AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955971715
Éditeur : E. Nihous (09/04/2017)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 24 notes)
Résumé :
UNE VIEILLE TANTE DÉJANTÉE...
sur le point d'être chassée de sa maison de convalescence pour cause de soirées karaokés.
UN FILS ADO MANIAQUE DE LA PROPRETÉ...
dont la consommation d'eau et de savon rivalisent ceux d'une blanchisserie.
UN MARI PSY QUI LA TROMPE...
nie farouchement l'évidence et n'applique aucun des principes qu'il conseille à ses patients.

ÉGALENT : une Charlotte bien décidée à surmonter les embûch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  02 septembre 2017
Sur le papier, ce roman aurait dû me plaire et me faire passer un moment de lecture frais et divertissant parfait en cette période estivale. En pratique, le voyage littéraire a connu quelques turbulences, pas de l'ampleur d'un retour de vacances classé rouge, mais plutôt d'un week-end classé orange.
Cela s'est retrouvé dans ma lecture qui a connu un démarrage assez difficile pendant les 200 premières pages. J'ai d'ailleurs mis trois jours pour les parcourir ce qui, au regard de mon rythme de lecture, est plus que long. Heureusement, les 200 pages restantes se sont révélées beaucoup plus entraînantes puisque je les ai lues d'une traite appréciant nettement l'évolution des personnages.
Un couple ô combien agaçant !
Car c'est bien là que le bât blesse, le couple principal du roman ! Charlotte, femme trompée, aurait dû d'emblée m'attendrir. Appelez ça de la solidarité féminine si vous le souhaitez bien que je n'aie jamais eu à traverser cette épreuve (enfin, pas à ma connaissance). Mais loin de m'avoir émue, elle m'a agacée, mais vraiment beaucoup beaucoup agacée. Je ne suis pas arrivée à la comprendre et à trouver un quelconque sens logique à son comportement. Son mari la trompe, c'est une épreuve difficile, là-dessus, je pense qu'à moins que vous ne soyez dans une relation ouverte, nous sommes tous d'accord. Mais au lieu de régler le problème d'une manière adulte et saine à savoir mettre les choses à plat avec le mari afin de décider de pardonner et de repartir sur de nouvelles bases, d'accepter un ménage à trois ou d'envisager une séparation, Charlotte préfère jouer au chat et à la souris. Alors, elle sait que son mari la trompe bien que d'un très grand courage, celui-ci préfère le nier pendant un temps ridiculement long, mais elle fait comme si elle croyait en son innocence et le flique. Ce qui donne : Charlotte qui le localise notamment avec l'aide de la technologie, Charlotte qui le surprend avec sa maîtresse même si ce n'est pas en mauvaise position, Charlotte qui montre à son mari qu'elle l'a vu, puis Charlotte qui rentre chez elle.
Après en avoir discuté avec l'autrice qui est d'ailleurs d'un accès très abordable, je me suis aperçue avoir occulté une petite donnée : Charlotte essaie au début de parler avec son mari de la situation, mais celui-ci préfère faire la sourde oreille et refuser tout dialogue. Cela n'ôte cependant en rien le comportement exaspérant de Charlotte qui, à mon sens, laisse Marc fuir ses responsabilités. Qu'elle ne puisse le quitter du jour au lendemain notamment pour son fils, je le conçois aisément, mais sa réaction ressemble pour moi à une fuite en avant comme si le seul fait d'agir lui permettait d'avoir un semblant de contrôle sur une situation qui lui échappe. Il faut dire que Charlotte est tout le temps dans l'action, jamais dans la réflexion ce qui se comprend puisqu'elle doit tout gérer… Mais avec Marc, on a juste le sentiment qu'elle se bat contre des moulins à vent, car pour sauver un couple, il faut être deux à le vouloir !
Je n'ai donc pas compris l'intérêt de le fliquer à la place de le secouer et de le confronter, si ce n'est le plaisir de se rendre malade et de constater à quel point son mari la prend pour une idiote. Bref, ce genre de comportement ne suscite aucune empathie de ma part. du coup, certaines scènes sont certainement supposées nous faire sourire ou nous amuser, mais ça n'a pas marché pour moi. le comportement de Charlotte est tellement exaspérant que j'en suis presque venue à comprendre Marc : pourquoi se prendre la tête à mettre fin de manière définitive à sa liaison alors que sa femme le sait, mais ne prend aucune mesure ?
Le personnage de Marc est d'ailleurs tout bonnement odieux notamment dans sa manière de mentir à sa femme, le sourire aux lèvres. Et tant qu'à être horrible, autant l'être jusqu'au bout. Ainsi, psychologue de profession (même si je me demande s'il n'aurait pas débusqué son diplôme dans un Kinder Surprise), il ne met même pas ses supposés talents d'écoute au service de sa propre famille et préfère laisser sa femme tout gérer jusqu'au TOC de son fils unique. Par contre, faisant fi de toute éthique professionnelle, il semble avoir quelques problèmes à poser des barrières avec ses patients et ceci de bien des façons. Ceux qui ont lu le livre me comprendront…
Mais heureusement d'autres personnages sont attachants…
Cependant, il y a des points que j'ai aimés dans cette histoire comme Max et son TOC (trouble obsessionnel compulsif) que l'autrice a abordé de manière crédible sans toutefois chercher à faire pleurer dans les chaumières. Max a un problème le conduisant à avoir une hygiène excessive, il le sait comme ses parents et sa meilleure amie et tout ce beau monde vit avec au jour le jour. Et puis, il reste un adolescent comme les autres avec son amour de sa PS4, de son Iphone, de la nourriture pas forcément très saine et son envie de faire sauter, dès que l'occasion se profile, quelques journées d'école. D'aucuns pourraient trouver les réactions de Charlotte peu crédibles, car tout en retenue, mais l'autrice a réussi le tour de force de nous faire ressentir l'angoisse de son héroïne devant les douches de son fils qui s'éternisent sans avoir recours à une flopée de larmes. Et comme souvent, ce qui est suggéré se révèle bien plus fort que ce qui est clairement énoncé.
J'ai donc vraiment apprécié la manière dont l'autrice aborde le TOC de Max ce qui pourrait s'expliquer par le fait que ce personnage est inspiré de son propre fils. Celui-ci a en effet souhaité que sa mère ajoute au roman un personnage à son image afin de sensibiliser les lecteurs aux TOC (ici conduisant à avoir une hygiène excessive). Je trouve la démarche très courageuse de sa part et salue son envie de partager son expérience avec d'autres d'autant que si nous connaissons plus ou moins tous la notion de TOC, avoir un petit aperçu de ses répercussions dans la vie quotidienne d'une famille n'est pas si courant…
En plus de Max, j'ai beaucoup apprécié Archibald, l'un des clients de Charlotte même si leur relation professionnelle évoluera, et Sidonie, la tante de Charlotte. Ce sont les plus âgés du roman, mais je les ai trouvés tellement attachants. Je peux vous dire que malgré leur âge, rien ne peut se mettre en travers de leur route quand ils ont un projet en tête. Et ça, la pauvre Charlotte en fera régulièrement les frais !
En parlant de Charlotte, j'ai été très dure avec elle au début de ma chronique alors qu'il y a des choses chez elle que j'ai aimées : son courage et sa manière de mener vaillamment des vies professionnelles et personnelles très riches, son désir de soutenir du mieux qu'elle peut son entourage, sa force de travail, sa façon de ne jamais baisser les bras, sa bonne humeur malgré les épreuves qu'elle affronte, son humour… J'ai en outre pris grand plaisir à voir qu'au fil du livre, elle évolue. Alors c'est par petite touche, mais ça n'en rend le processus d'évolution que plus crédible. Petit à petit, elle affirme ses envies, ses besoins jusqu'à prendre une décision qui, pour une fois, prend en compte ses aspirations à elle et son propre bonheur. Et du coup, roulements de tambour, j'ai fini par la trouver attachante !
De la même manière, j'ai adoré son indéfectible amitié avec ses deux meilleures amies qui sont très différentes d'elle, même si Victoire m'a parfois aussi agacée par sa soumission excessive aux desiderata de son mari. C'est peut-être une question de génération, mais à notre époque, renoncer à ses rêves, se laisser trimballer de partout et être exclue des décisions importantes pour un couple me semble inimaginable… Mais de la même manière que Charlotte, Victoire évolue progressivement et se détache peu à peu de l'influence écrasante de son époux. Quoi qu'il en soit, j'ai aimé les interactions entre les trois amies qui partagent tous les bonheurs et les tracas de leur quotidien. le troisième membre du trio apporte en outre la dose d'exubérance et de folie indispensable pour alléger la vie de tous.
Enfin, si j'ai détesté cette histoire de liaison, j'ai néanmoins apprécié le fait que l'autrice ne baigne pas dans le larmoyant et le pathos. La gestion de la crise conjugale par Charlotte ne m'a pas amusée, mais elle ne m'a pas non plus donné l'impression d'être dans un talk-show à l'américaine avec son flot de larmes de crocodile. Je concède donc sans peine une certaine légèreté dans l'approche d'un thème qui ne l'est pas forcément.
En conclusion, grâce à un style simple d'accès, les phrases étant courtes et collant parfaitement au rythme endiablé imposé par la vie mouvementée de Charlotte et de ses amies, l'autrice vous propose une histoire où se mêlent amour, famille et amitié. Si vous aimez les récits menés tambour battant, le Psy, le Caniche… et Moi devrait vous plaire : il se passe toujours quelque chose et bien malins ceux qui pourraient deviner ce que les journées réservent à Charlotte.
J'aurais néanmoins tendance à déconseiller cette lecture aux personnes attachées à des héroïnes indépendantes, car même si elles évoluent, Charlotte et Victoire restent une bonne partie du roman fermement ancrées dans un schéma de couple traditionnel où l'on attend de la femme qu'elle se sacrifie pour sa famille. Et je pense que l'on met le doigt sur ce qui ne m'a pas permis de profiter pleinement du divertissement qu'Elisabeth Nihous nous propose.
NB : mon avis tranche avec ceux que vous trouverez sur la blogosphère. Je vous invite donc à consulter d'autres chroniques comme celle de Mél'lectures, puis à vous forger votre propre opinion.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChristineN
  15 avril 2017
FORMIDABLE !
J'ai adoré ce livre qui se lit tout seul. Les personnages sont dynamiques et drôles. Les situations tragiques sont vécues avec légèreté et humour.
Très bien écrit il montre que rien n'est jamais perdu et que le rire et l'amitié sont de puissants alliés. On a aucun mal à entrer dans l'histoire et, la dernière page lue, je me suis surprise à regretter la compagnie de la douce mais redoutable Charlotte, de sa tante, l'excentrique Sidonie ainsi que d'Archibald, le nouveau roi des pancakes octogénaire.
Un vrai régal.
Commenter  J’apprécie          80
Amandine77
  16 avril 2017
UN EXCELLENT MOMENT
J'ai bien ri tout au long des mésaventures de Charlotte, de sa tante foldingue, de ses copines Clem et Victoire. Une situation classique : le mari ( psy ! ) trompe son épouse, ment ( mal ) et tout part en vrille ! Sauf que Charlotte ne se laisse pas faire... Et le p,us psy des deux ( ou trois ! ) n'est pas celui qu'on pense.
A recommander pour tous ceux et celles qui veulent passer un bon moment, le sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          80
ServaneP
  27 juin 2018
Très honnêtement, rien ne me prédestinait à lire « le Psy,le caniche…et moi » d'Elisabeth Nihous, étant peu portée sur ce type d'histoires et , je dois l'avouer , pas du tout emballée par le titre ni la couverture …
Elisabeth m'a gentiment envoyé ce livre avec un petit mot et une sympathique dédicace, alors, par respect pour elle, je me suis promise de le lire malgré tout.
Et grand bien m'en a pris ! C'était exactement ce dont j'avais besoin ! Une lecture sans prise de tête, pleine de Peps et d'humour. Au départ, une histoire de femme trompée pourrait laisser entendre un ramassis de mièvreries, de larmichettes et de méchanceté et là, c'est tout le contraire ! (enfin presque...^^)
Cette « Desperate working girl » , héroïne du livre, est tout sauf plombante, et, même moi, je me suis laissée emmener sur le chemin de sa « pouffiasserie » , oscillant entre le « Je reste digne dans l'adversité » et le « Pan ! Dans les dents ! »
C'est vraiment le genre de bouquin de fille idéal pour celles qui passeront l'été coincées entre deux parasols flashy , suintant l'huile de Churros-Monoï, écrasées dans le métro suffocant,entre les aisselles peu avenantes de l'un et la tignasse mal décolorée de l'autre, ou assises au 29B d'un avion, vous savez ? Juste devant ce petit con qui n'arrête pas de jouer avec sa tablette et met des coups de pied vicelards dans le dossier…
Bref , je me suis bien amusée, les personnages sont plutôt attachants …à part une ^^…le ton est léger ,sans prétention et fait du bien dans l'ambiance du moment.
Du coup, je n'hésiterai pas à me procurer la suite des aventures de Charlotte dès qu'elles seront publiées.
Merci Elisabeth ;)
(ps : attention, dans la version brochée se trouvent pas mal de fautes que j'ai imputées à des coquilles d'impression.Ce n'est pas vraiment rédhibitoire mais…)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Iguanette
  14 août 2017
Charlotte est une femme dynamique, indépendante, dans son travail aussi, qui tient sa famille à bout de bras. Elle gère tout, organise tout et cuisine... du picard. le mari est un psy, qui est certainement de bon conseil pour ses clients, mais certainement pas pour sa famille ! A plusieurs reprises, on s'aperçoit qu'il dépose sa veste de psychologue à la porte d'entrée.
Heureusement, Charlotte est entourée par des copines qui sont à la fois sa bulle d'oxygène et son tuteur pour la situation qu'elle vit.
Elle pense que son mari la trompe, s'aperçoit que son fils développe un TOC de propreté qui le handicape de plus en plus, sans compter sa tata qui doit se faire opérer d'un cancer.
A elle de jongler avec tout ça.
Charlotte raconte son histoire avec une précision d'orfèvre. Elle place des petites piques quand elle raconte ses (més)aventures, qui sont bien appréciables et souvent savoureuses.
Je me suis beaucoup attachée à Archibald, un client de Charlotte, self-made-man, lucide, avec qui elle développe une relation qui dépasse le professionnel.
J'ai beaucoup apprécié aussi Charlotte, en me demandant comment elle réussissait à tout gérer sans en étrangler un. Ou en prendre un pour taper sur l'autre, au choix. Ses copines ont aussi leurs propres problèmes, ce qui lui permet de garder les pieds sur terre.
Un bon roman, qui se dévore tranquillement, avec des horaires de chemin de fer, où elle finit par compter le temps passé à ses activités, à compter les temps de douche, les lingettes et les mouchoirs que son fils utilise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ChristineNChristineN   15 avril 2017
Mon mari est psy.
Un très bon psy, d’après ceux qui le fréquentent.
Quentin, Mathilde, Simon, Elise, Bastien, Arielle. Il les a tous guéris.
Aucune réclamation dans un domaine où le patient est capricieux, en plus d’être roi.
Le SAV marche à fond. À toute heure il répond aux appels, écoute, panse les blessures de l’âme.
Il est si sympathique.
Et bel homme, en plus.
Une perle de mari, d’après les copines qui ne vivent pas avec.

Sauf que là…
Je ne le trouve plus psychologue du tout, mon psy de mari.
Pour la théorie et le divan, pas de problème, il est doué.
Mais en pratique…
Pour sa famille,
Pour Max et moi

Il pourrait assurer le service minimum, non ? 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2017
Je conçois aisément qu’un panel sur le thème « mon conjoint est un pervers narcissique » demande réflexion. Mais des brouillons pour une lettre, un mail, voire une conversation téléphonique ? Ceux-là, pour moi qui écris vite et d’un trait, sont hors norme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2017
Dans notre couple, c’est moi la méchante. La répartition des rôles s’accorde à nos tempéraments. Marc, qui déteste les affrontements et les positions tranchées, est un parfait gentil. Il est partant pour aider les amis à déménager, recevoir un patient à vingt-et-une heures ou fêter un anniversaire au bout du monde. Jamais de refus net et tranché. Il accepte, louvoie, essaie de gagner du temps. Tout en sachant qu’il fera faux bond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2017
Si les problèmes me nouent l’estomac, par contre je n’arrête pas de faire pipi. Comme les chiens qui marquent leur territoire. Moi à chaque pensée désagréable j’ai envie. Les toilettes de palace étant luxueusement pourvues, j’en profite pour m’asperger de divers parfums à chaque passage.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2017
J’avale un café noir. Pas de sucre, ni de tartines ou de confiture dont la seule vue me donne la nausée. Je l’ignore encore mais je viens d’entamer le régime miracle, celui dont nous rêvons toutes, qui extermine les kilos sans effort.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15401 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre