AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782743631857
313 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/04/2015)
2.5/5   6 notes
Résumé :
«Nous n'étions jamais allées si loin. Nos chaussures sont trempées à force de piétiner l'herbe boueuse pour éviter les chemins.» Que fuient Celia et les autres en ce matin de février ? Pourquoi tenter de s'échapper du Wybrany College, havre de paix si convoité par les parents du pays entier, qui forme l'élite et préserve les enfants du chaos extérieur ? Quatre par quatre réserve bien des surprises au lecteur : on pourrait se croire dans un roman de formation, un por... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pirouette0001
  26 juillet 2015
Bof bof bof. Premier roman de l'auteure. C'est assez mal construit. Cela démarre comme un roman classique : comme le révèle le quatrième de couverture, cinq filles fuguent d'un collège privé très prisé et l'histoire vous apprendra pourquoi. Ah bon. Mais tout semble amené plic-ploc sans ordre. L'on parle dès le début de ces cinq filles, des dirigeants et d'un garçon boiteux qui s'affirmera petit à petit, et à la moitié du livre, la fille meneuse assiste à l'arrivée de ce garçon, sans que ce soit un flash back et alors que tous les protagonistes étaient censés partager la même période temps avant. Et puis, patatras, tout change, il s'agit du journal d'un remplaçant, remplaçant professeur, l'histoire devient glauque, on ne comprend pas pourquoi ce remplaçant qui usurpe ses fonctions arrive là, et cela verse dans le plus invraisemblable qui soit. Une troisième partie est réservée à un document écrit du professeur remplacé, qui est la cerise sur le gâteau.
J'ai lu ce livre en traduction, mais ce n'est pas par la langue qu'il pêche, mais bien par les défauts de narration. Il me semble que cette auteure devrait apprendre à construire son histoire et à choisir où elle va. Ici on a l'impression qu'elle a un peu tout essayé, pris des ingrédients à droite et à gauche, un peu de sexe, un peu de drogue, du soit-disant mystère, mais cela ne suffit pas à faire un livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
univcattus
  27 septembre 2015
Cette histoire sordide se déroule au Collège Wybrany, institut élitiste où se côtoient gosses de riches et les "spéciaux, les boursiers.

Isolés du monde, de par la localisation géographique du pensionnat car perdu au milieu d'une forêt et prisonniers de cloisons infranchissables, les adolescents sont marqués par la désolation et l'impuissance.

Cet établissement, censé les préserver d'une société gagnée par le chaos n'est en fait que système dictatorial, mensonges et violences.

Les espaces confinés et cette violence exercée sur les plus faibles génèrent une hiérarchie dans un climat d'oppression.

Cette fable cruelle s'attache aussi à montrer comment un système clos finit par pervertir la nature humaine, à décrire la manipulation psychologique et ses conséquences.

" Quatre par quatre ", correspond en réalité à la taille de la pièce où se trouvent isolées les victimes, enfermées là si longtemps qu'elles en oublient même le langage.

Un véritable cauchemar qu'orchestre savamment l'auteure espagnole Sara Mesa.

Un roman original et captivant qui dénonce les côtés obscurs de l'âme humaine.



Lien : http://jeblogueunpeubeaucoup..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Matildany
  26 juin 2019
Un pensionnat isolé de la ville, pour préserver ses membres du chaos de la ville voisine.
Des collégiens issus des plus hautes sphères,  opposés à leurs condisciples boursiers.
Une direction dans le contrôle,  tout en étant opposée aux règles,  des jeunes filles fugueuses, un professeur remplaçant, usurpateur d'identité....comme tout cela avait l'air alléchant!!!
Mais quelle déception!...tout est posé mais il n'y a aucune explication. Pourquoi la sociétés est-elle devenue  dangereuse? Qui est ce nouveau professeur? Quelles sont ses motivations?...autant de questions sans réponses...soit la canicule m'a ramolli le cerveau,  soit à part poser une ambiance pesante, il n'y a pas de réel aboutissement à cette histoire...l'écriture en soi n'est pas désagréable,  mais je n'ai pas aimé la construction de cette histoire.
Lien : https://instagram.com/danygi..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   08 février 2016
Je sais bien comment tourne le monde. Je n’ai pas vécu dans une bulle pendant tout ce temps. Je connais la dégénérescence, je connais le mal, le chaos. Mais ici, il aurait dû en être autrement. On pouvait supposer que cet endroit serait différent; un havre de civilisation, une oasis.
Commenter  J’apprécie          70
missmolko1missmolko1   08 février 2016
Les personnalités sont polies, sculptées jusqu’à les faire rayonner. Les meilleurs éléments de ce pays sont passés par ici. Nous savons façonner les plus grands.
Commenter  J’apprécie          50
AttrapeRevesAttrapeReves   20 juillet 2017
La ligne d’horizon s'arrondit, jaunit, descend jusqu'à se dissoudre au loin, et nous sommes là, enfin, à l'arrêt et essoufflées sous le ciel immobile.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : usurpationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sara Mesa (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre