AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749934036
Éditeur : Michel Lafon (25/01/2018)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Alors que l’été touche à sa fin, Adélaïde annonce à Noah qu’elle part et ne souhaite pas le revoir. Tout ce qui reste d’elle désormais, c’est la clé d’une boîte postale qui accompagne sa lettre.
Dans cette boîte, Noah trouve une enveloppe contenant le journal d’Adélaïde. Celle-ci y décrit ses rêves, ses espoirs, mais aussi le drame secret que cache ce départ précipité. Mais Noah n’a pas dit son dernier mot, et si Adélaïde pense que tout est perdu, le garçon e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
calypso
  27 janvier 2018
Adélaïde va entrer à Sciences Po avec son meilleur ami Noah. La dernière soirée qui précède leur entrée dans la vie étudiante aurait pu laisser la part belle aux rires et aux confidences si Elias, le troisième membre du trio, n'avait pas eu à rentrer précipitamment chez lui et si Adélaïde n'avait pas paru si lointaine… Avant de quitter Noah, son comportement mystérieux s'intensifie : elle lui remet une enveloppe que le jeune homme ne devra ouvrir qu'après minuit. le lendemain matin, Noah découvre que l'enveloppe contient la clé d'une boîte postale et comprend qu'Adélaïde est véritablement partie. Il découvrira, guidé par Adélaïde elle-même, les événements qui ont préparé son départ.
Si ce roman de Camille Pujol n'est pas désagréable à lire, on ne peut pas occulter le fait que l'on voit les événements arriver à dix kilomètres. On finit même par se demander comment les personnages eux-mêmes font pour ne pas les voir arriver eux aussi. Vous l'avez compris, en terme de suspense, ce n'est pas le roman du siècle. À la limite, ce n'est pas dramatique… Si je veux un vrai suspense, si je veux être étonnée, je me tourne vers un autre genre plus à même de m'apporter ce que je désire. Il y a de très bons romans qui disent tout, dès les premières lignes, ou qui laissent entrevoir aisément l'issue. Dans ce cas, la lectrice que je suis s'attache à autre chose… La profondeur des personnages, la beauté des situations, et surtout l'écriture. Je peux lire un roman qui ne raconte presque rien : si je suis transportée et émue par l'écriture, c'est gagné. Pardon pour la digression. Le Journal d'une âme rêveuse raconte bel et bien quelque chose, il y a un contenu indéniable mais c'est un roman qui m'a donné l'impression de survoler un sujet lourd et difficile. C'est un roman qui tire sur la corde sensible par les thèmes qu'il aborde et ça, je trouve que c'est un peu facile. Disons que ça sonne comme du déjà vu, la beauté de l'écriture en moins. En fait, l'histoire est émouvante – qui ne serait pas touché ? – mais le roman ne l'est pas forcément. Ce petit plus que j'aurais aimé avoir, cette finesse de la pensée et cet éclat des mots auxquels je suis attachée, je n'y ai pas goûté ici. L'écriture est assez quelconque. Cela dit, je découvre l'auteure qui a visiblement eu pas mal de succès avec son premier roman, Blue, et j'ai l'impression qu'elle est assez jeune. Cela pourrait expliquer ce style très scolaire qui a gêné ma lecture. Je me mets maintenant à la place de grands adolescents. Attention, ils ne sont pas moins pointilleux, ils ont besoin aussi d'être séduits par l'écriture et touchés par l'histoire, mais ils seront peut-être moins freinés que moi par les détails stylistiques et l'aspect un peu mécanique de la narration. Ils seront, en outre, embarqués plus rapidement dans cette aventure vécue par des personnages de leur âge et se sentiront concernés par les problématiques évoquées dans le roman, l'avenir, les choix, l'amitié fille-garçon, l'amour.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Walkyrie29
  03 février 2018
Le journal d'une âme rêveuse est un roman prenant et addictif avec son lot de secrets que l'on découvre un peu trop vite mais aussi une histoire d'amitié, d'amour et d'autres choses…
Noah, Adélaïde et Elias sont amis depuis leurs toutes petites enfances, aujourd'hui ils ont dix-huit ans. Noah et Adélaïde qui ont une amitié fusionnelle entre à Sciences Po à la rentrée, Elias moins intellectuel a décidé d'arrêter ses études et de travailler. Tout était programmé pour chacun, une nouvelle vie dans un monde d'adulte, ils étaient heureux. Pourtant, la veille de leur prérentrée, Adélaïde est partie, sans un au revoir, laissant derrière elle une enveloppe contenant une lettre d'adieu et une clé de boîte postale. Cette dernière contenait le journal d'Adélaïde destiné à Noah et qui détient toutes les réponses de ce départ brutal.
On n'est clairement pas dans l'action ou l'exaltation avec ce roman mais davantage dans quelque chose de plus intimiste et psychologique. La base de l'intrigue est le départ précipité d'Adé et la lecture du journal par Noah, des révélations qui s'accumulent au fur et à mesure pour avancer, comprendre ce geste si incompréhensible pour le jeune homme et son meilleur ami. Ces révélations et cette lecture entraînent un parallèle avec la vie de Noah, sa façon de gérer les choses, ses émotions, comprendre ses sentiments et surtout de découvrir pourquoi ?
J'ai bien aimé cet aspect là, alterner la lecture du journal écrit du point de vue d'Adé, et la vie présente du point de vue de Noah. Cela crée une intimité, une connexion entre les deux personnages éloignés à ce moment là, un état psychologiquement intéressant et forcément crée chez le lecteur cette terrible envie de connaître le fin mot de l'histoire. A titre personnel, j'avais très rapidement deviné les choses jusqu'au dénouement final. Il n'y a pas de véritables surprises ou de suspenses, le roman suit une logique qui a déjà été vue, pour autant, il se révèle très prenant et addictif avec cette soif de savoir si l'on s'est trompé ou non. J'avoue avoir eu du mal à lâcher ma lecture à cause de cela. Par ailleurs, une nouvelle fois l'auteure aborde des thématiques qui toucheront le public adolescent visé : l'amitié, les relations entre filles et garçons, l'amour, la mono-parentalité, les études, les passions…
Les personnages sont plutôt chouettes bien qu'un peu caricaturés. Noah est un garçon intelligent, sportif, simple et peut – être un peu naïf aussi mais il s'agit plutôt de déni que de véritable naïveté. J'ai eu mal au coeur pour lui car c'est le plus affecté par ce départ qu'il ne comprend pas et qui découvre en lisant le journal, des révélations dont il ne s'attendait pas du tout. On suit ses émotions face à tout ça, la tristesse, la colère, la solitude et l'incompréhension aussi parfois mais aussi son amour pour ses amis, Elias et Adé, même si cette dernière a une place particulière. Adélaïde est tout en douceur et sagesse, l'idée d'un départ en secret, du journal pour expliquer des choses qu'elle ne savait comment aborder oralement, c'était plutôt bien trouvé. Elle a un côté un peu innocent et réservé, mais elle est très touchante aussi. Enfin Elias, est un personnage plus secondaire et plus en retrait de la fusion des deux autres, c'est un peu le fêtard du trio, celui qui boit et qui drague à tout va, celui qui semble moins sérieux avec un humour omniprésent. J'ai bien aimé ce décalage avec les deux autres qui le rendait un peu différent et donc plus individualisé. Malgré cela, j'avoue avoir eu du mal à comprendre certaines réactions, ce manque de précipitation pour lire le journal de Noah (j'ai un truc pareil dans les mains, je me jette dessus sans m'arrêter !) ou le temps d'implication d'Elias face au départ de celle qu'il considère comme sa soeur entre autre chose.
Globalement, le roman est plutôt bien écrit bien que cela reste très basique avec une fluidité et une simplicité appréciable à la lecture. J'ai trouvé que l'auteure avait fait énormément de progrès entre celui-ci et Blue. Si l'on doit reprocher certaines choses, cela rejoint un peu les défauts qui m'avaient fait tiquer sur Blue, des facilités d'intrigue, des choses qui traînent et d'autres qui se passent trop vite, des invraisemblances, un manque de développement, mais ces défauts sont nettement atténués dans ce roman – ci. Franchement, j'ai apprécié ma lecture, j'ai dévoré le roman mais j'ai détesté la fin. Cela ne tient qu'à moi évidemment, une affaire de goût… Mais là encore Camille Pujol a flingué tous mes espoirs en quelques lignes… J'avoue que cela m'a rappelé le seul et unique Cat Clarke que j'ai lu… Je déteste quand les auteurs choisissent ces options là !
En bref, un roman qui se dévore tant on a envie de découvrir le fin mot de l'histoire. L'ensemble est plutôt sympa et sans prétention avec des personnages touchants et une intrigue dramatique qui tient la route malgré quelques faiblesses certaines. A mon avis, il trouvera son public auprès des adolescents. Divertissant et agréablement surprise !
Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour l'envoi de cet ouvrage.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedml
  21 février 2018
[Le journal d'une âme rêveuse] est un roman qui m'a totalement déstabilisée. Je peux dire que j'ai apprécié l'histoire en elle-même mais que la fin m'a vraiment laissée sur la touche.
L'été touche à sa fin, nos héros se préparent à faire leur rentrée à Science Po… Adélaïde et Noah sont les meilleurs amis du monde, ils se connaissent mieux que quiconque, ils ont tout fait ensemble, ils ont plein de projets et pourtant la veille de la rentrée, Adélaïde remet une lettre à Noah, lui informant qu'elle part et qu'elle ne souhaite pas être retrouvée. La seule chose qui reste à Noah c'est cette lettre qui contient une clé qui va lui permettre d'ouvrir une boîte postale… et d'y trouver une sorte de journal intime… Noah va y avoir les raisons du départ de son amie…
Camille Pujol nous livre là un roman court qui se lit facilement, j'avoue avoir avalé les pages pour connaître le dénouement de l'histoire, et si j'ai aimé me plonger dans le journal d'Adélaïde et bien j'ai été un peu déçue par la fin que j'ai trouvé précipitée. J'ai totalement compris les choix et les peurs de notre héroïne, j'ai pris plaisir à découvrir ce qu'elle avait à dire à Noah, les souvenirs sont touchants et projettent le lecteur dans des moments importants de la vie de nos héros. J'ai aimé le fait que notre héroïne trouve une alternative pour réussir à parler à Noah, il n'est pas toujours aisé de se confier en face à face, surtout lorsque ce que l'on à dire est si difficile.
J'ai aimé les thèmes abordés par l'auteure. Elle parle d'amitié, d'avenir et d'amour. Bien sûr elle aborde un sujet plus grave que je me dois de vous taire. Les personnages de ce roman sont sympathiques, mais hélas j'ai trouvé qu'ils ne faisaient pas leur âge, j'ai eu du mal à me dire qu'ils étaient prêts à entrer à la fac… Je ne sait pas mais j'ai eu l'impression que nos héros étaient plus jeunes dans leurs réactions et attitudes. Pourtant, j'ai tout de même aimé passer du temps avec eux, j'ai trouvé Noah très touchant dans cette quête de la vérité, j'ai bien ressenti sa tristesse et son mal être d'avoir perdue Adélaïde, le cheminement de ses émotions est intéressant et cela a donné à l'histoire un caractère assez intime. En ce qui concerne Adélaïde, nous la découvrons à travers son journal, à travers ses rêves et même si l'on ne sait pas vraiment qui elle est et bien cela ne m'a pas empêchée d'avoir de l'intérêt pour elle. Nos deux héros sont entourés par Elias, leur meilleur ami. Elias sera indispensable à l'équilibre de Noah, il a assez de recul pour faire ouvrir les yeux à son pote… Elias est sympa, mais il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
L'intrigue n'est pas dénuée d'intérêt mais honnêtement, je ne savais pas vraiment où j'allais et c'est certainement ce qui a fait que le final m'a un peu déçue… Attention, j'ai terminé ce roman complètement chamboulée, mes émotions ont été mises à rude épreuve, les larmes ont coulées mais… j'aurais aimé que l'on s'attarde un peu après un certain rebondissement, j'ai trouvé la fin précipitée et très vite expédiée, je suis donc restée comme figée en terminant la dernière page. Alors, avec un peu de recul, et parce que le roman est destiné à un public de jeunes lecteurs, la fin sera peut être plus apprécié par d'autres lecteurs. L'émotion était au rendez-vous mais j'ai ressenti comme un manque pour être comblée par la totalité du roman.
La style de Camille Pujol est lui aussi adressé à un jeune public, son écriture est simple et sans fioriture, les lecteurs ne manqueront pas de s'identifier aux personnages qui rencontrent des difficultés propres aux jeunes adultes. le récit est entraînant et dévoile des thèmes accrocheurs et plutôt bien traités, bien que peu approfondi. La simplicité de l'histoire rend le livre très accessible, ce qui me conforte dans l'idée qu'il se réserve à des lecteurs à partir de 13 ans.
En bref, ce roman fut une découverte un peu étrange, un récit qui a aiguisé ma curiosité mais qui hélas ne m'aura pas plu jusqu'au bout malgré le fait que l'histoire d'Adélaïde fut très touchante. Hormis le final que j'ai trouvé précipité, j'ai passé un bon moment, mais je vous avoue que je ne m'attendais pas à ça ^^ J'ai conseillé à ma fille de 13 ans de le lire car il soulève tout de même quelques problématiques intéressantes et je pense qu'il est vraiment adapté aux jeunes lecteurs.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Carole94p
  30 janvier 2018
Le journal d'une âme rêveuse m'a énormément intriguée avant même de savoir de quoi il parlait. Il faut dire que son titre et sa couverture laisse libre court à toutes sortes de possibilités. Je me suis donc plongée dans celui-ci, sans en savoir trop et je dois dire que la surprise a été totale.

Le journal d'une âme rêveuse c'est l'histoire de deux meilleurs amis qui ont toujours tout fait ensemble. Jusqu'à cette fameuse soirée, la veille de leur entrée à Science Po Adélaïde où remet à Noah une lettre en lui demandant de l'ouvrir uniquement lorsqu'elle lui enverrait un message. Ce fameux message arrivera en pleine nuit et laissera Noah dans le doute le plus total. Adélaïde est partie sans aucune explication ou du moins de façon totalement imprévue. Noah n'a qu'une idée en tête, découvrir pourquoi elle est partie et la retrouver. Cette fameuse lettre et ses indications vont le mener sur la piste de la vérité...

Dès le début du journal d'une âme rêveuse on se pose tout un tas de question. Tout comme notre personnage principal, Noah. Pourquoi Adé est-elle partie ? Pourquoi sans en discuter. Bref, les interrogations seront nombreuses et les hypothèses aussi.

Noah est un personnage attachant et vraiment adorable. Un brin naïf, il n'avait pas compris les signaux et se mentait à lui-même concernant ses sentiments pour sa meilleure amie. Jusque là, vous me direz que l'histoire n'a rien d'originale. Eh bien figurez-vous que l'auteure, Camille Pujol a choisi d'écrire son histoire de façon totalement différente.

Le journal d'une âme rêveuse m'a un peu rappelé Treize raisons, avec le système de cassettes, puisque ici, Noah découvrira la vérité par le biais du journal d'Adé. Un journal qui retrace les décisions qui l'ont poussé à s'en aller et ne pas aller à Science Po avec lui et les rêves qu'elle a réalisé. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. A travers ce journal, Adé fait le récit des moments clés de sa vie, avec ses amis et qui l'ont rendu heureuse.

Noah découvrira bien des choses le concernant et concernant sa meilleure amie de toujours. Des choses dont il n'avait pas forcément conscience. Alors lorsqu'il arrivera à la fin de celui-ci, qui sait ce qu'il découvrira. Aura-t-il envie de retrouver sa meilleure amie ?

Le journal d'une âme rêveuse m'a assez surprise vers la fin. Je dois dire que j'avais fait pas mal d'hypothèses, et certaines s'avéraient justes. En revanche, l'auteure a conclu son roman d'une façon que je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je n'aurais pas dit non à un petit épilogue quelques mois plus tard pour en savoir plus... mais l'auteure a préféré une fin assez ouverte sans pour autant nous laisser dans le doute le plus total.

En conclusion, le journal d'une âme rêveuse est une bonne lecture. J'ai passé un bon moment à découvrir les rêves de notre personnage féminin et le côté fleur bleu, rêveur de l'histoire.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
dupontnathalie262
  10 février 2018

Le voilà !
Mon premier coup de coeur de l'année !
Ce second roman de Camille Pujol est une pure réussite, il renferme un concentré d'émotions et il est à 1OO% humain.
Quand on aime, on veut protéger les personnes vers qui cet amour est porté et parfois, notre protection blesse plus qu'elle ne protège.
Quand on est adolescent, on pense qu'on a la vie devant soit, des rêves plein la tête, un avenir brillant, on sera toujours avec nos meilleurs amis,…
Mais quand, sans prévenir, le destin frappe, on se retrouve complètement dérouté.
C'est un peu comme ça qu'on fait la connaissance de Adélaïde et Noah, les deux meilleurs amis du monde, ils se connaissent depuis toujours, ils se connaissent par coeur, ils connaissent leur avenir, ils l'ont planifié. Mais quand Adélaïde disparaît en ne laissant qu'une lettre et la clé d'une consigne, Noah perd pied, il se retrouve avec la moitié de lui-même arraché.
J'ai adoré lire ce livre. J'ai adoré l'impression que j'ai eu de lire deux livres à la fois, deux histoires presque en parallèle. On y découvre des jeunes gens auxquels on s'attache dès le départ, des jeunes gens qui ont les pieds sur terre.
Au fil des pages, on découvre les derniers mois qu'on passé les deux héros ensemble, on apprend à les connaître et à les aimé. On se rend compte aussi que finalement même si on croit connaître quelqu'un, il a toujours une part de lui que l'on ne connaît pas.
Camille Pujol nous offre ici un récit qui ne nous lâche pas, un récit où les émotions ont la part belle, un récit écrit avec sincérité et honnête, un récit qui vient du coeur. Son écriture est très fluide et assez simple pour plaire aux jeunes adolescent, publique visiblement visé, même si personnellement, je le catégoriserais plutôt en « jeune contemporain ».
Tout comme avec son premier roman « Blue », la plume de Camille m'a submergée, impossible de laisser mon livre de côté et pensé à autre chose, elle m'a complètement captivée grâce à son style et à ses mots rendant le tout complètement addictif.
J'avais vraiment hâte de voir comment Camille Pujol avait choisi de finir son histoire, je voulais savoir si ce que je pensais était juste ou si je me plantais complètement. La fait est que j'avais raison mais, cela n'a rien gâché de mon plaisir, j'ai été captivée et émue jusqu'à la dernière ligne.
Vous l'avez compris, je ne peux que vous conseiller de découvrir Camille Pujol si vous ne la connaissez pas déjà, elle vous offrira un bon moment d'émotions et de divertissement agréable.
Je remercie vivement Camille Groelly des éditions Michel Lafon de m'avoir permis de découvrir ce roman et ainsi de pouvoir vous le faire découvrir.

Lien : http://aufildespagesdenath.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
calypsocalypso   27 janvier 2018
Je ne te dirai pas où je suis, Noah, parce que je pense qu'après avoir lu entièrement ce journal, tu ne me verras plus de la même façon. Je ne suis pas partie à cause de toi ou à cause de qui que ce soit d'autre. Ce n'est la faute de personne, donc ne cherche pas de coupable. Tout ce que tu as à savoir, c'est que je suis partie heureuse. C'est à cela que sert mon journal, à te montrer que j'ai vécu une vie extraordinaire jusqu'à mon départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   21 février 2018
Mercredi, 6 septembre 2017

La chaleur étouffante réveilla Noah vers 1 heure du matin. Comme promis, Adélaïde lui avait envoyé un texto : un simple cœur. Minuit était passé, il pouvait à présent ouvrir la lettre. Quand il déchira l’enveloppe, une clé en tomba aussitôt. Il sortit la feuille de papier et la déplia fébrilement.

Noah, si tu lis cette lettre, c’est que je n’ai pas réussi à t’avouer que je partais pour une durée indéterminée. Je me rends compte que je suis aussi lâche que mon père, finalement. Je suis désolée, tu mérites la vérité et la trouveras dans cette boîte postale. Je ne pars en aucun cas à cause de toi, tu es même la raison pour laquelle je suis restée aussi longtemps. Cela ne sert à rien de venir me chercher, je serai déjà loin à l’heure où tu liras cette lettre. Ne m’en veux pas je t’en supplie, et s’il te plaît, lis jusqu’à la fin.

Noah ferma les yeux un instant, sonné. Il ne savait pas quoi penser. Il ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire par « Lis jusqu’à la fin ». Il venait de le faire, puisque c’étaient les derniers mots de sa lettre, une lettre d’adieu apparemment. Et qu’est-ce que c’était que cette histoire de boîte postale ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Camille Pujol (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Pujol
voici la vidéo de la venue de Camille Pujol à la librairie Aux Temps Modernes à Pamiers. Blue est son premier roman paru aux editions Michel Lafon
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1489 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre