AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B075KRWCBH
270 pages
Éditeur : (11/09/2017)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 17 notes)
Résumé :
L'équilibre de l'Univers est en péril. Sur la planète Kokeran, les Karmenytes viennent de révéler une prophétie mystérieuse. Kelmozar, le plus ancien des Gardiens, comprend que l'un des leurs doit quitter la forêt de Karmenyta. S'il ne retrouve pas l'Élue, le souffle de la Vie pourrait s'éteindre. Vite. Il doit convoquer le Conseil des Sages et découvrir quel est le Gardien désigné par les Tisseuses du Destin. En parallèle, sur Terra IV, Leonida Butrika, une ancienn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Wolkaiw
  05 décembre 2017
Ce fut un véritable plaisir de retrouver la plume et l'univers de Chris Red. Je peux vous assurer qu'à peine la lecture commencée, je ressentais déjà la sagesse de l'écriture ainsi qu'une certaine spiritualité se dégageant des mots. Les premiers chapitres du livre nous proposent une entrée en matière très intéressante, posant les bases d'un univers inconnu que le lecteur découvre avec curiosité et empressement.
Bercée par deux histoires que rien ne semble rapprocher, j'ai voyagé dans le temps et dans l'espace grâce à la plume fluide et addictive de l'auteur. Suivre Léonida enquêtant sur des disparitions d'enfants et Esteban accompagné de Spot désirant plus que tout réaliser la prophétie a été une expérience très agréable que j'ai bien envie de renouveler. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est qu'aucune des deux histoires ne prenait le pas sur l'autre, tout était équilibré à la perfection. J'ai toutefois trouvé quelques passages un peu plus hachés au niveau du style que d'autres, ce qui n'enlève rien à la beauté générale du texte mais qui a parfois ralenti un peu ma lecture.
de très belles valeurs et idées sont véhiculées au fil des pages, l'auteur n'hésite pas à distiller de sages paroles qui ne peuvent laisser le lecteur indifférent. Diffusion de profusion de messages d'amour, de tolérance et de solidarité qui font la force des individus, des groupes et des peuples. Ce qui est curieux, c'est cette sensation ressentie lors de la lecture, cette douce impression de flou car je ne parvenais pas à distinguer qui du narrateur ou de l'auteur s'exprimait parfois. Je pense notamment aux passages qui évoquent le matérialisme comme une chose dont il vaudrait mieux se débarrasser afin de vivre pleinement, dans le but de ne pas dépendre des biens qui nous entourent mais plutôt d'admirer la simple beauté du monde comme un émerveillement sans cesse renouvelé. La patte de l'auteur m'a plus que jamais semblé présente dans ce roman, élément qui ne m' a pas laissé insensible et dont je suis singulièrement admirative.
Leonida est un personnage très intéressant, son histoire fait prendre au récit des allures de thriller qui le rende d'autant plus captivant que cela se mêle avec brio à l'univers de la science-fiction. Les multiples voyages spatiaux et temporels sont tous très bien amenés, conférant dynamisme et fluidité aux aventures des protagonistes. Laissez-moi vous dire que l'auteur sait ménager le suspense et nous donner envie de lire la suite tant les (en)quêtes sont fascinantes et les personnages attachants. L'ennemi de la jeune femme, à la fois mystérieux et inquiétant augmente la tension qui règne par moment. J'en aurai presque voulu plus, surtout quand j'ai commencé à relever çà et là des clins d'oeil à la saga des Quatre Éléments ♥
Esteban et Spot quant à eux forment un duo des plus curieux, le genre dont on a envie de se souvenir, qui nous accompagnent quand une baisse de courage peut se faire ressentir. Accomplir une noble quête ne peut se faire sans encombres, elle ne peut pas non plus être couronnée de succès sans aides. À travers le destin de ces deux personnages vous aurez l'occasion de vous rendre compte de la complexité et de la beauté des acteurs et facteurs veillant au bon déroulement de la prophétie. Fiez-vous à votre instinct...
Bien que ce livre soit propice au développement de nombreuses réflexions d'ordre spirituel et moral, il n'en demeure pas pour autant dépourvu d'action, bien au contraire. Quelques scènes de bataille pimentent l'histoire, lutte entre les différentes planètes ayant chacune des objectifs plus ou moins nobles. le bien et le mal se trouvent représentés mais cela ne correspond guère au cliché d'une vision manichéenne, tout apparaît bien plus compliqué que cela. de nombreux peuples, souvent évoqués sans trop de détails, juste assez pour nous donner une idée générale, se déchirent dans une guerre sans merci dont les enjeux dépassent l'entendement. Il s'agit d'une scène spectaculaire dépeinte avec brio que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.
Au fil de ma lecture j'ai cru entrevoir ( c'est même presque sur ) une critique indirecte de notre société, notamment à travers l'exemple de l'organisation des différentes planètes, des échanges entre les personnages et surtout la mentalité de chacun. Ne vous y méprenez pas, l'auteur ne brosse pas uniquement un obscur portrait de notre société, il soulève des aspects que l'on pourrait qualifier de néfastes comme il met l'accent sur ce qui est bénéfique et efficace. Ces piques que vous saisirez au vol vont feront sans doute réagir et voir la vie autrement, c'est en tout cas ce que je vous souhaite.
Avec ce livre, Chris Red signe une très belle histoire de science-fiction mais pas que ! Les fils du destin c'est aussi un thriller fantastique qui vous fera voyager dans le temps et dans l'espace aux côtés de personnages originaux et attachants. J'ai aimé cette lecture, ses valeurs ainsi que les messages véhiculés, mais j'ai surtout apprécié retrouver la plume de l'auteur et sa vision des choses.

Lien : https://wolkaiw.blogspot.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yumiko
  25 juillet 2018
C'est par curiosité que j'ai accepté cette lecture, car à la base je suis peu attirée par les romans qui se passent sur plusieurs planètes avec des navettes spatiales et tutti quanti, mais la couverture m'a tellement attirée l'oeil que j'ai sauté le pas! Et j'en suis ravie car je me suis régalée avec cette lecture! L'auteur nous offre une histoire très aboutie et réfléchie avec une trame extrêmement bien construite et qui réussit à surprendre le lecteur à chaque chapitre.
​Une des forces de cette histoire, c'est qu'elle nous permet de suivre de nombreux personnages tous très différents les uns des autres et qui sont très attachants. J'ai adoré les découvrir et les suivre dans leurs aventures qui sont passionnantes et sujettes à de nombreux rebondissements. Si au départ nous suivons des histoires parallèles sans lien entre elles, l'auteur nous emmène inexorablement vers un rapprochement et des rencontres surprenantes et bienvenues.
L'action est omniprésente et le rythme soutenu du récit m'a emportée dans cette histoire qui nous fait passer par toutes les émotions. L'auteur n'épargne rien à ses personnages ni à ses lecteurs et nous offre des retournements de situation osés. Personne n'est à l'abri et nous dévorons ce roman, impatients de découvrir ce qui nous attend à la page et au chapitre suivant.
En bref, je suis heureuse que ma curiosité m'ait donné envie de découvrir ce roman qui s'avère passionnant de bout en bout!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gabrielleviszs
  18 octobre 2018
Je remercie l'auteur Chris Red pour cette lecture par le biais du site simplement. Ce n'est pas la couverture qui m'a d'abord attiré, mais le résumé. Je me suis posée la question de savoir ce que la couverture pouvait représenter. Et maintenant, je sais :p Je ne l'apprécie que plus. au début je me suis demandé si c'était les fils (enfants) ou les fils (la bobine de fil) qui était indiqué dans le titre. Je dois dire que c'est un peu des deux.
Les Karménytes, de drôles de personnages ont révélée une prophétie. Une élue doit être retrouvée autrement l'apocalypse risque de survenir. Et l'univers va prendre cher. Pour cela des gardiens sont amenés à partir. Il leur faut une personne digne de confiance : Esteban se doit de retrouver cet être. Sur une autre planète, Leonida enquête sur l'enlèvement de plusieurs enfants. Bien qu'elle ne fasse plus partie de la police à cause de son statut, elle décide de les rechercher. Deux buts à atteindre, deux chemins différents qui vont mener où ?
Ce que j'ai aimé, ou plutôt adoré, c'est le monde de l'auteur qu'il a crée. Les descriptions des différentes planètes, des différentes créatures qui peuplent chacun de ces espaces, c'est un travail énorme. Les habitants sont sous "forme" d'animaux, un peu comme Zootopia sans pour autant être un animal. Et je dois dire que ce travail paye, car il m'a été difficile de sortir de ces pages. Les deux affaires prennent des chemins différents jusqu'à ce qu'un élément revienne dans les deux. le côté science-fiction est très prononcé au départ, puis laisse la place au thriller. Les éléments se mettent en place doucement puis de plus en plus vite. Les actions s'enchaînent jusqu'à de terribles combats. Pas de cadeaux entre eux, des morts à la pelle, des plans pour parvenir à découvrir qui est cet élu et où sont les enfants. Et puis il y a ces engins pour naviguer d'un point à un autre, des voyages interstellaires et même un peu dans le temps, histoire de tenter d'arrêter un enlèvement.
La disparition des enfants n'est pas anodine. Pervers ? Tueurs d'enfants ? Leonida ne va pas lâcher l'affaire comme cela, quitte à se mettre dans les ennuis jusqu'au cou. C'est une femme qui est particulière avec des capacités impressionnantes. Sa rencontre avec un petit garçon Kinko va changer sa vision des choses. Ne plus se guider soi-même, mais par un autre. Savoir écouter et suivre les visions des autres. le passé, le présent, le futur, plus rien n'a vraiment d'importance lorsque l'on connait ce tout. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mamadou qui fait un peu office de père spirituel ici.
Esteban et Spot vont tout faire pour réussir à atteindre leur but. Pour cela, Esteban va devoir retourner sur son ancienne planète, celle dont il s'est enfui. Mais avant cela, ils vont devoir se poser ailleurs. Travailler, devenir un autre, se découvrir des talents cachés. Tomber sur les ennuis une fois de plus. Deux personnages qui font la rencontre d'autres qui vont les aider ou au contraire tenter de les arrêter. C'est un duo que l'on comprend mieux une fois arrivé au final. Ils sont soudés et semble de véritables amis.
L'écriture est fluide, les chapitres courts. Les deux histoires écrites en parallèle ont autant de place l'une que l'autre. Un chapitre pour trouver l'élu, un autre pour les enlèvements. Et puis à un moment donné ils se rejoignent. Les personnages se côtoient, se découvrent, apprennent de leur erreur, évoluent. C'est une évolution perpétuelle pour chacun d'entre eux. Les sentiments enfouis, cachés qui ressortent un peu tard montrent des aspects de certains personnages plus tendres, moins durs qu'on ne pourrait le croire.
Un supplément par le biais d'une nouvelle "Le secret de Karmenyta" qui nous montre l'arrivée d'Esteban sur cette planète accueillante. Je me posais justement la question durant la lecture du récit, je suis contente d'avoir eu cette partie.
La fin est très belle malgré la perte de certains protagonistes. (Snif !) J'ai beaucoup apprécié celle de Spot qui va réussir à s'ouvrir à celle qu'il aime, Keyla. Plusieurs messages qui sont distillés ici et là sur la tolérance, l'amour, l'amitié, la confiance en soi et envers les autres et bien plus encore. Les différences font la force de ces équipes. En conclusion, on oublie facilement la science-fiction pourtant bien présente pour entrer dans le thriller qui est très prenant. Un livre que je recommande pour le suspense entre autre.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-fils-du-destin-chris-red-a148929708
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vtox
  27 janvier 2020
Étant amateur de SF, j'ai abordé cette lecture avec envie.
On commence avec des personnages pas très originaux : un gardien ressemblant à un raton laveur (Les Gardiens de la galaxie ?), un jeune homme s'appelant Esteban et empruntant un vaisseau nommé « Le Condor » (ah non, finalement oublions l'allusion aux « Merveilleuses Cités d'Or » pour « Star Wars », car on lui offre le « Faucon Rouge » et non Millenium)…
Des petits clins d'oeil dans un roman afin de poser son propre univers, c'est une bonne idée, mais peut-être aurait-il fallu les intégrer de manière plus discrète.
Des races extraterrestres qu'on aurait souhaitées aussi plus imaginatives : les Canidés, les Félidés… Dommage de ressentir une impression de réchauffé.
L'écriture est trop souvent maladroite. Des mots sont employés à la place d'autres, la même idée est répétée plusieurs fois dans la même phrase. Il faudrait écrire de manière plus simple.
J'ai pu lire par deux fois « à l'insu de leur plein gré ». Si cela avait été intégré dans un dialogue, j'aurais accepté cette petite touche d'humour des « Guignols de l'info » concernant Virenque. Mais non, ce n'est pas utilisé dans ce sens. On écrit « à son insu » ou « contre son gré ».
L'histoire n'est pas toujours cohérente. On nous explique que des esprits peuvent s'emparer des corps physiques des vivants. Alors, lorsqu'il y a combat, pourquoi ces esprits ne se suicident-ils pas en arrachant leur pierre (il faut lire pour comprendre) pour directement s'emparer du corps de leurs ennemis ?
Chris Red a envie de partager ses histoires et c'est très bien ! Mais il faudrait écrire à un rythme peut-être plus lent et accorder davantage de temps à la relecture.
J'ai ajouté une étoile à ma note puisque ce roman est autoédité (le roman n'a pu bénéficier des conseils d'une maison d'édition), ainsi qu'une demi-étoile, car le roman est gratuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pam54
  06 septembre 2018
En commençant Les Fils du Destin je ne m'attendais pas à tomber sur de la science-fiction et j'ai été agréablement surprise car le résumé ne nous met pas spécialement sur la voie. Les Karmenytes, les Tisseuses du Destin ont révélé une prophétie qui annonce un mal capable de plonger l'univers entier dans le chaos. Nous allons suivre ainsi deux personnages, le gardien qui a été désigné et une ex inspectrice de police qui enquête sur des disparitions d'enfants. Plus les pages défilent plus on se demande quand et comment leurs chemins vont se croiser. L'histoire va alors s'orienter sur une sorte de thriller fantastique sur fond de science-fiction.
L'écriture est fluide et toute en douceur mais je n'ai pas adhéré complètement au style de l'auteur. Je ne suis pas fan des phrases découpées en plusieurs parties afin de créer un sentiment de suspens. Dans un résumé ou un prologue ça passe encore mais tout au long du récit je n'ai pas trouvé ça judicieux. Il y a également quelques coquilles et maladresses.
Malgré ces quelques points l'intrigue est intéressante et l'univers créé par l'auteur est riche et tout à fait cohérent. Les personnages sont attachants et ils rendent l'histoire émouvante. Léonida et Esteban ne sont pas des personnages stéréotypés. Ils sont très différents de ce que l'on pourrait croire. Ils possèdent une grande générosité de coeur qui va se dévoiler petit à petit et les emmener bien plus loin qu'ils ne l'avaient imaginé. Chris Red véhicule dans son livre des valeurs importantes telles que la tolérance et le respect, ainsi que la notion d'amour infini. On trouve aussi avec plaisir quelques traits d'humour bien sympathiques.
Par contre il m'a vraiment manqué un petit quelque chose au niveau de la description. On est dans un univers de science-fiction complexe et j'aurais aimé trouver plus de détails concernant les décors, l'apparence des personnages, et l'intérieur des vaisseaux. Certaines scènes sont un peu trop rapides à mon goût, surtout vers la fin du livre où tous les événements s'enchaînent. Les combats auraient mérité un peu plus de consistance. Je me suis sentie légèrement en retrait par rapport à ces quelques détails.
Même si Les Fils du Destin reste une lecture en demi-teinte , j'ai apprécié découvrir Chris Red et son univers. L'histoire en elle-même m'a plu, elle a beaucoup de potentiel mais je suis restée sur ma faim malgré les émotions que dégage la plume de l'auteur. Ceci-dit, il a eu de très bons retours, alors n'hésitez pas à le découvrir vous aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
WolkaiwWolkaiw   09 novembre 2017
Nous sommes amis, ne l'oublie pas. Si nous nous préservons de dévoiler certaines facettes de notre vécu, ce n'est pas car nous ne tenons pas les uns aux autres. Ne va pas te ficher ça en tête. Nous avons tiré un trait sur nos vie passée. D'ailleurs, j'ignore presque tout de la tienne. Notre lien est indestructible. Nous sommes tous des Gardiens. Au fond de toi, dans ton cœur, dit-il en posant le doigt sur sa poitrine et en appuyant de manière répétée, se trouve le désir de veiller sur ton prochain et sur tous les êtres vivants qui seraient susceptibles de subir la loi du plus fort. Mais surtout, le besoin de protéger la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   18 octobre 2018
Je ne prête pas attention de suite à sa question, captivé que je suis à détailler du regard son anatomie. C’est la première fois que je me retrouve face à un canidé en chair et en os. Il se tient bien campé sur ses pattes, comme un homme et possède un pelage à poil ras tout de blanc. Excepté sur son visage où une grosse tâche constituée de poils noirs entoure son œil droit alors qu’une toute petite s’est formée à côté de son museau. Le visage fermé, il semble m’analyser et s’impatienter.
— Oui, je viens d’arriver.
— Tu as l’air épuisé, tu as manifestement accompli un grand voyage.
— Oui, je viens d’Aliandor.
— Aliandor ? Ce n’est pas la porte à côté. En tout cas, si tu as réussi à parvenir jusqu’ici, c’est que tu es digne d’intégrer notre communauté. Sois le bienvenu...

— Esteban.

— Sois le bienvenu à la forêt de Karmenyta, Esteban. Je me présente à mon tour, je suis Spot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   02 novembre 2017
Ses yeux suivirent le mouvement de l’énergie de son âme qui s’élevait en l’air et repartait vers l’au-delà. Elle ressemblait à une longue traînée, succession de couleurs qui symbolisaient chaque facette de son être et ondulait dans l’espace telle une vague. En apparence, elle paraissait libre de ses mouvements mais elle demeurait pourtant enchaînée à un lieu où elle devait finir d’éprouver son châtiment : la damnation éternelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   18 octobre 2018
Mamadou n’eut pas le temps de se retourner et de s’éloigner que la tatoulina, d’ordinaire peu démonstratrice, se blottit contre lui.

— Tu es un ange, Momo.

— Non, grimaça-t-il. Je... j’essaie de contribuer à ma façon, mais je ne suis pas un ange. Toi, tu en es un. Tu veilles sur les autres. Tu consacres ta vie à protéger les veuves et les orphelins. Finis ce que tu dois accomplir, tu m’entends ? l’implora-t-il en la prenant par les bras. Ne te retourne pas.

Leonida essuya une larme.
— Allez, on se revoit bientôt, Leonie.
— Au revoir Momo.
Le rhinocorne desserra son étreinte et quitta le vaisseau. Une fois dehors, la passerelle se referma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   02 novembre 2017
« Ce n’est pas le moment de jouer les jolis cœurs », lui murmura Connor dans le creux de l’oreille.
Cette phrase ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde. Leonida haussa un sourcil.
« Ce n’est pas ce que tu crois, protesta Esteban. Je réfléchis à la manière la plus intelligente d’apporter notre soutien dans ce conflit.
— Il a raison sur un point, dit Leonida en dévisageant Connor, Kinko est la clé. Toutefois, tu rougis », fit-elle remarquer à Esteban.
Esteban baissa les yeux.
« Ma circulation sanguine a sûrement été affectée suite à ma blessure.
— Sûrement, oui. »
Connor roula des yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2100 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..