AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791033902881
384 pages
Éditeur : Harper Collins (06/02/2019)
3.88/5   194 notes
Résumé :
" Un thriller essouflant et passablement usant pour les nerfs " Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine
" Un road-trip époustouflant " L'obs
" Un somptueux roman noir qui se lit sans relâche(…) magnifique ! " Europe 1
" Un road-movie de belle facture, tendu par la menace permanente, mais éclairé par la magie d’une improbable rencontre. " Alain Léauthier, Marianne

Sur une route perdue de l’Ouest américain, un homme roule à tombe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 194 notes

Kirzy
  04 février 2019
Beaucoup de choses m'ont plu dans ce roman :
- sa puissance d'évocation très cinématographique , je me suis faite mon film toute seule, des images tirées de l'intrigue à laquelle se superposaient celles de longs métrages comme le Guet-apens de Sam Peckinpah , le long des routes de la Nouvelle-Orleans à Los Angeles via Las Vegas, de motels en motels, à bord d'une Dodge coronet 1957.
- ses trois personnages principaux très typés mais avec ce qu'il faut de complexité et d'ambiguïté pour les rendre touchants : Franck tout sens aiguisé pour sauver sa peau mise à prix par un parrain ; Charlotte, mère fuyant avec ses deux filles son minable mari et surtout la médiocrité de sa vie, rêvant d'une vie meilleure, bien plus intelligente et fine que Franck l'avait supposé lorsqu'il l'a choisi comme couverture, féministe même dans sa démarche, on la voir petit à petit découvrir ses capacités à s'affirmer; Barone, le tueur à gages à leurs trousses, animal à sang froid, abattant à tour de bras mais affaibli par une blessure qui l'humanise.
- sa façon de se jouer des codes du roman noir en instillant une ambiance presque mélancolique, un rythme finalement assez lent en terme de péripéties afin de laisser toute leur place à l'introspection des personnages
Mais il y a un mais. La faute, sans doute , au bandeau très survendeur « aussi stupéfiant que brillant » ( selon Don Winslow, un auteur que j'adore, auteur chez la même maison d'éditions Harper Collins ) qui m'a très hautement excitée. Je n'ai rien trouvé de stupéfiant ni de brillant à ce roman à l'écriture assez banale comparée à la force de percussion d'un Don Winslow, par exemple.
En fait si le final m'a séduite, j'ai eu du mal à prendre la route à cause du postulat de départ autour de l'assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 : Franck serait un témoin de l'organisation de ce crime par le même parrain qui veut donc l'éliminer. Cela m'a gênée, je n'arrivais pas à l'intégrer, à y croire , sans que je sache pourquoi j'ai eu cette butée.
Comme si je regardais un film au cinéma, confortablement installée, mais sans avoir réellement vibré au diapason de l'histoire et de ses personnages.
Un bon roman mais je suis un poil passée à côté malheureusement.
Lu dans le cadre d'une masse critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          909
Jeanfrancoislemoine
  24 avril 2020
Avec les romans qui " sortent " de notre PAL un peu plus rapidement en ce moment , certains trouvent une chance qu'ils n'auraient peut - être pas eue si le coronavirus.....Non , ne me faites pas dire que je suis content que le coronavirus soit là , surtout pas , évidemment, mais comme il s'est traitreusement insinué parmi nous , il faut bien faire face..Et je suis très heureux de m'être montré " écureuil "et d'avoir une réserve de livres qui me permettrait de tenir ...oh , non , je ne dirai rien , je risquerais de vous décourager.... Bon , revenons à ce roman avec lequel j'avoue avoir passé un fort bon moment. Si on veut rapidement résumer, et surtout sans entrer dans les détails , on va faire connaissance de deux personnages très différents mais dont le point commun sera "la fuite" . Le premier , c'est Franck Guidry , poursuivi par un tueur à gages suite à sa trop grande " implication " dans l'assassinat de JFKennedy , rien que ça . Le second personnage , c'est Charlotte . Mal mariée, elle décide de quitter son mari en emmenant avec elle ses deux filles et son chien . Aprés, je vous dis rien , simplement qu' ils prennent la même direction et que , évidemment......Vous voyez tout de suite l'embrouille ...Alors , naturellement ,pas besoin d'être grand clerc pour deviner qu'il va y avoir "rencontre ", forcément, sauf que si Charlotte fuit son mari pour reconstruire sa vie , Franck , lui , fuit pour la conserver ( pas Charlotte , sa vie .... ) Rencontre de circonstance , naissance d'un amour ? C'est avec un certain rythme que l'auteur va nous emmener dans un road - trip mouvementé, incertain , où l'on va croiser des gens qui , en principe , ne font pas vraiment partie de nos relations , bien que je n'en sache finalement rien ...en ce qui vous concerne.....Si tel était le cas , évitez de me solliciter comme ami ...
La principale qualité que je reconnais à ce livre , c'est sa construction qui nous présente d'abord les deux protagonistes dans leurs milieux d'origine pour mieux nous faire comprendre les raisons de leur décision puis les unit pour " une fuite commune " dont l'ambiguïté constituera " le fil rouge " . le dénouement , pas forcément attendu , et le " transport " final en 2003 viendront clore de belle manière une aventure irrationnelle et relativement " contre - nature ", même si ....
Ce roman étant traduit , je me garderai bien de toute remarque concernant le style , fluide , et l'emploi d'un vocabulaire adapté. Sur le bandeau est écrit : "un thriller passablement usant pour les nerfs " ...C'est à mon avis assez proche de mon ressenti . Je ne me suis pas ennuyé et j'ai " volé " quelques heures à ce sinistre coronavirus , pas si mal , non ? Un coup de coeur ? pas vraiment , mais un bon thriller , assurément.
Après , hein , vous n'êtes pas obligés de me croire ....mais " prenez toujours soin de vous" , le virus est malheureusement bien plus fort que tous les personnages de romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          699
Roggy
  15 février 2019
Les courants de la vie sont traîtres et le héros de November Road ne le sait que trop bien.
Lorsque la pègre la plus corrompue de l'Ouest américain se lance à ses basques, on assiste à une course poursuite qui se transformera en road movie dans la fameuse Route 66.
L'écriture de Lou Berney est extrêmement visuelle, projetant notre imagination sur les lieux et les personnages.
Les connexions avec l'assassinat de Kennedy et la vision de la mafia qui domine certains secteurs nous montre une facette du monde fourbe et sournois dans les années 60.
L'auteur alterne avec un grand naturel et une plume élégante, les passages dramatiques et les scènes de pure comédie.
Sous des intrigues sombres, un régal de répliques « qui tuent » et d'humour noir contrastent avec une douceur cruelle et une ironie chaleureuse.
Je remercie Babelio et les Éditions Harper Collins pour l'envoi de ce roman dans le cadre de Masse critique.
Commenter  J’apprécie          690
artemisia02
  10 février 2019
Je remercie les éditions Harper Collins noir et Masse Critique de m'avoir permis de découvrir un nouvel auteur grâce à ce roman.
Autant le dire tout de suite, j'ai adoré ce roman, j'espère que les autres romans de cet auteur seront traduits pour notre plus grand plaisir.
Ce road trip entre ces 2 personnes qui fuient est prenant. le rythme est lent, car le livre se déroule sur quelques jours, il ajoute du charme à l'histoire.
J'ai retrouvé en Franck, l'homme de main d'un mafieux de la Nouvelle Orléans, les valeurs d'hommes comme Joe Coughlin de Dennis Lehanne ou de Frankie Machine de Don Winslow. Ce n'est pas parce qu'on est un voyou qu'on a pas des principes et des règles de vie. Des hommes de valeurs appréciés dans leur milieu mais dont il fait aussi se méfier.
D'ailleurs le mafieux envoie un tueur à gage, Barone aux trousses de Franck pour s'en débarrasser. J'ai bien aimé ce personnage aussi, il est accompagné, par un concours de circonstances, d'un jeune chauffeur noir.
Les personnages secondaires qui gravitent autour des héros sont intéressants, ils représentent des catégories de personnes avec leurs stéréotypes.
Eh bien sûr, il manque Charlotte, celle grâce à qui Franck se sublime et qui révèle le meilleur de lui-même. Elle mène une vie ordinaire, deux petites filles, un boulot à temps partiel , un chien épileptique et un mari légèrement alcoolique, le tout dans la ville où elle a grandi. Une vie étouffante qu'elle fuit en emmenant ses filles et le chien pour traverser l'Amérique.
La rencontre de ses 2 âmes en fuite, sur fond de l'assassinat de Kennedy, changera leur vie en profondeur, des espoirs inattendus, inavoués, une réalité implacable.
Un roman noir comme je les aime, du suspens, un rythme lent n'empêchant pas l'action et les rebondissements, des personnages principaux attachants et des secondaires qui rehaussent l'histoire.
Un final intéressant et inattendu. Un très bon moment de lecture. Un livre que je recommande, du dépaysement en commençant en Louisiane en passant par l'Oklahoma, le Nouveau Mexique et Las Vegas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
JIEMDE
  06 février 2019
Forcément, un polar US dont le bandeau reprend les louanges de l'immense Winslow et dont l'assassinat de JFK sert de trame de fond, ça m'intrigue… et ça m'inquiète à la fois ! Car n'est pas Kerr, King ou DeLillo qui veut pour évoquer cette période ; quant aux bandeaux… Eh bien j'avais carrément tort ou plutôt, j'ai eu carrément raison de m'y plonger sans tarder !
Car November Road de Lou Berney, traduit par Maxime Shelledy, tient toutes ses promesses et se révèle un road trip bien ficelé et addictif.
JFK assassiné, il faut maintenant pour les commanditaires de la pègre du sud, effacer les traces, toutes les traces. Sans le savoir, Franck Guidry, privé, tueur à gages et homme de main du parrain Carlos Marcello, est devenu l'une de ces traces. Quand il le découvre, le chasseur devient chassé et de la Nouvelle Orléans à Houston puis Vegas, la fuite devient son seul espoir. Mais derrière lui, la traque a commencé et Barone, un autre tueur suit de près.
Lou Berney se sort remarquablement bien des pièges possibles de son sujet, en ne tirant pas abusivement sur le fil historique (qu'aurait-il eu d'ailleurs à dire d'original ?), mais en déroulant avec rigueur et sens du rythme son intrigue, qui tient vraiment bien la route. Mais surtout, il travaille et fignole ses personnages, rendant rapidement Guidry sympathique et humain, puis apportant une nouvelle dimension avec l'arrivée de la jolie Charlotte.
Un auteur à suivre donc, en espérant la traduction prochaine de ses précédents romans. Merci à Harper Collins et Babelio pour cette lecture en avant-première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334


critiques presse (1)
LeSoir   18 mars 2019
Au-delà de l’histoire de gangsters, November Road est aussi et peut-être surtout le récit de l’émancipation d’une femme.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   18 juin 2021
Au milieu du chemin de notre vie, je me retrouvai par une forêt obscure, car la voie droite était perdue.
C’étaient les seuls vers de Dante dont Guidry se souvenait.
Commenter  J’apprécie          20
MELANYAMELANYA   18 juin 2021
Si j’ai quitté l’Oklahoma, c’est pour construire une nouvelle vie, pour moi et pour les filles. Je dois le faire de moi-même. Je veux le faire de moi-même.
Commenter  J’apprécie          20
MELANYAMELANYA   18 juin 2021
Imaginez Tantale en enfer, plongé dans une mare d’eau fraîche jusqu’au cou et mourant de soif.
Commenter  J’apprécie          20
JIEMDEJIEMDE   02 février 2019
Ils traversèrent les vieux quartiers, les quartiers récents. Las Vegas était en plein essor, elle s'étendait, se répandait comme une tache dans le désert. Bien sur, le climat en hiver était agréable. Mais quoi d'autre ? Rien du tout. La ville avait autant de charme qu'un chewing-gum qu'on vient de décoller de sous sa semelle.
Commenter  J’apprécie          172
RoggyRoggy   16 février 2019
Le pire, dans une enfance malheureuse, ce sont les rares bons moments, qui laissent entrevoir un aperçu de la vie qu’on aurait pu avoir à la place.
Commenter  J’apprécie          380

Videos de Lou Berney (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lou Berney
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
November Road de Lou Berney aux éditions HarperCollins Noir https://www.lagriffenoire.com/139836-article_recherche-november-road.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : road tripVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2126 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..