AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812909315
Éditeur : Editions De Borée (07/05/2014)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 18 notes)
Résumé :
10 mars 1906. 6 h 34. L'explosion qui vient de retentir dans l'ensemble des galeries de la mine va donner lieu à une terrible catastrophe, celle de Courrières. Lorsque, quarante ans plus tard, son petit-fils l'interroge sur le sujet, Oriane replonge dans ses souvenirs. Le demi-siècle qu'elle vient de traverser n'a été qu'une succession de tragédies, mais cet événement reste pour elle le pire de tous. Le jour où tout a basculé. Le jour où son fiancé, Louis, a gagné l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
pictura
  10 juillet 2014
Récit de la fin du XIX ème siècle jusqu'à la fin de la 2ème guerre mondiale. La vie d'une famille à travers trois générations et au travers un dénominateur commun : la mine.
La mine avec les terrils, le charbon, le grisou, la salle des pendus, le t'chi, la houille, la cage, le cheval en dessous dans la galerie, l'obscurité, le boisage, le moulineur, le galibot, la veine, l'estaminet, les porions, et j'en passe et j'en passe…
Le roman traite de la catastrophe de Courrière, plus grande catastrophe minière de toute l'Europe en 1906 avec 1099 morts. Ca donne le vertige. Cette catastrophe débouchera sur l'instauration du repos hebdomadaire (et oui ! c'est pas Dieu qui l'a fait en France)
Voilà pour le résumé, succinct comme je les aime. (tous les mots cités au dessus viennent bien sur du livre, je n'invente rien)
La descente des anges… mais pourquoi un tel titre ? A aucun moment l'auteur ne nous parle d'ange. Il ne parle que de mineurs, de mineurs et de mineurs avec un fond politique sur les premières décennies du XXè siècle, avec des conditions de travail qui feraient pâlir tout syndiqué (et n'importe qui d'autre), avec un fond social, très bien reconstitué, prenant, intelligent. L'auteur ne tombe pas dans la caricature, ni dans l'excès de souffrance, ni dans le sordide (sortez quand même des mouchoirs pour essuyer la poussière au coin de votre oeil à certains moments). Il pourrait néanmoins, vu l'enfer des travailleurs il y a un siècle et plus. On a oublié tout cela et le grand mérite d'Emmanuel Prost, c'est de nous faire bien ressentir dans nos tripes ce qu'était un boulot de mineur, voire même simplement la vie il y a un siècle. Faut arrêter de se plaindre aujourd'hui de tout et de n'importe quoi. (Euh là Pictura, tu débordes mon ami)
Non mais c'est vrai quoi ! Quand j'entends râler les gens, j'ai bien envie de leur répondre :
« Plutôt que de râler parce que vous avez perdu 5 minutes de votre pause déjeuner qui s'étale de 11h 30 à 14h30, et que vous finissez à 16h, connaissez vous la vie d'une mine il y a un siècle ? Non ? Alors courrez vite vous acheter la descente des anges aux éditions De Borée (que je remercie vivement avec la masse critique) et vous arrêterez de croire que vous souffrez le martyre… »
Voilà voilà. Un bel hommage aux mineurs du Pas de Calais… et une petite pensée aussi aux autres mineurs qui n'habitent pas la France et dont les conditions de travail sont peut être aussi épouvantables que celles de nos héros des temps jadis… à peine un siècle….
PS : Que le monde change vite….
PPS : Mais pourquoi mettre les anges en titre… je ne vois pas…..si quelqu'un pouvait éclairer ma lampe Wolf...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          238
JLDragon
  01 juin 2014
Gao Xingjian l'a écrit : « La nostalgie est un poison ». Emmanuel Prost ne pourra le contredire, son roman ancré en profondeur dans la nostalgie est un devoir de mémoire qui nous rappelle à quel point la vie de nos ancêtres était difficile.
« La descente des anges » est un roman empli d'émotions dont l'intrigue tourne autour de la catastrophe de Courrières du 10 mars 1906, plus grande catastrophe minière d'Europe qui a officiellement fait 1099 morts.
Autour de son personnage principal, Oriane, l'auteur nous dresse un fabuleux tableau sur la vie vécue dans le nord de France au début du siècle dernier.
L'histoire se passe principalement à Sallaumines et à Lens, mais le roman nous emporte, entre autres, aussi en Belgique, dans le Bruges de la fin du 19ème ainsi que dans le Montmartre de Paris lors de la première guerre mondiale.
Le voyage ne s'arrête pas là puisque Emmanuel Prost nous transporte sur plus de quarante années à travers le regard de différents personnages, tous liés de très près à Oriane.
Et même si l'auteur s'excuse dès les premières pages, en expliquant qu'il n'est pas historien et que son oeuvre est avant tout romancée, les faits historiques, qu'il dresse tout au long de son récit, sont justes et donnent d'autant plus de crédibilité au récit. Il n'hésite pas à puiser dans la réalité et met en scène des célébrités qui ont marqué les annales.
Emmanuel Prost fait un véritable hommage aux mineurs de fond, aux habitants du nord de la France, aux villes de Sallaumines et de Lens ainsi qu'à toute une région. Les références sur la vie menée au siècle dernier dans le Nord sont passionnantes comme avec le pain d'alouette.
Un régal lorsque, comme moi, l'on est friand de ce genre de détails.
Le récit sur la catastrophe de Courrières est poignant et, plus de cent ans, après la catastrophe, il ne laissera pas insensible le lecteur.
Quant à l'intrigue en elle-même, elle est tragique et marquée par le sceau de la fatalité. le destin d'Oriane est à la fois mélancolique et fantastique. Elle doit porter un lourd héritage familial qui coule dans ses veines. le karma ne cesse de se répéter comme le veut la terrible loi de la récurrence. Emmanuel Prost s'en régale (peut-être ou pas) et n' épargne pas son personnage principal.
J'ai été surpris par la fin inattendue, mais l'auteur s'en tire à juste titre en n'omettant aucun détail et en ne laissant rien au hasard. Chapeau bas !
En définitive, « La descente des anges » est un roman bouleversant qui m'a profondément touché.
Merci Manu !
Lien : http://jldragon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
pandaroux
  15 juin 2014
Avant toute chose, un grand merci à masse critique qui une fois encore m'a fait découvrir un bel ouvrage.
Nous sommes au début du XX ème siècle. Les conditions de vie sont dures, elles sont dépendantes de exploitations minières.
Oriane une jeune fille voit sa fille changer un jour de l'année 1906. Elle perd son bien aimé victime des mines.
Chaque chapitre du livre est l'histoire d'un personnage. Cela peut paraître bizarre, etrange voir même destabilisant mais on se prend d'amitié pour chacun des personnages. Chacun a ses démons, ses peurs et ses faiblesses mais aussi ses espoirs. Sous certains aspects, cela me rappelle l'épopée des Roucquon Macquart de Zola.
Oriane est le point central de son histoire. Si sa vie peut paraître plein d'embuche et parsemé de malheurs, elle garde espoir plein de bonne humeur et d'amour envers les siens.
On traverse aussi l'histoire de France : les mines avec tous les problèmes sociaux et de sécurité qu'elles soulèvent, les années folles, les congés payés, les guerres avec les horreurs qu'elle révèlent. L'histoire de France n'est pas le point central du roman mais elle nous en révéle le décor et nous fait comprendre que les personnages étaient des victimes de leur époque.
Ce livre est une véritable descentes des anges, Oriane étant l'un d'entre eux et nous donne confiance en la vie.
A lire et a dévorer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pampoune
  14 juin 2014
Tout commence en 1906 lorsque Louis remplace son ami Edmond dans la fosse n°4 le jour où surviendra la catastrophe de Courrières, un effondrement de la mine. Une catastrophe qui fera des dizaines de victimes sans parler des familles détruites. Pour Oriane, la fiancée de Louis, la fin d'un monde vient de sonner. Pourtant, il faut bien continuer à vivre...
40 ans passent et la catastrophe de Courrières est encore dans tous les esprits. Camille, le petit-fils d'Oriane, doit recueillir un témoignage sur cette journée maudite et demande tout naturellement à sa grand-mère. Pour Oriane, l'occasion est enfin venue de se replonger dans le passé de sa famille, un passé qui la tourmente depuis de si longues années.
Nous voici donc transportés dans l'histoire d'Oriane mais plus que cela encore puisque l'histoire d'Oriane commence avec l'histoire de ses parents. Nous découvrons alors que l'histoire de cette femme ne fut qu'une succession d'épreuves et de douleurs. Je n'en dirai pas trop pour conserver la surprise mais page après page, c'est une famille détruite par les comportements et les épreuves qui s'offre à nos yeux.
Pourtant, au-delà de l'histoire familiale qui nous est racontée ici, c'est toute une page d'Histoire que l'auteur nous propose avec la découverte (ou la redécouverte) de l'époque minière avec son labeur et la vie des familles à l'époque non sans omettre les comportements des hommes, épuisés par le travail à la mine, qui deviendront des monstres.
Ce roman n'a d'ailleurs pas été sans me rappeler le fameux Germinal de Emile Zola, sans doute un de mes romans préférés de l'auteur, avec toute la crudité du monde et ce tableau de la vie telle qu'elle est.
Je me suis très vite attachée à Oriane qui devra vivre plus d'épreuves que la plupart des gens ne pourrait supporter et cette saga familiale nous permet alors de vivre presque un siècle d'épreuves avec le "passage obligé" des deux guerres mondiales.
J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur qui nous fait voyager dans les "grands moments" du siècle dernier et son idée de consacrer un chapitre par personnage tout en continuant d'avancer pas à pas dans l'histoire d'Oriane permet de ne pas se focaliser sur un seul personnage et permet, par conséquent, de s'attacher à d'autres personnages qui auraient pu passer inaperçus ou nous dégoûter totalement.
En bref, voici un roman qui restera l'une de mes grandes lectures dans le domaine des sagas familiales tant du point de vue de l'histoire que de ce celui de l'Histoire. Un coup de coeur !
N'hésitez pas à vous plonger dans ce superbe roman qui est un roman qui m'a beaucoup touchée et dont on ne ressort pas indemne !
Lien : http://pampoune-lectures.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
purgi89
  28 avril 2016
Il y a des livres qui nous marquent et d'autres qu'on lit sans s'en rappeler, je pense que le livre d'Emmanuel Prost fait parti des livres qu'on n'oublie pas et qu'on peut relire encore et encore. D'ailleurs j'avais très envie de le relire après la dernière page tournée !
Un énorme coup de coeur en cette fin d'année 2015! Un livre à lire absolument pour tous les amoureux de livres qui raconte des histoires de famille, des tranches de vie si bien raconté.
Cette histoire retrace la catastrophe minière de Sallaumines du 10 mars 1906, catastrophe qui était pour moi inconnue.
C'est aussi l'histoire d'une femme Oriane. Sa vie, son destin, ses malheurs, ses joies, ses amours.
L'histoire commence donc par raconter cette fameuse journée du 10 mars 1906, et de ses personnages principaux, Louis, parti à la mine au matin pour remplacer son ami Edmond, incapable d'aller travailler, d'Oriane, qui était rassurée de savoir son fiancée, Louis, chez lui car ne commençant à travailler que l'après-midi, et Edmond, au fond de son lit qui ne sait pas le malheur qui est en train de se dérouler, et de la culpabilité qu'il va ressentir bientôt.
Nous passons ensuite au présent de l'histoire, qui se déroule juste avant la seconde guerre mondiale, où nous rencontrons Camille, le petit-fils d'Oriane, à qui la maîtresse demande d'interroger ses proches sur la catastrophe de 1906. Il va donc interroger sa grand-mère sur cette période de l'histoire. Il sait pourtant que c'est un sujet qui rend triste sa grand-mère mais il aimerait comprendre pourquoi.
L'auteur retrace donc ensuite la vie de cette femme, en commençant par raconter la vie de ses parents. Chaque chapitre parle d'un personnage de l'histoire : la mère d'Oriane, son père, elle-même, sa tante et marraine Louise, Louis, Edmond.
Ce livre retrace plus de 50 ans de vie de famille et d'Histoire car l'auteur parle bien sûr de tous les grands moments de notre histoire.
Un livre qui nous fait réfléchir, qui fait pleurer, sourire, rire. Un livre que je relirai sûrement, un livre qui m'a fait penser à Zola, par son sujet, la vie des mineurs (bien que je n'ai jamais lu Germinal), un livre qui m'a fait penser à tous les livres lus plusieurs fois et qui m'ont marqué profondément (Le parfum de Süskin, des souris et des hommes de Steinbeck, l'Assommoir de Zola...) Un livre qui marque.
J'espère juste une chose c'est d'avoir réussi à vous donner envie de le lire et de faire connaître cet auteur que j'aimerais énormément rencontrer ;-)
Gros coup de coeur ! 5/5 !


A lire absolument!
Lien : http://livresaddictblog.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   05 mai 2015
Ce qu'elle taisait à sont petit-fils, c'était que, si Edmond Doriel s'était levé ce jour-là, son meilleur ami n'aurait pas été obligé de prendre sa place au dernier moment. Et Oriane ne savait pas comment cela avait pu être possible, mais Louis Dehaucourt n'était, lui, pas resté au moulinage.
Il était descendu.
Et jamais il n'avait refait surface.
Camille vit pour la première fois sa grand-mère pleurer devant lui et s'en trouva désemparé. Il se sentit coupable d'avoir réveillé chez elle de pénibles souvenirs et préféra ne plus rompre le lourd silence qui s'ensuivit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
picturapictura   10 juillet 2014
Ils étaient si jeunes tous les deux lorsque la mine avait englouti Louis. Mais elle réalisa que si elle avait survécu, son âme avait disparu en même temps que celle de louis.
Commenter  J’apprécie          100
JLDragonJLDragon   26 mai 2014
A cet instant, tous n’eurent plus aucun doute : ils avaient de la chance ! Les innombrables cadavres qui jonchaient leur hasardeux chemin étaient là pour le leur rappeler. Certains n’étaient plus que des amas de chairs calcinées. D’autres, à l’image du porion Torral, avaient été asphyxiés par les gaz et semblaient juste endormis, mais intacts. Combien encore avaient péri écrasés et se retrouvaient ensevelis sous tous ces éboulis ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pandarouxpandaroux   15 juin 2014
Tu as vu? Le ciel affiche une teinte orangée malgré la nuit. Quand j'étais petite, mon père disait que ce phénomène était annonciateur de l'arrivée de la neige. Il appelait ca "la descente des anges".
Commenter  J’apprécie          50
JLDragonJLDragon   01 juin 2014
Justement, le sport a belle affiche et ils invitent le monde entier à leur grande manifestation pour mieux camoufler le mal qu'ils font par-derrière.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Emmanuel Prost (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Prost
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 24 novembre 2017 :
Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/90260-bd-et-soudain--la-liberte.html
Femmes d'ici, cuisines d'ailleurs : Trésors culinaires familiaux de Emmanuel Prost et Alexis Jenni aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/95579-cuisine-femmes-d-ici--cuisines-d-ailleurs.html
Correspondance: (1944-1959) de Albert Camus et Maria Casarès aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=99345&id_rubrique=341
La Maison au bord de la nuit de Catherine Banner et Marion Roman aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/76802-divers-litterature-la-maison-au-bord-de-la-nuit.html
Le Parrain et le Rabbin de Sam Bernett aux éditions du Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/94630-divers-litterature-le-parrain-et-le-rabbin.html
Empire : Un fabuleux voyage chez les Romains avec un sesterce en poche de Alberto Angela et Nathalie Bouyssès aux éditions Payot https://www.lagriffenoire.com/86937-romans-empire.html
Une histoire d'amour de Gilles Bachelet aux éditions Seuil Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/99418-divers-jeunesse-une-histoire-d-amour.html

Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
900 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre