AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749930800
461 pages
Michel Lafon (07/03/2019)
3.84/5   153 notes
Résumé :
La « Dernière Fille » : terme hollywoodien pour désigner la survivante d'un film d'horreur, forcément jeune et sexy. Quincy est l'une de ces filles... mais pas au cinéma. Il y a dix ans, alors que cinq de ses amis sont sauvagement assassinés, elle est sauvée in extremis par Coop, un policier en patrouille. Depuis, Quincy s'est construit une vie heureuse, mais cette nuit-là reste un trou noir dans sa mémoire. Pour la presse, elles sont trois à faire partie du club de... >Voir plus
Que lire après La dernière filleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 153 notes
5
14 avis
4
16 avis
3
9 avis
2
4 avis
1
0 avis
Si vous connaissez le point commun entre Sally Hardesdy, Sidney Prescott, Nancy Thompson, Laurie Strode, Julie James, Erin Harson et Maxine Minx (et peut-être même Casey Cooke ou Amanda Young dans un autre genre), vous savez très bien ce que signifie The Final Girl.

Quincy Carpenter a survécu à un massacre.

Dernière rescapée d'une effroyable tuerie dans une cabane en forêt, elle est maintenant connue comme l'une des Final Girls, un titre qui, loin d'être glorieux, est un rappel constant du pire des cauchemars. Dix ans plus tard, elle mène une vie apparemment paisible à New York. Elle a mis beaucoup de temps à se reconstruire.

Mais quand Lisa, une autre Final Girl, est retrouvée morte, les fondations de son existence tremblent. Quincy commence à douter de sa mémoire, hantée par le stress post-traumatique. On jongle entre le présent et les flashbacks pour nous amener à des révélations troublantes sur ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là.

Bien que ce roman ne soit pas vraiment un slasher (mais plutôt une sorte d'hommage au genre slasher et à toutes ses Finals Girls), Riley Sager utilise habilement ces éléments pour créer un thriller psychologique captivant qui joue avec les codes du genre tout en offrant une exploration profonde et nuancée du traumatisme et de la survie. Un thriller psychologique avec des personnages complexes et une intrigue suffisamment bien huilée pour captiver.
Commenter  J’apprécie          749
Cette fille qui court en hurlant dans la nuit.

C'est la dernière fille.

La survivante du massacre.

Le livre débute où la plupart des films de genre se terminent. Lorsque l'héroïne survit au tueur fou.

Cela s'est passé il y a dix ans mais ce drame fait partie de la vie de Quincy. Blogueuse spécialisée en pâtisserie, elle a trouvé un certain réconfort dans la confection de délices sucrés. Des événements, elle ne garde que des bribes et a complètement occulté une bonne partie de ce jour fatidique.

Mais elle n'est pas la seule à avoir survécu au pire. Elles sont trois « dernières filles » à avoir vécu des drames similaires. Jusqu'au jour où sans explication, l'une d'entre elles se suicide. Les deux restantes vont alors se lancer à la recherche de la vérité. Quincy va partir, au péril de son équilibre, à la recherche de ce passé qui va devoir refaire surface.

Dans ce thriller oppressant, l'auteur offre le portrait de cette dernière fille, de la survivante. Il oscille entre aujourd'hui et dix ans auparavant au moment de la tuerie et des événements que Quincy a occulté.

Si le début m'a semblé un peu long, les choses prennent rapidement de l'ampleur et le lecteur se retrouve au centre de nombreuses interrogations sans ne plus savoir à qui faire confiance. La tension est là, palpable et oppressante jusqu'au final …

On a un ici un thriller psychologique plutôt classique mais efficace, avec son lot de révélations.

Amateurs du genre, vous pouvez y aller, une certaine Lisa Gardner a validé …

Lien : https://labibliothequedejuju..
Commenter  J’apprécie          551
Tordu.
Très.
(Trop?) Ouin un brin !
Commenter  J’apprécie          240


Ce bouquin est une excellente surprise ! Un thriller que je ne pensais pas autant aimé et qui m'a totalement captivée dès les premiers chapitres. Enfin quelque chose d'original, de palpitant, de psychologique et d'à la fois d'extrêmement bien construit. On ne s'ennuie pas, les pages défilent et le coup de coeur se confirme.


J'ai adoré. Je vous le recommande chaudement. Pour ceux qui aiment les secrets, les intrigues bien noires mais qui restent pourtant assez soft dans le sens où si vous n'aimez pas les thrillers gore et violent vous allez adorer « la dernière fille » car c'est tout sauf sanglant.
C'est un bouquin basé sur la reconstruction de soi après un drame terrible. Ce thriller psychologique bien mené se base sur le passé de ces jeunes filles survivantes. L'écriture est envoûtante, on ne cesse de se demander ce qui s'est réellement passé ce fameux terrible jour où notre Quincy à survécu là où ses amis ont perdus la vie. C'est une petite pépite.


Dans un bon thriller, les personnages ont une place importante. Si je n'arrive pas à me soucier d'eux alors vous avez de grandes chances pour que je n'apprécie pas le roman. Je vous le donne en mille… j'ai adoré Quincy. Je l'ai beaucoup aimé pour sa complexité. Pour sa douceur, sa fragilité mais aussi pour la noirceur qu'elle porte en elle depuis le jour du massacre. Elle tente de faire face, d'avancer, de mener sa petite vie parfaite avec son mari parfait qui croit la connaître par coeur mais qui pourtant la traite quand même comme une victime. Je l'ai beaucoup aimé et j'ai surtout aimé son évolution. On voit également apparaître Sam une autre des « dernières filles » et on voit s'établir entre elles une amitié fragile. Elles se comprennent, peuvent réellement appréhender ce que l'autre ressent. Leur colère, leur rage, leur tristesse… Elles sont brisées et sont pourtant encore debout.


Au fil des chapitres on a quelques flash back, au fur à mesure que notre héroïne se souvient et se remémore cette fameuse journée où tout a basculé. C'était hyper addictif et très angoissant à la fois d'avancer à tâtons, dans le noir complet, sans savoir ce qui s'est passé durant ce laps de temps où son cerveau a totalement occulté le drame. Elle ne connaît que trop bien le dénouement atroce mais n'en connaît pas le milieu. Ça apportait beaucoup de rythme. On dévore les chapitres pour espérer comprendre et avoir toutes nos réponses. C'est un vrai coup de coeur que je vous recommande vivement de découvrir !


Lien : https://booksandrap.wordpres..
Commenter  J’apprécie          120
Une dernière fille c'est LA fille qui survit à un massacre dans un slasher.


Elles sont 3 :
- Quincy : qui a reconstruit sa vie et cherche à se convaincre qu'elle a tourné la page
- Sam : qui a disparu de la circulation pour échapper à la voracité des médias
- Lisa : qui a décidé de s'épancher dans les médias afin de venir en aide à celles et ceux auraient vécu des traumatismes


L'histoire commence avec le suicide de Lisa et l'arrivée subséquente de Sam dans la vie de Quincy.
L'intrigue met du temps à se mettre en place. Il ne se rien passe rien, ça rabâche un peu toujours les mêmes choses.


Les personnages sont horripilants.
Entre Quincy qui est vraiment une grosse gourdasse, Sam qui est méga chelou mais ça n'intrigue personne (et surtout pas Quincy), Jeff qui veut que sa copine soit une femme parfaite qui a vaincue son traumatisme par la résilience et qu'elle oublie son passé, et Coop qui est trop protecteur à la limite de l'étouffement... J'ai tous eu envie de les baffer à un moment ou à un autre.


Les dialogues et les situations ne sont trop tordus et pas du tout naturels. La relation Quincy / Sam et tout ce qu'elles font ensemble... Nan mais sérieux ?? L'histoire est trop tirée par les cheveux. Et puis cette façon de répéter 40 milliards de fois l'expression "dernière fille"... ad nauseam


Je suis un peu exaspérée par les romans où il ne se passe rien pendant 80% de l'histoire et puis à la fin explosion de révélations. Je préfère quand on distille des indices, qu'on puisse faire des suppositions. Pas qu'on nous balance tout dans les 50 dernières pages. Surtout quand arrivé à la fin on se retrouve avec un final rocambolesque à la limite du ridicule, absolument pas crédible.

/!\ spoil sur la fin /!\


Je tiens par ailleurs à dire qu'avoir indiqué cette citation de Stephen King sur la couverture du bouquin : "Si vous avez aimé Les Apparences, vous aimerez La dernière fille" n'est franchement pas fufute de la part des éditeurs.
Car qui dit Les Apparences dit personnage qui joue la comédie, qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, qui passe pour un gentil mais qui ne l'est pas.
L'indice est vraiment trop gros et sachant qu'il n'y a que 4 personnages plus ou moins importants dans le roman, ce n'est pas compliqué de faire des déductions.


Bref, ça se lit, on tourne les pages parce qu'on veut savoir la fin, mais ça reste mauvais.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Soudain, je comprends de qui il s'agit. Elle est différente de ce à quoi je m'attendais. Rien à voir avec la photo tirée de l'almanach de fin d'année qui s'est retrouvée imprimée partout le temps d'un été, il y a des années. Disparus les cheveux trop relevés, les joues rouges, le double menton. Elle a maigri et perdu l'éclat angélique de la jeunesse. Le temps a fait d'elle une version lasse et tendue de ce qu'elle était alors.
Commenter  J’apprécie          10
Mon expérience à Pine Cottage se divise en deux parties distinctes. Le début, chargé de peur et de désorientation, où Janelle surgit de la forêt, pas tout à fait morte, mais en bonne voie. Et puis la fin, où Coop me trouve dans ma robe rouge-pas-rouge.
Ce qui est arrivé entre ces deux points forme un grand vide dans ma mémoire. A peu près une heure, entièrement effacée.
Commenter  J’apprécie          00
La "Dernière fille" : terme hollywoodien pour désigner la survivante d'un film d'horreur, forcément jeune et sexy. Quincy est une de ces filles... mais pas au cinéma.
Commenter  J’apprécie          10
We were, for whatever reason, the lucky ones who survived when no one else had. Pretty girls covered in blood. As such, we were each in turn treated like something rare and exotic. A beautiful bird that spreads its bright wings only once a decade.
Commenter  J’apprécie          00
Tu ne peux pas changer ce qui est arrivé. Tout ce que tu peux faire, c'est en maîtriser les conséquences sur toi.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (449) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2918 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..