AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917559721
Éditeur : Editions Baker Street (02/11/2017)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sa vie a épousé le cours du siècle, lui donnant à jouer un rôle actif, et souvent décisif, dans tous les grands épisodes de la vie d'Israël.

Dans ce livre testament, achevé peu avant sa mort, Shimon Peres évoque son enfance dans un shtetl de Pologne, là où est né son rêve de jeune garçon de participer à la création en Palestine d'un État juif. Il quitte la Pologne en 1934, laissant derrière lui une partie de sa famille, qui sera bientôt décimée par le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ClaireG
  16 juillet 2018
En 1934, la famille Peres quitte la Pologne, ruinée par les impôts antisémites, pour la Palestine mandataire, terre de Sion, rêve de toute famille animée par l'idéal de Theodor Herzl : une terre, une langue, une nation. La famille s'installe dans un kibboutz où tous apprennent le dur labeur sur une terre rocailleuse et où les études sont obligatoires pour les jeunes.
C'est à partir de ces conditions extrêmes que les Juifs de Palestine ont puisé dans leurs ressources mentales, créatives et imaginaires de quoi rendre fertile une terre aride.
Fidèle admirateur et compagnon de route de David Ben Gourion, Shimon Peres n'aura de cesse de servir sa nouvelle patrie. Pendant près de sept décennies, il repoussera les limites dans tous les domaines. Négociateur infatigable, il a une idée fixe : la paix, tout en vivant dans les conflits permanents avec ses voisins arabes qui veulent éradiquer ce nouvel Etat déclaré en 1948. Il joue un rôle de premier plan dans la guerre d'Indépendance, dans celle des Six-Jours, comme ministre de la Défense, des Affaires étrangères et comme Premier ministre. Il sera décrié comme « Faucon » par l'opposition avant d'être la « Colombe » en réussissant la paix avec l'Egypte puis, plus difficile avec la Jordanie ainsi que les longs et secrets pourparlers avec les Palestiniens qui aboutiront aux Accords d'Oslo en 1993. Pour être ensuite trahis de part et d'autre.
« Quand on est petit et faible, on doit se demander quel type d'investissements va nous aider à grandir ? « Investissements » peut avoir de nombreuses significations : temps, fonds et – peut-être plus important que tout – courage ».
Diplomate hors pair, jamais il ne baisse les bras après un refus ou un échec, à l'international autant que dans son propre pays. Une vision à long terme, envers et contre tout, lui fait aborder tous les problèmes : le développement économique, aéronautique, les nouvelles technologies, l'obtention de l'arme nucléaire, le renforcement de la sécurité par une armée solide et efficace. Et à chaque fois que de nouvelles idées jaillissent et sont mises en place, Shimon Peres – qui n'a aucun diplôme universitaire – étudie les tenants et aboutissants de ces matières extrêmement complexes pour comprendre et pouvoir discuter avec les experts qu'il recrute.
Le pays socialiste et travailleur ramassé dans le rêve sioniste de Theodor Herzl a laissé la place au capitalisme et à l'économie de marché mais la paix reste le but premier dont la recherche doit être continue. Tel est le voeu de Shimon Peres et l'héritage qu'il laisse.
Aucun rêve n'est impossible a toujours été le moteur de ce grand homme politique (mort en 2016) qui a prouvé 1001 fois combien sans risque et sans audace, toute action était étouffée dans l'oeuf. Homme de conviction, il cultivait l'art de lier des relations de confiance, même avec ses ennemis, surtout avec ses ennemis.
Je ne peux que recommander ce livre à tous ceux qui veulent apprendre comment est né Israël et pourquoi il est ce qu'il est aujourd'hui. Avec de grands moments comme la création ingénieuse de l'aviation nationale (années 1950), l'Opération Entebbé (1976) ou la dramatique crise économique qui a ébranlé le pays en 1984. Les pionniers ont toujours des qualités peu communes, dont l'endurance et l'innovation. Sans jamais s'encenser, se vanter ou se mettre en avant, Shimon Peres retrace brillamment l'histoire de ce pays dont il reste une figure de proue.
Un tout grand merci à la Masse Critique de juin et à Clarisse Gonçalves des Editions Baker Street qui m'ont permis de consolider mes connaissances et de mettre ce livre en parallèle avec celui de Mati Ben Avraham
« Métamorphoses d'Israël » chroniqué le 4 mai 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6816
miriam
  16 juillet 2018
Merci à Babélio de m'avoir donné l'occasion de lire cet ouvrage! Merci aux éditions BakerStreet de me l'avoir offert!
Des trois Prix Nobel de la Paix 1994, à a suite des accords d'Oslo, Arafat, Rabin et Peres. Ce dernier est peut être le moins connu, n'ayant pas eu la destinée tragique des deux autres.  
Cette autobiographie est une leçon d'histoire qui commence en 1934, quand l'enfant quitte le  Shtetl pour s'établir avec ses parents en Palestine, suivant le Rêve d'Herzl, et le rêve de ses parents. Premier rêve qui va se réaliser! Elle se termine en 2016," après 70 ans de service public" . 
A la veille de son décès en septembre 2016, Pérès signe ses mémoires; sans fausse modestie, avec un optimisme étonnant. 
7 chapitres distincts, 7 rêves, 7 épisodes dans ces mémoires qui sont faciles à lire et passionnants, rédigés plus comme une série d'aventures que comme une analyse géopolitique. 
Aventure d'un enfant qui choisit la vie de pionnier dans un kibboutz, désireux d'apprendre, d'agir, qui a la chance de rencontrer le père fondateur : David Ben Gourion d'être remarqué par lui et de faire carrière dans le sillage du grand homme dans ce qui va devenir le Mapai.
Aparatchik? Pas vraiment, plutôt aventurier.
Sa première aventure sera de rechercher des armes pour la Haganah à la vaille de l'Indépendance. Doter d'une armée moderne l'Etat qui se sent menacé avant même d'être proclamé n'allait pas de soi. Il fallait détourner l' embargo des pays occidentaux. Ne parlant même pas l'anglais, Shimon peres s'envole pour New York et se trouve embarqué dans une aventure rocambolesque au dessus de la jungle dans un avion en feu....
Quelques années plus tard, il dote Israël d'une aviation en récupérant de vieux coucous. On sait que l'aviation et l'industrie israélienne vont devenir performants. Pérès s'attribue l'initiative de ce rêve aéronautique. 
Autre rêve : Dimona et la dissuasion nucléaire. Pour accéder à la technologie atomique, Peres fera le détour par Paris. Détour à Sèvres où Français et israélien mettent au point l'opération de Suez 1956! 
L'opération Entebbe : "l'audace est une vertu" est un autre chapitre cette vie d'aventurier. Peres narre par le menu les préparation de cette opération risquée à laquelle personne ne croyait. C'est sûrement le chapitre auquel j'ai le moins accroché. 
Étonnant rêve d'un  dirigeant socialiste, ancien kibboutznik : faire une "nation-start-up" exploiter toutes les ressources de la technologie pour amener Israël à la pointe des recherches scientifiques.  La croyance optimiste dans les bienfaits de la science aussi bien de l'informatique que des nanotechnologies. Cela m'a étonnée de la part d'un homme autodidacte et plus très jeune, ait la curiosité de chercehr la technologie qui pourra faire briller l'industrie israélienne. 
Le dernier rêve, est la poursuite de la paix.  Recherche d'une paix séparée avec la Jordanie d'abord puis soutien au processus d'Oslo.Le rêve est loin d'être réalisé, pourtant Peres présente les accords d'Oslo comme un succès. 
J'ai lu avec beaucoup de plaisir cette biographie  sans oublier le regard très partial et l'autosatisfaction qui traverse sa vision. Parler de la guerre d'Indépendance sans un regard pour les Palestiniens, soutenir le nucléaire sans une critique pour sa capacité de nuisance, ne jamais mentionner la colonisation....
Rêves impossibles réalisés, peut être, mais peu de considération pour les conséquences! 



Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zebres16
  22 juin 2018
Peu avant sa mort, Shimon Peres a retracé sa vie, mais aussi sa carrière diplomatique.
Quatre vingt treize années, riches et consacrées à son pays, Israel.
Comment un petit garçon pauvre de Pologne, a réussi une trajectoire si incroyable ?
Sans réelle formation, cet acharné de la paix, a travaillé toute sa vie à faire de l'état d'Israel, une nation indépendante, innovante et économiquement performante.
Si vous ne connaissez pas l'histoire de ce pays, en plusieurs moments clés, Shimon Peres, nous explique les concessions, stratagèmes dont il a usé, parfois même à l'encontre de ses dirigeants.
C'est aussi un formidable témoignage ponctué par toutes les rencontres avec les grands de ce monde.
Ne versant ni dans le pathos, ni dans l'autosatisfaction, vous refermerez ce livre, en vous disant qu'en effet, rien n'est jamais impossible, qu'il faut parfois défier les situations, mais que la victoire sera toujours plus belle, tant qu'elle reste modeste.
Une belle leçon d'espoir.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ClaireGClaireG   16 juillet 2018
J’appris que le rêve a aussi un prix… une bonne partie de mon action restant secrète – les achats d’armes, l’alliance avec la France, l’opération Suez -, je n’avais d’autre choix que celui de vivre dans l’ombre. Ceux qui me critiquaient ne connaissaient souvent – et ne connaîtraient jamais rien de plus – que la moitié de l’histoire. J’en vins à appréhender le choix crucial à tout leadership : poursuivre des rêves d’envergure et en subir les conséquences ou bien restreindre ses ambitions pour préserver une bonne cohabitation… Je ne connaissais aucun autre moyen de devenir quelqu’un d’autre, si bien que j’acceptai la seule option à ma portée : être moi-même et ainsi faisant, servir une cause qui dépassait de loin ma personne.

pp. 99-100
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
HardivillerHardiviller   22 novembre 2017

Je crois à " l'inévitabilité " de la paix , car j'en comprends la nécessité qui est peut-être le concept le plus puissant de tous . c'est elle qui a conduit les pionniers à s'établir dans notre mère patrie ( sic ) . C'est elle qui les a poussés à faire preuve de créativité , à transformer des étendues salées en terres fertiles , un désert en jachères , en une collectivité qui pourrait en récolter les fruits ....... le coût de l'hostilité est simplement trop élevé .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
HardivillerHardiviller   22 novembre 2017

L'écart entre les responsabilités de Ben Gourion et les miennes était immense à tout égard ...... mais les liens forgés en temps de crise sont d'une force peu coutumière . Au début , notre collaboration évolua avec une certaine décontraction . Ben Gourion paraissait apprécier que je sois dur à la tâche , n'ayant le désir ou le besoin que d'un minimum de sommeil . ( J'ai même conservé l'une de ses notes manuscrites sur mon bureau , qui disait simplement : " Shimon , n'oublie pas d'éteindre la lumière ! " Avec le temps , il a appris à me faire confiance et à s'en remettre à moi , d'une façon qui surprenait ceux qui avaient plus d'expérience et de bouteille que moi .
" Pourquoi , vous fiez-vous à ce garçon ? " , les entendais-je lui demander .
Sa réponse était toujours la même :
" Pour trois raisons , il ne ment jamais , il ne dit du mal de personne et quand il frappe à ma porte , c'est que d'habitude une nouvelle idée lui est venue " .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Start-upVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
616 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre