AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2701142717
Éditeur : Editions Belin (01/01/2009)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La Néologie, parue en 1801 et jamais rééditée depuis, est le dernier ouvrage marquant de Louis Sébastien Mercier (1740-1814). C'est avec ce livre très original que l'auteur du Tableau de Paris et du Nouveau Paris quitta la scène littéraire sur une ultime pirouette, peu comprise par ses contemporains. Nous sommes mieux à même, aujourd'hui, de mesurer en quoi cette œuvre, aux accents si modernes, ouvre la voie au nouveau siècle. Ce " Vocabulaire " apparaît comme le co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  16 juin 2016
A l'issue de la Révolution française, un esprit universellement curieux comme celui de Louis-Sébastien Mercier a éprouvé le désir de recenser le nouveau vocabulaire né des bouleversements politiques accélérés qui s'étaient produits. Mercier toutefois ne se limite pas à observer les changements dans la langue, il imprime à ce dictionnaire une touche profondément personnelle qui lui donne un ton et une inflexion pleins de charme. Pour le coup, voilà un dictionnaire qui se lit (et qui fait voir, d'ailleurs, certains mots que nous avons adoptés aujourd'hui comme des nouveautés à l'époque de l'auteur).
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   15 juin 2016
Assassinement. Ce mauvais chirurgien de village, avec ses ferrements et son indextérité, n'est pas coupable d'un Assassinat, soit, mais d'un Assassinement.

Bourelles. On a vu des Bourelles parmi ces bourreaux.

Embrasseur. Ah ! monsieur l'incommode Embrasseur que je rencontre quelquefois, soyez l'Embrasseur de madame et non le mien ! Point d'embrassade entre hommes, un serrement de main.

Goût brûlé. Un cuisinier a le goût brûlé à cinquante ans ; il en est de même pour quelques gens de lettres ; à force d'avoir lu, ils ne savent plus lire : en analysant, en pérorant sans cesse au nom du goût, ils ont perdu le goût.

Lugubrer. Empreindre la tristesse. Son imagination sombre ne tend qu'à Lugubrer tout ce qui l'environne. Lugubrer un théâtre par des pièces tristes et noires, affligeantes ; Lugubrer une assemblée par les épouvantables détails d'un crime atroce ; Lugubrer l'esprit des enfants par des contes de revenants.

Similor. Cuivre fondu avec du zinc, et imitant l'or. A la vue de tant de réputations usurpées, et dans tous les genres, ne pourrait-on pas dire : Voilà, sous cet habit d'or, un homme Similor ?

Souligneurs. J'ai souvent remarqué que les Souligneurs soulignaient ordinairement les mots les plus heureux et les plus expressifs. Soulignez-moi, Souligneurs, rien ne me divertit plus. C'est le superfin de la critique que de souligner ; que de génie dans un Souligneur ! Devine si tu peux.

Vionche. Vivax, secularis, homme de longue vie. Vionche est celui qui a dépassé les années ordinaires, et qui est par-delà de la vieillesse. Le Vionche Fontenelle alla jusqu'à cent années, malgré la faiblesse de sa complexion. Il existe aux Invalides un Vionche de cent dix-sept ans. J'ai vu ce matin un Vionche de cent douze années et qui marche bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   19 juin 2016
LISEUR. On doit appeler lecteurs, ceux dont l'emploi est de lire à des personnes qui les écoutent, ou qui devraient les écouter. Moncrif était lecteur de la reine ; Collé était celui de Philippe d'Orléans. On doit appeler liseurs, ceux qui ne lisent que pour leur instruction ou pour leur plaisir.

p. 308
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   16 juin 2016
Esclaver. Malgré les longues et cruelles guerres qui ont si souvent divisé l'empire et le sacerdoce, on a toujours vu la couronne se réunir à la tiare pour Esclaver les nations.

p. 184

(Remarque personnelle du lecteur : ce mot n'a rien d'un néologisme, car il est déjà utilisé par Montaigne).
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   16 juin 2016
Responsabilité.
Chaque homme, si sa raison est cultivée, et en même temps celel de ses concitoyens, offre à la société et au gouvernement une Responsabilité complète. (Alex. Bacher).

p. 385
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   18 juin 2016
LIBRAIRESSE. Oui, Monsieur, si je n'avais pas tant différé, je serais librairesse aujourd'hui, au lieu d'être brocheuse.
p. 306
Commenter  J’apprécie          10
Video de Louis Sébastien Mercier (1) Voir plusAjouter une vidéo

Louis Sébastien Mercier : mon bonnet de nuit
Olivier BARROT a choisi le théâtre du casino de Deauville pour présenter Louis Sébastien Mercier, écrivain français du XVIIIème siècle (1740-1814) et théoricien du théâtre. Il écrit des essais sur la poésie mais c'est le théâtre qui lui donne sa notoriété. En 1781 paraît son ouvrage le plus connu "Le tableau de Paris" et trois ans après, il écrit "Mon bonnet de nuit". Cet...
autres livres classés : lumièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
7478 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre