AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266191861
Éditeur : Pocket (20/08/2009)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Elle est femme de lettres, il est postier. Pour Marcel, la porte de Françoise est toujours ouverte. Oubliées sa gaucherie et sa silhouette boiteuse, le jeune homme la trouble par son innocence, sa pudeur, son air rêveur. Marcel a un " cœur gros comme ça ", mais pas seulement le cœur.

Et tandis que les femmes du village fantasment sur l'opulence de son sexe, lors de leurs rencontres secrètes, Françoise le provoque, l'affole de mots et d'im... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   15 mai 2018
Là encore, pas de boîte aux lettres, il faut traverser la cour, frapper, entrer, bavarder un peu. Tu n'as pas vingt ans, et tant de responsabilité pourtant, dans ton rôle de visiteur quotidien ! Que de solitudes tu peuples ainsi, petitement, à ta modeste façon... Que de traits d'union tu tisses entre les familles, que d'espoirs ton passage suscite, mais aussi que de déceptions, que de colère et de chagrin ! Quand les nouvelles ne sont pas bonnes, c'est toi qu'on regarde de travers. On fait semblant de plaisanter : « Des lettres comme celle-là, tu peux les garder !» On te harcèle : « Toujours rien ? C'est pas possible ! » Et toi, tout bête et penaud, qui voudrais faire plaisir, n'apporter que du soleil, et qui culpabilises, la tête basse... Un jour, tu me diras : 
«J'aimerais pouvoir les écrire, moi, ces lettres qu'ils attendent ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 mai 2018
C'est vrai que je suis un homme de lettres, malheureusement pas dans le bon sens du terme. Mais avec toi, je ne me sens pas jugé. Je le dis souvent à M. « Françoise, c'est une femme, une vraie, de celles qui deviennent rares, qui vous prennent comme vous êtes, nu, ne voient que l'intérieur, ne jugent pas sur l'apparence. » Oui, je te sens femme, très femme au fond de tes tripes, très forte et aussi très fragile ; et puis humble et pourtant je sais que tu pouvais m'en faire voir. Tu aurais pu me prendre pour un simple facteur, de surcroît s'appelant Marcel... Mais tu m'as fait confiance, tu m'as pardonné mes balourdises, et de promettre plein de trucs, mes tergiversations, j'ai conscience que c'est rasoir au bout d'un moment...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 mai 2018
J'aime être seule lorsque tu arrives, chargé de présents et de pudeurs, empêtré de rêves. Je me serre contre toi, reconnais des mains et du nez ton grand corps que la conjugalité a légèrement épaissi, et ton odeur si familière. Tu me cites chaque fois une eau de toilette différente, mais tu sens toujours la même chose, un parfum d'air vif et de foin, de sueur animale et saine. Tes gestes de paysan gauche et solide s'arrondissent autour de moi, tu me berces contre ton ventre et ta poitrine, je vois la peau blanche de ton cou puissant dans l'échancrure de ta chemise ouverte, je sens l'étoffe rugueuse de ton jean contre mes cuisses, j'ai envie d'écouter nos corps se dire qu'ils se reconnaissent et se désirent sans urgence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 mai 2018
On travaille, on souffre, on vit, on meurt sans rien dire. Dans la grande ferme inconfortable, toi, tu t'occupes des vaches. Ce sont elles qui te parlent. Avec leurs gros yeux lents, leur corps nonchalant, l'hypnotique balancement de leur queue, sur la route où tu les suis, serein. Tu comprends leur langage, sais traduire leurs mouvements de tête, les frissons de leur pelage beige, l'agacement de leurs oreilles où vibrent les mouches. Parfois, elles courbent la nuque, appellent d'une voix rauque. C'est que l'orage proche les inquiète. Parfois le taureau leur manque, tu saisis leur nervosité, ces grandes ondes qui courent sur leur flanc comme le vent dans l'herbe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 mai 2018
Une Femme, une Vraie, pour toi, c'est une élégante et désirable personne, vite convaincue, aisément enthousiasmée, et pleine d'initiatives délicieusement osées. Une charnelle saine et vigoureuse, au geste hardi, à la parole franche, qui jouerait le jeu et se laisserait dominer par plaisir, pour te dominer à son tour, dans le tourbillon de l'émoi, te chevaucherait, t'exhorterait, te sortirait de toi-même à coups de croupe trémoussée et de tétons brandis, te sacrerait prince des jouisseurs, roi des baiseurs, et ferait de son cul comblé le trône de ta virilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Françoise Rey (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Françoise Rey]
Entretien avec Françoise REY à propos de son livre "En toutes lettres" (aux éditions Ramsay).Elle parle de l'histoire de son livre, de sa manière d'écrire, du langage et des romans érotiques.
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre