AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266159647
206 pages
Pocket (16/08/2007)
3/5   3 notes
Résumé :

Qui veut la peau de Mick Jagger? De David Bowie ou d'Elton John? En trois jours, un tueur exécute cruellement ces stars adulées. Il répand ainsi la terreur à Moustique, une île privée des Caraïbes où pullulent les milliardaires du showbiz. Qui d'autre, parmi les résidents, se sent menacé? Lou Reed? Laurie Anderson? Isolés du reste du monde par un ouragan, les sept Blancs survivants paniquent. La peur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
collectifpolar
  26 novembre 2021
Sur une petite île privée des caraïbes, la fine fleur de la pop anglaise vient régulièrement séjourner dans leur riche villa. Mais voilà… sur l'île Moustique, dans les Antilles Mick Jagger est assassiné. La saison des cyclones commence et les touristes occidentaux sont privés de communication avec la capitale. Une équipe d'enquêteurs locaux est improvisée, menée par Prosper Boniface. L'enquête piétine jusqu'à ce qu'on retrouve David Bowie assassiné lui aussi. Et la série de meurtres atroces semble vouloir décimer tous les peoples de l'île. Isolé du reste du monde par un ouragan, le médecin Pierre Boniface, doit mener l'enquête dans la tourmente. Et... Chacun commence à faire le rapprochement avec « Les dix petits nègres ». Oups pardon j'aurai dû dire avec « ils était dix » car vous l'avez compris Emmanuel Pierrat nous propose là un pastiche du chef d'oeuvre d'Agatha Christie. Et c'est plutôt bien fait, c'est même parfois désopilant. Bon peut-être certains personnages sont-ils trop caricaturaux dans cette satire où l'auteur se moque, sans vraiment les dénoncer, des moeurs de la jet set sous les tropiques. Et si j'ai souvent souri, j'aurai aimé que l'ironie ici soit plus mordante !
Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   26 novembre 2021
« Marlon », né Isaac, devait son surnom à la première image qu’il avait vue d’un homme au corps athlétique. Par chance, il n’avait pas d’abord porté son regard sur un poster du futur gouverneur de Californie ou de l’immortel interprète de Rocky. Marlon avait donc échappé aux prénoms d’Arnold et de Sylvester. Il en avait gardé une distinction particulière, qui l’avait établi entraîneur préféré des stars, bien décidées à transpirer en soulevant de la fonte par un climat de 35 degrés, en moyenne. Alors qu’il suffisait de marcher cent mètres, vers midi, pour que d’énormes gouttes de sueur jaillissent sans effort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   26 novembre 2021
Tous pensaient au chômage qui sévissait à Saint-Vincent-et-les-Grenadines et au privilège que représentait un job au sein de l’apartheid paradisiaque de Moustique. Chez qui la domesticité allait-elle pouvoir se recaser? L’inquiétude parcourait les rangs, de la soubrette au responsable du spa. Certes, il y avait de nombreux autres milliardaires sur l’île, dont un pourcentage élevé issu du showbiz. Les bonnes places restaient cependant rares. Mick n’avait qu’un seul défaut : y résider en toutes saisons, quand certains voisins ne passaient qu’une quinzaine sur place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   26 novembre 2021
Le prof de gym de Mick, Marlon, entra dans l’eau. Il chassa les «Nemo» – c’est ainsi qu’étaient désormais baptisés les poissons-clowns – qui suçaient avidement l’épiderme du cadavre. D’autres espèces bariolées, sorties de la torpeur nocturne et remontant en surface, s’étaient hâtées, attirées par ce petit déjeuner aux airs de festin. Les guides touristiques ne mentaient pas : à Moustique ainsi que partout ailleurs aux Antilles, le festival de couleurs affriolantes et de victuailles était permanent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   26 novembre 2021
Juan s’acquittait de sa tâche d’éboueur des berges avec soin. Il en avait développé une musculature proportionnelle au monceau de plantes aquatiques qu’il charriait quotidiennement, ganté de plastique rose. Si son corps mettait en émoi les îliennes et quelques îliens, sa bravoure comme sa voix et ses tenues demandaient un brin de virilisation. Cela lui valait l’ardente insistance des mâles et l’abandon rapide des femelles d’Occident en quête d’une nuit latino-caribéenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   26 novembre 2021
Boys et jeunes filles au pair se précipitèrent sur la plage, alertés par les cris d’éphèbe de Juan, qu’ils prirent, à première oreille, pour ceux d’un dauphin qu’on châtre. Mais, face au «spectacle», nul plus que Juan n’osa s’enfoncer vers le demi-dieu du rock and roll, qui, le visage tourné vers le fond, paraissait observer les coraux. L’absence de tuba et de masque n’était guère de bon augure sur l’état de respiration, et donc de santé, du chanteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Emmanuel Pierrat (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Pierrat
Le débat public apparaît dégradé, que ce soit dans le monde culturel, les universités, la pratique des médias… et surtout par les réseaux sociaux. Que faisons-nous du débat public ? France Culture propose une journée spéciale vendredi 16 octobre. Débattait-on mieux au XVIIIème siècle ? La "Cancel culture" importée des Etats-Unis va-t-elle convaincre la France ? Les débats de l'espace médiatique rencontrent-ils les préoccupations des citoyens ? Et au fait, qu'est-ce qu'un vrai problème ?
Pour en parler, nous recevons Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris, écrivain, auteur de “Nouvelles morales, nouvelles censures” (Gallimard, 2018). Ainsi que Nathalie Heinich, sociologue, directrice de recherche au CNRS, auteure notamment de “Des valeurs. Une approche sociologique”, (Gallimard, 2017), “Ce que n'est pas l'identité” (Gallimard, 2018) et “Le pont neuf de Christo” (Thierry Marchaisse, 2020).
+ Lire la suite
autres livres classés : île privéeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2385 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre