AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081391821
Éditeur : Flammarion Jeunesse (02/11/2016)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Comment rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre ?
Philippe Nessmann nous offre un conte pour nous souvenir...

Dans un village connu pour ces roses splendides, un jardinier créé une nouvelle fleur magnifique, toute noire.

Elle plaît tellement au Maire du village qu'il décide de ne plus autoriser que cette nouvelle espèce, quitte à employer pour cela la force. La peur s'installe...

Une jolie histoire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
MllePeregrine
  05 janvier 2017
Un joli conte en hommage aux victimes des attentats du 13 /11/2015.
Un village est connu pour ses innombrables roses: des blanches, des roses, des rouges etc.
Un jardinier en invente une nouvelle: elle est noire. Très vite, le chef du village devient obsédé par cette nouvelle fleur, au point d'interdire les autres et de les faire couper s'il en voit...
Le fanatisme fait naître la tyrannie, seule la diversité en viendra à bout, car les roses de couleur n'ont pas fini de pousser pour autant.
Un petit livre marquant!
Commenter  J’apprécie          170
orbe
  06 novembre 2016
Comment rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre ?
Philippe Nessmann nous offre un conte pour nous souvenir...
Dans un village connu pour ces roses splendides, un jardinier créé une nouvelle fleur magnifique, toute noire.
Elle plaît tellement au Maire du village qu'il décide de ne plus autoriser que cette nouvelle espèce, quitte à employer pour cela la force. La peur s'installe...
Une jolie histoire qui prône la diversité et le mélange pour résister à la dictature mais aussi à la pensée unique.
L'auteur, à partir d'une allégorie met son message intemporel à la portée de tous.
Le récit est complété par un mot de l'auteur qui évoque le contexte de 2015 et l'événement déclencheur du livre.
Un conte souvenir pour ne pas oublier et aborder la mixité comme une richesse.
A partager !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          140
Cigale17
  11 novembre 2018
Il était une fois un village où fleurissaient des roses de toutes les couleurs que tout le monde aimait. Un jour, un jardinier un peu sorcier fabriqua une magnifique rose noire dont il offrait des boutures à qui le voulait, et dans tous les jardins on vit fleurir de magnifiques roses noires au milieu des tout aussi magnifiques roses de toutes les couleurs. Mais le chef du village décida un jour que seules les roses noires auraient droit de cité parce que, d'après lui, elles étaient les plus belles. Il fallait donc éliminer toutes les autres… Vous serez rassurés de savoir que le jardinier-sorcier à l'origine de ce drame va trouver la plus belle des manières de le résoudre.
Cet émouvant petit livre en forme d'allégorie m'a conquise… Écrit après les attentats du Bataclan (la date du 13.11.2015 sur la première de couverture en informe immédiatement le lecteur adulte), il est dédié à Ariane Theiller, assassinée ce jour-là. Philippe Nessmann en explique les raisons dans les deux dernières pages de sa brève parabole. Les illustrations au graphisme minimal sont paradoxalement très représentatives du propos de l'auteur. Des formes géométriques (j'ai d'abord cru que c'était des hexagones…), peut-être du papier transparent, se superposent pour représenter les roses, puis le sens glisse : la rose noire que l'on voit s'éloigner dans les montagnes, c'est bien le chef… Joli tour de force !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ptitmousse
  16 juillet 2019
Esthétique splendide, avec ces roses graphiques, géométriques mais légères et simples ! (idée : facile à reproduire en classe)
C'est un roman, non plutôt, un petit conte qui a été écrit suite aux attentats du 13 novembre. Il est très court et rapide, peut-être même un peu trop. le petit texte de l'auteur en fin, qui raconte pourquoi ce livre et ses ressentis était enrichissant, incontournable à la lecture. Il apporte un réel éclairage.
L'idée générale du conte est belle, elle ouvre le chemin à un débat sur les fascismes, les différences, l'oppression, la tolérance. A recommander.
Commenter  J’apprécie          20
mfitsmile
  04 janvier 2017
Un merveilleux conte philosophique qui s'adresse aussi bien aux grands qu'aux petits. Un hommage poétique aux victimes des attentats du 13 novembre mais également aux victimes de l'oppression terroriste, une poésie contenue à la fois dans le texte mais également les images. Une belle allégorie qui appelle à la tolérance et prône la diversité.
Ne les laissons pas nous imposer leurs roses noires...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mfitsmilemfitsmile   04 janvier 2017
Les enfants, quant à eux, cueillent pour leur maman de gros bouquets multicolores, car ils savent que rien n'est aussi beau que le mélange des couleurs.
Commenter  J’apprécie          40
Cigale17Cigale17   11 novembre 2018
Plus aucune fleur colorée ne poussait dans le village, et les habitants semblaient terrorisés et malheureux. Ce n'était vraiment pas ce qu'il avait imaginé en créant la rose noire.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Philippe Nessmann (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Nessmann
Chantal Lapeyre-Desmaison (Professeur de littérature française à l’Université d’Artois), Dominique Tourte (éditions Invenit), Annie Collognat (Auteur), Philippe Nessmann (Auteur) répondent aux questions de Caroline Westberg (SNE – Rageot éditeur), 2015.
autres livres classés : diversitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox