AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211217699
154 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (27/08/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Solange est en terminale. Quand Armand et Gabriel lui proposent de participer à un jeu de leur invention, Entrons dans la fiction, elle n'hésite pas. Ses amis la mettent en garde et lui conseillent de se concentrer sur les choses importantes comme le bac ou les choix d'orientation. Mais Solange ne peut imaginer une vie sans jeu ou sans fiction.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Anarya
  10 septembre 2014
Solange est en terminale et le bac approche. Lors d'une fête, elle fait enfin la connaissance d'Armand, pourtant dans sa classe, et Gabriel, son jeune frère. Tous deux vivent la vie comme un jeu, un jeu littéraire, théâtral, musical, etc. Fascinée et intéressée, elle les rejoint et chaque jour passe ainsi selon les règles de la fiction. Mais ses amis la mettent en garde et ne cessent de lui rappeler l'importance du bac et de l'avenir… Pourtant, Solange ne peut imaginer la vie sans une bonne dose de jeu et de fiction.
J'ai beaucoup aimé ce court texte, hymne à la vie et à la joie. D'autant plus que je suis d'accord avec la pensée d'Armand et de Gabriel, la vie devrait toujours être dans le jeu et la fiction, car elle est ainsi plus facile et plus agréable. Je me suis laissée emporter dans cette histoire un peu loufoque, mais surtout très positive. Même lors d'événements tristes et douloureux, les personnages parviennent à continuer leur jeu, à dépasser le deuil. J'ai beaucoup apprécié aussi les évocations sous-jacentes, celle du harcèlement parce que certains ne sont pas « comme les autres », ou de l'homosexualité et de son acceptation. L'écriture est fluide, agréable, et donne envie de rejoindre ce groupe à l'ouverture d'esprit si large. J'ai cependant un doute sur l'existence de tels adolescents (je n'en ai jamais vu quand j'étais au lycée, pour ma part !) et, du coup, j'ai un peu peur que ce livre ne trouve pas son public, surtout au vu des références « de vieux ». Mais n'hésitez pas à le mettre entre les mains des ados, ça fait parfois du bien de lire des histoires avec des ados heureux. Tout simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
3e2Cousteau
  23 novembre 2015
C'est un livre qui demande une grande concentration pour pouvoir le comprendre, une fois compris, l'aventure est exceptionnelle. Un peu fantaisiste pour ceux qui n'aiment pas lire mais très passionnante pour ceux qui aiment lire, un monde plein de ressources et qui nous emmène dans une dimension parallèle.
Gabriel et Armand, étant frères, sont proches sans pour autant rester collé et empêcher l'autre de vivre chacun sa vie.
Personnellement, j'ai apprécié de lire ce livre car le monde dans lequel il nous emmène me passionne tout en m'intriguant .
Quentin

Je n'ai pas aimé cette oeuvre car le déroulement de l'histoire, le styles des personnages, ne me plais pas. Malgré que j'aime bien le style m'en foutiste de Armand et de son frère Gabriel, le but de leur jeux ne plais pas, vue que c'est la base de ce livre je me suis très vite ennuyais. Un peu difficile a comprendre dans les premières pages, au fil du temps le jeux devient assez simple a comprendre. Pour en revenir au personnages, le style abusé de Gabriel me dérange. C'est un peu trop tiré par les cheveux, peu de gens pourront se reconnaître dans ce personnage, alors que Armand et Solange on un style ou l'on peu facilement se comparé a l'un dès deux.
Les lecteurs qui aiment vraiment les histoire ou l'on peu s'évader aimeront se livre.
Lilian L.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Takalirsa
  17 octobre 2015
Une ode aux jeux d'imagination et leur pouvoir de métamorphose du quotidien !
Qui n'a jamais joué à "on-dirait-que" étant plus jeune ? Et pourquoi étouffer l'enfant qui est en nous une fois devenu adulte ? Voilà la sympathique idée de départ de ce roman. Sympathique, mais aussi un peu loufoque, et l'état d'esprit du lecteur oscille constamment entre se laisser séduire par cette idée romanesque, et plus rationnellement, de rejeter ce qui ressemble à un délire un peu puéril.
Armand et Gabriel sont deux originaux (l'un s'habille tout en noir, l'autre au contraire arbore des tenues colorées improbables) qui évoluent dans leur propre monde, à l'écart des autres. Ils ont du mal à "habiter dans le monde réel" et passe leur temps à jouer des scènes de livres ou à vivre les films qu'ils regardent. Pour eux, chaque événement, chaque lieu, chaque discussion est l'occasion de "distiller du formidable". Une attitude anticonformiste qui suscite bien sûr de vives réactions chez leurs camarades...
On devine progressivement que pour ces deux frères le jeu est une échappatoire - à l'ennui, mais aussi aux moqueries, aux insultes et même au deuil... A l'origine du jeu, un "dégoût du monde" qui ne laisse "aucune place pour le jeu, pour la fiction, bref, pour ce qui nous rend heureux". Et la conseillère d'orientation qui en rajoute avec ses choix post-bac remplis de mots vides ("classe préparatoire", "filière d'excellence", "débouchés"...) qui ne servent qu'à "promouvoir la réalité" ! Un monde réel "ennuyeux à mourir", tellement éloigné des "choses belles"...
Ce pouvoir à transformer la morose réalité qu'ont Armand et surtout Gabriel, fascine Solange et quelques autres émules (y compris des adultes). Car loin d'être une simple lubie, "Entrons dans la fiction" est avant tout un choix de vie. Si certains ne trouvent pas très sain d'inventer des moyens "pour fuir la vraie vie", il s'agit avant tout pour notre trio de faire en sorte "que tous les moments soient importants" et surtout d'être en harmonie avec ce que l'on aime - faire et être. Précisons que l'histoire se déroule dans un lycée parisien où "tout le monde est convaincu d'être si intelligent et cultivé" que le moindre écart de conduite ou de pensée est farouchement désapprouvé. Or ce que condamne notre trio, c'est justement la bêtise et le conformisme, l'essentiel pour eux étant de se demander si l'on prend vraiment plaisir à mener la vie que l'on mène...
Ce roman riche en références littéraires se clôt sur une fin habile, juste équilibre entre une prise en compte de la dure mais inévitable réalité, et la fidélité de l'héroïne à son nouveau mantra emprunté au poète allemand Hölderlin : "Toujours vivre en état de poésie"...
Lien : http://www.takalirsa.fr/faut..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
3e3Cousteau
  30 novembre 2015
Faut jouer le jeu.
Gabriel, Armand et Solange sont des lycéen de terminale.
Ils découvrent l'invention du jeu qui s'appelle "Entrons dans la fiction" par Solange.
Ils ont déjà commencé ce nom de jeu de leur invention "Entrons dans la fiction", le but est de raconter une histoire et les autres choisissent comme nom de thème.
4/5 étoiles
Parce que ce livre sera intéressant pour les collégiens mais pour moi ce livre n'est pas du tout parfait, il manque d'humour et un peu d'ambiance sinon ce livre est à lire pour les collégiens.
Jérome

Ce livre est parsemé d'éléments fantaisistes : Solange a découvert qu'il y avait des haricots mange-tout au beau milieu d'un yaourt nature à une fête. C'est sa meilleure amie Violette qui l'a invitée à cette fête. Solange va sur l'ordinateur pour nourrir un tigre. Il se nomme Admission post-back. Gabriel veut jouer les scènes coupées des comédies musicales dans la salle d'art-plastique. Cela crée une dispute entre Solange et Gabriel.
Ce livre m'a plu parce qu'il est très réaliste.C'est un livre à ne pas rater.
Je recommande ce livre pour ceux qui aiment les histoires vraies.
Adelyne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tarapollock77
  18 juin 2017
Ce roman, ou la sensation post-lecture d'avoir fini une histoire toute douce comme du miel, qui fait gentiment sourire. Un peu d'échappatoire à la réalité, ou plutôt une déformation de la réalité qui m'a fait du bien. Ça n'est pas haletant, c'est calme et magique comme un nuage de printemps.
A l'approche de mon bac, je l'ai relu et l'émotion est toujours présente. Il faut garder une part de rêve en grandissant.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SysipheSysiphe   30 août 2015
Entrons dans la fiction, ce n'est pas un bouclier pour se protéger du réel. Non, c'est une épée en or, un pistolet à eau rempli de jus d'orange avec pulpe, un canon à confettis !
On ne se protège pas. Nous, on se bat !
Notre arme, ce sont les histoires.
On ne veut pas se couper de la réalité, on veut continuer à la modifier doucement, à notre manière, en racontant des histoires, en chantant, en dansant, en jouant tout simplement.
Et puis d'abord, ça n'existe pas la réalité. C'est nous qui la créons.
On ne doit pas jouer contre le réel, mais avec lui, dans le but de le rendre plus chouette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
3e3Cousteau3e3Cousteau   30 novembre 2015
Moi, par contre, j'ai identifié l'apparition : c'est Gabriel, le petit frère d'Armand, avec qui il passe toutes ses récrées. Impossible de le rater, étant donné ses extravagances vestimentaires et ses cheveux orange fluo.
Il s'avance en sautillant vers le saladier.
- Pour tenir ce siège, une petite cuillère de cette salade serait... Bah, c'est qui elle ? s'interrompt-il en m'apercevant devant mon assiette comme un chaton devant une pelote de laine, un sourire bête sur le visage.
- Salut, moi, c'est Solange, je suis dans la classe d'Armand.
Apparemment j'ai décidé de m'abonner aux répliques aussi fades qu'un yaourt nature.
- Tu parles aux gens de ta classe maintenant ?
Je croyais qu'il ressemblaient tous à... à quoi déjà ? Ah oui, des yaourts nature sans confiture ni miel !
Je rougis, un peu troublée par notre goût commun des comparaisons.
Mais puisque yaourt nature il y a, soyons yaourt nature jusqu'au bout.
- Qu'est-ce que tu fais là, Gabriel ? C'est une fête des terminales pourtant !
Les deux frères échangent un regard dont je suis exclue.
- Entrons dans la fiction, déclarent-ils d'une même voix.
- Quoi ?
- C'est un jeu qu'ont a inventé, ,me lance Gabriel avec hauteur. Mais tu ne peux pas comprendre.
Il faut savoir qu'à l'âge de onze ans, ma vie de petite fille à subit un véritable choc. Avant, dès qu'une copine ou un copain arriver chez moi, on lançait une partie d' "On-dirait-que".
On-dirait-qu'on serait sur un bateau pour finir une inondation et qu'on devrait s'organiser.
On-dirait-qu'on serait des magiciennes et qu'on préparerait des potions magiques.
On-dirait-qu'on serait sur une planète inconnue et qu'on rencontrerait des extraterrestres.
Mais un jour, sans prévenir, tout ça c'est terminé.[...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SysipheSysiphe   30 août 2015
- C'est vrai qu'on ne comprend pas trop pourquoi tu passes ta vie avec un seconde, glisse Madeleine, de la même manière qu'elle dirait "On comprend pas trop pourquoi tu tues tes enfants et les manges avec un filet d'huile d'olive."
Commenter  J’apprécie          40
3e2Cousteau3e2Cousteau   23 novembre 2015
Attends, il faut juste trouver les bons objets. Le paquet de sucre sur l'oreiller ou le classeur de litté dans le frigo. La bouteille de gin dans les toilettes et le PQ au milieu des pommes de terre. Le vernis à ongles avec les tasses à café, et les sachets de thé entre deux livres de la bibliothèque, me coupe Gabriel.
Un chapeau sur la télé et des fleurs sous la table, renchérit Armand. Une brosse à dents dans une plante verte ! Une fourchette derrière cette ridicule affiche de Rimbaud dans l'entrée ! Des chaussettes accrochées aux rideaux !
Jason
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TakalirsaTakalirsa   17 octobre 2015
ENTRONS DANS LA FICTION
Un jeu pour tous ceux qui aiment les histoires.
Le terrain de jeu, c'est le lycée.
Le but du jeu, c'est que la fiction surgisse dans la vie quotidienne.
On joue tout le temps, on ne s'arrête jamais, et tous les prétextes sont bons.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : imaginationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Esmé Planchon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Qui est qui ?

Qui est le fondateur de la Banque Ebezner ?

Abel Ebezner
Antiochus Ebezner
Auguste Ebezner
Macaire Ebezner

13 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : L'Énigme de la Chambre 622 de Joël DickerCréer un quiz sur ce livre