AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782710324331
291 pages
Éditeur : La Table ronde (20/09/2001)
2.88/5   4 notes
Résumé :
Raymond Radiguet, né en 1903, est emporté à vingt ans par une fièvre typhoïde. Son talent et sa personnalité hors du commun lui auront valu l'amitié et la considération de nombreux écrivains et artistes dont Max Jacob, Jean Cocteau, Paul Morand, joseph Kessel, Erik Satie, Francis Poulenc et Constantin Brancusi. Célèbre pour avoir écrit Le Diable au corps, qui fit scandale dès sa parution en 1923, il est l'auteur d'une œuvre remarquable et d'une extrême diversité : p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   05 mars 2015
LES JOUES EN FEU

L’ANGE


Au front de bon élève, l’ange
Lauré de fleurs surnaturelles.

Pour ne pas manquer ses calculs,
Appliqué, il tire la langue,
Tentant de suivre à cloche-pied,
Au verger des quatre saisons,
Le pointillé de leurs frontières.

La neige, est-ce bon à manger ?
L’ange pillard en a tant mis
Dans sa poche, à jamais il reste
Parmi nous les forçats terrestres
Que cette boule rive au sol,
Faite en neige qu’on croit légère.

Sans cesse empêché dans son vol,
Comme nous dans notre délire,
Cet ange enchaîné bat des ailes,
De ses amis implorant l’aide ;
Aussitôt qu’il s’élève un peu,
Retombe dans les marronniers,
Où la gomme de leurs bourgeons
S’accrochant à ses cheveux d’ange
L’empêche à jamais de nier.

Croyez-vous que ce soit pour rien,
Qu’au poirier le pépiniériste
Laisse blettir ses belles poires ?
C’est qu’on reconnaît le voleur,
À la molle empreinte du doigt.

Mais Dieu examine les mains
Des anges voleurs de framboises,
Des assassins, chaque dimanche,
Et dans les mains les plus sanglantes,
Met des livres dorés sur tranches.

Dites ce que sont vos prisons,
Demande l’ange par trop niais,
Aux deux gendarmes l’emmenant
Avec pièce à conviction,
Dans le char des quatre saisons.

p.108-109
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SZRAMOWOSZRAMOWO   04 avril 2015
AMELIE
Vagues charmantes ô peut-être votre essaim
Mouille le ramage des vieux oiseaux moqueurs
Ils se moquent de nous qui perdîmes un cœur
Cœur d’or que l’océan veut garder en son sein

Faire entendre raison à des âmes pareilles
En vain vous gazouillez bijoux à ses oreilles
Cher René nous savons que c’est pure folie
Ce voyage au long cours à cause d’Amélie

Moissonneurs de nos mains fanées par les hivers
Les mousses se noyaient dans vos regards déserts
Auprès des matelots ce silence nous nuit
Vous devez avoir tort on ne meurt pas d’ennui

Orages sur le pont si le champagne mousse
Versons une liqueur de fantaisie au mousse
Pour nous remercier de ces verres de menthe
Il nous épellera le nom de son amante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
coco4649coco4649   02 mars 2015
LES JOUES EN FEU

ÉLÉGIE


Araignée. À moins que l’espoir
Du matin dure jusqu’au soir,
La voilette en fils de la vierge
Dérobera notre adultère.

Ariane, faudrait-il taire
Ta chance d’être parvenue
À démêler tous ces mystères
Où s’embrouillait même Vénus
Y perdant pied, perdant haleine,
Comme nous dans ses tendres pièges.

Êtes-vous pelote de laine,
Mon cœur, par la chatte agacé ?

Vierge, voici le fil cassé.
C’est bien de ta faute, Vénus,
Puisque nos cœurs sont la pâture
De tes tigres en miniature.

Et la Parque pendant ce temps
Tisse des bonnets de coton,
Pour que les anges en pantoufles,
Visitant les vivants qui souffrent

Les coiffent telle une bougie
De l’éteignoir. Fais-tu défaut,
Coiffure de mon élégie,
Sur les âmes eux-mêmes soufflent ;
Mais les anges sont des ténors
Se ménageant pour chanter haut
Notre louange, dès la mort.

p.112-113
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   02 mars 2015
LES JOUES EN FEU

À UNE PROMENEUSE NUE


Prends exemple sur la colline
Qui doit accoucher du raisin.
Elle, des feuilles de ses vignes,
Pourrait aussi se contenter.

Pourtant, des châles en gazon,
De la fourrure des buissons,
Des bonnets, des manchons de thym
Où cachent leurs jeux les lapins,

Elle costume sa beauté.
– Et toi, coquette extravagante,
Qui de ta seule peau te gantes,
Avril, tu te crois en été !

p.106
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   23 juillet 2016
POÈMES DIVERS


L'axe du ciel s'est sauvé
                           Noir
Plus de rues de boulevards
         Cherchons
      « Monsieur, pardon » le monsieur c'est une dame
       Cherchons
       Ombre
       Dénombre
     les millions de petits regards aux noms
     différents
     mais ne nous éclairent pas

Les paroles se cognent

p.213
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Raymond Radiguet (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Radiguet
Raymond RADIGUET – Qui est-il ? (Club d'Essai, 1946) L’émission « Un homme, une œuvre », par Pierre Dumayet, diffusée le 24 octobre 1946 sur la radio parisienne du Club d'Essai. Présences : Jean Aurenche, Henri Sauguet, Suzanne Peignot et Adrian Miatlev. Lecture : Marguerite Cassan.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le diable au corps

1. Quel âge a le narrateur au début de la guerre ?

12 ans
15 ans
8 ans
20 ans

9 questions
400 lecteurs ont répondu
Thème : Le Diable au corps de Raymond RadiguetCréer un quiz sur ce livre