AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Balto tome 1 sur 3

Germain Barthélémy (Autre)Jean-Michel Payet (Autre)
EAN : 9782211308014
304 pages
L'Ecole des loisirs (17/06/2020)
3.84/5   54 notes
Résumé :
Qui a tué Timoléon Escartefigue, modeste réparateur de vélos du boulevard des Batignolles à Paris ? Que s'est-il passé sur le front, en pleine guerre de 14, dans les décombres d'une maison en ruine ? Qu'est devenu Victor, le condamné à mort qui a disparu avant son exécution ? Quel secret cache Émilienne Robinson, jeune journaliste fraîchement engagée au journal L'Excelsior ? Et pourquoi, dans ce Paris de 1920, alors que la guerre est terminée, d'anciens poilus sont... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 54 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

Nikouette
  22 septembre 2020
Balto est un garçon de 14 ans qui a été recueilli tout bébé par Madame Gambette. Il a donc grandi avec son fils à elle, Victor, qui a une dizaine d'années de plus et qui est parti faire la guerre de 14. Il y a été condamné à mort par le conseil de guerre en 1917, sauf que profitant d'un moment d'inattention il a déserté et il est donc depuis recherché par la police pour faire exécuter la peine. Ainsi Mme Gambette et Balto ne l'ont pas vu depuis des années, ils reçoivent juste un petit mot très succinct à l'occasion, confirmant juste qu'il est toujours en vie. Cette fois-ci cela fait des mois qu'ils n'ont pas de nouvelles quand Balto trouve un petit mot soigneusement caché dans une miche de pain, le message lui donnant rendez-vous à minuit précisément à une adresse inconnue dans Paris. Mais sur les lieux le jeune garçon ne trouve que le cadavre d'un inconnu, tué d'un coup de couteau dans le dos. Balto a toujours vécu dans la misère, dans la Zone, une sorte de bidonville un peu à l'extérieur de Paris. En cavale suite à une méprise -on le prend pour le meurtrier de l'homme qu'il a retrouvé assassiné dans son atelier- il n'ose pas quitter ces lieux connus où il s'est toujours débrouillé pour survivre. Surtout qu'il veut enquêter lui-même pour retrouver Victor et s'innocenter au passage, et ce malgré les nombreux risques. Il va s'allier avec la journaliste qui a écrit l'article le mettant en cause afin de faire la lumière sur toute cette affaire.
Un récit plaisant. L'auteur nous plonge complètement dans l'ambiance de début 1920 à Paris, mais il nous montre surtout le versant miséreux de ces années-là et il utilise notamment pour cela un langage familier avec de nombreux mots d'argot. Un récit qui mêle assez habilement humour, suspense et émotion.
Par contre d'un côté j'ai trouvé que le roman s'adressait aux jeunes ados dès 12 ans et d'un autre le vocabulaire me semble complexe pour des petits lecteurs. Moi-même j'ai parfois un peu saturé de ce langage, même si c'est aussi ce qui fait le charme du roman. Je crois que surtout j'ai parfois eu un peu de mal à accrocher vraiment au personnage de Balto, mais sans pouvoir avancer des raisons objectives et précises, j'ai peut-être juste trouvé que l'auteur en faisait trop par moments.
Une très belle couverture (sans doute ce qui m'a attirée en premier je dois bien l'avouer).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
4emeLFCG
  29 mai 2022
La critique de Jérémy
Ce roman de Jean Michel Payet est une réussite! Ce sont les personnages, le suspense, l'originalité et le style d'écriture qui rendent ce livre magique. Mais il y a quand même quelques petits défauts.
Certains des personnages auraient besoin d'être un peu différents: Balto semble beaucoup trop à l'aise avec la “haute société" notamment Emilienne en qui il a une confiance quasi-aveugle, il y a aussi certains passages où il n'agit pas comme un garçon de 14 ans, il n'a jamais peur et est très voire trop futé et intelligent. Quant à Victor je trouve que l'on ne le connait pas assez bien.
Un autre point négatif est les clichés: avoir un adolescent et une jeune dame qui sont de meilleurs enquêteurs que les policiers dont c'est le métier ou encore le fait que Balto obtienne toutes ces informations trop facilement sans que personne ne lui cache rien. Mais ce ne sont que des petits détails.
A part cela je trouve tout le reste très agréable, Balto contrairement à certains héros a des défauts qui sont des obstacles dans sa quête, Emilienne que je trouve très humaine dans le sens où elle cache son véritable but tout le long et qu'elle soit tant aveuglée par l'amour et que ça affecte son jugement. le personnage de Victor est très intéressant, comme un esprit tout le monde le connaît et parle de lui mais on ne le voit jamais.
Mais il n'y a pas que les personnages, il y a tellement d'action que l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. Des retournements de situation, se focaliser sur quelques suspects pour que le coupable soit finalement un autre et la survie de “Gilou” qui est plus qu'inattendue. Il y a aussi certaines originalités comme la coopération entre deux classes sociales différentes contrairement à l'habituel riche vs pauvre. La dernière chose qui m'a beaucoup plu est l'effort que l'auteur a mis pour essayer de recréer les accents ou les variations du langage en modifiant les mots.
En conclusion, Balto m'a beaucoup plu et je le recommande à toute personne aimant le genre policier avec un peu d'histoire et une ambiance qui te replonge dans le Paris d'après guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virgule-Magazine
  02 octobre 2020
Paris, 1920. Balto vit dans la Zone, chez madame Gambette, qui l'a recueilli quand il était bébé, et qui l'a élevé avec son propre fils, Victor. Et puis Victor est parti à la guerre, il a été condamné à mort, s'est enfui, et, depuis, il est recherché par la police. Sa mère et Balto n'ont pas de nouvelles de lui depuis des mois lorsque, ce jour-là, Balto trouve un message de Victor qui lui donne rendez-vous « vendredi 10 au 52 des Batignolles, angle de la rue Puteaux, à minuit pile-poil ». Quand Balto arrive au rendez-vous, il découvre le cadavre d'un inconnu. Une journaliste le prend en photo l'arme du crime à la main. L'adolescent doit fuir et se cacher. Victor a-t-il voulu le piéger ? Balto décide de faire équipe avec la journaliste et de mener l'enquête : il veut prouver son innocence et celle de Victor.
L'avis d'Emma, 14 ans : Ce livre est haletant, car beaucoup de questions demandent une réponse dès le début. Et plus on avance, plus ces questions sont nombreuses. L'histoire est pleine de mystères et se finit avec une chute qui ne correspond à rien de ce qu'on pouvait imaginer. le personnage principal est vraiment sympathique. Jeune garçon débrouillard, courageux et loyal, il nous décrit son aventure et dans Paris et dans sa “zone”. Il raconte avec son langage courant, avec son vocabulaire de zonard, ce qui rend la récit vivant et amusant. 
L'avis de la rédaction : J'ai apprécié cette enquête de Balto, qui nous plonge dans le Paris de 1920, encore hanté par la Première Guerre mondiale, et j'espère qu'il y aura bientôt une suite à ce roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biancabiblio
  26 août 2020
Balto le dernier des valets de coeur signe mes retrouvailles avec Jean-Michel Payet dont j'avais beaucoup aimé Mademoiselle Scaramouche et Dans la nuit blanche et rouge. Changement de registre et d'ambiance avec ce roman historique pour adolescents qui nous entraîne dans une histoire mêlant aventures, enquête, meurtres, secrets et chasse au trésor dans le Paris de l'après première guerre mondiale.
Comme toujours, l'auteur s'est très bien documenté et nous propose un récit pour les quatorze ans et plus qui sait également séduire les adultes. Balto est le narrateur de cette histoire. Gamin de la Zone, il est resté peu de temps sur les bancs de l'école, fabrique des paniers mais se rend coupable aussi de quelques rapines pour améliorer le quotidien.
Pour coller au plus près de la réalité, Jean-Michel Payet, a fait le choix de l'argot, un très bon choix, qui rend le récit très vivant d'autant qu'il est entrecoupé de nombreux dialogues, de beaucoup de péripéties, de révélations en cascades et de suspens.
Impossible de s'ennuyer avec Balto et les valets de coeur tant l'intrigue, très bien construite, nous happe dès les premières pages. Pour ma part, j'en suis venue à bout en 24 heures tant j'avais envie d'avoir le fin mot de l'histoire.
La gouaille de Balto, le contexte historique très bien développé par l'auteur avec l'émancipation féminine, la vie des puissants qui a continué de mener grand train pendant la guerre, la dureté des combats dans les tranchées, les condamnations à mort, le dur retour à la vie civile des poilus, les gueules cassées… tout y est !
Ajoutez une bonne trame policière avec du suspens, de l'humour et de l'émotion, vous obtenez un roman historique de qualité pour les ados et pour les adultes ! Les personnages sont intéressants et bien dessinés, j'ai aimé les suivre et les découvrir au fil de ma lecture.
Un petit bémol tout de même pour la fin, un peu trop expéditive mais ceci mis à part je vous recommande ce très bon roman, vous ne vous ennuierez pas une seconde avec Balto !
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Takalirsa
  07 novembre 2021
Une enquête sur fond de Grande Guerre, c'est original. Cela permet à l'auteur d'évoquer plusieurs thématiques liées au conflit sans s'y étendre plus que nécessaire (l'enfer du front, la solidarité entre soldats, le ras-le-bol des permissions refusées qui mène à l'insubordination, mais aussi tout l'après-guerre avec la difficulté à reprendre une vie normale), tout en développant une intrigue à suspens.
Si la reconstitution de l'époque est réussie (jusqu'à l'argot de Balto, un peu lourd selon moi), j'ai trouvé que l'enquête avait du mal à décoller, tout au moins dans la première partie. Les deux héros sont constamment en cavale, soit qu'ils soient pistés par "les poulets", soit qu'ils soient à la recherche de témoins plus ou moins volatiles, et au bout d'un moment c'est répétitif. On ne sait rien d'Emilienne et ce n'est que lorsqu'elle raconte enfin son histoire (liée à l'intrigue) que le personnage prend de l'épaisseur.
Si j'aurais aimé que les indices soient délivrés de manière plus fluide et régulière, le secret des Valets de coeur (dans la veine de L'or et la boue de Christophe Lambert) est bien trouvé tout comme le mobile du meurtrier, tout deux insoupçonnables.
Lien : https://www.takalirsa.fr/bal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
hibou_caillou_chouhibou_caillou_chou   22 novembre 2022
Avec des planches récupérées, des fonds de peinture et des châssis de fenêtres trouvés dans une décharge, il a construit une sorte de poème en bois, une baraque qui clame que, avec trois sous et beaucoup de jugeote, on peut se bâtir un palais et revendiquer la dignité dans la misère.
Commenter  J’apprécie          00
IdeesLivresIdeesLivres   13 septembre 2020
- Il n’est pas mal, ton baratin, elle me dit enfin, mais en définitive, tu ne sais rien. Que pouic. Admettons que je veuille bien essayer de te croire, tu m’apportes quoi ? Pas besoin d’un zonard pour enquêter sur le père Escartefigues.
-Sauf que le mot de Victor m’incite à penser qu’il est impliqué d’une façon ou d’une autre là-dedans, et Victor, personne ne le connaît comme moi.
-Un point pour toi.
-Et si je suis impliqué dans cette histoire, peut-être y a-t-il des ramifications dans la Zone, or pour enquêter sur mon territoire, suffit pas d’être mignonne et d’avoir le culot en bandoulière. Il faut un guide pour montrer patte blanche et délier les langues.

Elle grimace une charmante moue sans me quitter des yeux, pesant les termes de ma proposition.

-En gros, tu me proposes une association, garçon ?

Je n’aime pas qu’elle m’appelle garçon. Ça fait mioche, mais là, en pleine négociation, ce n’est pas le moment de faire la fine bouche. Les cartes, c’est elle qui les a en main.

-C’est ça, je dis.
-Avec un zonard recherché par la police.
-On a rien sans rien.
-T’as quel âge ?

Je fronce les sourcils. Généralement sa question me déplaît. Pas question de lui avouer mes quatorze berges.

-Seize.
-Faut voir, elle dit. (…)
-Le double V m’incite à penser que tu n’es peut-être pas l’assassin et donc que je pourrais envisager de travailler avec toi.
-Une association ?
-Disons ça comme ça. Je fouille du côté de Timoléon Escartefigues et toi de ton frère, et nous mettons tout en commun. Et bien sûr, tu m’assures l’exclusivité absolue de ce que tu découvres. Mais à deux conditions.
-Lesquelles ?
-Primo, pas de baratin. Tu me dis tout clairement et c’est réciproque.
-D’ac. Et secundo ?
-Tu me tutoies.
-Si vous voulez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IdeesLivresIdeesLivres   13 septembre 2020
Garçon, ce pain tout doré, c’est pour mon anniversaire, intervient Madame Gambette qui a encore gardé suffisamment de neurones pour oublier d’être bête. Nous, les pauvres, nous n’avons pas les moyens de nous offrir de la brioche, et les gâteaux, je n’en parle même pas. Alors ce pain, tu vois, c’est mon jour de fête, ma minute gastronomique. Balto peut me l’offrir parce qu’il a trimé à la boulange, alors pas question que tu y mettes tes pattes, vu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EkyEky   29 mai 2021
- Madame Gambette ! je crie encore une fois.
La porte de la roulotte s'ouvre et, drapée dans un châle à fleurs, elle paraît, clope au bec, moitié reine de revue, moitié clodo.
Commenter  J’apprécie          10
EkyEky   08 juin 2021
- Zut, je dis (dans les théâtres, je reste poli).
- Merde, dit Pannard (qui n'a pas mon élégance).
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Michel Payet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Payet
Dans le tome 1, le dernier des Valets-de-Coeur, Balto essaie d'innocenter son frère après une série de meurtres qui le désignent presque trop facilement comme le coupable. Jean-Michel Payet nous emmène dans une nouvelle enquête trépidante où Balto est une nouvelle fois aux commandes, un peu malgré lui. Découvrez les coulisses de Balto, Les gardiens de Nulle-Part, à l'école des loisirs.
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Mademoiselle Scaramouche

Quel est le roi qui apparait dans le roman ?

Louis XIV
Louis XV
Louis XVI
Charlemagne

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Mademoiselle Scaramouche de Jean-Michel PayetCréer un quiz sur ce livre