AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820515274
Éditeur : Milady (25/04/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 200 notes)
Résumé :
Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.
Rappelez-vous le conte de Cendrillon que vous connaissez : le carrosse magique et le valet ensorcelé qui le conduit, les horribles belles-sœurs, le bal enchanté et l'éternel amour né au premier regard...... et à présent, ouvrez ce livre et plongez-vous dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu'elle n'a jamais été révélée...

« Ce que Sarah Pinborough a fait ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (87) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  20 août 2016
Voilà que je termine Charme, le deuxième volet de cette trilogie qui a mon goût est bien plus travaillé que le premier.
Cendrillon version revisité à son opposé le plus surprenant. Ses deux belles soeurs qui n'ont rien de diaboliques et Cendrillon dans un rôle tout à fait contradictoire avec la version originale.
J'ai apprécié la façon d'amener l'histoire et le mélange des personnages d'autres contes que l'on ne s'attend pas à retrouver là, comme Hansel et Gretel, le chasseur et Blanche neige mais surtout la présence de Lilith, qui comme on le sait est une figure démoniaque et représente un danger pour les enfants. Ce qui nous laisse penser que le dernier tome doit être plein de rebondissements.
J'ai aussi aimé l'histoire différente de Cendrillon, avec les quelques notes d'érotisme sur certains passages qui nous laissaient penser qu'elle était un peu dévergondée bien loin de son rôle de femme prude.
L'histoire était captivante et j'ai hâte de lire le dernier tome, la fin de celui-là nous ayant mis l'eau à la bouche pour le suivant.
Si vous n'avez pas trop aimé le premier tome, je vous conseille de vous plonger dans le deuxième qui rattrapera cette déception et vous fera bien plus voyager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Elamia
  27 décembre 2014
En cette période propice à la lecture de contes, je partage avec vous mes impressions sur Charme. Si je devais classer par ordre de préférence la trilogie des Contes des Royaumes, je n'hésiterais pas à placer Beauté en premier (et de très loin), puis Poison, et enfin, Charme.
Beauté fut pour moi une révélation, un vrai coup de coeur. J'ai adoré le style, et l'imagination de Sarah Pinborough. le travail effectué sur la personnalité de Belle était remarquable. C'est sans conteste, le plus sombre des trois. Poison était dans la même veine, fidèle au conte de Blanche-Neige, mais avec une fin très inattendue et un peu décevante. le conte de Cendrillon n'est pas celui que je préfère, Charme était donc celui qui me tentait le moins. C'est aussi sans surprise, celui que j'ai le moins apprécié. Je ne dis pas qu'il est médiocre, loin de là ! Au contraire, il a plein de points positifs.
Pour commencer, le plus gros point positif c'est qu'il termine ce que Poison avait commencé. La fin de Poison était controversée, soit on aimait, soit on détestait clairement. Personnellement, j'ai aimé le livre, mais trouvé la fin atroce. Je restais frustrée de cette lecture, et me posais un tas de questions. Grâce à Charme j'ai enfin les réponses que je souhaitais ! Et je remercie infiniment Sarah Pinborough pour cela !!
Charme est certainement celui où les descriptions du décor et de l'ambiance sont le plus détaillées. Les premières lignes décrivent uniquement la nature et nous plonge d'emblée dans l'atmosphère hivernale. L'impression de froid, de pureté, de calme est merveilleusement restituée. Cela donne au roman un aspect féérique, tout en délicatesse que je n'ai pas réussi à trouver dans les autres (peut-être lors d'une relecture, qui sait ?).
Quoi qu'il en soit, la trame de l'histoire suit précisément le conte originel, à la différence près qu'ici Cendrillon a toujours son père, et vit uniquement avec une de ses belles-soeurs. La seconde étant déjà mariée. Tandis que ses parents, et en particulier sa marâtre, porte toute son attention sur sa belle-soeur Rose, Cendrillon peine à entretenir le foyer. Jusque là, rien de surprenant. Mais elle n'a rien de la Cendrillon affligée que l'on pourrait croire, au contraire, elle a un caractère affirmé, coquin, et s'avère assez jalouse et capricieuse. En soit, elle se comporte déjà en princesse gâtée. (D'ailleurs si vous trouviez les deux autres princesses déjà agaçantes, vous n'êtes pas au bout de votre peine...). Comme dans l'histoire originale, l'annonce du fameux bal est l'élément déclencheur. Cendrillon se voit déjà épouser le Prince et partir vivre au Château. Si elle assiste au bal c'est grâce à la magie de sa fée marraine. Mais, celle-ci n'a rien de la fée potelée et enjouée du dessin animé de Disney, bien au contraire. Ce service vaudra à Cendrillon de conclure un pacte des plus étranges...
Ici, plus que dans les autres opus, nous suivons les pensées et les réflexions de la princesse. Alors que Blanche-Neige ou Belle, étaient finalement, assez en retrait, Cendrillon est véritablement le coeur du récit. Si c'est un personnage qui ne m'a jamais vraiment marquée, Sarah Pinborough en a fait une version plus complexe. Cendrillon se questionne sans cesse sur ses agissements, et malgré une certaine rancoeur, elle souhaite le bonheur de sa famille avant tout. La relation avec sa belle-soeur Rose est touchante à bien des égards. Je suis également satisfaite de retrouver le fameux Chasseur qui est loin d'avoir dit son dernier mot !
Cette trilogie est connue pour ne pas avoir vraiment d'ordre de lecture précis. Or, il est préférable d'avoir lu Poison avant, car vous risquez de passer à côté de certains éléments de l'intrigue, et ce serait vraiment dommage ! Si vous l'avez lu, vous serez certainement content(e)s de connaître le fin mot de l'histoire ! Les clins d'oeils à Beauté sont également nombreux, du coup, je ne comprends pas vraiment pourquoi il est censé être le troisième.
Quoiqu'il en soit, ces trois romans se complètent à la perfection et forment un tout réellement harmonieux. Même s'ils peuvent être lus indépendamment et aléatoirement, je pense que c'est mieux de conserver l'ordre initial pour ne pas se gâcher la surprise.
C'est avec un petit pincement au coeur que je termine cette trilogie des Contes des Royaumes. Maintenant, il n'y a plus qu'à espérer que Sarah Pinborough réitère l'expérience ! En attendant, je relirai avec grand plaisir ces livres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Kenehan
  02 mai 2014
J'ai beaucoup hésité avant de me procurer ce second tome revisitant les contes, d'une part parce que "Poison" ne m'avait pas entièrement convaincu et d'autre part parce qu'une critique sur un blog annonçait que "Charme" n'était pas une suite directe de "Poison". Finalement, j'ai cédé et me suis procuré cet opus en librairie peu après sa sortie.
Premier soulagement, "Charme" reprend et poursuit ce que "Poison" avait lancé. Ouf ! Deuxième soulagement, cette réécriture de "Cendrillon" est supérieure à celle de "Blanche-Neige" mais ce n'est pas encore ça.
Dans cette trilogie, les contes se mélangent pour nous offrir de nouvelles histoires. C'est avec un réel plaisir que j'ai aimé découvrir les références à "Robin des Bois", "Barbe Bleue", "Hansel & Gretel" et autres contes. Cette fois-ci, ils sont bien plus nombreux.
Mon avis sur la réécriture de "Cendrillon", centrale ici, est mitigée. D'une part, j'ai aimé cette façon d'écorcher le personnage principal, de renverser la vapeur dans la dynamique familiale (bien que le tout soit limite bancal) et en même temps, je n'ai pas apprécié que Cendrillon soit à ce point dénaturée. Cette contradiction dans mon appréciation me plaît bien et fait que j'apprécie un peu plus ce tome que le précédent.
Du côté de l'écriture, pas de changement. C'est plutôt bien écrit avec régulièrement des pointes de langage soutenu mais ce n'est pas forcément à tomber par terre non plus.
En revanche, j'ai buté sur l'utilisation de quelques mots qui m'ont semblé un peu hors contexte. Est-ce le produit d'une mauvaise traduction ou d'une erreur de contextualisation ? Mais des termes comme "hormone" (apparu dans la langue au début du 20ème siècle), "ménopause" (apparu dans le courant du 18ème dans la langue française), ou "laque" me paraissent déplacés dans un univers a priori plutôt moyenâgeux. On ne peut pas parler d'anachronisme étant donné que nous sommes dans le "temps des contes" mais c'est un peu déstabilisant à la lecture.
Ensuite, la structure du livre est en-deçà du reste non seulement parce qu'on devine très vite les tenants et aboutissants de l'histoire mais aussi parce que certains éléments sont expédiés un peu trop rapidement.
Je reste toujours sceptique quant au "sexy" de l'histoire. C'est mieux dosé que dans "Poison" par contre, est-ce que c'est bien amené à chaque fois ? J'ai des doutes.
Une chose est sûre, je conclurais cette trilogie. Même si je me dis qu'il aurait mieux valu publier le tout en un seul tome au vu du nombre de page...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Cielvariable
  05 mai 2016
La seule raison pour laquelle j'ai lu le deuxième tome de la triologie "Contes des Royaumes" est que je l'avais acheté en même temps que le premier. Ce dernier m'avait beaucoup déçue et je n'étais pas très fière d'avoir déjà dépensé pour le deuxième. Toutefois, j'ai eu la surprise inverse pour ce tome. En effet, il est beaucoup plus intéressant que le premier. Cette réécriture de Cendrillon, quoique présentant aussi de nombreux défauts, a au moins l'avantage d'être intéressante du début jusqu'à la fin, tout en donnant une suite logique et satisfaisante au premier opus. Cette version où les méchants sont plus nuancés et les gentils pas toujours parfaits est amusante, dégage une certaine profondeur chez des personnages secondaires et apporte une morale à l'histoire originale. Je ne sais pas si l'auteure a pris de l'assurance, mais son style est mieux affirmé que dans Poison et ses thèmes sont mieux développés. Les références aux contes de fées se limitent encore, malheureusement surtout aux histoires édulcorées de Disney, mais on voit poindre à quelques endroits des clins d'oeil aux oeuvres originales (comme quand la belle-soeur de Cendrillon essaie de se couper un orteil pour que son pied entre dans la pantoufle de diamants).
De plus, il est intéressant que le personnage de Cendrillon nous soit présenté comme celui d'une jeune fille un peu superficielle et égocentrique qui ne voit pas de façon réaliste ses relations familiales et les relations amoureuses. C'est un peu tiré par les cheveux, mais ça a le mérite d'apporter un point de vue différent à l'histoire et à faire sourire tout en écorchant les clichés habituels. Par contre, je n'ai pas tellement apprécié les anachronismes que j'ai trouvé un peu trop "faciles", alors qu'un peu plus de recherche ou de finesse dans l'écriture aurait permis de trouver des idées originales plus conforme au genre du conte classique.
Somme toute, après ma lecture, j'ai eu envie de poursuivre avec le tome final.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pamploush8
  01 mars 2015
Tout d'abord attention cette critique peut contenir des spoils, si vous n'avez pas lu ce roman et que vous êtes en train de lire ou que vous comptez le lire cette critique risque de vous dévoiler l'intrigue.
J'ai décidé de mettre une meilleure note à ce deuxième tome des Contes des Royaumes. En effet j'ai largement plus apprécié Charme que Poison que j'avais trouvé fade et qui m'avais laissé dubitative quant à la série. (cf ma critique de Poison). 
Pour commencer, j'ai trouvé le personnage de Cendrillon (central dans le roman) très intéressant dans son exploitation: jeune femme de 20 ans à peine et aux sentiments ultra réalistes, pleine de désirs, de rêves et de volupté. Elle me transporte, sans quitter le conte, dans la modernité; j'ai pu m'identifier à elle facilement et c'était très agréable. Ce qui est encore mieux c'est qu'elle contribue à "casser" le conte original sans le dénaturer, Cendrillon n'est plus un personnage lisse et parfait (belle, gentille, qui fait les bons choix tout le temps, amoureuse parfaite etc) même si elle garde une certaine féerie de personnage de Conte de fée. Très ingénieux; on l'aime, on la plains, on la déteste tour à tour. Ceci sert parfaitement la réécriture selon moi, j'y crois.
Un des points qui me semble central et plus que très bon c'est le mélange des contes: OUF le rat de Poison prends enfin vie et il devient un personnage exploité ( il était temps ) dans le fond ! L'idée originale c'est qu'il est le fil conducteur, il lie les deux tomes (Poison et Charme).
Les scènes érotiques sont plus intéressantes, mieux écrites : ce n'est pas de l'érotisme pour de l'érotisme; le sexe est moins un témoignage du pouvoir mais plus exploité comme l'action du fantasme et en même temps rendu crédible par l'âge de Cendrillon (l'adulte en devenir qu'elle est).
L'écriture de Charme se rapproche et s'éloigne mieux du conte classique (chose que Poison n'est pas arrivé à faire) : on attend le dénouement, on participe à l'intrigue avec le point de vue omniscient (tradition du conte).
Charme justifie Poison. Si vous avez lu Poison il n'est fait aucun mystère sur l'indenté de la fée marraine et cette idée de mêler deux personnages en un est véritablement une idée plus qu'originale et très intriguant pour la suite de la saga ! C'est un point que j'ai plus qu'apprécié. La liaison entre les deux tomes est bien faite, l'écriture est plus harmonieuse dans Charme et j'ai assez vite oublié ma déception quant à ma lecture de Poison. L'écriture justement prends le temps d'installer les temps forts même si on conserve la rapidité traditionnelle du conte de fées classique que l'on reconnaît tous. 
Le mélange de contes est une agréable découverte, l'idée est pus qu'originale et fort bien réalisée dans ce deuxième tome: Cendrillon se retrouve à jouer un rôle dans la vie de Blanche Neige, dans celle du Chasseur et dans celle de la Méchante Reine et inversement. de plus, l'introduction de nouveaux contes est justifiée (plus que dans Poison) on voit un rapport à Barbe Bleue, Robin des Bois etc. En plus du choc des beautés auquel on assiste, on devient un peu agréablement paranoïaque quant à tous les personnages, on se demande qui ils sont derrière leur costumes d'apparat. 
Que dire aussi du personnage de Rose ? Il devient de plus en plus interessant et je crois que c'est mon personnage préféré de ce roman. On s'attend à la détester parce que l'on a tous détesté la belle-famille de Cendrillon dans le conte original mais Rose ici est particulièrement complète et parfaitement bien exploitée. Elle fait d'ailleurs une vraie liaison avec le tome suivant et rien que pour cela je l'aime; j'aime aussi ce qu'elle devient au dénouement du livre, elle m'intrigue beaucoup et j'aime ce personnage de femme forte, indépendante, lucide, maline et intelligente: véritable personnage moderne, l'amour lui importe peu (elle sait exactement qu'elle n'est pas faite pour ça) ce qu'elle veut vraiment elle, c'est affirmer son caractère en tant que femme et en cela même elle est résolument moderne.
Quant à l'épilogue, il est rapide à la manière des contes de fées (peut-être un peu trop rapide à mon goût) mais incroyablement déconcertant. J'ai eu un peu peur de cette fin qui semblait tombée dans le stéréotype, dans l'ultra contemporain avec un sujet qui fait parler car il demeure encore pour certains être contraire à la morale et à la bienséance: je reproche peut-être un peu de facilité à cette fin. On laisse ceci dit Rose et le Prince dans leurs appartements royaux après le mariage ("tout est bien qui finit bien") et ils introduisent Beauté (le tome 3) avec clarté; ce qui manquait à Poison selon moi. 
Pour finir ce deuxième opus est beaucoup mieux réalisé que le premier, je pars avec moins d'appréhension sur la lecture du dernier tome. Affaire à suivre donc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
KenehanKenehan   01 mai 2014
- Encore une chose, ajouta la fée marraine en refermant la porte. Veille bien à partir avant minuit, au plus tard. Les deux soirs.
- Minuit ? répéta Cendrillon, dépitée. Mais les dernières danses n'auront même pas commencé, à cette heure-là. Il dansera avec d'autres, après mon départ. Il m'oubliera.
- Tu as encore bien des choses à apprendre au sujet des hommes. Séduis-le, puis laisse-le sur sa faim, dit-elle avec un petit sourire teinté d'une note d'amertume. C'est là que réside ton véritable pouvoir. Minuit, n'oublie pas, dit-elle encore en adressant un signe au cocher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
KenehanKenehan   01 mai 2014
Cendrillon baissa les yeux et découvrit la plus merveilleuse paire de chaussures qu'elle avait jamais vue.
- Elles sont en verre ?
- Ne dis donc pas de bêtises ! Comment voudrais-tu marcher chaussée de verre ? Elles sont en diamant.
Commenter  J’apprécie          200
popsybullepopsybulle   02 février 2017
-Et qu'est-ce que vous y connaissez au véritable amour?
-Je connais beaucoup de choses, répondit-il en se penchant sur elle pour repousser délicatement une mèche flamboyante derrière son oreille.
[...]
-Je sais par exemple que vos cheveux sont plus beaux quand ils sont libres que prisonniers de leur coiffure, dit-il. Il en va ainsi de bien de choses. Je sais aussi que les princes ne sont que des hommes. Et pas les meilleurs, le plus souvent. Et je sais qu'un château n'offrira jamais à une fille comme vous ce que désire vraiment la femme qui se cache à l'intérieur.
- Vous ne savez rien du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OdlagOdlag   04 août 2015
- Laisse-moi deviner. Tu veux danser avec le prince, faire en sorte qu'il tombe amoureux, et ensuite vivre heureuse avec lui et avoir beaucoup d'enfants.
- Oh oui, répondit Cendrillon en hochant frénétiquement la tête.
- Pour la dernière partie, je ne peux rien te promettre, dit la fée marraine en s'octroyant une nouvelle gorgée. Aucune magie ne peut t'assurer le grand bonheur. En revanche, je peux te promettre que tu capteras son attention et qu'il te désirera. Oui, tu l'attraperas ton prince. Mais de ce qui se passera ensuite, je ne peux rien dire à l'avance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Melisse1818Melisse1818   02 juin 2015
- Très jolie, dit le cocher en lui ouvrant la porte. Pour ceux qui aiment ce genre là.
- Faites-vous exprès d'être si désagréable avec moi ? demanda Cendrillon en fronçant les sourcils. Si vous me trouvez si affreuse, gardez vos réflexions pour vous.
Il la regarda avec son éternel petit sourire. Il se moque de moi c'est sûr.
- Quoi ? aboya t-elle, agacée.
- Je ne parlais pas de la pièce de viande, répondit-il, mais de la garniture. En tout cas, vous avez bel et bien l'air d'une dame de la cour, c'est sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Sarah Pinborough (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Pinborough
Extrait de "Mon amie Adèle" de Sarah Pinborough lu par Françoise Cadol, Benjamin Jungers et Audrey Sourdive. Editions Audiolib. Parution le 13 mars 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/mon-amie-adele-9782367627465
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3443 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..