AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505076693
Éditeur : Kana (05/07/2019)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Tatsu l'Immortel était le plus terrible des yakuzas. Son nom est lié à de nombreuses histoires qui font date dans la société des malfaiteurs.

Mais aujourd'hui, il a cessé cette activité pour devenir... un homme au foyer accompli!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  09 juillet 2019
La voie du tablier est un manga de type Furyo, comme il commence à y en avoir de plus en plus en France, et c'est vraiment une bonne chose car ce genre est assez frais, et change un peu de ce que l'on peut voir habituellement. Si vous ne savez pas ce qu'est le Furyo, c'est tout simplement des manga qui traitent de racailles, de gang et de yakuza, avec de la baston, mais pas obligatoirement. On retrouve des titres comme Shonan Seven, King of Ants, Prisonnier Riku, ou encore le récent Tokyo Revengers.
Ce tout premier tome de la voie du tablier est une excellente surprise, même si je ne m'attendais pas du tout à ça ! Nous y suivons Tatsu l'immortel, un ancien yakuza très craint et respecté, qui semble s'être rangé et être devenu homme au foyer. On ne sait pas grand chose sur lui, si ce n'est qu'une rumeur raconte qu'en une nuit, il aurait fracassé dix types d'une bande rivale, a coup de barres de fer, et que suite à cela, il se serait rangé.
Je m'attendais à avoir un manga de baston, avec un perso qui allait castagner tout le monde à la moindre occasion, mais en fait c'est totalement l'inverse. Tatsu sous ses airs de tueurs (car franchement il a un regard qui fait flipper^^) est en réalité quelqu'un de très prévenant et qui débloque les situations de manière calme et réfléchie. Il a un coté assez désinvolte, un peu comme Saitama dans One-Punch Man qui est vraiment agréable.
La force de ce titre réside, pour ma part, dans le coté tranche de vie. Un peu comme dans Yotsuba &, Flying Witch et autres titres de ce genre, les chapitres sont courts et chaque chapitre nous présente une situation que Tatsu résout à la fin. Il y a quand même des éléments et personnages récurrents que l'on revoit et qui donne un lien entre tout ça. du tranche de vie comme on en voit plein. Mais en général, le tranche de vie est quelque chose de doux et de calme, sauf que là, il y a un coté décalé et imprévisible, car on se demande toujours comment Tatsu va réagir.
Le graphisme est vraiment soignée et il contribue grandement à l'ambiance du manga. Je pense notamment à un chapitre dans lequel Tatsu reçoit un démarcheur chez lui alors qu'il est en train de préparer à manger. Il a un couteau à la main, mais même s'il a un tablier de cuisine sur lui, on a plutôt l'impression qu'il vient de commettre un crime, tant son attitude est en mode « tueur ». Des situations comme ça, il y en a tous les chapitres et c'est franchement très marrant et parfaitement réussi ! Mention spéciale au chapitre avec l'aspirateur et le chat xD
Bref, avec un La voie du tablier, on a un manga qui ne se prend pas au sérieux et qui nous présente malgré tout des personnages attachants qu'on a envie de voir encore et encore. le seul reproche que je pourrais faire à ce titre, c'est qu'il est trop court, je veux d'autres tomes ! Viiite !!!!

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Rickola
  07 juillet 2019

Tatsu l'immortel était le plus terrible des yakuzas. Son nom est lié à de nombreuses histoires qui font date dans la société des malfaiteurs.
Mais aujourd'hui, il a cessé cette activité pour devenir… Un homme au foyer accompli !
Le résumé annonce la couleur, on ne va pas se prendre la tête longtemps en terme d'intrigue. Car il faut savoir que ce manga n'a pas de fil rouge narratif (d'après ce que j'ai lu, après 3 tomes, il n'y en a toujours pas), il est structuré en courts chapitres (10 à 15 pages) qui sont autant de situations cocasses occasionnant des gags souvent basés sur le décalage entre l'apparence de yakuza de Tatsu et le fait qu'il soit un homme au foyer. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela fonctionne parfaitement, chaque chapitre proposant toujours une chute plutôt croustillante et amusante à la situation présentée.
De cette structure narrative ressortent plusieurs choses. Tout d'abord, le rythme de lecture est vraiment très rapide. On enchaine les gags et les situations sans temps mort, et à moins d'être vraiment totalement hermétique à l'humour du titre, il est impossible de s'ennuyer. Et bien qu'il n'y ait pas de structure narrative à proprement parler, tout se tient globalement très bien car le récit est porté par son personnage principal, extrêmement charismatique et involontairement drôle. Son charisme vient en grande partie de son allure qui fait que tout le monde se rend immédiatement compte que quelque chose cloche chez lui. Mais ce charisme vient aussi de la façon avec laquelle ses réflexes de yakuza se mêlent à sa nouvelle nature d'homme au foyer. de plus, on a droit à plusieurs scénettes où il est avec sa femme qui lui donnent du relief, cette dernière étant également un personnage très sympathique.
Un autre élément intéressant avec ce choix narratif vient du fait que la structure du récit s'accorde totalement avec la nature du personnage et ce qu'on peut supposer être son rythme de vie. Car je m'imagine bien une vie réglée, très ritualisée, ponctuée d'imprévus et de moments de flottements. Et c'est justement ces éléments qui sont très bien capturés par le mangaka grâce à cette structure narrative.
Pour finir concernant l'écriture et le personnage principal, il conserve une aura de mystère car de nombreux éléments le concernant sont à peine évoqués voire pas du tout. On ne sait pas pourquoi il a quitté le monde des yakuzas, sa femme évoque très furtivement leur rencontre, des personnages parlent de lui (l'ancien lui va-t-on dire) mais on ne sait pas de quoi il en retourne réellement. Toutes ces interrogations sont potentiellement passionnantes et j'espère que ces éléments seront développés par la suite, quand bien même le manga n'a pas de structure narrative linéaire. Quoi qu'il en soit, vous l'aurez compris, c'est drôle, frais et très rythmé !
Avant de conclure, il n'est pas possible de passer sous silence les magnifiques illustrations du mangaka, qui mettent en relief le charisme du personnage et l'humour de situation. le découpage est très travaillé également pour que le rythme des gags soit au top. le character design global est excellent, que ce soit celui de Tatsu bien évidemment, mais également de sa femme et des autres personnages que l'on sera amenés à rencontrer. Sur ce point, j'ai beaucoup de mal à voir comment on pourrait prendre en défaut le travail de l'auteur.
En résumé, La Voie du tablier nous présentais un pitch original et fun et remplit parfaitement son rôle de manga humoristique, avec un personnage principal très amusant à son corps défendant, une esthétique de qualité et une ambiance qui fait mouche sur moi. le rythme de lecture est extrêmement rapide, les gags s'enchaînent vraiment bien et la structure narrative s'accorde très bien au style du manga. de ce fait, c'est une belle réussite qui est en plus disponible au tarif préférentiel de 5€95 jusqu'à la fin de l'année. Une bonne raison de tenter ce premier tome !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gwendal
  07 juillet 2019
Excellent premier tome ! Moi qui aime bien les histoires un peu décalées, où le petit pas de côté fait le sel de l'oeuvre, avec "La voie du tablier" je suis servi.
Tatsu, surnommé l'immortel ancien membre éminent d'un clan de yakuzas, devient homme au foyer pour s'occuper de son épouse. En plus d'être plutôt doué pour ça, il se donne un mal fou pour s'améliorer et pour lui faire plaisir. le petit pas de côté dont je parlais au début, vient du fait que malgré son changement de statut, Tatsu à gardé ses anciennes manières, ses anciens réflexes et son ancienne psychologie (un certain sens de l'honneur). de plus les dessins plutôt sombres évoquent bien l'univers des yakuzas et contrastent avec les aventures de Tatsu. Prendre des cours de cuisine, faire les courses, les soldes, faire le ménage en attendant la visite de la représentante du comité de quartier, trouver le meilleur cadeau pour l'anniversaire de sa femme et tout ça avec une tête de tueur, un costume noir et un joli tablier à tête de chien.
Tatsu nous fait rire ou sourire à son corps défendant car il ne fait qu'être et se comporter (enterrer des preuves compromettantes, se couper le petit doigt en cas de déshonneur) comme il l'a toujours fait mais dans un contexte inadapté. Et quels que soient ses efforts, il effraie toujours autant (la scène de la tentative de changement de look, hilarante).
Une série de petits chapitres sans lien entre eux qui nous font découvrir ce personnage et tout son entourage.
Une joli découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Tachan
  10 juillet 2019
La réputation de la voie du tablier était déjà parvenue à mes oreilles avant sa licence par Kana il y a peu. J'ai donc été ravie d'apprendre que je pourrais lire ce titre détonnant en français. Pour autant, à part sa bonne réputation, je ne savais rien de plus sur cette oeuvre qui est la première publiée sous forme d'un volume pour son auteur, Kousuke Oono.
Ce seinen issu du même magazine que Deep Sea Aquarium Magmell et Magical Girl Holy Shit est un peu un mélange des deux. Il a le côté tranche de vie du premier et le côté WTF du second. Car en effet, il porte sur un segment que je lis peu, le manga humoristique.
Nous suivons dans ce titre, un ex yakuza, Tatsu, qui s'est reconverti en homme au foyer pour les beaux yeux de sa femme, designer et fan d'animes. A travers des chapitres assez courts, l'auteur nous propose de découvrir son nouveau quotidien, qui aurait pu être banal comme celui des autres hommes au foyer s'il n'y avait pas cette petite touche de son ancienne vie. Ainsi dans chaque chapitre va se produire quelque chose qui va essayer de déclencher notre rire et qui viendra du passé de Tatsu : ce sont les flics du quartier qui l'arrêtent parce qu'il transporte une valise, c'est un arnaqueur qui cherche à lui vendre des couteaux, d'anciens amis ou ennemis délinquants sur qui il tombe, son apparence qui fait peur aux gens du quartier, etc. le mangaka joue à fond la carte des clichés, clichés sur les hommes/femmes au foyer (préparation de repas kitch, utilisation d'appareils ménagés hi-tech, bousculades lors des soldes...), clichés sur les yakuzas (tatouages, cicatrice, lunettes noires, costard, valise, gueule effrayante, maniement du couteau comme un expert...) et le mélange est assez sympa.
Je dois avouer que j'ai ri à plusieurs reprise. le chapitre avec le nouvel aspirateur de Tatsu et son chat est excellent. Mais le gros point noir de cette série vient des chutes des histoires. Si celles-ci sont bien amenées et développées, la fin tombe souvent à plat, comme si l'histoire était stoppée net dans son élan et c'est bien dommage. du coup, je ne sais pas si je tiendrai énormément de tomes même si pour le moment j'aime bien. J'ai juste peur qu'à force de manquer de liens entre eux, les chapitres ne deviennent trop anecdotiques de même que leur lecture. Il faudrait qu'on puisse voir une certaine évolution de la situation du héros ou du couple.
Du côté des dessins, j'ai vraiment pris du plaisir à les découvrir. Ceux-ci sont soignés et détaillés. J'adore les têtes que l'auteur fait faire à Tatsu et à ceux qu'il croise. Les planches sont dynamiques. On a vraiment un titre de qualité pour ça. L'édition de Kana l'est tout autant, avec une belle couverture donnant de suite le ton, des notes de bas de page qui expliquent bien certaines situations et une traduction qui rend bien les différents niveaux de langage du titre.
Même si ce n'est pas un coup de coeur, La voie du tablier fut une découverte intéressante qui m'aura arraché plus d'un sourire et d'un rire. Dans le genre humoristique, je préfère les titres qui ont su construire un peu plus leur histoire comme Otaku Otaku, Yotsuba ou Ranma, mais celui-ci se détache du lot par son cadre et pourrait les rejoindre si l'auteur arrête de faire des chapitres indépendants. Affaire à suivre.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Zutto
  13 juillet 2019
Tout simplement hilarant.
Tatsu l'Immortel, légende dans le monde de la pègre a raccroché pour devenir un homme au foyer accompli. Mais son apparence et son passé ne passent pas inaperçu et donnent lieu à des situations pour le moins cocasses.
Honnêtement je n'ai vraiment rien de négatif à dire sur ce tome. C'était très drôle, le dessin est très bon, les personnages sont prometteurs et l'histoire est divertissante. J'ai vraiment hâte de lire la suite!
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
BoDoi   09 juillet 2019
Particulièrement efficaces, les situations cocasses font mouche [...] On se demande également si on ne se lassera pas. Le récit saura-t-il garder sa fraîcheur, son efficacité et son inventivité ? En attendant de voir comment Kousuke Oono fera évoluer son récit, ne boudons pas notre plaisir !
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ZuttoZutto   13 juillet 2019
La voie du yakuza serait donc liée à celle de l'homme au foyer ??
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : père au foyerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15069 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre