AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791038200517
44 pages
Fluide-glacial (01/01/2021)
3.83/5   12 notes
Résumé :
Qui aime bien châtie énormément. Voici ce que pourrait être le crédo d’Annick Tamaire, cette petite fille pour qui la violence est vraiment la réponse à tous les problèmes.
Le temps d’un album, Annick vous présentera son monde : ses parents dépressifs au bord de la rupture, Stéphane, la tête d’ampoule insupportable mais qu’elle aime secrètement, Momo, le benêt gentil qui sourit tout le temps et tout un paquet d’autres camarades de classe qui l’insupportent e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pencrannais
  06 juin 2022
Annick Tamaire, comme le titre l'indique peut-être, c'est de l'humour punk.
Petite fille de 10 ans, l'héroïne n'a absolument aucune limite à ses paroles et à son comportement. Elle insulte et frappe ses camarades de classe, elle vend de la drogue, elle fume.
Le monde des enfants, le harcèlement scolaire, la pédophilie, la détresse sociale, tout y passe à la moulinette et c'est très drôle. Annick Tamaire n'a aucun filtre et veut se faire une place dans la vie. Elle s'est constituée une carapace, que dis-je un blindage pour lutter contre sa réalité mais reste malgré tout très lucide. La violence verbale et physique est sa solution à tous les problèmes et cette absence de politiquement correct fait un bien fou.
Côté dessin, Munoz utilise les codes de la BD enfantine pour mieux la dynamiter de tous les côtés. Si on n'y fait pas attention, le graphisme, les couleurs, la construction des planches nous font croire à une BD pour enfant mais ne vous y fiez pas. Cet album est réservé à un public averti.
Jonathan Munoz nous offre de vrais moments jubilatoires. C'est de l'humour trash, mais ça fait tellement de bien.
Annick Tamaire c'est un mélange très réussie de jeunesse et d'humour noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
steph42
  28 avril 2021
Le monde de l'enfance est ici revisité par l'auteur avec un objectif de provoquer avec plus ou moins de finesse et d'humour.
Le titre "Annick Tamaire" symbolise bien ce humour un peu lourdingue.
Les planches avec les parents névrosés dans le déni et l'absence de communication sont les plus touchantes
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
ActuaBD   24 février 2021
Oublié le "politiquement incorrect" : apprenez le "socialement incorrect" enseigné par Annick Tamaire, une petite fille qui a décidé d'assumer la zone dans laquelle elle vit, en rendant coup sur coup. On ne va tout de même pas se laisser emmerder par les cons !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   08 janvier 2021
Hilarant ouvrage défouloir écrit et dessiné sur le fil du rasoir, ce premier tome d’Annick Tamaire fait autant froid dans le dos qu’il fait rire.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
steph42steph42   28 avril 2021
Parce que l'égalité , elle existera lorsque les garçons auront les pieds plein de pisse et des tampax dans le cul
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Jonathan Munoz (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Munoz
Dans le 131e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente le premier tome des mémoires du dragon Dragon, baptisé Valmy, c’est fini, album que l’on doit au scénario de Nicolas Juncker et au dessin de Simon Spruyt, édité chez Le Lombard. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : – La sortie de l’album Bertille & Bertille que l’on doit à Éric Stalner et aux éditions Grand angle – La sortie de l’album L’inconnue du bar que l’on doit à Jonathan Munoz et aux éditions Fluide glacial – La sortie de l’album L’ami colocataire que l’on doit au scénario de Pog, au dessin de Séverine Lefebvre et c’est édité chez Marabulles – La sortie de l’album Super cyprine, une vengeance corrosive, album que nous devons à Tess Kinsky et aux éditions Massot – La sortie de l’album Itinéraire d’une garce que nous devons au scénario de Céline Tran, au dessin de Grazia La Padula et c’est édité chez Glénat dans la collection Porn' pop – La réédition en intégrales des Confessions d’un canard sex-toy que nous devons au scénario de Mikaël Roux, au dessin d’Arnaud Poitevin et c’est édité chez Fluide glacial
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18241 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre