AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253069935
224 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (04/10/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 359 notes)
Résumé :
"Tu fais quoi à Noël ?
Moi je me suicide et toi ?"

Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais à quarante-cinq ans c’est ma meilleure option. Ce n’est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j’abandonnais mari et enfants. Je n’ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer.
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi.
Deux mois c’est court. Ou long, ça ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (159) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  12 septembre 2018
Sylvie Chabert, 45 ans, célibataire, sans enfant, vient d'enterrer son père après de nombreuses semaines d'agonie. N'attendant plus rien de la vie, elle décide de se suicider afin au moins de CHOISIR le jour, le lieu de sa mort. Afin d'en parler avec quelqu'un, elle se rend chez un psychothérapeute, Franck Marchand. Celui-ci, au lieu de tenter de la raisonner, la pousse à choisir une date - le jour de Noël -, une heure - entre 14h30 et 16h30 - puis lui propose quelques exercices afin de l'occuper pendant ce temps de latence.
Sylvie a toujours été bonne élève, consciencieuse et docile, elle accepte avec ravissement....😊
Au fil des exercices, une autre Sylvie émerge...

Reçu à Noël avec une carte de voeux, j'avoue que j'avais trouvé l'idée sympa de la part de ma soeur (MERCI A ELLE) . 😘 J'avais depuis un peu oublié ce livre, occupé par d'autres lectures, le boulot et la famille. Cet oubli est réparé et ce livre permet de se replonger dans l'ambiance de Noël de manière décalée.🎁
Le titre annonce déjà la couleur et promet déjà une lecture humoristique, et cela n'a pas manqué ! le personnage de Sylvie est assez cynique et réaliste et intervient souvent dans le récit en voix off, avec des commentaires qu'elle n'ose pas faire oralement. Cela donne au final des scènes très drôles et farfelues où la Sylvie officielle et tempérée s'oppose à ce que la Sylvie cachée désire réellement.
Noël oblige, le livre est noyé de bons sentiments, de mélancolie et de belles histoires. La renaissance de Sylvie n'est pas seulement une découverte pour Sylvie, mais permet également à son entourage d'évoluer. Petit à petit, la solitude est remplacée par une pléiade de bons amis.

Le style d'écriture de Sylvie de Villenoisy est simple et décalé. Absence totale de description, de longueurs inutiles. Chaque ligne atteint son objectif avec précision. Au final, le lecteur savoure avec plaisir ce petit ouvrage avec le sourire et bonheur.

À lire ... surtout dans un moment de blues. Pour rebooster le moral, c'est plutôt bon.🎁
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1131
Ladybirdy
  07 avril 2019
Le soleil sourit à nouveau, pour lui faire honneur j'avais grandement envie de lire un roman sympa, léger et bon pour le moral. J'ai d'abord retenté Gilles Legardinier mais non de non, je ne suis pas réceptive à son écriture ni à son humour. Me voilà donc embarquée dans les péripéties de Sylvie Chabert, quarante-cinq ans. Son père vient de mourir, sa mère c'est déjà fait de longue date, Sylvie n'a pas d'ami, pas d'enfant, pas d'homme. Elle est émotive, très seule et dans ce contexte où elle n'intéresse rien ni personne, elle veut en finir avec sa triste vie et choisir quand et comment mourir.
De fil en aiguille, elle commence une thérapie avec Franck le psychologue. Comme tout bon psychologue qui se respecte, Franck déjouera la morosité de Sylvie en lui proposant quelques défis sous formes d'exercices. Sylvie se prend au jeu sans perdre de vue pour autant son joyeux suicide.
Un roman plutôt frais, coquin, rafraîchissant qui a le don pour triturer la mélancolie en un cocktail de bonne humeur. Selon moi rien de plus, rien de mieux mais c'est déjà pas si mal. Ça se lit finalement comme une petite bouchée gourmande. Dommage que ma lecture ait trébuché sur des mots manquants ou en trop, un peu trop nombreux à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          846
cicou45
  15 mai 2017
C'est le titre et la couverture qui m'ont attirée lorsque j'ai acheté cet ouvrage. Vu comment cela était tourné, je savais d'emblée que ce ne serait pas un livre déprimant mais au contraire, une bonne farce, et c'est exactement ce dont j'avais besoin en ce moment : quelque chose de léger, où tout est tourné à la dérision mais qui soit en même temps un petit peu moralisateur tout de même. Bien, non seulement, je n'ai pas été déçu car cet ouvrage réunit toutes es qualités à la fois et il m'a même fait sourire de temps à autres.
Sylvie Chabert est une femme de quarante-cinq ans, seule et sans enfants. Plutôt quelconque, ce n'est pas le genre à sortir en boîte de nuits et à faire que les hommes se retournent sur son passage. La mort de son père n'a rien fait pour arranger les choses. Aussi, se décide-t-elle à aller voir un psy afin de lui parler de son projet de suicide qu'elle compte mettre à exécution un 25 décembre. Tous les détails sont prêts : aussi, n'a-t-elle qu'une hâte : que ce jour arrive le plus vite possible. Cependant, son psychiatre, Franck, va la mettre au défi, puisqu'il ne lui reste que deux mois à vivre et que de toute façon, elle n'a plus rien à perdre, en lui imposant des petits challenges à accomplir chaque semaine. Si elle pense déjà connaître sa mort, pourquoi ne pas apprendre à connaître sa vie que jusque là, elle imaginait fade et sans surprises. On provoque sa propre chance paraît-il et, si, Sylvie, en apprenant à mieux se connaître et à révéler la femme qui est en elle, découvrait que le plus beau courage et la plus grande force ne sont pas de se donner la mort au moment et lieu où l'on a décidé mais au contraire d'accepter de vivre, avec tous les petites joies et malheurs que cela implique et de laisser la mort faire son travail ?
Un roman à l'écriture légère dans lequel il est bien évidemment question des questions de vie et de mort mais d'amour et d'amitié aussi, d'entraide, de soutien et d'écoute. Je rajouterais ma petite touche perso dans tout cela en disant que le plus dur à accomplir dans tout cela est l'écoute que l'on se fait à soi-même.
Un roman vite lu. Cocasse et salace par moments sans pour autant rentrer dans le vulgaire et tout cela, avec une bonne touche de philosophie derrière. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
Srafina
  03 janvier 2017
Un chouette petit roman pétillant, plein de vie et de bonne humeur.
Le livre est bourré de passages franchement hilarant, l'héroïne Sylvie Chabert mal dans sa peau, en pleine dépression après le décès de son père, cherche à se remettre en question et pour cela décide qu'à Noël, elle se suicide. Elle se met dans des situations que son psy lui conseillent pour la faire sortir de son mal-être. Et on rit sans pouvoir se retenir. Car c'est raconté avec naturel et humour. C'est drôle, dans la tristesse, dans l'émotion, dans l'excitation et dans la peur. Notre héroïne est un personnage très attachant, elle est émouvante de part ses faiblesses.
Certains passages sont à se tordre de rire et d'autres plein d'émotions et de réflexions sur nous mêmes, nos réactions face à tout ce qui nous entoure, Sylvie est désopilante, car elle qui était renfermée, seule, triste se désinhibe complètement de ce qui l'enfermait dans le carcan de son éducation. Et tout cela avec naturel et humour.
Un livre à mettre dans toutes les mains, mesdames on s'y retrouve à chaque coin de pages. Un livre plaisir qui fait du bien par sa joie de vivre. Et pourtant….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
LePamplemousse
  20 mars 2018
Vous avez déjà eu une envie subite et irrépressible de manger quelque chose de particulier, que ce soit une grosse religieuse au chocolat ou un énorme morceau de saucisson à l'aïl ?
Et bien, au début ça fait très envie alors on se précipite dessus, mais quand on en a mangé la moitié, ça n'a plus aussi bon goût mais vu qu'on a commencé, on finit quand même et à la fin, on a un peu mal au coeur et on n'a même pas la sensation de s'être réellement fait plaisir.
Pareil avec ce roman, la couverture et le titre m'ont fait de l'oeil au point que j'ai fait une pause dans le super polar que j'étais en train de lire pour entamer celui-ci, j'ai tourné les pages à toute vitesse et même pas deux heures après, je l'ai terminé, déçue et avec l'envie de retourner à une vraie bonne lecture.
Parce que même si l'histoire peut faire sourire, le style est d'une telle simplicité que ça nous laisse sur notre faim.
En gros, on a Sylvie, 45 ans, qui crève de solitude et a donc prévu de se suicider à Noël. Mais pour être bien sûre de son choix, elle va voir un psy qui lui donne des exercices à faire…pas besoin d'être médium pour deviner qu'elle va reprendre goût à la vie de façon peu conventionnelle.
Certaines scènes font sourire mais l'ensemble est très attendu et l'écriture est d'une platitude extrême.
Sur le même thème mais carrément mieux écrit et en beaucoup plus drôle, je vous conseille « Sheila Levine est morte et vit à New York » de Gail Parent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   11 septembre 2018
— Qu’est-ce que tu as fait de beau aujourd’hui ? demande-t-il en coupant la deuxième pizza.
Une question on ne peut plus banale, mais que je redoutais un peu. Je ris nerveusement pour masquer ma gêne.
— Heu, voyons voir, j’ai donné ma démission et je me suis occupée de l’enterrement d’une amie.
Sa pizza s’est stoppée net devant sa bouche. Il déglutit un peu vite et manque de s’étouffer.
— Ça va ? je demande en riant.
Je lui tends un verre de vin. Il me regarde, interloqué. Il prend le temps d’avaler une gorgée pour se dégager la trachée.
— Je ne comprends pas, tu pleures après avoir fait l’amour et tu ris quand tu enterres quelqu’un ? T’es spéciale, toi !
Je le prends comme un compliment.
— Tu trouves ?
Et je pars dans un fou rire aussi bête qu’irrépressible. Je ne peux plus m’arrêter. Une vraie folle. Mon Dieu, fallait que ça tombe sur lui.
Il me regarde mi-inquiet, mi-souriant.
— Excuse-moi, tu me rends nerveuse.
— Et c’est bien ou c’est pas bien ?
— C’est bien, je murmure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
Souri7Souri7   11 septembre 2018
[...] j’ai sorti mon chéquier. C’est la première fois que je me fais un cadeau aussi cher. Il y en a qui s’offrent des bijoux, des thalassos ou des croisières, moi c’est une concession funéraire. Un cadeau personnalisé, mais sans le joli emballage.
Je suis ressortie fourbue, perdue et allégée de presque quatre mille euros ! Le prix d’un six pieds sous terre cosy, avec vue imprenable sur les vers de terre. J’aurais mieux fait de m’offrir une croisière Costa, avec un peu de chance je finissais noyée en mer de Sicile ! Ça aurait plus de gueule. Mais je n’ai ni chance ni panache.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720
LadybirdyLadybirdy   07 avril 2019
Je me dis qu’avec ma nouvelle tête je ferais moins pitié quand les pompiers me trouveront. J’aurai moins l’air d’une vieille fille abandonnée par la vie. D’ailleurs, il faut que je pense à écrire mes dernières volontés. Je demanderai à être enterrée avec mon nouveau manteau et mon écharpe en cachemire. C’est les vers qui vont se régaler.
Commenter  J’apprécie          320
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   29 mai 2016
[...] Je vais t'en trouver un, de mec ! Tu les aimes comment ? Brun ? Blond ? Roux, avec ou sans cheveux ? Musclé ? BCBG ? Grand ? Barbu ? Tatoué ? Mince ?
J'ai l'impression d'être chez le marchant de glaces, indécise devant trop de parfums.
-Je ne sais pas, vanille ?
-Quoi ?
-Je dis je ne sais pas ! Un homme, quoi. Pas trop moche, pas trop gros et pas trop poilu. Propre surtout !
-Je vais t'arranger ça !
-Ah bon ? Comme ça ? Mais si je ne lui plais pas ?
-Sylvie, je te dis que je vais trouver ! Par contre, si je peux me permettre, faut que tu ailles chez le coiffeur ! Ce n'est pas possible, ta tignasse ! Tu n'es pas moche, c'est juste que tu ne sais pas t'arranger.
À l'entendre, mon célibat ne tiendrait qu'à un cheveu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   29 mai 2016
Maman, elle, ne s'est pas vue mourir. Elle faisait ses courses, comme tous les jours, quand elle a ressenti une douleur à la poitrine. Sans un cri, elle s'est effondrée, son sac à commissions s'est répandu sur le trottoir, elle n'a pas eu l'occasion de le ramasser. Crise cardiaque. C'était tellement brutal, tellement soudain, tellement injuste. Avant sa mort je n'avais pas réalisé qu'elle était mortelle. Elle était mon tout et elle est partie sans préavis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Video de Sophie de Villenoisy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie de  Villenoisy
Sophie de Villenoisy - Joyeux suicide et bonne année ! .Sophie de Villenoisy vous présente son ouvrage "Joyeux suicide et bonne année ! " aux éditions Denoël. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/villenoisy-sophie-joyeux-suicide-bonne-annee-9782207133644.html Notes de Musique : Ice Cream par Jahzzar. Vimeo Music. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16363 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..