AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791036335846
Bayard Jeunesse (09/03/2022)
4.02/5   27 notes
Résumé :
Lucien a 16 ans. Sous le pseudonyme féminin de Zora, il partage sur les forums de fanfiction sa passion absolue pour Les mondes invisibles, la célèbre saga fantastique de l'autrice mystère Maria Zumai.
Lucien préfère l'imaginaire à la vie.
Il préfère les discussions en ligne avec Xena plutôt que la compagnie de ses camarades d'internat.
Il aime promener ses pensées au bord du lac. D'ailleurs, il rêverait de vivre au fond d'un lac comme les "Plon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 27 notes
5
5 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Nikouette
  24 mai 2022
C'est un roman qui m'avait tapé dans l'oeil avant sa sortie et avant même les premières critiques, son résumé étant déjà prometteur. Les premières critiques étaient enthousiastes et je suis entièrement d'accord avec elles ! Ce roman est une petite pépite, un vrai plaisir de lecture.
Lucien est un lycéen de 16 ans assez terne, il n'a pas d'amis, passe son temps à rêvasser en marchant autour du lac, bref il s'isole un peu dans son monde. Son monde c'est essentiellement celui créé par l'autrice Marie Zumaï dans sa série des « Mondes invisibles », dont il est fan de la première heure. Il a partagé ses premières lectures avec son meilleur ami Max, mais celui-ci est mort d'une maladie grave à seulement 12 ans. Pour lui et avec lui, il avait commencé à écrire des fanfictions qu'il lui lisait à l'hôpital. Depuis sa mort il a osé les poster en ligne sous le pseudonyme de Zora (la bibliothécaire guerrière des romans) et il est devenu une des plumes de fanfictions les plus reconnues sur cet univers. Comme beaucoup de fans il attend impatiemment la sortie du tome 4, aussi quand l'autrice, restée anonyme, annonce dans un communiqué qu'elle ne l'écrira pas c'est un véritable tremblement de terre dans la communauté et pour Lucien. Une enquête va alors commencer avec deux autres mordues qu'il n'avait jamais rencontré. La première est sa meilleure amie virtuelle et la seconde est un véritable petit génie, mais trop jeune pour venir seule au rendez-vous elle s'y rend accompagnée de son grand frère qui se trouve être un camarade de classe de Lucien. le moins qu'on puisse dire c'est que cette enquête ne se déroulera pas comme escompté mais elle leur permettra de faire de belles rencontres et de belles découvertes.
Avec « Les mondes invisibles » l'autrice fait un gros clin d'oeil à Harry Potter et à toutes les communautés de fans qui ont suivies.
J'ai trouvé le narrateur immédiatement attachant. C'est un jeune homme réservé, renfermé depuis la mort de son ami, qui préfère rester dans ses mondes imaginaires mais qui va peu à peu s'ouvrir à la « vraie » vie et aux rencontres. Il va réussir à faire son deuil et se rendre compte qu'il peut passer à autre chose sans trahir la mémoire de son ami. Il va également se rendre compte qu'une riche vie intérieure et l'écriture ne sont pas incompatibles avec cette ouverture, bien au contraire ! Peu à peu il va découvrir de nouveaux pans de sa personnalité et oser s'affirmer et se montrer lui-même.
L'humour est discret mais efficace. Il y a beaucoup de réflexions très intéressantes sur des thèmes d'actualité, notamment sur le genre et l'identité, mais aussi sur le sentiment amoureux, ainsi que sur le pouvoir de l'écriture et de la littérature. le récit est doux et subtil, un juste dosage de petites touches d'humour et de réflexions plus profondes. Il y a une belle galerie de personnages lumineux et attachants qui concourent à ce qu'on passe un très bon moment en lisant ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
inaji
  18 avril 2022
Coup de coeur absolu.

Voici un livre accueillant. Sa couverture est magnifique, le texte est aéré et l'histoire vous prend par la main, comme son personnage principal, Lucien tente de le faire avec sa propre vie.

Lucien a vécu un grand drame enfant, mais aussi un grand amour.
Aujourd'hui, son quotidien archi normal, bien qu'en mode introverti, n'est pimenté que par son activité sur internet.
Derrière son écran, il est Zora.
Expert de la série Les Mondes invisibles de Maria Zumaï pour toute la communauté des fans.

Quand Marai Zumaï annonce l'interruption de sa saga, Lucien se laisse embarquer dans une enquête improbable.

Il entrouvre la porte à une mini existence de mini aventurier pendant quelques semaines, avec soudain des rencontres dans la vraie vie, des conversations courageuses, des actions qui l'étonnent lui-même.

En lui, parfois des souvenirs remontent, des question aussi, qui peuvent bousculer son quotidien, qui l'empêchent peut-être..? Il ne sait pas, mais il se laisse le temps de réfléchir, il se donne le droit de ne pas choisir, de ne pas être sûr, de ne pas entrer dans une case...

Un résumé et quelques impressions ne rendent pas justice à ce texte dont il est difficile d'expliquer la puissance tranquille.

On a l'impression de voir se dérouler sous nos yeux une grande aventure intérieure, une enquête excitante, des combats éphémères contre toutes les oppressions normatives (sous forme - entre autres - de personnages inoubliables, de dialogues remplis d'émotions, de lieux bienveillants), une vie d'élève ordinaire, les joies d'une bande de potes, une quête d'amour, des prises de consciences libératrices... le tout mixé dans un shaker poétique et saupoudré de douceur.

Esmé Planchon nous enchante.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DeafSon
  26 mars 2022
Ce livre est un bel exemple de ce pourquoi on ne devrait pas sous-estimer la littérature jeunesse. J'ignore comment l'auteure a eu l'idée d'écrire ce roman mais il est absolument gé-nial.
J'ai adoré du début à la fin et je l'ai dévoré. J'aurai voulu qu'il ne se finisse jamais ! (petite référence au titre tavu). Mais c'est vrai : je ne voulais pas que cette histoire se finisse. Lucien me manque déjà. C'est assez rare pour le souligner : je n'ai relevé aucun défaut dans ce roman.
J'ai adoré l'humour de Lucien, il est drôle sans être méchant ; d'ailleurs j'ai l'impression c'est cet humour qui donne le ton et le rythme au roman.
Le rythme est d'ailleurs plutôt soutenu, les chapitres courts, tout s'enchaîne rapidement et on se retrouve à dévorer le livre.
Il y a une réflexion très intéressante sur le genre et les clichés qui l'emprisonnent.
L'autre thème important c'est la découverte de soi ;
Lucien va chercher à retrouver l'auteure de ses romans favoris, mais, à travers ses aventures, il va surtout se trouver lui-même. Et il va trouver des ami.es sur qui il peut compter. C'est tout doux, c'est positif et ça fait du bien.
Je pense que la fin sied très bien au roman. Je pense que certain.es peuvent la trouver décevante mais pour moi, elle est juste parfaite par rapport au contexte du roman.
J'aurai encore énormément de choses à dire sur ce roman mais je n'aurai pas assez de place.
En tout cas, je suis très heureux de l'avoir découvert et je ne peux que vous le recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tiphainefanny
  21 juillet 2022
Lucien, sous le pseudonyme de Zora, écrit et publie des fanfictions sur Internet, inspirées de sa trilogie de romans préférés. Il a rencontré sur ce forum plusieurs amies, notamment Xena, qu'il n'a jamais rencontré en vrai. Tous attendent avec impatience la sortie du quatrième tome de cette histoire quand l'impensable arrive : l'autrice annonce qu'il n'y aura jamais de suite. A partir de là, les fans se lancent dans une enquête pour découvrir son identité et la convaincre de continuer à écrire…
J'ai mis un peu de temps à entrer dans ce roman, et je dois avouer que les premières pages m'ont laissé un peu perplexe. Mais finalement, je me suis assez vite attachée à Lucien (dès la fin de la première partie, qui arrive assez vite dans l'économie du roman). A partir de là, j'ai eu envie de connaître la suite, et j'ai enchaîné les pages sans réussir à m'arrêter. En effet, ce roman est addictif, et on a envie de savoir vite comment il se termine !
J'ai particulièrement aimé le personnage de Lucien. J'ai aimé sa complexité, le fait qu'il s'interroge sur son identité, et son côté rêveur. Son amitié avec Xena et avec Yuna m'a beaucoup touché, et m'a notamment permis de m'identifier à lui (oui, les amitiés sur Internet sont parfois plus fortes que les amitiés dans la vraie vie). Enfin, j'ai adoré la naissance de sa relation avec Léo.
Les réflexions sur l'écriture, sur ce que signifie le fait d'être d'auteur, sur ce que la fiction apporte au réel m'ont aussi beaucoup plu. Même si j'ai mis un peu de temps à entrer dans cet univers, finalement ce roman est devenu un coup de coeur, et je le recommande sans hésiter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citrouille_mecanique
  11 juillet 2022
Un roman léger et pas prise de tête.
Mais alors je ne pense pas du tout être la cible visée.
Le côté fan obsessionnel d'un auteur ou même d'un artiste de façon générale, c'est le genre de truc que je pourrais jamais comprendre. du coup, je passe totalement à côté des réactions des personnages, qui me semblent vraiment extrêmes.
En plus, l'univers du livre en question est partout, on ne parle que de ça, tout le temps, ou presque. Et ça, pareil, j'ai du mal à accrocher. D'autant que l'univers en lui-même a l'air...eh bien vraiment littérature jeunesse. J'ai du mal à concevoir qu'on lise ça à seize ans. Mais bon, le problème, c'est que ça en devient une obsession, et ça devient très vite redondant.
Donc tout cet emballement et fascination des personnages pour cet univers soi-disant incroyable dans ce monde fantaisiste sans la moindre nuance, mouais, bof.
Quant à ce qui se passe à côté...c'est pas bien folichon non plus.
L'enquête sur la disparition de l'auteure de la série à succès n'est qu'un prétexte, ça reste secondaire (et c'est pas forcément plus mal, parce que ça aurait pas forcément été bien plus passionnant que le reste).
Sinon, il est surtout question de thématiques assez courante dans la littérature adolescente : l'amitié, les questionnements identitaires, l'amour. Finalement, c'est plus un récit initiatique de Lucien, qui cherche qui il est, et qui grâce à toutes ces péripéties trépidantes (ou pas) va pouvoir se faire des amis, et trouver l'amour.
Un roman un peu fleur bleu tout de même, pas du tout pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
BibliothecaireEmoBibliothecaireEmo   09 août 2022
Écrire des fanfictions, je voyais ça comme écrire dans les marges des livres qu'on aime. Ou comme inventer des notes de bas de page bizarres et inutiles.
En fait, j'écrivais pour répondre au livre. [...]

D'ailleurs, écrire ou peindre, c'était peut-être toujours répondre à quelqu'un ou à quelque chose.
Parfois je répondais au lac.
A un arbre.
A la forme d'un nuage.
Je laissais des messages en forme de poème sur le répondeur du lac.
On n'écrit pas tout seul dans le vide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pamelainwonderlandpamelainwonderland   19 avril 2022
Ah oui. Encore une erreur que j’avais faite. Est-ce que c’était ma myopie qui me faisait voir Léo et ses amis comme une masse floue intitulée « Les Gens Normaux » ? Maintenant je le savais : les gens normaux n’existent pas. Ce sont des conneries qu’on s’invente quand on a la flemme de faire attention aux détails.
Commenter  J’apprécie          20
inajiinaji   18 avril 2022
Alors j’ai dit la vérité :
- Désolé mais je ne vais pas du tout réussir à en parler.
- OK, je comprends, fais-moi signe si jamais, a-t-il dit en se replongeant dans son manuel d’échecs et en allumant la veilleuse en forme d’étoile.

Cette veilleuse était code pour signifier le silence dans la chambre.
Dès que l’un de nous deux branchait la veilleuse cela voulait dire que c’était un moment de calme où chacun est dans ses pensées et n’a pas le droit de parler à l’autre. C’était une des règles qu’on avait instaurées entre nous dès qu’on a eu compris que l’autre comprenait très (trop) bien ce genre de choses. Pour mettre fin au silence, il fallait que celui qui avait branché la veilleuse la débranche et demande « ok pour toi ? ». 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pamelainwonderlandpamelainwonderland   19 avril 2022
Sur les réseaux sociaux, il faut encore être soi-même, en ajoutant des filtres pour avoir l’air plus cool. Bref, exactement comme au lycée, où tout le monde a l’air de porter des filtres de coolitude sous forme d’habits et d’expressions à la mode. Déjà que j’avais du mal à avoir des likes en vrai, fallait aussi en avoir sur Internet ? Au secours.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   17 mars 2022
Sur les réseaux sociaux, il faut encore être soi-même, en ajoutant des filtres pour avoir l’air plus cool. Bref, exactement comme au lycée, où tout le monde a l’air de porter des filtres de coolitude sous forme d’habits et d’expressions à la mode. Déjà que j’avais du mal à avoir des likes en vrai, fallait aussi en avoir sur Internet ? Au secours.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : fanfictionVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
75 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre