AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782913039780
192 pages
Éditeur : Le Bélial' (25/01/2016)
3.86/5   7 notes
Résumé :
Sommaire
NOUVELLES
Pour une nuit de Pierre PELOT
Les Yeux de l'arc-en-ciel de Greg EGAN
L'Amidéal de Pierre PELOT
RUBRIQUES ET MAGAZINE
Objectif Runes : les bouquins, critiques & dossiers
Le coin des revues par Thomas Day
Paroles de Libraire : la Dimension Fantastique, par Erwann Perchoc
AU TRAVERS DU PRISME : PIERRE PELOT
Cinquante ans d'écriture : Pierre Pelot, par Claude Ecken
Être ou ne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gehenne
  27 novembre 2018
Trouvant cette mention du magazine Bifrost sur Babelio, je me suis souvenu y avoir consacré sur feu mon site une chronique que je vous livre, amis babéliens : attention, c'est un brin chauvin car le Vosgien en moi a refait surface.
"Vosgiens mes frères, êtes-vous suffisamment au fait des tribulations littéraires de notre conteur majeur, celui qui, mieux que quiconque, a exprimé l'âme de notre terroir. Bon, rassure-toi Pierrot, je m'arrête-là. Je ne m'aviserai pas de te cataloguer dans le registre réducteur des écrivains régionalistes. Les Vosges oui, mais tellement d'autres horizons. Car si les Vosges profondes furent pour Pelot un terrain de chasse qu'il a parcouru avec gourmandise, il est d'abord un écrivain du « Grand Dehors » (comme dirait Michel le Bris) et s'en est allé chevaucher des westerns, s'est envolé vers d'autres mondes, a enclenché la machine à remonter le temps jusqu'à investir le paléolithique. Il a réussi aussi la gageure de mêler Vosges et horizons lointains comme dans « L'Ombre des voyageuses » où Esdeline « rouge bête »à la tignasse rousse abandonne ses chèvres et sa vallée de la Haute-Moselle, traverse l'Atlantique et vit mille aventures en Louisiane. Ce roman plein de verve qui emprunte au patois vosgien et au langage du XVIIIe siècle est un de mes préférés.
PELOT (Grosdemange en patois vosgien) Pierre, un demi-siècle d'une carrière étonnante et détonante pour ce boulimique de la plume, voilà qui méritait bien un hommage vibrant. C'est la revue BIFROST qui s'y est collé. Et qui était la plus à même de mener à bien cette mission puisqu'elle s'enorgueillit d'être la revue des Mondes imaginaires. Pile les contrées qu'hante notre homme des Hauts depuis des lustres.
Comme le dit à merveille Claude Ecken, le responsable du dossier, Pelot est un de ces auteurs « qui vous saisissent tripes et boyaux d'une grosse patte solide pour ne vous lâcher qu'éreinté, qu'effaré, éveillant en vous des échos oubliés, voire ignorés ». Bien vu mon pote, on ne saurait mieux dire. La fiction made in Pelot c'est ça : du vivant, du survitaminé, du sincère, du qui vous remue au fin fond de vous-même.
Et puis il y a le souffle et la puissance, cette capacité à tenir la distance tout du long d'histoires charpentées et menées tambour battant. Enfin on ne saurait oublier cette capacité à nourrir des personnages riches en humanité, complexes, souvent déchirés, à les installer dans des contrées sauvages dont ils épousent les singularités et les mystères au point d'en devenir des sortes d'ambassadeurs."
Nota Bene 1.
Outre portrait, entretien et bibliographie, Bifrost propose deux textes du maestro vosgien : « Pour une nuit », récit halluciné qui est un voyage en psychiatrie et date de 1987 et une nouvelle « L'Amidéal », publiée en 1978 dans la revue Fiction.
Nota Bene 2.
Quand on parle d'auteur éclectique, il suffit d'éplucher sa bibliographie pour s'en convaincre. Les catégories retenues sont au nombre de 9 : Science-fiction, fantastique et horreur, romans noirs, westerns, préhistoire, romans littéraires, scénarios de BD, essais, romans Jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Le_chien_critique
  28 janvier 2016
Livraison de janvier 2016 de la revue Bifrost avec un dossier autour de Pierre Pelot
Pour une nuit, de Pierre Pelot : un récit autour de la maladie mentale, la réalité et l'utopie. Ce texte, bien écrit, poétique et rempli de colère, m'a fait penser aux textes de certaines chansons de Léo Ferré dernière époque tel le chien, Et basta !, Words words words…
Les yeux de l'arc-en-ciel, de Greg Egan : Un enfant doté d'implants oculaires décide de les hacker afin de distinguer tout le spectre des couleurs. Texte autour de la différence et de la vision du monde. Réjouissant.
L'amidéal, de Pierre Pelot : Un écrivain en panne d'inspiration, légèrement dépressif, voit débarquer un quidam qui se dit être son ami. Une nouvelle sur l'écriture, la société et l'amitié.
Suit le fameux Cahier critique sur l'actualité du genre SF. Afin de pouvoir prévoir ses futurs achats. Indispensable pour ne pas jeter de l'argent par les fenêtres.
Suit un large dossier sur Pierre Pelot.
En premier un essai bio/biblio-graphique par Claude Ecken. Nous y découvrons un Pierre Pelot prolixe dans la création (50 ans de métier, environ 200 romans à son actif !), épris de liberté et fuyant l'hypocrisie, contre le système et pour les exclus, désespéré.
Il a écrit dans tous les genres, de la littérature jeunesse à blanche, de la science-fiction au policier, au roman autobiographique… Il a été adapté plusieurs fois à la télévision/cinéma (L'été en pente douce, c'est lui).
Une interview, de Claude Ecken. Trop courte, mais dans laquelle transparait ce qui a été dit dans l'essai. Et montre un homme assez bourru et simple.
Quelques jalons bibliographiques par Philippe Boulier de l'époque (années 70) où Pierre Pelot s'appelait Pierre Suragne, principalement aux éditions le fleuve noir, ainsi que quelques pages sur les romans noirs par Laurent Leleu, pour finir par une sélection de quelques oeuvres phares.
Cent vingt pages consacrées à un auteur dont je ne connaissais que le nom et qui m'a donné envie de lire quelques un de ses romans, notamment Delirium Circus, Foetus-Party et La Ville où les morts dansent toute leur vie.
Un scientifiction de Frédéric Landragin autour des « problèmes de traduction, et la façon dont la SF traite les dits problèmes » et de l'analyse comparative entre traduction automatique et humaine. Interressant.
Ce numéro se termine par les fameux Infodéfonce & Vracanews autour de l'actualité SF
Un bon numéro, avec un petit bémol pour les nouvelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Devi
  22 septembre 2018
Bifrost. Un excellent magasine et encore plus quand il y a un focus sur un auteur Français que j'apprécie particulièrement à savoir Pierre Pelot.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   20 janvier 2019
mmobile, souriant, je sais que je n’aurai plus peur, un soir, moi aussi. Pour une nuit.
Je suis malade. Souffrant. Mais sur la voie de la guérison.

Disent-ils.
Car ils savent, ils savent que je suis (j’ai été) malade, et qu’à présent l’orage s’éloigne. Ils me l’ont affirmé, répété, craché/juré — auraient-ils pu réellement cracher, ils l’auraient fait.
II m’arrive de penser qu’ils sont de bonne foi et convaincus de ce qu’ils avancent. Cela devrait (m’assurent-ils) me réjouir.
Tout comme ils sont persuadés avoir fait pour moi un maximum. Ils ont sué sang et eau. Oui, oui, ils se sont très probablement donnés au maximum, investis avec la meilleure bonne foi,
si je puis dire. Ils ont leur conscience pour eux.
Curieuse expression.
Ils ont leur conscience pour eux.
Et peut-être est-ce vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
the_billthe_bill   01 novembre 2016
Folie.
Ce mot, le seul que je connaisse, possède peut-être au creux de ses ombres un sens, une certaine forme de schéma visant l'acquisition d'un équilibre, aussi, lorsqu'il est accepté et reconnu comme acteur principal de notre pauvre vieux théâtre, au fond duquel, quelque part, nous nous épuisons à prétendre jouer un rôle. La raison serait-elle à mettre en équivalence avec l'intention de jouer le rôle principal? Sans connaître les répliques, sans avoir lu le texte. Ignorant tout de l'histoire...

Pierre Pelot - Pour une nuit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Pierre Pelot (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Pelot
Immense Pierre Pelot, avec plus de 200 livres en 53 ans d?écriture : littérature générale, science-fiction, policiers, romans noirs, récits fantastiques, BD, théâtre, contes, sagas... L'auteur était à Poirel le 7 octobre pour un entretien aux côtés de Françoise Rossinot autour de son dernier roman, "Braves gens du Purgatoire" (Éditions Héloïse d'Ormesson).
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre