AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081277190
Éditeur : Flammarion (05/04/2013)
Résumé :
Répondre à des mails, envoyer des textos, lire des tweets : quel temps consacrons-nous à ces activités qui ont envahi notre quotidien et notre vocabulaire ? Une frénésie des messages a gagné nos sociétés. Cette forme d’écriture prolifère, elle devient même compulsive. Les messages ne nous font plus gagner du temps, ils sont devenus un passe-temps essentiel. Sommes-nous tombés sous leur empire ? L’auteur tente de comprendre cette évolution. Il se souvient des message... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marquise_de_Miaoucha
  19 juin 2013
Livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique. Je remercie la maison d'édition et Babelio pour cette opportunité de lecture.
Jean-Claude Monod traite du message sous toutes ses formes, et décortique le comportement humain, et même animal, selon les époques et les technologies, tout cela sous un angle philosophique.
Cette approche n'a pas été facile pour moi, qui ne suis pas une lectrice très férue de philosophie. Je pensais lire plutôt un essai sociologique que philosophique.
J'ai vite été dépassée par les propos de l'auteur, mais cela ne signifie pas que ce livre n'est pas de bonne qualité. C'est plutôt l'inverse : je n'étais pas la bonne lectrice pour ce livre richement documenté.
De Tintin à DSK, en passant par les tweets, les romans épistoliers, le messager de Marathon, Saint Paul, l'auteur nous emmène dans de très nombreuses directions, s'appuyant très fréquemment sur les propos d'un autre philosophe inconnu pour moi, mais probablement très connu dans son domaine, Jacques Derrida.
C'est bien écrit, mais avec des phrases trop longues, dans des paragraphes trop denses truffés de références religieuses, ou citations extraites d'autres textes philosophiques.
Même si j'ai apprécié quelques chapitres de ce livre, j'ai très vite compris que la lecture allait être difficile car l'écriture de Monod est loin d'être vulgarisée. Je pense que ce texte est plutôt à réserver aux lecteurs aimant et connaissant la philosophie.
Pour cette raison, il m'est impossible de noter ce livre car je ne saurai pas dire si je l'ai aimé ou non, étant donné que je me suis sentie bien vite complètement perdue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
keisha
  27 mars 2014
L'auteur est chargé de recherche au CNRS et enseigne la philosophie à L'Ecole normale supérieure de Paris. Mais baste, je me suis lancée sans peur dans cet essai plutôt fort lisible.
En quatre parties intitulées simplement Envoi, Réception, Objet et Répondre, sont abordées des thématiques évoquant des activités concrètes à tous. Mails, textos, tweets, bien sûr, mais aussi lettres et cartes postales, et en remontant plus avant, annonces angéliques (Un ange est au départ un messager, du latin angelus, emprunté au grec ἄγγελος, ángelos, « messager » en hébreu מלאך, malakh, « messager »). Jean-Claude Monod n'hésite pas à faire participer des personnages de l'antiquité, dont l'apôtre Paul, à scruter intelligemment Les liaisons dangereuses et Une femme fuyant l'orage, citant aussi Derrida, Levinas, Nietsche (et là j'ai parfois décroché je l'avoue)
Un poil d'humour (Dieu écrit-il en SMS ?), beaucoup de remue neurones, qui mérite le petit effort demandé.
Juste un passage à propos des codes CAPTCHA (si voue ignorez ce que c'est, vous avez bien de la chance; je suis à deux doigts de boycotter certains blogs à cause d'eux)(et encore ça s'arrange un peu, on nous demande de recopier des chiffres plutôt que des lettres floutées...)(oui, j'en profite pour râler)
Gehlen voyait le point d'aboutissement de la logique technique de dématérialisation dans une situation de "domination de l'organique par l'inorganique". En sommes-nous là? Des corps physiques tout entiers "arraisonnés" à des machines communicantes qu'ils fournissent en "messages", mais qui finissent par nous demander si nous sommes bien, nous, des humains en chair et en os.
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Telerama   24 avril 2013
Curieux, maniant avec brio des exemples philosophiques et cinématographiques — comme la réflexion, puissante, de Jacques Derrida sur l'écriture ou l'éblouissant film de Joseph Losey Le Messager —, Jean-Claude Monod excelle à décrypter le passage de l'ancien temps du messager à la nouvelle ère de la messagerie.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lire un extrait
Video de Jean-Claude Monod (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Monod
Jean-Claude Monod - L'art de ne pas être trop gouverné
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
309 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre