AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Ruelle (Collaborateur)
ISBN : 2262029814
Éditeur : Perrin (05/02/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Qu'y a-t-il de commun entre un chef viking, un roi de la mer danois et Guillaume, duc d'une principauté du royaume de France puis conquérant de l'Angleterre, ou Roger II, créateur du royaume de Sicile ? Sûrement pas la continuité biologique ni la chronologie, étendue sur cinq siècles. Mais sans doute l'esprit d'aventure, un sens de l'administration hors pair qui a servi de modèle à l'Angleterre Plantagenêt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BazaR
  13 décembre 2013
Lu il y a quelques années, ce livre me sert de référence dès que j'aborde une autre lecture traitant des Vikings et de leurs deux grands royaumes: l'Angleterre/Normandie de Guillaume le Conquérant et le moins connu Naples/Sicile des Hauteville.
Le livre évoque d'abord rapidement le mode de vie des hommes du Nord dans leur milieu d'origine et les invasions, puis il décrit de manière factuelle, exhaustive et pourtant épique les grandeurs et décadences des deux royaumes. Si les hommes qui les ont fondés sont de même origine, ils les feront évoluer de manière différente (dans des contextes confessionnels différents il est vrai). La dynastie du Conquérant (je ne crois pas qu'elle ait un nom même si elle se lie aux Plantagenêt ensuite) aura du mal à maintenir le lien entre Normandie et Angleterre, entre Normands et Saxons. Les Hauteville parviendront à établir une certaine intégration entre les chrétiens et les musulmans de leur royaume. Ils utiliseront des compagnies de guerriers musulmans, se laisseront séduire par le faste oriental, et aussi par les connaissance arabes, ce qui leur vaudra une opposition quasi-constante de la papauté.
Le livre n'est pas long. Il va a l'essentiel: le descriptif des faits dans un style agréable et vivant à l'opposé de l'ennui d'ouvrages trop érudits. On y trouve des arbres généalogiques complets et des cartes utiles.
Sur l'histoire des Hauteville, je recommande aussi la série de 4 romans de Michel Subiela "Le sang des Hauteville". J'ai déjà lu les deux premiers et j'ai comparé les évènements historiques relatés à ceux décrits ici par François Neveux. La cohérence est parfaite. Rien ne manque, le souffle du roman en plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
Birhacheim
  25 mai 2009
Les Normands: terreur de l'occident.
On aurait pu penser que l'octroi d'un duché en Normandie aurait assagi les fiers Vikings. Que nenni !
Les terribles raiders piétons sur leurs drakkars allaient partir à la conquête de terres nouvelles... sur leurs destriers ! Les Normands inventèrent bien la cavalerie lourde médiévale avec leurs étriers, leur selle si particulière et leur lance d'estoc.
De la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant bien nommé à la saga des frères de Hauteville à la conquête de la Méditerranée, François Neveux nous fait découvrir les enfants terribles du Moyen Age. Loin d'être les barbares qu'on se plait à dire, les normands inventèrent des états modernes et leur art de la diplomatie et de l'espionnage n'est aucunement l'ombre de leur art de la guerre !
Le Moyen Age avait besoin d'un sang neuf, les Normands lui ont donné.
Un ouvrage bien complet avec force notes, une chronologie, un index, une belle bibliographie, de nombreuses cartes et généalogies ainsi qu'un cahier de reproductions en couleurs.
Lien : http://www.bir-hacheim.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TheWindTheWind   11 juillet 2014
Il fallait bien de l'audace aux premiers Vikings pour se lancer dans des expéditions hasardeuses. Celles-ci avaient des causes multiples, mais la principale était sans doute le désir de se procurer des richesses. C'est un désir fort partagé par tout l'humanité. Les moyens utilisés n'étaient pas classiques et permirent aux Scandinaves de vivre une extraordinaire aventure collective.
Les Vikings n'ont pas été seulement des pillards, mais aussi de bons organisateurs. Eux qui n'avaient pas de villes, ils en ont créé là où elles leur étaient utiles, en Russie comme en Irlande. Ils ont été les premiers fondateurs d'États, en Angleterre ou en Germanie, mais leur seule réussite durable est la Normandie. Or cette principauté fut longtemps la mieux gérée du royaume de France. Elle le doit sans aucun doute à ses ducs d'origine scandinave.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
BazaRBazaR   20 mars 2015
Couronné empereur à Rome en 1191, Henri VI n'était pas décidé à laisser échapper l'héritage sicilien de sa femme. Lorsqu'il apprit la mort de Tancrède de Lecce, qui avait eu lieu le 20 février 1194, il décida d'intervenir immédiatement. Il n'eut aucune difficulté à se faire reconnaître et fut couronné roi de Sicile à la cathédrale de Palerme, au cours des fêtes de Noël de l'année 1194. Le jeune Guillaume III, fils de Tancrède, renonça au trône. Dès le lendemain, 26 décembre, Henri VI fit arrêter la plupart des barons du royaume, qui étaient venus dans la capitale pour la cérémonie. Beaucoup d'entre eux furent torturés et exécutés à Palerme. D'autres furent déportés en Allemagne, y compris Guillaume III, qui avait été aveuglé et châtré !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BazaRBazaR   09 mars 2014
[la succession de Robert Guiscard]
Quant aux trois fils, ils assuraient la continuité de la dynastie. L'aîné, Roger Borsa, fut aisément reconnu comme héritier par les "Italiens", parce qu'il était à demi lombard. En revanche, il eut beaucoup de mal à se faire admettre par les barons parce qu'il n'était qu'à moitié normand!
Commenter  J’apprécie          130
BazaRBazaR   14 décembre 2013
Roger II se trouvait à la tête du comté de Sicile, mais aussi de la Calabre. Appartenant à la deuxième génération des Normands d'Italie, il a hérité de toutes les qualités des Hauteville. C'est un bon militaire et un excellent politique. En quelques années il va réussir à unifier toutes les possessions normandes d'Italie méridionale et à se faire décerner le titre de roi. Quelques décennies après Guillaume le Conquérant, un autre normand accède ainsi à la royauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Video de François Neveux (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Neveux
François Neveux - Azincourt .A l'occasion du festival "Les médiévales de Bayeux", rencontre avec François Neveux autour de son ouvrage "Azincourt, la dernière bataille de la chevalerie française aux éditions Ouest-France. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/neveux-francois-derniere-bataille-des-chevaliers-azincourt-1415-9782737367625.html Notes de Musique : The Holy Feele by The New Mystikal Troubadours. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Moyen-AgeVoir plus
>Histoire de l'Europe>Histoire générale de l'Europe>Moyen-Age (63)
autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre