AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Harry Dickson - Librio tome 1 sur 10
EAN : 9782277300380
126 pages
J'ai Lu (01/01/1999)
3.38/5   39 notes
Résumé :
En Ecosse, au pied des Highlands, une vague de meurtres d’une effroyable violence terrorise la population.

Prenez, garde !

Un monstre? Pas pour Harry Dickson, qui soupçonne plutôt Charles Foyle, cet individu sanguinaire et diforme.
Mais Lady Lavinia, sa tante machiavélique. n'a-t-elle rien à se reprocher ?

Et William Sharkey, cet homme sans pitié ?

A côté de ces personnages repoussants. de belles et ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Lamifranz
  04 juillet 2022
L'histoire de l'édition des "Aventures d'Harry Dickson" est aussi rocambolesque que le contenu de ces nouvelles fantastico-policières. Jugez-en.
Le nom d'Harry Dickson apparaît pour la première fois en 1913, au cinéma, dans un "sérial" en six épisodes, réalisé par René Plaissety.
Auparavant, 230 fascicules étaient parus en allemand de 1907 à 1911, ayant pour thème des pseudo-aventures de Sherlock Holmes. le nom d'Harry Dickson n'y apparaît pas mais les intrigues seront reprises dans les fascicules suivants.
De 1927 à 1935, 180 fascicules paraissent en néerlandais sous le titre "Harry Dickson, de Amerikaansche Sherlock Holmes".
De 1929 à 1938, 178 fascicules paraissent en français, sous le titre "Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain". Les 19 premiers ont été traduits par un inconnu, tous les autres traduits, corrigés ou entièrement créés par Jean Ray.
A cette époque, Jean Ray (1887-1964), n'est pas un inconnu. Il écrit depuis 1908 dans des journaux où il alterne reportages et nouvelles. Son premier recueil paraît en 1925 : "les Contes du Whisky" dont le contenu (sulfureux) est aussi brûlant que l'alcool désigné dans le titre. Il est classé d'(à déconseiller) par la censure catholique de l'époque !
La référence à Sherlock Holmes est manifeste : même allure physique, même façon d'opérer (peut-être un peu moins de flegme et un peu plus de vivacité) et un fidèle compagnon (Watson est ici remplacé par Tom Wills). La différence essentielle est que l'énigme n'est pas seulement policière mais dérive souvent vers le fantastique, voire le surnaturel. de quoi en tous cas entretenir un suspense haletant, où le mystère côtoie l'angoisse, avec par ci par là quelques notes d'humour...
Quelques titres pour vous donner une idée : "Le châtiment des Foyle" suivi de "Les Vengeurs du Diable" (Librio tome 1), "Les étoiles de la mort" suivi de "Le studio rouge" (Librio tome 2), "Le fauteuil 27" suivi de "L'énigmatique Tiger Brand" (où l'auteur se met en scène) (Librio n° 3), et ainsi de suite...
Attention, avant de vous lancer dans la lecture des "Harry Dickson", ne vous attendez pas à un ouvrage littéraire (bien que les nouvelles soient remarquablement écrites) : c'est plutôt de l'ordre des illustrés, ou des "comics" comme disent les américains, avec peu ou pas de psychologie, mais de l'action et du mystère en veux-tu, en voilà. Maintenant, si vous aimez ça, vous aller vous régaler...
Les amateurs de BD pourront continuer l'aventure avec deux séries : la première (ma préférée), signée Christian Vanderhaeghe et Pascal Zanon, d'après les livres de Jean Ray, chez Dargaud (13 volumes); la seconde, signée Richard D. Nolane et Olivier Roman, d'après des histoires originales (13 volumes également, chez Soleil)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rusen
  27 décembre 2015
A l'origine, Harry Dickson est le personnage principal d'une série de romans de gare allemands écrits entre 1907 et 1908.
A cette époque, les fascicules proposaient des aventures apocryphes de Sherlock Holmes, ce qui n'a pas vraiment plu aux ayant-droits d'Arthur Conan Doyle, obligeant les éditeurs à renommer leur héros en Harry Taxon.
En 1927, un éditeur gantois fait traduire les fascicules en néerlandais et, à cette occasion, le personnage devient Harry Dickson, le "Sherlock Holmes Américain".
En 1929, une version française est mise sur les rails et Jean Ray est embauché en tant que traducteur. Travaillant à partir des versions néerlandaises, il traduit et corrige une quarantaine de fascicules avant de se mettre à réécrire totalement les intrigues, en laissant de côté les textes d'origine et en s'inspirant simplement des illustrations de couverture.
Entre 1931 et 1938, sur les 178 aventures d'Harry Dickson publiées en français, 106 étaient en réalité signées Jean Ray !
Ce Librio est composé de deux des Harry Dickson signés Jean Ray: le châtiment des Foyle et Les Vengeurs du Diable.
