AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791038200517
44 pages
Fluide-glacial (01/01/2021)
3.75/5   18 notes
Résumé :
Qui aime bien châtie énormément. Voici ce que pourrait être le crédo d’Annick Tamaire, cette petite fille pour qui la violence est vraiment la réponse à tous les problèmes.
Le temps d’un album, Annick vous présentera son monde : ses parents dépressifs au bord de la rupture, Stéphane, la tête d’ampoule insupportable mais qu’elle aime secrètement, Momo, le benêt gentil qui sourit tout le temps et tout un paquet d’autres camarades de classe qui l’insupportent e... >Voir plus
Que lire après Annick TamaireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Annick Tamaire, comme le titre l'indique peut-être, c'est de l'humour punk.
Petite fille de 10 ans, l'héroïne n'a absolument aucune limite à ses paroles et à son comportement. Elle insulte et frappe ses camarades de classe, elle vend de la drogue, elle fume.
Le monde des enfants, le harcèlement scolaire, la pédophilie, la détresse sociale, tout y passe à la moulinette et c'est très drôle. Annick Tamaire n'a aucun filtre et veut se faire une place dans la vie. Elle s'est constituée une carapace, que dis-je un blindage pour lutter contre sa réalité mais reste malgré tout très lucide. La violence verbale et physique est sa solution à tous les problèmes et cette absence de politiquement correct fait un bien fou.
Côté dessin, Munoz utilise les codes de la BD enfantine pour mieux la dynamiter de tous les côtés. Si on n'y fait pas attention, le graphisme, les couleurs, la construction des planches nous font croire à une BD pour enfant mais ne vous y fiez pas. Cet album est réservé à un public averti.
Jonathan Munoz nous offre de vrais moments jubilatoires. C'est de l'humour trash, mais ça fait tellement de bien.
Annick Tamaire c'est un mélange très réussie de jeunesse et d'humour noir.
Commenter  J’apprécie          140
Je suis assez étonné de voir une telle BD publiée, même par Fluide Glacial. Je savais que Munoz est capable d'aller loin dans l'humour noir, je l'ai déjà vu dans d'autres BD, mais là c'est carrément glauque le stade où il va. Et franchement, c'est osé mais j'aime. On est dans du totalement subversif et carrément noir. Je ne peux que vous déconseiller de le lire si vous êtes un peu sensible, c'est pas pour tout le monde.

Le ton est donné rapidement avec la BD : une gamine dans un couple dysfonctionnel (pour ne pas dire que c'est grave la merde), dans une banlieue pourrie et entourée de camarade pas mieux que l'environnement. le tout vu par ses yeux ou ceux de ses camarades, avec une violence propre à l'enfance. Mais additionné de tout ce qu'on peut avoir de glauque dans une vie humaine, surtout dans la banlieue de Paris, là où la misère est quotidienne.
J'ai été plusieurs fois surpris par le ton, qui se veut humoristique mais est souvent (principalement) glauque. J'ai hésité à rire, presque plus choqué mais en même temps amusé par la façon dont Annick voit le monde. C'est sombre, presque déprimé, mais en même temps drôle parce que c'est la violence quotidienne et la misère global d'un monde qui est parfois bien pourri.

Ce qui est chouette, à la lecture, c'est que Munoz brasse pas mal de thématiques qui s'accordent : les familles dysfonctionnelles, la violence des enfants entre eux, les problématiques de chômage, la violence familiale … Au fil des pages, j'étais surpris de l'inventivité des gags, la bêtise crasse qu'il arrive à trouver mais aussi la dénonciation qui est faite d'un monde triste pour bien des humains. Au sortir de ma lecture, j'étais plus réfléchi qu'amusé. Munoz touche du doigt quelque chose de sordide et glauque, mais aussi de très humain et très représentatif. J'ai eu de la peine pour cette enfant en même temps qu'elle est carrément violente, j'ai été dérangé par son comportement en même temps que je le comprenais. Faire tout ça dans des gags en planche, c'est franchement une réussite. Donc oui, je dirais que la BD trouve son équilibre.

Pour une BD d'humour, ne vous attendez pas à de la grosse poilade, les chutes ne sont pas toujours drôles et parfois elles sont même plus triste. C'est sombre, sans doute trop pour certaines personnes (au vu des commentaires sur d'autres sites) mais je suis d'avis que cet équilibre se tient jusqu'au bout, avec parfois des vrais moments de tendresse. Une BD assez atypique dans le paysage de Fluide glacial. Je pense que commencer par L'Inconnue du bar (Dans la tête de...) du même auteur permets de se faire une première idée avant de plonger dans celle-ci. C'est plus brutal, plus cru, plus violent. Âmes sensibles, s'abstenir.
Commenter  J’apprécie          40
Le monde de l'enfance est ici revisité par l'auteur avec un objectif de provoquer avec plus ou moins de finesse et d'humour.
Le titre "Annick Tamaire" symbolise bien ce humour un peu lourdingue.
Les planches avec les parents névrosés dans le déni et l'absence de communication sont les plus touchantes
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
ActuaBD
24 février 2021
Oublié le "politiquement incorrect" : apprenez le "socialement incorrect" enseigné par Annick Tamaire, une petite fille qui a décidé d'assumer la zone dans laquelle elle vit, en rendant coup sur coup. On ne va tout de même pas se laisser emmerder par les cons !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest
08 janvier 2021
Hilarant ouvrage défouloir écrit et dessiné sur le fil du rasoir, ce premier tome d’Annick Tamaire fait autant froid dans le dos qu’il fait rire.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Parce que l'égalité , elle existera lorsque les garçons auront les pieds plein de pisse et des tampax dans le cul
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jonathan Munoz (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Munoz
Munoz revient avec une oeuvre plus autobiographique en se replongeant avec humour dans ses souvenirs d'enfance qui résonneront en chacun d'entre nous…
1991. Nous n'utilisons alors ni les euros ni les francs, mais les billes. Une valeur stable et réglementée. Jonathan est un petit garçon, tout ce qu'il y a de plus petit garçon : il aime la bagarre, les filles, les gâteaux de sa maman et brûler des fourmis à la loupe, méthode maitrisée par une poignée d'experts. Vous aussi vous regardiez au fond de votre verre Duralex pour voir quel âge vous aviez ? Vous trichiez en ajoutant une feuille à un trèfle pour lui en donner quatre ? Vous saviez qu'en pleurant très fort, mais alors vraiment très fort, il était possible de faire flancher un parent en proie à un moment de faiblesse ?
Le regard que l'auteur porte sur ces anecdotes est à la fois drôle, décalé et poétique. Chacun peut se retrouver dans le petit journal de ce gros fragile de Jonathan !
Scénario et dessin : Jonathan Munoz Couleur : Anne-Claire Thibaut-Jouvray
En librairie depuis le 6 septembre 2023
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (34) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}