AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070148257
480 pages
Gallimard (13/05/2015)
3.1/5   25 notes
Résumé :
Karen Tilliez, fille étrange et fascinante, se prend pour un samouraï, atteint l'équinoxe de la mystérieuse loi de l'alignement en décapitant un homme d'un coup de sabre. Diane Lempereur, jeune femme aussi séduisante que déboussolée, travaille dans un sex-shop et abandonne tous les repères de sa vie tourmentée en se laissant guider par un psychiatre aux expérimentations singulières. Silver, boxeuse zen laotienne, et Wolf, ancien commando déphasé, deux flics de la br... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,1

sur 25 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
2 avis
1
2 avis

cannibalector
  18 octobre 2016
Ce premier polar de Sébastien Raizer est très original et a le mérite de nous amener ailleurs; non pas au fin fond de l'Alaska ou du Nebraska ( l'histoire se déroule sur Paris) mais un ailleurs intellectuel et symbolique. Nous plongeons dans la philosophie et la spiritualité asiatique et son application antispéciste et véganiste.
Même s'il y a des meurtres, un tueur en série, des flics , une traque et plusieurs rebondissements plus ou moins cohérents, tout ceci n'est qu'un prétexte pour développer les convictions de l'auteur.
Je n'ai absolument rien contre les artistes engagés, bien au contraire, mais , dans un roman, cet engagement ne doit pas primer sur la narration fictionnelle, ce qui est malheureusement le cas ici.
Je conseillerais donc ce roman aux inconditionnels des spiritualités asiatiques et du véganisme.
J'ai bien peur que les autres s'ennuient, ce qui a été mon cas.
Mais ce n'est que mon humble avis
Commenter  J’apprécie          420
tiben
  22 juin 2015
L'alignement des équinoxes est le premier roman de Sébastien Raizer. Pour ceux qui aiment la musique, cet auteur ne vous est certainement pas inconnu. Il a en effet écrit de bons bouquins sur ce thème la (U2, Noir Désir, Nirvana...).
Avant de commencer, je remercie Babelio et les éditions Gallimard qui m'ont fait parvenir ce thriller lors de la dernière Masse Critique.
Dément! Voilà le terme qui décrit le mieux les quelques 470 pages de ce roman noir. Amateur du genre, vous ne pouvez pas passer votre chemin. Cette lecture est OBLIGATOIRE. Raizer frôle la perfection dès son premier ouvrage.
Comment décrire cette sensation ? Je dirai: Une lecture de dingue qui vous hypnotisera, vous engloutira dans des profondeurs les plus noires, vous fera trembler et frissonner, mais également réfléchir.
Une fois entré dans l'alignement des équinoxes, vous n'en ressortirez pas intact!
N'attendez pas de moi que je parle de l'histoire. Elle n'est tout simplement pas résumable. Disons juste qu'elle est singulière, moderne, jalonnée de méandres...
Sachez juste que le "couple" Wolf / Silver, deux officiers de la Police Judiciaire à la Brigade Criminelle est aussi complémentaire qu'attachant (oui le mot est bizarre je vous l'accorde mais c'est ainsi).
Que la traque de la Vipère est aussi palpitante que terrifiante.
Que la samurai Karen Thilliez (première partie du livre) ou l'impératrice d'or Diane Lempereur (la deuxième partie) vous feront avoir des suées froides...
Et que dire de l'équinoxe de la vipère (la 3e et dernière partie)? Elle se résume par les deux dernières phrases de ce premier livre:
- On dirait qu'on a traversé l'enfer non?
- Et d'après toi, on est sortie? demanda-t-il?
Bref, vous serez irrésistiblement attiré dans l'univers maléfique de la Vipère et cette expérience de la Terreur (chapitre récurrent qui introduit chaque partie). C'est passionnant!
Vous l'aurez compris: le style est parfait pour maintenir le lecteur en haleine. Le rythme est en effet soutenu, les multiples thèmes abordés (le dark web, les hautes technologies, la vidéo surveillance, les habitudes alimentaires de notre société de consommation, l'auto-destruction, la psychologie, la folie, la métaphysique, ...) parfaitement intégrés au récit. Rien ne vous sera épargné. Mention particulière à la petite équipe de la Brigade Criminelle qui travaille dans la plus totale illégalité ;)
L'écriture vous passionnera comme vous perdra. Raizer manie la plume avec talent et vous fera forcément vous interroger.
Ajoutez y la musique, omniprésente . C'est même une pièce maitresse du livre: elle rythme le récit, décrit et définit les personnages. Je ne connaissais que peu mais c'est souvent du très bon son.
On ne ressort pas indemne d'une telle lecture. Elle n'est vraiment pas facile.
Je suis certain que je n'ai pas tout bien saisi ni compris. Je serai bien incapable de vous décrire ce qu'est la loi de l'alignement ou l'alignement des équinoxes.
Mais j'ai appris également plein de choses. J'ai beaucoup aimé cette violence insidieuse, douce et poétique, ce mélange de la folie des hommes et de la quête du graal...
En conclusion, L'alignement des équinoxes est un pur régal. Chapeau bas M. Raizer!

Je lirai sans aucun doute le tome 2!
4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
tynn
  18 juillet 2016
Abandon pour cause d'incompréhension!
Je me sens un peu comme la poule face au couteau. D'autant plus contrariée que certaines critiques sont enthousiastes.
Pour argumenter mon rejet, certaines explications font surface: ça sent l'occultisme, le surnaturel, les sectes spirituelles, un cocktail qui en général me laisse complètement froide.
Ajoutez à cela des personnages que je n'ai pas réussi à m'approprier, des dialogues parfois abscons hors de la gente judiciaire.
J'ai jeté l'éponge très vite donc mon ressenti reste parfaitement tronqué.
À chacun de se faire son idée, avis que je lirai avec application.
Commenter  J’apprécie          210
Bazart
  07 décembre 2017
Premier volet d'une trilogie d'un auteur connu pour avoir co-fondé les éditions musicales Camion Blanc, et leur versant Camion Noir l'alignement des équinoxes est certainement d'une grande ambition mais ce thriller mystico-japonisant. nous a semblé assez vite indigeste et confus.. on arretera dès le premier volet ce tryptique qui semble cependant connaitre un beau succès auprès des fans...
Commenter  J’apprécie          180
NigraFolia
  06 février 2017
Dans un dédale de confusions, avec de nombreux entrelacs, on sort de certains chapitres hagard, voire totalement égaré. L'alignement des équinoxes, c'est du brutal ! le lecteur que je suis, a pris un plaisir pervers à avancer dans une énigme passionnante. Dans ce premier roman thriller nippon-mystico-techno, Sebastien Raizer qui vit à Kyoto, brosse un univers pétri de cultures et de sous-cultures. Il nous accompagne vers une frontière pas très nette entre le mysticisme et un vrai bon thriller rude et violent.
Le pitch : Luc Hackman et Linh Schmidt, alias Wolf et Silver, sont officiers de police judiciaire à la Brigade Criminelle, qui trimballent leurs fractures. Wolf ancien commando et Silver orpheline laotienne devenue bouddhiste et vegan. Karen Thilliez vient de décapiter un homme d'un coup de sabre japonais en un geste maitrisé d'une pureté absolue. Interrogée par Wolf, elle semble obéir à une philosophie japonaise et à une énigmatique loi de l'alignement – le but ultime de sa vie. Wolf va se voir hanté par l'esprit de cette fille samouraï. En même temps, Wolf et Silver se voient confier une enquête sur une ancienne toxico – Deborah-Lee Henry. Elle a été découverte morte, empoisonnée, avec une étoile gravée à la soude sur son front. Cette mort fait ressurgir une autre affaire classée Cold Case. Delacroix, leur chef, met en place une équipe composée de Wolf, Silver, et d'un jeune stagiaire geek, Marcus. Enfin, Diane Lempereur, splendide jeune femme aussi perdue que désespérée, travaillant dans un minable sex-shop, va se laisser entrainer par un étrange psychiatre. Silver et Wolf vont également devoir la suivre sur un chemin qui va les faire plonger dans l'univers maléfique de la Vipère. La Vipère, celle vers laquelle tous les liens se concentrent. Pour tenter de trouver leurs places dans ce monde, Wolf et Silver devront se perdre dans l'univers des équinoxes où l'alignement ultime vers un épanouissement supérieur, semble être la seule voie digne de s'extraire d'un monde pourri.
Mon avis : Sébastien Raizer a placé la barre très haut. Certes, il y traite de nouvelles technologies informatiques, de dark web, de terroristes écolos et de militantisme végétarien. Oui, on peut facilement glisser vers un parallèle avec le défunt Dantec. Oui, les quelques doses de mysticisme, de culture ancestrale des samouraïs, sont parfois brutales. Mais ce roman diffère de pas mal de thrillers. Bon sang, quelle baffe. Oui Raizer a l'esprit tordu et semble prendre un malin plaisir à nous perdre dans un thriller où se mèle métaphysique, croyances et technologie, ordre naturel de l'humanité à s'auto-détruire, rôle de la police et de son administration procédurière, société de consommation et ses habitudes alimentaires. Ça, c'est pour la toile de fond. Mais l'essentiel est ailleurs.
Si comme moi, vous acceptez de perdre vos repères, vous plongerez entre délice et malaise dans une nouvelle pièce de la Série Noire. Pas de quoi être sagement assis dans son fauteuil. On ferme ce bouquin pour prendre une bouffée d'air frais. Puis on le fixe avec le désir d'aller plus loin. Quand avec Raizer, vous frôlez les frontières des croyances et de la métaphysique, celle de la folie, vous lâchez prise et vous entrez dans un épais brouillard tant son univers est intelligent. le lâcher prise. Oui, il s'agit aussi de cela. Savoir se laisser pénétrer par le roman. A ses risques et périls.
Raizer a le sens du récit. Identités et esprits tordus des personnages hauts en couleur, tous sont bercés par une envie, un besoin de transgression. L'alignement des équinoxes, est roman captivant parfois jusqu'au haut-le-coeur. Les rebondissements et la sensation de confusion choppent le lecteur. Ils ne le lâchent plus. Il est des instants où la maitrise, le rythme soutenu, galvanisent le lecteur. Il est traversé par des traits poétiques, un besoin de pureté. Il enivre le lecteur et à la seconde suivante vous sèche en vous dévoilant des monstres. Ce roman est venimeux. Il ne laisse pas indifférent.
Un dernier point, mention spéciale à la musique qui tient une place essentielle dans le roman. Même année de naissance que Raizer, j'ai retrouvé un certain nombre de morceaux que j'avais enfoui. Il ne me reste plus qu'à entamer Saggittarius, le second tome. Mais je vais attendre quelques jours. Juste histoire de reprendre mon souffle.
Lien : https://nigrafoliablog.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeFigaro   02 juillet 2015
Le Japon inspire à Sébastien Raizer un polar fascinant où plane l'ombre de Mishima.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
tibentiben   17 juin 2015
Et soudain il s'était rendu compte que cela faisait longtemps qu'il était seul.
Il s'était aussitôt demandé depuis combien de temps exactement, mais n'avait obtenu aucune réponse. Tout est perdu, c'est ce que son instinct lui avait dit, avec une clarté irrévocable. Seulement ces trous mots: tout est perdu. Le reste était incompréhensible.
Commenter  J’apprécie          60
tibentiben   18 juin 2015
L'enfant pensa à la solitude et à la mort, qui étaient les deux seules armes qui peuplaient désormais sa vie. Ce serait difficile. Alors il comprit qu'il venait d'entendre la voix de l'unique survie possible.
Il fallait devenir un être au-delà du réel et du simulacre, dans une réalité de son choix et de son invention. Au-delà des mots et des mensonges.
Et pour cela, il était prêt à se faire dépouiller de toute réalité. Comme il l'avait toujours secrètement souhaité, en définitive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tibentiben   19 juin 2015
La vipère ferma à nouveau les yeux et revit toutes les étapes de l'alignement de Karen. Il recommença plusieurs fois, étape par étape, détaillant l'ensemble du processus auquel il avait soumis celle qui allait devenir l'alignée zéro.
Et il comprit. L'évidence de l'explication éclairait la loi de l'alignement elle-même.
L'élève avait tout simplement dépassé le maître. Karen avait porté au point le plus haut son degré d'alignement. Jusqu'à son équinoxe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tibentiben   22 juin 2015
Cette ambiance décuplait l’énergie de Wolf. Et également son calme. Il avait le cœur qui débordait de napalm, comme rarement par le passé, mais il en avait également le contrôle total. Et ça, c’était inédit, du moins à cette intensité-là de fureur. Il aurait pu broyer une poignée d’air et la réduire en poudre azotée. Il savait aussi que c’eût été tout à fait inutile.
Commenter  J’apprécie          10
tibentiben   22 juin 2015
Ne me dis pas que tu te demandes encore qui je suis, Wolf. Je suis la Vipère, je suis une hybridation entre le réel innommable et l'imagination infinie. Exactement comme la réalité. Pour partie universel, pour partie soliptique. Étant, tout en n'étant pas.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sébastien Raizer (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Raizer
Découvrez l'entretien de Sébastien Raizer, qui raconte le processus créatif qui l'a poussé à écrire “Mécanique Mort”, son dernier roman, paru à la Série Noire. C'est depuis son pays d'adoption, le Japon, que l'auteur nous donne les grands noms qui l'ont inspiré pour inventer cette histoire singulière et glaçante. « Il y a deux grands phares qui ont guidé l'écriture de "Mécanique mort", deux sources d'énergie absolue, c'est Dostoïevski et Joy Division. Et le coeur du roman, c'est ces personnages qui sont à la recherche vitale d'une humanité authentique. » *** Résumé : Après trois ans passés en Asie, Dimitri Gallois revient à Thionville, afin de se recueillir sur les tombes de son père et de son frère pour apaiser son âme tourmentée. Mais ce retour réveille de vieilles haines et provoque un regain de violence entre des clans ennemis qui avaient conclu une paix toute relative.
Vengeance, trafic de drogue, opium de synthèse, banquier corrompu, mafia albanaise et ‘Ndrangheta, Dimitri va-t-il réussir à échapper à cette terrifiante mécanique de mort ?
*** Extraits « “Mécanique mort”, c'est une société entière en crise profonde, avec une zone grise grandissante entre légalité et illégalité, société criminelle et organisation officielle. Et pour moi, vu du Japon, “Mécanique mort” c'est la pleine vibration de ce qu'on appelle le temps présent. Ce présent à perpétuité qui produit de façon frénétique et qui ne pense absolument pas, qui est toxique et nihiliste. » . « L'histoire de Dimitri Gallois est son besoin absolu de faire la paix avec lui-même et avec son passé. »
*** Découvrez le livre https://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Serie-Noire/Mecanique-mort
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2379 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre