AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280365017
432 pages
Éditeur : Harlequin (08/03/2017)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Mensonges. Trahison. Secrets. Amour. L’entrée fracassante d’une grande voix de la romance contemporaine dans l’univers sombre et bouleversant de la dark romance.

Entre la victime et le fils du bourreau: l’histoire d’amour la plus interdite qui soit.
Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  13 avril 2017
J'ai envie de commencer ma chronique en évoquant le genre de ce roman comme appartenant à la Dark Romance. Pour moi, il n'en fait pas réellement parti : certes il aborde des événements très sombres, il évoque le viol d'une mineure avec captivité, mais selon certains critères, on ne peut pas le qualifier de Dark romance. Donc il comporte un vécu très difficile, mais même avec cela, l'auteure ne nous décrit pas de sévices sexuels en détail comme on en trouve dans la Dark romance. En le classant dans ce domaine, nous évoquons alors des interdits, des situations qui dérangent, des moments sombres psychologiquement destructeurs où la morale est atteinte.
Je tenais à le préciser car beaucoup de lectrices ne sont pas attirées par la Dark Romance très dure à lire comme nous avons pu la découvrir ces derniers temps, elles pourraient passer à côté de ce livre qui est magnifique et ce serait dommage.
J'ai adoré ma lecture, c'est un énorme coup de coeur. Dès les premières lignes j'ai su qu'il allait me plaire. L'histoire est poignante, bouleversante, j'ai adoré ces personnages, nous nous attachons à eux et nous les accompagnons dans cette histoire profondément touchante avec ses interdits. Katie est une jeune femme qui a vécu un drame traumatisant lorsqu'elle a été enlevée toute jeune. Séquestrée, violée, elle a été sauvée par le fils de son ravisseur. Bien des années plus tard, alors qu'elle vit une vie de recluse, ne s'aventurant pas vers l'extérieur, Ethan qui l'a sauvé souhaite la revoir pour s'assurer qu'elle va bien. Elle n'a jamais cessé de hanter ses pensées depuis des années et quand il la revoit, il se présente comme étant un autre et un engrenage de mensonges s'installe.
Réunis le temps d'une évasion, quelques heures qui auront changé à tout jamais leur vie, Ethan et Katie sont deux personnages qui devaient face à la société de se séparer une fois libérés. La libération vaut en effet pour eux deux, Katie s'est vu libérée des actes cruels orchestrés par le père d'Ethan et Ethan fut soulagé d'un père au passé et aux agissements dont jamais il ne se serait douté, s'il n'avait pas trouvé cette petite fille attachée dans la cabane au fond du jardin. Cette libération n'est pas totale toutefois, car Katie ne pourra jamais se remettre de cette période. Ethan quand à lui va vivre toute sa vie, sous le fléau de la culpabilité d'être le fils d'un tueur en série. Deux jeunes personnes meurtries différemment mais à cause des actes d'une même personne et s'ils ne doivent pas se revoir, selon les dires des « autres », ils en ressentent le besoin.
Cette jeune fille avait un besoin et il ne l'a jamais quitté, c'est ce besoin d'avoir un protecteur auprès d'elle, quelqu'un sur qui se reposer, quelqu'un en qui avoir confiance. Son père a refusé ce rôle suite à son agression, alors qu'elle était si fragilisée et qu'elle en avait tant besoin. Ce fut un acte qui a causé une déchirure profonde en elle, la reconstruction après un tel événement est un travail de longue haleine. L'importance du soutien de la figure à la fois paternelle mais aussi masculine rassurante lui aura alors cruellement manqué et si sa mère et sa soeur ont toujours été présente pour elle, il lui aura manqué son père. Elle a eu alors besoin de Will, celui qui l'avait sauvé, son héros mais on lui a refusé ce droit de le revoir. Par la suite, elle n'a jamais su trouver quelqu'un pour endosser ce rôle jusqu'à ce que Ethan ne la secourt alors qu'elle était en mauvaise posture.
Le fait qu'Ethan est caché son identité est une erreur, nous le savons depuis le départ. Il tente de ne plus la voir pour la préserver mais il l'aime tellement qu'il ne peut pas s'en empêcher. C'est un engrenage dans lequel il s'est enlisé. Elle fait partie intégrante de lui, sans elle, sans sa présence il y a tant d'années, il ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. Il a une image très négative de lui, il craint plus que tout que la personnalité dérangée de son père déteigne sur lui et qu'il ne puisse qu'apporter le mal. Will tout comme Ethan est quelqu'un de remarquable, ses actes, ses pensées et sa façon d'être présent le place aux antipodes de son père, c'est normal qu'elle ait pu dès le départ éprouvé un attachement certain vis à vis de lui. Auprès de lui, elle arrive à combattre ses peurs, elle s'y sent plus vivante.
La double narration est primordiale et permet aux lecteurs d'être au plus prêt d'eux. Nous évoluons au grès des pensées de Katie et Ethan, les chapitres s'enchainant de leur point de vue d'aujourd'hui au passé. Ces sauts dans le temps sont parfaitement bien orchestrés et nous permettent ainsi de tout savoir d'eux et leur histoire, nous ne nous sentons pas à un seul moment perdu comme souvent cela peut être le cas avec ce type de narration. le récit sans évoquer en détails de scènes choquantes ne fait que les suggérer, nous retenons notre souffle, le coeur serré, la larme qui parfois déborde mais l'ensemble est évoqué avec beaucoup de respect et de pudeur. Cela suffit à nous plonger dans l'horreur de ce qu'elle a vécu à travers les émotions qu'elle a pu éprouver face à ces actes cruels.
La plume de Monica Murphy nous permet d'accompagner avec beaucoup d'aisance et de facilité les personnages. Nous découvrons ainsi qui ils sont, leur histoire passée et présente, leurs peurs, leurs envies. La description de cette alchimie qu'il y a entre Ethan et Katie nous fait ressentir la moindre petite émotion éprouvée par les personnages : un effleurement, un souffle, un regard, tout est très à fleur de peau et nous le vivons avec eux. Nous comprenons aussi l'importance de tout ce qui se passe entre eux, le secret, le sentiment de trahison des êtres chers, qui est synonyme de ce drame qui a eu lieu il y a huit ans. Ces deux personnages ont vécu des moments difficiles à une période de leur vie où ils auraient du être choyés et protégés et tous deux attirent la sympathie et l'attachement du lecteur.
Ce tome se termine exactement comme je m'y attendais et de devoir attendre la suite va me laisser tout le loisir d'imaginer des tas de scénarios. J'ai hâte de retrouver ces deux personnages qui ont tant souffert jusque là, cela serait vraiment beau de les voir enfin heureux l'un et l'autre. Séparés ils ne le sont pas, l'étincelle de vie éprouvée quand ils sont à deux se doit de se donner une chance de concrétiser du bien être. Ce livre m'a profondément touché et marqué aussi, quand je dis que c'est un coup de coeur, les mots sont faibles. Je vous conseille vraiment de le lire, il ne peut pas vous laisser insensible.
Lien : http://www.livresavie.com/ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  18 juin 2018
Serais-je dans ma période de lecture qui me retourne dans tout les sens et qui font diminuer mon stock de kleenex à une vitesse monstrueuse ?
C'est vrai qu'avant de débuter, je savais que ce serait une lecture très riche en émotions, on y parle quand même de kidnapping, violence et viol sur une enfant d'à peine 13 ans, étant maman, je pense que c'est un sujet qui me bouleverse peut-être plus que si je ne l'étais pas. Vivre une telle horreur à cet âge, je n'ose même pas imaginer le calvaire que cela doit être en vrai, autant pour les parents que pour l'enfant qui a subi cela, me connaissant, il n'y aurait même pas besoin de passer par la case tribunal, ou alors si, mais pour me juger moi pour meurtre sur la pourriture qui aurait osé toucher à un de mes enfants !!!
Le sujet étant très délicat, je me suis posée pas mal de questions sur comment Monica Murphy allait le traiter, après lecture de ce premier tome, je trouve qu'elle l'a brillamment fait, bien que certains passages ont failli avoir ma peau, pour moi en tout cas, je trouve que l'auteure y a été franchement mais toujours en tenant compte de ce que l'acte pouvais faire ressentir à une jeune fille, des conséquences que cela pouvait engendrer sur sa vie, sur sa vision de l'homme en général, sur la manière qu'elle allait évoluer après avoir vécu un véritable enfer, heureusement de courte durée, mais avouez que déjà une seule journée, c'est une journée de trop !
Lorsque certaines choses arrivent, on parle énormément de la victime ou de son bourreau, mais rarement de la famille de cette personne ayant commis un acte odieux. Comment vivre en sachant que dans notre propre famille il y a un monstre capable d'une telle cruauté envers une enfant, alors que lui-même est père ? Comme vivre avec un tel poids sur le coeur ? Comment accepter qu'une telle personne fasse partie de notre famille ?
Avec Never Forget, Monica Murphy aborde ces deux côtés, nous avons Katherine (la victime) et Ethan (fils du monstre). Que ce soit du côté de Katherine ou celui d'Ethan, je trouve que rien ne manque, que l'auteure a été d'une justesse incroyable. A un moment je me suis même dit que pour être tellement dans le détail, l'auteure ne devait pas être totalement étrangère à ce genre de situation, mais je peux entièrement me tromper, et je l'espère d'ailleurs.
A l'âge où une fille ne devrait penser qu'à s'amuser, à rire, à chanter, à vouloir commencer à regarder les garçons, Katie voit sa vie complètement chamboulée, complètement détruite à cause d'un seul homme, un homme qui lui volera son innocence. Alors qu'elle se trouve dans un parc d'attractions avec ses parents et sa meilleure amie, qui pourrait se douter que dans ce même parc, que dans ce lieu censé donner de la joie et du bonheur, se trouve une personne monstrueuse ? Heureusement pour elle, dans son malheur elle va faire la rencontre de Will qui la sauvera des griffes de son père, son calvaire n'aura duré que 3 jours, mais c'est déjà une éternité.
Huit ans plus tard, Katie ne fait toujours pas confiance aux hommes, elle va toujours chez la psy, elle vit pour ainsi dire cloîtrée chez elle, elle ne sort presque pas. Alors qu'elle tente d'enfin aller de l'avant en se rendant sur le lieu où elle a été enlevée, elle va rencontrer Ethan, un jeune homme qu'elle trouve séduisant, un homme qu'elle a envie de connaître et qui va éveiller des choses en elle. Elle qui n'a jamais eu ce genre de pensée, va se poser des tas de questions à son sujet. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que Ethan est en fait Will, le fils de son tortionnaire, il a juste changé de prénom et de nom de famille. Si elle n'a jamais oublié ce jeune garçon qui lui a rendu sa liberté, de son côté, il n'a jamais cessé de penser à elle non plus.
Cette première partie de l'histoire est émouvante, touchante, nous rencontrons Katie et Ethan, deux personnes qu'un seul homme a brisé, différemment pour chacun d'eux, mais la blessure est bien présente, difficile à panser, le genre de blessure qui vous marque. Je me suis très vite attachée à Katie, j'ai eu envie de la voir évoluer, de la voir avancer, de la voir s'ouvrir un peu plus, d'aller de l'avant tout simplement. Quant à Ethan, c'est vrai que je peux comprendre sa manière de voir les choses, de penser, au départ je me suis posé pas mal de questions à son sujet, mais il a réussi à me convaincre. Bien que je ne sois pas d'accord sur sa manière de procéder, je peux la comprendre, mais attention car c'est à double tranchants, le mensonge plus on y a recours, plus on s'y enfonce, et plus la vérité fera de dégâts.
Bien qu'ayant la suite sous la main, je préfère laisser passer deux trois jours avant de me lancer dans sa découverte, il faut que la pression retombe un peu de mon côté avant de pouvoir poursuivre. Bien qu'au départ je pensais enchaîner les deux tomes l'un à la suite de l'autre, mais je préfère laisser quelques jours entre les deux. Bon je suis peut-être étrange dans ma manière de faire, mais je pense vraiment que c'est mieux de ne pas enchaîner, du moins pour moi, ce ne sera peut-être pas votre cas et vous enchaînerez les deux sans soucis 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  26 février 2017
À la lecture du résumé, je m'étais préparée psychologiquement avant de débuter ce roman. Et encore plus en lisant l'introduction de l'auteure qui met des mots justes sur les intentions qu'elle avait en écrivant ce roman.
[Never Forget] c'est une histoire sombre forte en émotions, une histoire qui prend aux tripes dès les premières pages. L'histoire d'un drame où la violence physique et psychologique auront d'énormes impacts sur la vie de notre héroïne mais aussi une histoire pleine d'espoir qui donne envie de se relever et d'avancer vers le bonheur.
Katie a vécu l'impensable, kidnappée à douze ans, elle sortira des griffes de son bourreau grâce à Will, le fils de celui-ci. Leur rencontre sera comme une évidence, Will est le sauveur de Katie, son ange gardien. Un lien s'est crée entre eux. Ils étaient les seuls à se comprendre parce qu'ils avaient vécu cela de l'intérieur.
Les années ont passées, huit années exactement, et Katherine n'est plus qu'une coquille vide, elle survit. Elle n'a jamais oublié, comment le pourrait-elle ? Sa vie est triste et sans saveur, elle se renferme sur elle-même, essayant d'aller de l'avant mais ses démons rôdent autour d'elle et ne la laissent pas tranquille. Ce qu'elle a subit dans son enfance, ce que son bourreau lui a volé, son innocence, Katie ne la retrouvera jamais.
Will, qui a changé de nom et qui se prénomme maintenant Ethan, ne devrait pas replonger dans ses souvenirs, dans les souvenirs qu'il a de cette enfant douce et pure, de sa Katie qu'il a sauvé il y a huit ans. Pourtant la revoir à l'écran de sa télévision va être comme un détonateur dans sa tête, et l'obsession de savoir qu'elle va bien le hante nuit et jour. Il sait qu'il n'a pas le droit de faire irruption dans sa vie, il n'y a pas de place pour lui dans sa vie, mais une chose en entraînant une autre il va se rapprocher de Katie, sous sa nouvelle identité elle ne peut rien deviner, mais plus il s'enfonce dans le mensonge et plus cela devient difficile à gérer pour lui.
Mais comment taire un amour si puissant ? Une attraction si vitale ? Il est son sauveur, elle est sa raison de vivre. En amour, le bien et le mal n'existe pas.
Ce roman m'a fait l'effet d'une claque dans la figure, un vertige émotionnel grandissant au fil des pages. le thème central est bien sûr très poignant, ce qui en fait un roman d'exception, cependant en le débutant j'ai eu tout de même des craintes, j'avais peur que l'auteure aille trop loin, traiter le viol d'une adolescente c'est carrément un challenge à part entière. Et Monica Murphy n'a fait aucune fausse note à ce niveau. Tout est suffisamment éloquent pour que l'on soit touché par l'histoire de Katie, et l'auteure ne tombe pas dans le morbide en nous faisant part de détails qui auraient pu créer un malaise durant la lecture.
Les forces de ce roman sont multiples. Tout d'abord un scénario cohérent avec des thèmes difficiles et bien traités, ensuite des personnages criant de vérité. Et enfin une plume addictive, émouvante et poignante.
Le scénario m'a vraiment convaincue, les choix de l'auteure ont été convaincants tant sur le choix de la narration, à double voix entre passé et présent que sur ses choix quant au déroulement de l'histoire. On se retrouve dans la tête de nos personnages, au moment des faits, donc à l'adolescence et dans le présent huit ans plus tard. Les retours en arrière nous permettent de comprendre les événements mais aussi le lien qui a uni nos deux héros. Les chapitres qui nous narrent le présent sont tout aussi intenses.
Parlons des personnages. Katie, notre héroïne est vraiment réelle aux yeux des lecteurs, elle nous apparaît comme une jeune femme qui aurait arrêté de vivre à l'âge de 12 ans. le traumatisme est profond, on la découvre pleine de contradiction. Entre les choses qu'elle voudrait vivre et celles qu'elle s'autorise à vivre. La peur fait partie de son quotidien, et malgré son envie d'avancer, elle ne peut oublier. Jusqu'à ce qu'elle croise la route d'Ethan…Entre eux le lien est toujours présent, même si Katie ne sait pas qu'il est en réalité « son Will ». Mais aux côtés d'Ethan, elle se met à rêver d'un futur plus heureux, avec lui elle se sent bien et apaisée sans trop savoir pourquoi. J'ai développé un sentiments d'empathie pour Katie, vraiment, mais je n'ai pas eu envie de ressentir de la pitié pour elle, non, je voulais la voir comme Ethan la voit. L'accompagner vers une vie meilleure, avancer étape par étape avec elle pour qu'elle trouve la confiance de reprendre sa vie en main. Non pas d'oublier son passé, mais bien de vivre avec le plus sereinement possible.
Ethan, est un personnage très important et Monica Murphy a fait en sorte qu'on le perçoive aussi torturé que Katie. Différemment bien sûr, mais tout aussi marqué par la vie. Son personnage m'a fait ressentir énormément d'émotions, page après page on le découvre dans le passé et le présent et cela a renforcé mon attachement pour lui.
Les personnages secondaires sont nombreux, la famille de Katie et sa psy sont omniprésents dans sa vie. Et les situations que l'auteure nous expose sont captivantes. Les médias sont aussi assez présents dans cette histoire. Monica Murphy a choisi de nous parler du côté médiatique d'un tel drame et les répercussions que cela peut avoir dans la vie des « survivants ».
La plume de l'auteure m'a baladé dans tous les sens. Un grand huit émotionnel. Je suis passé par tous les stades. J'ai été horrifiée par ce qui est arrivé à Katie, cela m'a profondément touché parce que l'auteure a donné à son récit un ton juste, sans en faire des tonnes. J'ai été affectée de découvrir son quotidien. Mais comme les chapitres entre passé et présent s'alternent et bien je ne suis jamais restée sur la même émotion très longtemps car l'espoir s'entremêle dans les passages les plus durs.
En bref, cette histoire est vraiment magnifique malgré le côté sombre. J'ai eu un vrai coup de coeur pour la plume de Monica Murphy et pour ce qu'elle nous a livré dans son histoire. le destin de nos personnages s'est lié dans un moment de noirceur intense et pourtant ce lien est pur et sincère. Entre passé et présent on vit chaque page de ce récit, ce qui a rendu ma lecture vraiment très poignante. L'auteure distille l'espoir tout au long de ce premier tome, j'ai été émerveillée par l'évolution de Katie malgré l'énorme épée de Damoclès qui flottait au dessus de sa tête avec les mensonges d'Ethan. Je termine ce premier opus à bout de souffle et la frustration est grande, très grande.
[Never Forget] c'est donc une histoire sombre et pourtant lumineuse avec sa part d'espoir. C'est la lumière au milieu des ténèbres. Un amour qui ne connait ni le bien ni le mal. Un récit bouleversant tellement les émotions sont vraies et sincères. Un genre sombre et addictif qui ravira tous les amateurs de romances hors normes. Un de mes plus gros coup de coeur de ce début d'année 2017.
Lien : https://lmedml.com/2017/02/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LunaZione
  30 avril 2017
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman.

En ouvrant ce roman, j'étais loin de m'attendre à ça comme histoire. Je m'attendais à une romance classique, young adult, mignonne et un peu sexy... Autant dire que je me suis plantée sur toute la ligne tellement cette histoire est différente de ce qu'on peut lire habituellement.
Tout d'abord, j'ai trouvé plutôt sympa' le petit mot de l'auteure en première page qui nous averti sur le contenu de l'histoire qui va suivre. Quand, comme moi, on ne lit pas les résumés (ou plutôt, on les oublie) ça permet d'établir les règles et d'éviter quelques déconvenues. Surtout quand des thèmes aussi difficiles sont abordés.
J'ai trouvé l'histoire de Never Forget assez fascinante. Tant par son horreur que par la vie actuelle de Katie qui reste entièrement à reconstruire dix ans plus tard. On ne peut pas se mettre à sa place, comprendre ce qu'il se passe dans sa tête... On peut seulement essayer de comprendre pourquoi elle réagit comme ça et lui apporter notre plus fervent soutien mental.
Dans les faits et les sentiments, j'ai trouvé ce roman extrêmement réaliste. Je ne doute pas à un seul instant que cette histoire, aussi horrible soit elle, aurait pu être réelle. Par contre, au niveau de la romance et de son déroulement, je suis davantage dubitative : certains événements sont un peu trop parfaits pour moi.
La fin se termine carrément au mauvais moment : grrr ! J'aurais bien lu la suite immédiatement si je l'avais eu à portée de main !

Katie est vraiment une jeune femme sympathique qui nous donne tout de suite envie de la protéger. Elle est pleine de douceur mais aussi de doutes... On sent qu'elle a envie de se battre et qu'elle est prête à le faire mais que ça reste encore difficile pour le moment. du coup, cela a vraiment été un plaisir de la voir grandir et s'épanouir à travers ces différents chapitres.
Ethan m'a laissée davantage de marbre. Autant l'adolescent m'a beaucoup plus, autant l'adulte m'a agacée par sa pseudo-perfection mais, surtout, par sa façon d'en demander toujours plus à Katie. Je l'ai trouvé un peu trop assoiffé pour ne pas être respectueux et, dans une moindre mesure, ne pas devenir inquiétant (si les comportements peuvent être génétiques, ça pourrait devenir flippant).
J'ai également apprécié la famille de Katie très présente et rassurante et également sa petite voisine, qui a tout d'une fouine mais qui se révèle plutôt sympathique.

Avec Never Forget, j'ai découvert l'univers de Monica Murphy et j'en suis ravie ! J'ai aimé l'importance qu'elle accorde aux sentiments de ses personnages sans pour autant trop s'épancher dessus. J'ai également apprécié le récit à plusieurs voix, tant dans le présent que dans le passé, qui nous permettent d'avoir un regard circulaire sur l'histoire et de nous faire notre propre opinion.
Je lirai la suite avec plaisir !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
emilie17021845
  24 février 2017
Je remercie Mélanie et les Éditions Harlequin pour ce service presse, sa sortie étant prévue le 8 Mars 2017.
Quand j'ai lu le résumé, je savais que je devais m'attendre à une lecture émotionnellement intense, je dois dire que j'ai été servie.
Tout commence lors d'une journée au parc d'attraction. Katie y passe une agréable journée avec sa meilleure amie et sa famille. Agée de 12 ans Katie rêve de plus de liberté, non sans mal elle finit par obtenir l'accord de ses parents pour se balader seule avec son amie dans la fête. Jeune, insouciante, elle ne se méfie pas. Et voilà qu'elle va vivre le pire cauchemars de sa vie. Elle va se faire kidnapper. Violer. Torturer. Elle ne devra la vie sauve qu'à une seule personne : Will le fils de son tortionnaire. Il deviendra alors à ces yeux son héros, son ange gardien, celui qui l'a sauvé.
On se retrouve vite dans une histoire très prenante et aux émotions intenses. Monica Murphy a fait le choix d'aborder un sujet sensible, qui nous mets vite à fleur de peau.
Katie va nous livrer son histoire en alternant présent et passé, mais elle ne sera pas la seule à se livrer. En effet nous aurons aussi le point de Will au passé et Ethan au présent. Une narration qui apporte beaucoup à cette histoire. Si d'habitude je ne suis pas fan de ce procédé, ici je trouve qu'elle a tout à fait sa place. Cela nous apporte énormément sur chacun des personnages, nous aident à les comprendre, nous faisant ressentir chaque émotions encore plus intensément. Notre attachement pour eux n'en ai que plus fort.
Katie est une femme très touchante, elle ne s'est jamais remise de ce qu'elle a vécue et on ne peut que la comprendre. Malgré le soutien de sa mère,sa soeur et sa psy, Katie est incroyablement seule. Elle ne sort quasiment jamais de chez elle, à une vie sociale inexistante. Et il faut dire que la surprotection de sa famille n'aide en rien. Malgré tout cela j'ai admiré sa force et son courage. Elle est très affectée mais malgré tous elle cherche les solutions pour ce sortir de ce trou noir qu'est devenu sa vie.
Will/Ethan est lui aussi un personnage extraordinaire, il voulait se tenir loin de Katie afin de l'aider à se reconstruire. Mais le jour où il va recroiser son regard, il saura qu'il ne peut plus s'éloigner d'elle. C'est un jeune homme qui à lui aussi était très affecté par ce drame. Il a beaucoup souffert et souffre encore. On se prend vite d'affection pour lui, protecteur, attentif, il m'a beaucoup ému.
Dans ce livre Monica Murphy ne nous épargne pas, on tombe très vite dans une spiral émotionnel impressionnante. Un sujet délicat abordé d'une façon douce malgré tout, car même si le sujet est très dur, les situations atroces, l'auteur ne nous fait pas tombé dans le drame pur et dur. C'est assez déroutant car elle nous raconte cette histoire avec beaucoup de sincérité, ne nous épargnant pas, mais à côté de cela le récit reste fluide et presque doux. La plume de Monica y ai je pense pour beaucoup, elle manie les mots avec brio, nous emmenant là où elle veut, tout en nous transportant dans une tornade d'émotion.
Vous l'aurez compris on tombe donc dans un récit totalement prenant, les pages défilent les unes après les autres, les émotions se succédent, on s'aggripe, on s'accroche, on s'effondre pour mieux se relever. On a mal, on espère, on sourit et on pleure. Ce livre est un énorme coup de coeur et j'ai vraiment hâte de lire le 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
LaFouineuseLaFouineuse   08 février 2017
- Mais j'ai envie que ce soit un homme pour moi. Je l'aime bien. Mais peut-être que moi, je ne lui plais pas. Peut-être qu'il pense que je suis trop amochée.
- Qui a dit que vous étiez amochée?
Je fixe ma thérapeute, agacée par son calme à toute épreuve et son ton surpris.
- Je le suis. C'est évident, non ?
- Non, ça ne l'est pas. en revanche, si vous pensez que vous êtes amochée, cassée, ou que sais-je encore, devinez quoi ? C'est l'impression qu'auront tous les gens qui vous connaissent ou vous rencontrent.
Je réfléchis à ce qu'elle vient de me dire. Même si ça m'embête de l'admettre, elle a sans doute raison.
- Je pense que j'ai toujours endossé ce rôle-là.
- Ça n'a rien de surprenant, compte tenu de ce que vous avez traversé. Mais songez à quel point ça vous agace quand quelqu’un utilise le mot «victime» pour parler de vous. vous détestez ce mot.
- C'est vrai.
- Vous vous qualifiez de survivante. Et pourtant, vous dites que vous êtes amochée.
- Je pense qu'un survivant peut très bien être amoché. Pas vous ?
On a tous des choses qu'on doit dépasser. Pour certains, c'est pire que pour d'autres. ce n'est pas grave d'avoir mal, d'être un peu cassé. Ca n'empêche pas de se sentir fort. Même si je ne me suis jamais trouvée forte jusqu'à récemment.
- Je pense sincèrement qu'une survivante ne voudrait pas qu'on lui accole ce mot. Vous n'avez pas envie d'être au-dessus de ce qui vous est arrivé ? De ne pas laisser votre passé vous définir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   13 mars 2017
Ma mère a cru que j’étais folle quand elle a appris que je voulais vivre dans une maison bordée par la forêt.
« Elle a peur que quelqu’un te guette dans l’ombre », m’avait dit Brenna. Elle avait fait mine de plaisanter mais je savais qu’elle était sérieuse.
« Ils sont tous planqués dans l’ombre, avais-je répondu. Peu importe où on est et ce qu’on fait. S’ils sont là, dehors, ils auront toujours un moyen de nous trouver. »
Brenna m’avait dit que j’étais morbide. Elle avait raison : je suis morbide. Quand on a déjà affronté sa propre mort une fois, de quoi peut-on encore avoir peur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KateLineKateLine   13 mars 2017
Chers lecteurs,
   
Ce livre traite d’un thème difficile. Il évoque des sujets qui me fascinent depuis longtemps. Plus jeune, déjà, je lisais de nombreux romans policiers issus d’histoires vraies (Ann Rule était une star du genre et elle va beaucoup nous manquer). Je passais des heures à regarder Forensic Files. J’avais fini par croire que la chaîne Investigation Discovery avait été créée spécialement pour moi.
   
Les meurtriers me fascinent, en particulier les tueurs en série. Pourquoi font-ils ça ? Est-ce qu’ils sont malades ? Au fur et à mesure qu’ils commettent leurs crimes, deviennent-ils si arrogants qu’ils en oublient d’être prudents ? Qu’est-ce qui peut vous rendre désespéré et dérangé au point de vous faire tuer des gens pour le plaisir ? Au point de kidnapper des enfants pour satisfaire un besoin complètement dément ?
   
Je l’ignore. Je ne comprends pas ces pulsions et je pense que je n’ai pas envie de les comprendre, en fait. Mais ça me fascine. Et, quand j’ai dit à mon éditrice que j’avais une idée pour une « romance pas très conventionnelle » et que je lui ai expliqué ce que j’avais en tête, elle ne m’a pas immédiatement répondu : « Tu es folle et tordue, et c’est non. »
   
Au lieu de ça, elle m’a dit « J’adore ». Ce qui signifie peut-être qu’on est toutes les deux folles et tordues, mais j’espère que ce n’est pas le cas. Mon objectif était de donner vie à un couple qui partage un lien très spécial, un lien unique que personne d’autre ne peut comprendre. Et pour y parvenir je devais les faire souffrir tous les deux, aux mains du même monstre.
   
Ce livre parle du viol d’une enfant et je tiens à le mentionner dès le début. Si ce genre de choses vous perturbe, ne le lisez pas. Je n’essaie pas de rendre le sujet « glamour » et j’ai fait de mon mieux pour traiter le problème avec sensibilité et délicatesse. Les histoires écrites par Elizabeth Smart, Jaycee Dugard et Michelle Knight m’ont beaucoup appris sur ce que c’est que d’être une victime et une survivante de kidnapping. Ces femmes font preuve d’une force incroyable en partageant leur histoire et, à mes yeux, ce sont elles les vraies héroïnes.
   
J’aimerais également parler du National Center for Missing & Exploited Children3. Ils travaillent très dur pour aider à retrouver les enfants disparus et pour empêcher les violences à l’encontre de ces derniers.
   
J’espère que l’histoire de Katherine et Ethan vous plaira. J’espère que vous comprendrez leurs difficultés et le fait que leur amour est sincère, même s’il n’est pas conventionnel. Il leur donne de l’espoir dans une situation qu’ils croyaient totalement désespérée. J’ai eu le cœur brisé à de nombreuses reprises en écrivant leur histoire. Il s’agit de deux personnes qui sont si perdues quand elles sont seules qu’elles ne prennent de sens que lorsqu’elles sont ensemble.
   
A mes yeux, ces histoires d’amour-là sont les plus belles.
   
Monica 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   02 août 2017
— Il était tellement gentil, au premier abord.
Sa voix s’évanouit et elle baisse la tête. Pendant une seconde, elle se mord nerveusement la lèvre, comme avant. En fin de compte, peut-être qu’elle n’a pas tant changé que ça. En tout cas, ses expressions sont restées les mêmes.
Alors que je la regarde, que je savoure l’intonation à la fois familière et différente de sa voix, j’ai l’impression qu’un courant électrique se répand dans mes veines.
Je ferme brièvement les yeux et je déglutis avec peine. Tous les souvenirs remontent, un à un. Ils me balaient comme un ouragan, si puissant que je dois m’agripper au rebord du plan de travail pour ne pas vaciller. Je ne veux pas de ces images. Je les ai bannies de mon esprit, j’ai affronté ces démons il y a bien longtemps et j’ai gagné. Ils représentent le passé, une vieille partie de ma vie que j’ai tout fait pour oublier.
Et pourtant, rien qu’à la voir et à l’entendre, je redeviens celui que j’étais. Et j’ai l’impression que mon cœur va exploser dans ma poitrine.
— Il semblait inoffensif ? demande Lisa sur ce ton doucereux qui me hérisse les poils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Book-inBook-in   06 novembre 2018
J'en ai marre d'avoir peur. De laisser tomber à la première difficulté. De ne jamais rien essayer. J'abandonne toujours, ou alors je ne tente même pas ma chance. Je reste cette petite chose fragile dans sa coquille qui rentre la tête dans les épaules et tente de se rendre invisible.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Monica Murphy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monica Murphy
book trailer Pretty Dead Girls
autres livres classés : violVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3759 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..