AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732486213
Éditeur : Editions de la Martinière (18/10/2018)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
« Un visage lui faisait face.
C’était elle, la fille d’Altamont.
Elle était revenue. Pour le tuer. »

Un cadavre avachi avec un trou noir et gluant à la place : c’est ainsi que prend fin la vie de Scott McGwyre, 67 ans, dans le no man’s land de Buena Park. Une mort qui n’aurait pas fait trois lignes dans les journaux si…
Si Scott n’habitait pas un terrain convoité par un promoteur prêt à tout,
Si le corps de la victime ne po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
fannyvincent
  13 novembre 2018
Altamont. Un immense festival gratuit qui devait clôturer en apothéose la tournée americaine des Stones le 6 décembre 1969. En réalité, un festival qui va s'avérer maudit, marqué par la violence, des spectateurs défoncés, les abus des Hell's angels assurant le service d'ordre à coups de queues de billards et de chaînes de moto. Quatre morts au total. Les images du concert des Stones, facilement disponibles sur le net, témoignent du chaos et du déchaînement de violence ce 6 décembre 1969 à Altamont.
Jean-Alphonse Richard, chef du service police justice de RTL, livre ici un honnête polar, avec une intrigue trouvant ses racines dans ce dramatique festival d'Altamont, pour se conclure de nos jours.
Si l'histoire n'a rien de révolutionnaire, si les personnages peuvent apparaître un tantinet superficiels, j'ai cependant apprécié ce premier roman, qui devrait notamment plaire aux fans de rock. le récit est plutôt bien mené et assez prenant. Cette histoire m'a aussi donné envie de me replonger dans l'ambiance musicale de l'époque, en réécoutant notamment en boucle Gimme Shelter, formidable titre des Stones.
Je souhaite en conclusion remercier Babelio et les éditions De La Martinière pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'une récente opération Masse critique. Merci également pour le petit mot personnalisé accompagnant l'envoi, cette attention a été appréciée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bibliothequedebracieux
  07 novembre 2018
Des Hell' Angels en décrépitude ( l'âge aidant ), une rencontre improbable entre 2 jeunes que tout sépare et un festival tragique voici la trame de ce roman qui va nous balader dans un univers pas très reluisant
Lorsque l'on découvre un " pauvre mais sympathique type", tué dans son garage miteux on ne se doute pas que tout est parti de ce festival maudit. ALtamont en 1969, avec les Rolling Stones..
Don Martin un flic las mais pugnace( et amoureux discret) va enquêter suite à la découverte de quelques photos sur cette mort étrange qui va l'emmener un peu plus loin que ce coin miteux.
Des personnages bien campés (dont un majordome de 96 ans) , une atmosphère assez étrange font de ce policier un bon moment de lecture.
il y a aussi ces courts chapitres, écrits en italique, dont on ne comprend pas la présence et qui sont un flash-back de ce drame qui va se nouer...
Je ne savais rien d'Altamont et je ne comprenais pourquoi l'auteur parlait d'effroi et d'enfer pendant ce festival, car si cela est évoqué et un peu montré cela n'est pas vraiment le sujet du bouquin, mais cela m'a permis d'aller un peu plus loin dans cette découverte.
La disparue d'Altamont hante ces pages qui nous permet de nous plonger dans une région, une époque et une communauté avec ses codes et ses défauts.
Un (premier) roman minutieux et intéressant, mais pas écoeurant, qui nous entraîne dans une histoire de vies fracassées. J'ai bien aimé. Si Don Martin refait surface dans une autre aventure, certain que je le lirai.
Merci à masse critique et aux éditions De La Martinière pour cet envoi.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lalitote
  08 novembre 2018
La découverte d'un ancien Hell's Angels assassiné dans son garage va être le démarrage d'une enquête pour le moins singulière. L'inspecteur Don Martin la cinquantaine, vieillissant prend cette affaire en main et ne la lâchera pas avant d'avoir trouvé de quoi il retourne, après tout même les laissés pour compte ont droit à la justice. Cette traque va le mener lui et son équipe à une remontée dans le temps, jusqu'au festival maudit d'Altamont qui devait être un grand rassemblement rock'n' roll ouvert à tous.
Je n'ai pas véritablement accroché à l'intrigue, que je n'ai pas trouvée passionnante. Je ne sais pas si cela venait du fait que tout c'était passé cinquante ans auparavant et ce décalage ne m'a pas permis de m'investir émotionnellement ou si simplement le rythme narratif était trop lent à mon goût heureusement les chapitres sont courts. Les personnages que ce soit les enquêteurs, les suspects ou les victimes ne m'ont procuré aucune empathie. le seul à tirer son épingle du jeu est Melvin, majordome de 93 ans, ce qui vous l'admettrez reste peu crédible et pourtant c'est celui que j'ai préféré. Certes il s'est passé des choses terribles à Altamont mais mon ressenti n'a pas dépassé ce que je peux éprouver à la lecture d'un fait divers. L'idée de départ est bonne mais il aurait fallu nous faire toucher du doigt ce que représentaient les Hell's Angels et surtout savoir nous redonner la vision de ce qu'étaient les années 70 avec leur cocktail sexe-drogue et rock'n' roll, histoire de se mettre dans l'ambiance. La disparue est sans cesse présente entre les lignes, elle bouleversera la vie de nombre des protagonistes même cinquante ans plus tard et c'était chouette de voir les répercussions imaginées par l'auteur. Je remercie Babélio et son opération masse critique pour la découverte. Bonne lecture.

Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JuinJuin   07 novembre 2018
- Et la fille?
- Quoi, la fille? On s'en fout de la fille ! Arrête de m'emmerder avec ça. On sait même pas qui c'était, cette fille, et elle était complètement défoncée ! on se tire d'ici et on oublie tout, t'as compris, on oublie !
( p134)
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincentfannyvincent   08 novembre 2018
- Je me disais aussi que ça ressemblait à une histoire de hippies. Ne me dis pas que tu ressors le dossier Sharon Tate ! s'exclama le restaurateur.
Commenter  J’apprécie          60
fannyvincentfannyvincent   09 novembre 2018
Cinquante ans après, ce simple nom, Altamont, renvoyait toujours au crépuscule d'une fin de monde.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : histoires de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Jean-Alphonse Richard (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Hate list

Quel est le nom de famille de Valérie?

Rightman
Leftman
Middleman
Superman
Levil

10 questions
77 lecteurs ont répondu
Thème : Hate List de Jennifer BrownCréer un quiz sur ce livre