Très portés sur les ambiances, ces deux courts textes mettent en scène le « Sherlock Holmes Américain » dans des aventures fleurant bon les Séries B des 30's, avec savants fous, meurtres mystérieux, singes géants et autres chinois coupeurs de têtes.
Certes datés, ces récits n'en gardent pas moins un charme fou et je dois avouer avoir bien envie de poursuivre ma découverte d'Harry Dickson !
Quel dommage qu'ils ne soient plus édités et qu'on soit, du coup, obligés de se rabattre sur de vieilles éditions difficilement trouvables...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laerte
  11 novembre 2019
D'un côté, j'ai apprécié le charme suranné de ces deux histoires. de l'autre, j'ai trouvé les intrigues un peu limitées.
Reste l'humour et la distance qu'a mis l'auteur dans ses nouvelles qui sont vraiment très inspirées de celles de Sherlock Holmes.
C'est assumé et sans équivoque.
Manque quand même les incontournables déductions du célèbre détective qu'on ne trouve pas chez le héros de Jean Ray.
Commenter  J’apprécie          20
Lunaticmag
  17 février 2021
Deux enquêtes par lesquelles nous découvrons l'astuce de ce policier américain dans un Londres énigmatique. J'ai beaucoup apprécié les enquêtes bien que le vocabulaire peu usité soit parfois difficilement accessible. La seconde partie nous plonge dans l'univers des Indes avec la légende du dieu Hanuman, et la scène des crimes, un musée, n'est pas sans rappeler les premières enquêtes des grands détectives de la littérature.
Commenter  J’apprécie          00
pirouettecacahuete
  18 juin 2014
Un petit livre qui ne m'a pas intéressé, j'ai arrêté la lecture après la première nouvelle. Je n'ai pas adhéré à la narration ni aux manques de détails, l'enquête est trop vite menée. Une lecture que je ne retiens pas.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   14 avril 2019
Miss Minerva Campbell refusa toutes les offres d'hymen, et elles devaient pourtant être nombreuses.
Mais, par certains soirs tranquilles, une jeune dame, sobrement et élégamment vêtue, accompagnée d'un vieux bouledogue qui la suit comme une ombre, attend au coin de Baker Street.
Elle n'attend jamais longtemps, car un grand gentleman la rejoint vite.
Ils s'en vont par les rues silencieuses et souvent s'attardent à causer sur un banc du square, et alors le monde ne semble plus exister pour eux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean Ray (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Ray
Extrait du documentaire "La Malle aux trésors" de René Follet: René Follet est un dessinateur d'exception qui fait le lien entre la Bande dessinée d'expérimentation graphique et la Bande dessinée Traditionnelle, entre la BD et L Illustration ; René Follet : Plus de 60 ans de Création face à sa fidèle planche à dessin ! Lors de son son apprentissage, il reçoit les conseils avisés d'Hergé, de Jijé , de Franquin: Excusez du peu ! Et pourtant le grand Public le connait peu : Il fallait absolument lui rendre Hommage ! On sait peu que René Follet fut un pilier de Spirou et du journal Tintin dès les Origines . Il a illustré Jean Ray avec Brio , repris la série Valhardi, collaboré avec Tillieux; Il a travaillé dans l'ombre pour William Vance et Mitacq....et réalisé de fabuleuses illustrations pour des ouvrages grand format sur les Grecs ou la Chevalerie... Des collègues dessinateurs, au premier rangs desquels Emmanuel Lepage, René Hausman, Frank Pé , Jean-François Charles, évoquent son style nerveux et aérien, son impressionnant sens du mouvement ! Un hommage appuyé lui est également rendu par les critiques et Bio-bibliographes Patrick Gaumer, Gilles Ratier ,Josef Peeters ainsi que par Rodolphe qui fut un de ses scénaristes pour une vie de Stevenson. René Follet n'a pas rangé ses pinceaux : à plus de 80 ans, ses lavis ou ses BD en couleur directe émerveillent plus que jamais ; Tout récemment, il est retourné vers son goût premier pour l'illustration: les petites cases de la BD n'ont pas réussi à enfermer sa volonté de liberté graphique... Un film Grif'GRAPHE de Patrick Dillies et Denis Pattyn/musique Juliette Dillies , à l'occasion des expositions organisées par Christian Antoine ( "Sur la pointe du Pinceau") Louis et Fabien Malré ( "Les amis de René Follet") à BD BOUM -Blois Novembre 2015 et au centre culturel de Rouge-Cloître près de Bruxelles ( 1er trimestre 2016). Ce documentaire a fait l'objet d'un DVD bourré de Bonus, avec notamment la complicité de Frank Pé.
+ Lire la suite
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Jean Ray

Je suis né en...

1851
1887
1923

12 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Jean RayCréer un quiz sur ce livre