AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782922145007
509 pages
Éditeur : Editions Alire (01/09/2005)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Depuis neuf ans, Nicolas Strain se cache derrière une fausse identité pour sauver sa peau.

Dernier témoin des «accords de Venise», Strain représente une terrible menace pour ses anciens employeurs qui redoutent qu'il ne les rende publics.

Lorsqu'ils le repèrent dans la région de Québec, une série de mystérieux attentats terroristes frappe Montréal. Certains indices laissent croire qu'il s'agit du prélude à une offensive visant plusieur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Errant
  29 octobre 2015
Dans ce troisième roman d'espionnage, la fameuse F, est maintenant solidement implantée en tant que directrice d'une agence de renseignement directement branchée sur le Président des É.-U.. Elle doit à l'aide d'un ex-agent qui avait déserté neuf ans auparavant, déjouer un complot terroriste visant à déclencher une guerre entre la Russie et les États-Unis. Éclairé par la présentation en tête de chapitre de stratégies du jeu de go, on assiste en parallèle au développement de l'attaque, à la progression de l'enquête et aux prises de décision des dirigeants des deux pays concernés. le fonctionnement des agences de renseignements y est aussi assez développé, de même que le vécu des acteurs qui y oeuvrent. Contrairement à la plupart des livres de ce genre, les personnages féminins sont forts, occupent une place aussi importante, sinon plus, que leurs collègues masculins. On y évite également les habituelles histoires d'amour et scènes de sexe propres au genre ce qui nous laisse avec un récit centré sur l'action, élaboré et toute en finesse, tout en explorant les motivations des acteurs principaux. En somme une lecture très agréable qui incite vraiment à s'embarquer dans la saga (en 7 tomes) des "Gestionnaires de l'apocalypse" qui suit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 août 2014
Personnellement, il n’avait jamais rencontré le Maître. Presque personne, d’ailleurs, ne l’avait rencontré. Aucune photo ne circulait de lui. Le Maître refusait le culte de la personnalité. Le seul idéal acceptable, à ses yeux, était la libération du corps humain. De tous les corps humains. Quelles que soient leurs formes. Aussi, c’était la photo d’un corps qui avait servi de symbole au groupe. Un corps obèse, dont le visage était caché et dont la photo révélait toute la majestueuse profusion. Certains prétendaient qu’il s’agissait du corps du Maître. Mais ce n’étaient que des rumeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 août 2014
Le deuxième cerveau, est celui de la mémoire : seuls les mammifères en ont un suffisamment développé. Il permet le stockage de l’information. Autrement dit : les souvenirs, l’apprentissage, les sentiments.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 août 2014
Ce qui est inutile est nuisible… Une attaque directe d’une position forte a souvent pour seul effet de la renforcer… Un coup qui a plusieurs objectifs est toujours préférable… Un excès de concentration dans un secteur abandonne le reste du goban à l’adversaire…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 août 2014
L’entente ne serait jamais rendue publique et il n’existerait que deux copies du texte. Ces copies seraient la propriété exclusive des deux chefs d’État. Ou de leurs successeurs. Elles seraient attachées à leur fonction et ne circuleraient à aucun titre, si confidentiel qu’il fût. Aucun document ultrasecret n’y ferait même référence. Les quelques personnes qu’il faudrait informer de la teneur de l’entente le seraient de façon verbale et on prendrait les moyens nécessaires pour s’assurer de leur silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 août 2014
Dorénavant, chaque pays aurait intérêt à protéger l’autre pour ne pas s’exposer lui-même à des révélations dévastatrices.
Ainsi, les États-Unis ne révéleraient jamais la cause réelle de certains « accidents » qui avaient détruit plusieurs villes scientifiques en Sibérie, ni les raisons qui avaient forcé les Russes à déclencher eux-mêmes ces accidents ; les véritables causes de Tchernobyl et de quelques autres catastrophes ne s’étaleraient pas dans les journaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : québecVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2005 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre