AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070731961
156 pages
Gallimard (03/02/1998)
4/5   2 notes
Résumé :
Qu'elles évoquent les interrogations existentielles surgissant au cours d'une nuit d'insomnie, le délire d'une agonie dans une chambre d'hôpital, l'angoisse du cambrioleur aux prises avec ses fantasmes ou encore l'absurdité d'une démarche faite à contrecœur auprès d'un politicien infatué, ces nouvelles du grand romancier brésilien nous mènent aux zones troubles de la conscience en crise. Le personnage de l'écrivain est lui-même observé sous un éclairage sinistre, re... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique

Graciliano Ramos est un écrivain brésilien né en 1892 et mort en 1953 à Rio de Janeiro.

Il publia en 1947 un recueil de treize nouvelles intitulé "Insomnie".

Il excelle à rendre au moyen d'un langage élégant et simple les états de conscience aigus et inconfortables vécus par ses personnages dans des situations un peu particulières de leur vie.

Un homme ne parvient pas à trouver le sommeil, obsédé par un problème qu'il ne peut formuler ; un voleur craint de rater son premier cambriolage ; un malade opéré délire sous l'effet de la morphine ; une enfant de huit ans marche par mégarde sur sa perruche bienaimée ; par peur d'être compromise, une femme dénonce son frère aux autorités ; un notable ne reconnaît pas son ancien camarade de classe ; on convoque un journaliste comme témoin d'un meurtre auquel il n'a pas assisté ; une épouse apprend l'infidélité de son mari ; un visiteur doit subir l'interminable discours d'un politicien infatué ; un écrivain assène la primeur de son roman à des proches qui s'ennuient.

Graciliano Ramos éclaire ces moments de conscience sur le fil du rasoir avec talent, au point que chacun peut y reconnaître sa propre expérience.

La maîtrise de l'auteur est tellement aboutie que son style atteint une simplicité qui semble couler de source (traduction du portugais par Michel Laban) ; il dédaigne en effet de recourir aux procédés littéraires qui signaleraient une quelconque prouesse linguistique. Ce qui fait que le lecteur un peu pressé ou l'amateur d'histoires "où il se passe quelque chose", risque d'être déçu et de refermer le livre, perplexe.

Je crois que ce serait une erreur.

Commenter  J’apprécie          91


Video de Graciliano Ramos (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graciliano Ramos
Mathieu Dosse traducteur de "Mon oncle le jaguar & autres histoires", de "À Lisbonne j'ai pensé à toi" nous parle d'une autre de ses traductions : "Vies arides" de Graciliano Ramos. Il évoque également, "Les récits de la Kolyma" de Varlam Chalamov.
autres livres classés : nouvellesVoir plus






Quiz Voir plus

Philippe BESSON

Quel est son tout premier roman ?

Un instant d'abandon
Se résoudre aux adieux
Un homme accidentel
En l'absence des hommes

12 questions
137 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe BessonCréer un quiz sur ce livre