AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281122761X
Éditeur : Milady (09/06/2017)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 139 notes)
Résumé :
Sans être un conformiste forcené, Arthur Pepper est anglais. Il puise donc un certain réconfort dans l'idée que chaque chose est à sa place et boit du thé à heure fixe. Quand il a rencontré Miriam, il a tout de suite su que c'était la bonne. Ils se sont mariés, ont eu des enfants. Lorsque sa femme meurt après quarante ans d'un vie sans histoire, Arthur se calfeutre chez lui pour échapper aux visites de sa voisine, championne du monde de la tourte, qui, faute de pouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  26 juin 2017
Arthur est veuf depuis un an après quarante ans de mariage.
Plus rien ne va pour lui, il fuit les autres , il est complètement perdu.
Un jour, il décide de se défaire des vêtements de Miriam, sa femme. Au fond d'une paire de bottes, il trouve un bracelet en or avec des petits symboles accrochés comme un éléphant en émeraude, un tigre,un minuscule livre...
Il n'avait jamais vu ce bijou.
Au dos de l'éléphant un numéro de téléphone est gravé.
Il le forme et arrive en Inde chez un homme qui connaît Miriam, elle a été sa gouvernante.
Arthur ira de surprise en surprise,accompagné pendant un voyage de sa voisine Bernadette et de son fils, un grand adolescent.
Il va se rendre compte que la vie de sa femme avant son mariage lui était complètement inconnue.
Arthur apparaît comme un être chaste, fidèle, naïf : du jamais vu. Myriam nous est présentée comme une aventurière changée en femme et mère modèles après son mariage.
Il vaut donc mieux prendre l'histoire qui nous est racontée comme un conte mais tant qu'à faire, j'attendais plus de surprises dans la suite des aventures.
C'est un roman au style léger, distrayant, humoristique dans le premier tiers, plus lassant, plus monotone ensuite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Kittiwake
  14 novembre 2016
Arthur Pepper. La phonétique de son patronyme est le reflet de sa vie lorsque nous faisons sa connaissance. Veuf depuis un an, il s'est figé dans un train-train désespérant, englué dans ses rituels, ses petites habitudes, qui l'isolent et lui font consacrer toute son énergie à leur entretien.
Lorsqu'il commence à comprendre que faire le tri dans tout ce qui représente le passé n'est pas une offense à la mémoire de son épouse adorée, il découvre au fond d'une botte, un bracelet à breloques, qu'il ne se souvent pas d'avoir vu au poignet de sa propriétaire . C'est le commencement de la fin, l'adieu à cette existence sclérosée : Arthur Pepper va se consacrer à son corps défendant dans une quête, voire une enquête , destinées à mettre en lumière tout un pan méconnu de la vie de celle qu'il croyait si bien connaître.
Fini la routine, notre senior part à l'aventure, et se fait secouer les puces :
« Bon vous n'êtes plus tout jeune, c'est sûr, mais vous n'êtes pas non plus grabataires. Il vous reste peut-être vingt ans à vivre : vous voulez vraiment les passer à planter des jacinthes et à boire du thé? »
il est certain qu'avec ce que lui a réservé l'auteur, fini les jacinthes et le thé. Mais bonjour les rencontres et les liens nouveaux.
C'est donc une sorte de roman initiatique tardif, puisqu'en cherchant dans le passé de sa femme « c'est surtout lui-même qu'il avait appris à connaître ».
Deux problèmes avec ce roman :
le manque de finesse des ficelles qui relient les éléments les uns aux autres. Plutôt que des ficelles ce sont plutôt des couleuvres que le lecteur doit avaler. La plus épaisse étant sans doute le numéro de téléphone qui date de plus de trente ans , inscrit sur une breloque, et toujours actif …. Cela rend l'intrigue improbable, mais bon.
Le deuxième écueil me semble lié à la traduction : on trouve quand même des constructions de phrases un peu curieuses : « Je n'aime pas n'en faire que pour moi »….Ce n'est pas fondamentalement rédhibitoire, mais cela crée des ruptures dans la fluidité d'un récit auquel on a déjà du mal à adhérer.
Impression en demi-teinte donc, pour ce roman pas indispensable, mais qui peut distraire pendant quelques heures sans bouleverser la vie du lecteur

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
marlene50
  12 août 2019
J'ai adoré ce bouquin.
Arthur 69 ans a perdu sa femme Miriam avec qui il était marié depuis plus de quarante ans.
Un an après, il reste toujours très malheureux et n'arrive pas à sortir d'une routine tristounette qu'il a laissé s'installer petit à petit .
Ils ont eu deux enfants mais petit à petit, les enfants se sont éloignés et ne venaient plus guère rendre visite à leurs parents tout occupés qu'ils étaient de leur propre vie de famille.
Arthur va enfin se décider à trier les affaires de sa femme, chose qu'il a remis sans cesse à plus tard, tant cela sera définitif.
Il va trouvé un bracelet orné de breloques ayant appartenu à sa femme et qu'il ne lui a jamais vu porter, et cela va l'amener à partir à l'aventure découvrir le passé de sa femme.
Une quête qui va le faire voyager et surtout lui permettre de se rendre compte qu'à 69 ans on peut encore vivre pleinement et apprécié la vie ; et surtout faire des rencontres de toute sorte et même redevenir proche de ses enfants.
Beau récit tendre et réconfortant ; on en vient à espérer trouver nous aussi un secret bien enfoui pour sortir de la routine et se lancer à l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
Saiwhisper
  29 novembre 2017
J'ai mis un certain temps avant de lire ce roman conseillé par des proches et je le regrette, car ce fut une jolie histoire qui redonne le sourire ! Les aventures d'Arthur, ce veuf en quête de souvenirs, ont été lues rapidement, car la plume de l'auteur est fluide, sans prétention, avec une pointe d'humour et une simplicité déconcertante. L'ambiance de ce roman m'a fait songer à « P.S : I love you » de Cecelia Ahern. En effet, Arthur Pepper va retrouver dans les affaires de sa femme une breloque avec plusieurs charmes représentant des animaux ou des objets (éléphant, tigre, livre, dé, peinture, bague, fleur, coeur). Intrigué, l'homme va partir à la recherche de réponses : il va voyager, questionner autrui et rencontrer des personnes que sa femme a connues par le passé. D'une certaine manière, il va apprendre qui était réellement sa femme et quelle vie elle a eue avant de le connaître et de l'aimer. C'est vraiment plein de tendresse !
Au fil des découvertes, on va constater que le vieil Arthur est quelqu'un de touchant. On prend alors plaisir à le voir s'ouvrir, s'épanouir et se sociabiliser. Son évolution réconfortante est porteuse d'espoirs. Même si l'on n'a pas perdu son conjoint, on ne peut aisément compatir à sa peine, au fait qu'il ait du mal à faire son deuil ainsi que sa soif de vérité. Comme lui, cette histoire de bracelet m'a passionnée au point que je me délectais de tous les récits dissimulés derrière chaque charme. D'ailleurs, même si ce roman n'est ni un polar, ni un thriller, je trouve que l'on prend plaisir à enquêter sur le passé de la défunte Miriam. On essaye de comprendre ce qu'elle a vécu avant même que les réponses ne nous parviennent. Parfois, c'est un peu farfelu, facile ou tiré par les cheveux… Cela dit, certaines révélations m'ont surprise et m'ont plu, car je n'aime pas lorsque tout est rose ou guimauve.
Les personnages secondaires sont presque tous touchants. Il y a par exemple Bernadette (une voisine sympathique qui veille sur Arthur), Nathan (le fils de Bernadette), Lucy (la fille d'Arthur), Sébastian (un jeune homme au service d'un écrivain célèbre) ou encore Mike (un SDF) qui m'ont émue au fil des chapitres. Eux aussi vont évoluer ! Ils ne symbolisent pas uniquement un secret de Miriam, ils vont également changer au contact d'Arthur. Chacun va apporter quelque chose à l'autre. Si vous aimez les romans mettant en scène les secrets de famille, les contes revisités façon roman contemporain et les romances que la Mort ne peut séparer, n'hésitez pas à lire ce petit ouvrage aussi léger que distrayant ! Ce n'est pas LE livre, mais ce fut sympa et agit comme un baume au coeur…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
coquinnette1974
  21 octobre 2017
Les fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper est un roman qui m'a beaucoup plu, même si au début j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans.
Il est vrai que je l'ai lu en voiture, tout en jetant un oeil au paysage, pas l'idéal donc pour accrocher au début.
C'est le genre de livre parfait pour les vacances car il met de bonne humeur, avec en personnage principal un vieux monsieur : Arthur Pepper, veuf depuis tout juste un an. Il se cache de sa voisine, qui a décidé de le nourrir pour le consoler ! Comme cela fait quand même un an que Miriam est décédée, il est temps pour lui de trier les affaires de sa défunte femme. Ce jour là, il fait une drôle de découverte dans une chaussure : un bracelet avec des charmes.
Lui qui est routinier, qui déteste changer ses petites habitudes, souhaite tout à coup découvre ce que cache ses charmes. Il va se rendre compte très rapidement que son épouse a eu une vie très trépidante avant de l'épouser et d'avoir deux enfants...
Après avoir un peu peiné pour rentrer dedans, j'ai dévoré ce roman, et quand je l'ai refermé j'avais les yeux légèrement humides mais surtout un grand sourire aux lèvres :)
La seule chose qui m'a un peu agacée au début, c'est l'attitude de Lucy, la fille d'Arthur. Sous prétexte que son père change ses habitudes, tout de suite elle pense qu'il est sénile ! J'ai trouvé ça un peu trop facile, c'est pas parce qu'un homme de soixante neuf ans décide de changer certaines choses qu'il perd la tête ! Après, le comportement de la jeune femme s'explique, mais au début j'ai trouvé ça un peu agaçant. Avant, bien sur, de m'attacher à elle car Lucy est une jeune femme attachante.
Sans que ce soit un coup de coeur j'ai apprécié ce roman, à qui je mets quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   26 juin 2017
- Je vais vous chercher un verre d'eau, dit-elle en se levant. C'est un heureux hasard que vous nous ayez trouvés, Arthur : nous n'accueillons plus grand monde depuis quelque temps.
Nous nous satisfaisons souvent l'un de l'autre.
Commenter  J’apprécie          222
MasaDreamMasaDream   03 novembre 2016
Lorsque j'étais avec elle, jamais je ne ressentais le besoin de me trouver avec qui que ce soit d'autre : je ne me demandais pas si c'était ou non la femme de ma vie, je ne voyais qu'elle. J'aimais la simplicité de notre quotidien. J'avais vingt-six ans quand nous nous sommes rencontrés, et elle vingt-cinq. Lorsque nous nous donnions la main, que nous nous promenions ou nous embrassions, je ne pensais qu'à elle. Jamais je n'ai serait-ce que regardé une autre femme. Nous nous sommes fiancés, puis mariés deux ans à peine après notre rencontre. C'était comme si je suivais la route invisible que le chemin avait tracée pour moi. Il existait bien d'autres sentiers de vie qui filaient en d'autres lieux, vers d'autres avenirs, mais jamais je ne me suis posé la question de savoir ce qu'ils avaient à m'offrir. J'allais mon chemin tout simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vertescollinesvertescollines   27 octobre 2016
Arthur fit rouler le bracelet dans sa paume : l'éléphant lui avait révélé son secret...mais qu'en etait_il des autres charmes ? S'il ignorait tout de la vie de Miriam en Inde,qules autres mystères les autres breloques recelaient_elles ? Il demanda à Mr Mehra s'il savait quoi que ce soit à propos du bracelet.
_ Je ne lui ai donné que l'éléphant. Notez qu'elle m'a écrit un jour,quelques mois après son départ,pour me remercier.Comme je suis un incorrigible sentimental,j'ai conserve la l'être.Je le suis toujours dit qu'un jour,je la contacterait à mon tour,mais j'avais tellement honte d'avoir menti que je ne l'ai jamais fait. Si vous le souhaitez,je peux noter l'adresse renseignée sur l'enveloppe.
Arthur deglutit.
_Ce serait fort aimable,merci.
qIl attendit cinq minutes que Mr Mehra le rappelat : pour passer le temps,il arrêta d'une main le tournoiement du pot_pourri et farfouilla dans les fascicules que Bernardette lui avait glissé sous la porte.
_Voila ! Lança Mr Mehra après qu'Arthur eut décroché.Graystock Major,a Bath en Angleterre. C'était en 1963.J j'espère que cela vous aidera dans vis recherches.Tant que j'y suis,il était question de tigres,dans cette lettre
_L'un des charmes du bracelet est un tigre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
marlene50marlene50   12 août 2019
Quand tu vois qu' une femme n'a pas l'air dans son assiette, que tu lui demandes ce qui ne va pas et qu'elle te répond que tout va bien, ce dont elle a vraiment envie, c'est que tu insistes ; que tu reposes la question jusqu'à ce qu'elle se décide à te répondre.
Eh bien, là, c'est la même chose.
Je m'attendais à ce que tu aies envie de m'offrir un cadeau, quand bien même je t'avais demandé de ne rien m'offrir.
C'était une occasion pour toi de me montrer combien tu tenais à moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
marlene50marlene50   12 août 2019
- Je suis un monstre d'habitudes, annonça Rajesh. Je prends chaque jour mon thé à la même heure, aime plier mon journal chaque fois de la même façon et prends très précisément trente minutes par jour pour le lire, confortablement installé dans mon fauteuil.
- En ce cas, je sabote votre routine ...
- Vous ne sabotez pas ma routine : vous enrichissez mon quotidien.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1071 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre