécente réalité, celle de la naissance sous X. J'étais née d'une mère qui, en choisissant l'anonymat de l'abandon, m'avait laissée sans racines. La vie ayant fait de moi une journaliste,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
livrement_ka
  12 octobre 2019
Titre : NEE SOUS X
Auteur : Sabine Menet
Editions : Fauves Editions
Genre : témoignage
Dépôt légal : Juillet 2019
Nombre de pages : 245
Prix : 20 €


Présentation du livre : 
C'est un livre de format moyen comprenant environ 250 pages.
La couverture représente l'auteure avec un grand X noir cachant une partie de son visage.

Résumé
A l'âge de 33 ans, j'ai appris que je n'étais pas l'enfant de mes parents. J'avais été adoptée et personne ne me l'avait dit. Mon existence reposait sur un mensonge organisé.
Qui étais-je vraiment ?
C'est ce que je me suis employée à découvrir, me heurtant de plein fouet à une indécente réalité, celle de la naissance sous X. J'étais née d'une mère qui, en choisissant l'anonymat de l'abandon, m'avait laissée sans racines. La vie ayant fait de moi une journaliste, j'ai enquêté pour retrouver l'identité de celle que l'exception française avait permis d'effacer, allant jusqu'à édicter de faux états civils.
Nulle part ailleurs l'accouchement sous X n'existe. Alors j'ai milité pour qu'il disparaisse. Aux côtés des pupilles et des personnes nées par insémination artificielle avec donneur anonyme, j'ai porté la voix et la souffrance de ceux que l'on a privé de leurs origines. Que nous fûmes des enfants désirés ou subis, nos histoires nous appartiennent. Bien plus, à mon sens, qu'à nos parents dont seules les voix comptèrent.
Quatre ans me furent nécessaires pour retrouver ma mère, renouer des liens et écrire mon histoire dans toute sa complétude, généalogique et adoptive… Pour me reconstruire, témoigner et défendre à travers ce livre un message d'espoir et de concorde. »


AVIS
Pour ce nouveau partenariat avec les éditions Fauves, j'ai sélectionné deux livres dont celui-là qui me semblait très intéressant.
Début du livre 
Il n'est pas donné à tout le monde de naître deux fois.
Mon livre et moi avons cela en commun.

Et voici comment débute le témoignage de Sabine Menet.
Un récit bouleversant, une quête de savoir d'où elle vient et qui elle est.
Comment réussir à vivre quand il manque une partie de son histoire.
Notre vie est faite du passé, du présent et du futur. Cela permet à l'homme d'évoluer et de vivre sa vie entièrement.
Mais comment faire quand il manque le passé ? Quand le passé nous revient en pleine face vide de tout souvenir, vide de tout sens, et totalement faussé par des mensonges.
Alors, certes les mensonges peuvent provenir de personnes ayant voulu se protéger. L'auteure n'est pas là aujourd'hui pour juger de ces mensonges qui l'ont plongée dans 4 ans d'horreur, 4 ans de recherches, 4 ans d'actions à la limite de la légalité. Et surtout, cela lui a apprit que l'administration n'a que peu faire d'une personne isolée. 
Malgré tous les soutiens, malgré l'appui de politiques, il va s'avérer que la levée de l'anonymat suite à un accouchement sous x est quasiment impossible. Il faut s'armer de patience et jouer des coudes, ne pas avoir froid aux yeux et surtout être ingénieux pour avoir ne serait-ce qu'un indice.
Puis toute cette recherche devient un travail à temps complet qui va plonger la personne dans une dépression et dans un mal-être absolument insoutenable.
Que plus jamais personne ne vienne affirmer qu'il vaut mieux que l'enfant ne sache rien....Tout est inscrit dans son âme, dans ses entrailles. Il n'est aucunement question du bien-être de l'enfant de lui cacher son histoire.
Jamais ce dernier ne pourra se construire de manière correcte si on lui cache cette vérité, même si elle est difficile à accepter.
Au cours de son épopée à découvrir ses racines, Sabine va rencontrer de nombreux "congénères" qui comme elle se battent pour connaître leur passé. Pas la même histoire, pas les mêmes ressentis mais la même souffrance, le même besoin d'avancer pour exister tout simplement.
Puis d'autres personnes qui ne vont pas lui tourner le dos, mais au contraire, user et abuser de leurs pouvoirs pour l'aider à affronter et batailler contre les personnes qui se bornent à appliquer la loi et les règles sans aucune humanité, empathie ou compréhension.

Aux termes de son témoignage, l'auteur va relater dans les moindres détails ses ressentis, ses espoirs suivis de ses déceptions, ses pensées quelques fois incohérentes mais toujours dictées par le même besoin : pas de tabous, pas de non-dits, rien n'est épargné au lecteur.
De l'absurdité de certains faits qui m'ont fait bondir à la complicité passive des fonctionnaires de l'administration, du personnel des hôpitaux, et surtout des employés en charge de cette procédure de naissance sous x.
Quelques exemples très simples qui m'ont interpellée : la mairie qui ne délivre que des extraits d'acte de naissance falsifiés pour être en conformité avec cette naissance sous x, des dossiers qui sont "blancotés" en ce qui concerne les indications qui pourraient permettre de retrouver la trace de la mère. Rien que le terme de "blancoter" est édifiant d'absurdités.
Bref, à un moment donné il faut assumer ses actes et prendre ses responsabilités.
Le sujet étant au centre de l'actualité, parallèlement aux décisions relatives à la PMA, espérons que tous ces enfants en quête d'identités et de vérités, trouvent un peu de réconfort dans les quelques décisions attendus.
Il n'est aujourd'hui aucunement de notre ressort de porter des jugements sur les raisons qui ont poussé ces mères à accoucher sous x; c'est un droit qui leur est ouvert et qui leur appartient.
Néanmoins il faut essayer de laisser une porte entrouverte pour ces enfants nés sous x qui ne peuvent pas vivre sans savoir d'où ils viennent.
J'ai vraiment apprécié de lire cette histoire, et surtout prendre conscience de la souffrance de l'auteure quant à la découverte de sa naissance sous x et de tous les obstacles qui ont pu se mettre en travers de sa route vers la vérité.

Un petit plus pour la couverture qui reflète cette impression de l'auteure de ne pas exister ou de n'exister qu'en partie. Puis la mèche blanche apparue à un moment fort de sa vie.

Un grand courage pour Sabine Menet qui a mis sa vie entre parenthèses pendant 4 ans, pour je l'espère aujourd'hui vivre pleinement et sereinement avec sa fille à qui elle n'a rien caché de son histoire.

Sur l'auteure :
Sabine Menet est une journaliste française.
À l'âge de 33 ans, elle découvre son adoption cachée. Elle met tout en oeuvre pour retrouver l'identité de sa mère biologique, alors que tout ou presque l'en empêche en France. Confrontée aux rouages administratifs entourant l'accouchement sous X, elle se rapproche de milieux associatifs, militants et politiques. Son enquête va durer quatre ans. Elle en tirera un livre "Née sous X - L'enquête interdite"


Sur les éditions :
À l'heure où nous voyons notre rapport à l'information bouleversé - accès immédiat, rumeurs relayées simultanément aux quatre coins de la planète, marché saturé -, le monde de l'édition doit lui aussi opérer une mutation et penser un nouveau modèle en s'appuyant sur les nouveaux outils de production et de diffusion mis à sa disposition.
S'affranchir des canaux traditionnels. Offrir une passerelle entre l'info et la connaissance. Traquer la création littéraire sous toutes ses formes. Saisir la parole au vol dans une démarche qui s'inscrit dans l'air du temps. Résolument moderne.
Les éditions Fauves ne sont pas seulement à l'affût d'auteurs exigeants, mais capables d'offrir à un bon livre la possibilité d'une diffusion immédiate lorsque la situation l'exige, et ce sur tous supports : papier, avec un premier tirage suivi d'un flux de réimpression continu, permettant au livre d'être toujours disponible à l'achat sur l'ensemble des librairies qui en feront la demande, ainsi que les sites de vente en ligne (Amazon, Fnac.com, chapitre.com, etc) ; et numérique : disponible sur toutes les plateformes (Kindle Amazon, Apple store, Google Play, Numilog, Decitre, etc).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
frgi
  04 novembre 2019
Avant toute chose, je souhaite vivement remercier Fauves Editions et Babelio pour m'avoir sélectionné et envoyé ce livre dans le cadre d'une de leurs Masse Critique.
J'ai été très content d'être sélectionné pour la lecture de ce livre car dans une vie antérieure, j'ai été marié et mon épouse s'est retrouvée dans la situation inverse, c'est-à-dire que s'est sa maman qui l'avait abandonnée qui souhaitait reprendre un contact avec elle. Et je peux vous dire que cela a conduit à de nombreuses discussions et divergences d'opinions entre nous.
Alors que dire sur ce récit autobiographique. Eh bien tout simplement qu'il est bouleversant. Il est impossible de rester insensible à la détresse que peu engendrer le manque que peut engendrer un abandon à la naissance. L'auteur(e) a mis plus de 4 ans pour parvenir à obtenir des informations sur sa naissance et ce, en se faisant trimbaler d'administration en administration, pour parfois/souvent revenir à son point de départ et d'autres fois, obtenir des informations en utilisant des chemins de traverses, pas toujours légaux. Mais qu'importe, cela en valait souvent la peine !
Ce récit est donc prenant (on ne peut reposer le livre, tant on a envie de savoir quelle en sera la fin) mais également troublant car il laisse des traces et nous fait énormément réfléchir sur la situation de l'abandonnant et de l'abandonné, sans pour autant jeter la pierre sur les femmes qui ont pris la décision d'accoucher sous X, loin de là.
Par contre, et c'est ce qui à fait diminuer ma côte finale, je ne parvient pas à concevoir le lien existant entre l'accouchement sous X et la FAD (Fécondation avec donneur). Dans ce deuxième cas, le donneur, selon moi, ne fait que le don d'un matériel génétique. Dès lors, je ne comprends pas pourquoi, un donneur de matériel génétique devrait pouvoir être identifié/identifiable . Mais cet opinion est juste la mienne et nécessite bien plus que ces quelques lignes pour en débattre.
En tout cas, une lecture plus qu'agréable et qui m'a permis d'apprendre pas mal de choses sur le sujet ... donc un très grand BRAVO et un très grand MERCI à Sabine Menet pour ce beau témoignage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Postlectures
  08 octobre 2019
J'ai reçu ce livre dans le cadre de la masse critique de Babelio, de la part des éditions Fauves et je les remercie vivement !
Je n'ai pas l'habitude de lire des autobiographies ou des témoignages tels que celui-ci mais le thème abordé par l'auteure de ce livre m'a tentée et au final j'ai adoré cette lecture.
Sabine Menet est une journaliste qui va, dans ce livre, parler de son combat pour retrouver le nom de sa mère à partir du jour où elle découvre qu'elle est née sous X.
J'ai énormément aimé découvrir cette quête d'identité car c'était un sujet que je ne connaissais pas du tout. J'ai également apprécié comprendre comment fonctionnait l'administration française là-dessus et certaines découvertes m'ont vraiment surprise.
J'ai trouvé l'écriture de Sabine Menet vraiment magnifique. Sa plume m'a permis de me plonger dans l'histoire et de vraiment m'imaginer ce que j'aurais ressentie à sa place. Son histoire est très touchante, elle réussit à nous faire parfaitement comprendre pourquoi c'est si difficile pour elle et les autres nés sous X de ne pas connaître ses origines. Elle nous fait réfléchir à notre propre réaction si on avait appris une nouvelle semblable. Je l'ai trouvée complètement légitime dans sa démarche et je ne rendais pas compte avant des difficultés que cela pouvait entraîner.
De plus, les autres personnages sont aussi intéressants et touchants, c'est grâce à eux que l'auteure et nous par la même occasion, découvrons comment fonctionnent l'administration française et les nombreuses associations qui aident les gens à trouver d'où ils viennent (donneurs anonymes de sperme, nés sous X, etc). Je n'avais jamais entendu parler des manifestations de ces associations alors qu'elles semblent très actives, c'est pourquoi ce genre de romans est si important.
J'ai également trouvé très intéressantes les différentes anecdotes ou histoires qu'elle aborde pour expliquer ou donner des exemples concrets.
Cette lecture m'a donc appris beaucoup de choses, je l'ai trouvé très touchante et addictive. J'avais vraiment envie de savoir si oui ou non elle allait retrouver sa mère et si c'était le cas comment leur rencontre allait se passer. Je la recommande car c'est un sujet qui est trop peu abordé en France.
Lien : https://postlectures.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
audeLOUISETROSSAT
  26 septembre 2019
Incroyable !
4 ans à chercher ses origines, à démêler tous les secrets administratifs, les faux, les mensonges ... Quel courage !
On sent la détresse et l'urgence de découvrir la vérité dans l'écriture de #sabinemenet.
Tout le long du livre, je me suis demandé comment on pouvait encore accoucher sous X avec tous les moyens actuels, pour ne pas avoir ou ne pas garder un enfant ? Comment peut-on vivre sans penser à son enfant (9 mois et un accouchement ce n'est quand même pas rien), je veux bien que le cerveau occulte certaines choses mais quand même ?! Et on ne pense pas surtout aux conséquences pour les enfants abandonnés...
Je sors assez bouleversée de ce livre.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
frgifrgi   20 octobre 2019
" Ceci dit, comment mettre un point final à une histoire qui débute par un point d'interrogation ?" (p. 96)
Commenter  J’apprécie          90
frgifrgi   25 octobre 2019
"Oublie ton passé, qu'il soit simple ou composé et participe à ton présent pour qu'ensuite ton futur soit plus-que-parfait." (p. 196)
Commenter  J’apprécie          72
frgifrgi   20 octobre 2019
"Comment savoir où l'on va si l'on ne sait même pas d'où l'on vient?" (p. 116)
Commenter  J’apprécie          90
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   26 septembre 2019
Elle me dit qu’ils n’ont jamais su comment ni quand le le dire. Elle me dit qu’ils voulaient que j’ai une vie normale même si elle avait si mal débuté. Elle me dit qu’elle m’aime comme si j’étais sa propre fille.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : génétiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre