AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le coeur qui bat tome 1 sur 1
EAN : 9782413042846
120 pages
Delcourt (06/10/2021)
3.87/5   47 notes
Résumé :
Tout à coup ils passionnent tout le monde : leurs familles s'engouffrent dans leur intimité, le corps médical affute ses instruments de contrôle, eux-mêmes semblent glisser d'une identité à l'autre... Ce qu'ils font est irréversible : Cléo et Cyril vont créer un être humain. Cette aventure a déjà été vécue plus de 107 milliards de fois depuis les débuts de l'humanité, mais pour eux, c'est la première.
Que lire après Le coeur qui bat, tome 1 (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 47 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Cléo et Cyril sont un jeune couple de ce qu'il y a de plus ordinaire. Ils vont essayer de parfaire leur vie de couple en ayant un enfant. Cependant, parfois ce n'est pas chose facile. Il y a les aléas de la vie et notamment les fausses couches.

Je ne le savais pas mais en comparant le risque au nombre de naissances, il s'avère que 23 millions de fausses couches se produisent chaque année dans le monde, soit environ 15 % du total des grossesses. Cela représente environ 44 grossesses perdues chaque minute. Une femme sur quatre sera concernée en France. C'est beaucoup. Je n'en n'avais pas conscience avant cette lecture.

Le couple va être confronté à ce drame familial qui va beaucoup les toucher surtout pour Cléo qui se sentait déjà être une mère. Elle sera confrontée à la culpabilité mais également au doute et à l'anxiété ainsi qu'à des désagréments physiques.

Un coeur qui bat est un témoignage assez bouleversant. L'auteure Tiphaine Rivière aborde sans ménagement un sujet bien délicat composé de non-dits et parfois de tabous. le dessin est d'ailleurs assez expressif et le sang pourra couler à flot. Pour ma part, je ne lui reprocherais pas de faire dans le réalisme.

Je n'avais pas été convaincu par mon début de lecture puis petit à petit, cela prend aux sentiments. On arrive en effet à sympathiser avec ces personnages et comprendre ce qui se passe vraiment.

Il y a un coté assez urbain dans cette BD malgré l'incursion d'agriculteur dans la famille. On voit également ce que les personnages secondaires pensent quand ils font par exemple des gaffes comme cette gynécologue. Cela donne un certain caractère à cette BD.

Cela se terminera tout de même par une réelle note d'espoir pour ce couple et c'est tant mieux.
Commenter  J’apprécie          522
Ça y est, après deux ans de vaines tentatives, ils s'apprêtent à fonder une famille! Tout à leur joie et à leur bonheur, Cléo et Cyril se rendent, main dans la main, à la première échographie de grossesse. Impatience et excitation se mêlent pour être stoppées brutalement lorsque le verdict tombe, comme un coup de massue: “On n'a pas de coeur qui bat. Ce ne sera pas pour cette fois, désolée…”. Loin d'être alarmiste, le médecin les informe que la fausse couche concerne une grossesse sur quatre et que ça n'entame en rien leurs chances de réussite pour la prochaine fois. Mais pour le couple, la déception est rude. Malgré tout, la vie continue et Cléo et Cyril ont bien l'intention de la croquer à pleines dents alors, quand survient une nouvelle grossesse, ils décident de ne pas trop s'emballer, ni espérer et d'attendre de voir si, dans trois mois, le petit coeur battra encore…

Je l'ignorais, mais, avec ses 25% de statistiques, cette histoire est sans doute celle de nombreux couples… J'ai ressenti beaucoup de justesse et d'émotion dans le ton employé par Tiphaine Rivière. Sans jamais tomber dans le pathos, elle parvient à décrire avec beaucoup de finesse l'épreuve vécue par ces couples que rien ne préparait à vivre un tel drame. On a beau savoir, quand on attend un bébé, qu'il ne vaut mieux pas crier victoire avant d'avoir passé le cap des 3 premiers mois, il est difficile de concevoir que l'aventure puisse s'arrêter d'elle-même aussi brutalement… L'auteure explore les différents états d'âme de ses personnages et surtout ceux de Cléo, rongée par le doute et la culpabilité: “C'est de ma faute. J'ai mangé des sushis, [...] j'ai fait du vélo sur des petits pavés et des chaussées bourrées de trous et…”. C'est touchant de naïveté et de justesse.

Sans être très esthétique (à mon goût j'entends…), le coup de crayon est vif, imprécis et contribue à cette impression de mouvement permanent, de vie et surtout de grand bouleversement engendré par l'annonce d'une grossesse! Tiphaine Rivière n'est clairement pas dans la recherche des proportions et de l'équilibre, néanmoins, son style parvient à créer une véritable harmonie avec l'histoire. Elle parvient parfaitement à rendre le chamboulement psychique mais aussi corporel de son personnage dans des planches aux dominantes de rouge assez angoissantes. Voilà en tout cas un premier tome qui m'a beaucoup touchée et qui me laisse sur ma faim! Malheureusement, la suite n'est pas annoncée pour l'instant, snif, snif… “Le coeur qui bat” est une bande dessinée qui parlera à coup sûr à tous les parents ou à ceux en passe de le devenir!
Commenter  J’apprécie          170
"Le coeur qui bat" est un album sorti chez Delcourt qui va nous conter l'histoire de la vie. Cela fait bien longtemps que celle-ci se perpétue inlassablement avec ces hauts et ces bas. Sur la couverture, nous voyons notre jeune couple : Cléo et Cyril, enlacés, amoureux. Un peu plus haut nous voyons un dessin du bébé dans le ventre. Et si après on fait un peu plus attention, on prend du recul nous voyons tous les autres personnages qui partagent ce moment avec eux, et sont hauts en couleurs de tous horizons.
Car oui créer une vie, cela se fait certes d'abord à deux, en ayant un rapport, mais c'est aussi une décision, une construction, et en plus cela implique tous les gens autour : famille, amis, personnel médical.
Tiphaine Rivière le fait avec beaucoup de tact, de sensibilité, en étant au plus proche de nous, et en donnant la parole à tout le monde. Elle a vraiment réalisé un beau travail qui sait nous toucher en plein coeur, intelligent, et qui parle facilement à tout le monde.
Le graphisme est assez simple, mais efficace dans sa capture de la vie, de manière crue, réaliste, avec ces beaux et ces tristes moments. Elle a également très bien mis en scène tout ce qui se passe dans le corps de Cléo.
Par moment, ce sont des montagnes russes émotionnelles. Cléo passe par tous ses états. Elle s'interroge sur sa capacité à donner la vie, si elle en est digne.
Tout y passe, les beaux parents pas toujours très sympathiques avec celle ou celui qui accompagne la vie de leur progéniture, la différence entre les générations, les médecins qui peuvent inquiéter, le monde d'aujourd'hui et ses risques, l'avortement, être enceinte, la fausse couche, le peur de mal faire, la peur de mettre quelqu'un au monde, le sexe après le mariage qui diminue, les conseils parfois un peu trop présent, prendre des décisions un peu trop pour l'autre, tout le monde s'en mêle, etc.
C'est brut de décoffrage, tout le monde confronte ses points de vue, ses expériences. Parfois une situation révèle une vérité ignorée chez une autre personne. Et souvent, on voit cette herbe plus verte ailleurs.
Cléo et Cyril se questionnent également sur l'arrivée du nouveau, s'il faut acheter des choses spécifiquement, au niveau des risques. Leur intimité, amour et complicité sont bien capturés.
Tout le monde ne les rassure pas vraiment, et n'est pas forcément fin psychologue, et leur dit qu'ensuite ce ne sera plus pareil. Il y a aussi ceux qui parlent de ne rien changer, mais font ensuite une liste pas rassurante de choses à surveiller, ne pas faire.
Une chronique sociale bien faite, juste, intéressante, réaliste, percutante, qui capture différents points de vue et fort bien tout ce que le couple traverse, y compris le corps de Cléo.
Il semble qu'il soit marqué tome 1, j'espère que c'est le cas, et continuer l'aventure à leurs côtés.
Commenter  J’apprécie          20
Le coeur qui bat, c'est l'histoire d'un couple qui essaie d'avoir un enfant. C'est le désir qui grandit, les copains qui deviennent parents, et ce ventre qui reste désespérément vide, et la jalousie qui s'installe. Et puis un jour, le miracle se produit ! On se projette, on anticipe, on prévoit, on se réjouit, on se renseigne, on est submergé par les informations. Et arrive la fameuse échographie du 1er trimestre, et là, le coeur ne bat pas... C'est la douche froide, le désespoir, la culpabilité pour la future maman, elle a forcément fait quelque chose de mal, ce bout de saucisson qu'elle a mangé, elle n'aurait jamais dû. Il faut digérer, accepter et repartir dans les essais... Et les mois passent... Pourquoi ça ne marche pas pour eux ? Les questions tournent en boucle... Pourquoi, quand, comment... Jusqu'au jour où, enfin un nouveau test positif... On ne va pas trop s'attacher cette fois, ce n'est qu'un embryon...

Cette BD c'est un tsunami d'émotions où tout parent se reconnaîtra. Car l'aventure de la parentalité, avant même la conception, c'est vraiment les montagnes russes ! le graphisme très coloré et pétillant de Tiphaine Rivière convient bien à ses propos. parfois, c'est quand même vraiment le bordel dans sa tête quand on devient parent 😅

Je me réjouis de découvrir la suite de l'aventure de Cléo et Cyril.
Commenter  J’apprécie          20
Cette bande dessinée, comme l'une des précédentes Carnets de thèse, est un récit autobiographique dans lequel l'imagination comble l'absence de mots, où la réalité est décortiquée par les rêveries de l'autrice. Tiphaine Rivière traite la grossesse du point de vue de Cléo principalement (Cyril, le futur père, n'est jamais trop loin) et évoque dans toute sa complexité l'appropriation de ce moment, de cet état. Elle traite autant l'aspect physique qu'émotionnel. Elle montre le tiraillement de son personnage, double de papier, entre deux attitudes : « ne pas s'en faire » et « faire attention ». Cléo est entourée d'attentions, d'ordres, de conseils. Elle doit donc au milieu de toutes ces recommandations trouver sa propre voie. Cette intimité, ce rapport à soi au moment où le corps change, permettent de questionner le rapport aux autres et le regard de ceux-ci sur elle-même. La bande dessinée est belle dans sa complexité, dans ses nuances, dans ses doutes, dans ces envies. C'est un vrai parcours qu'on découvre et l'autrice ne tombe jamais dans les clichés, dans les raccourcis. Elle parle du désir, de la sexualité, des fausses couches en réunissant les vécus d'autres personnages. C'est une petite communauté qui se forme autour de Cléo, lui rappelant son caractère unique, état aussi effrayant que rassurant.
Dans sa narration, la présence du titre, de ce coeur qui bat, de ce rouge intense marque et donne du rythme. Cette marée rouge, ce torrent bouleverse et montre la chair du personnage. Cela évoque autant l'amour que le drame, le coeur que les règles. Il y a dans ce coeur toute la féminité de Cléo, toutes les nuances émotionnelles et sensibles de ce personnage. Cela nous emporte et l'autrice rappelle à quel point on peut oublier le corps et ses réactions. Cette bande dessinée redonne une place au corps, à ses particularités et sa capacité à les exprimer. Reste la question d'être entendu et cette question tient tout le déploiement de l'histoire.
Lien : https://tourneurdepages.word..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (4)
BDGest
18 octobre 2022
Globalement bien mené et visant juste sur certains points, Le cœur qui bat constitue un point de vue assez vivant sur cette période qu'est la grossesse et tout ce qu'elle peut entraîner chez ceux/celles qui la vivent.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo
09 janvier 2022
Dans ce premier tome, c’est une chronique de tracas et douleurs qui est dépeinte, avec toutefois l’espoir au bout, celui d’une naissance, et donc d’un tome deux à venir.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest
22 octobre 2021
Globalement bien mené et visant juste sur certains points, Le cœur qui bat constitue un point de vue assez vivant sur cette période qu'est la grossesse et tout ce qu'elle peut entraîner chez ceux/celles qui la vivent.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
06 septembre 2021
J’ai aussi beaucoup apprécié l’esprit incisif et le ton très naturel qu’utilise l’auteure. L’histoire est dynamique, pétillante, dans les bons comme dans les mauvais moments. L’humour est très présent, sans être envahissant. Tout cela donne un subtil jeu d’équilibre parfaitement maîtrisé.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Si les femmes qui veulent avorter n'avaient qu'à faire du saut à l'élastique en mangeant du pâté périmé, ça se saurait !
Commenter  J’apprécie          240

Lire un extrait
Videos de Tiphaine Rivière (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tiphaine Rivière
Vidéo de Tiphaine Rivière
autres livres classés : fausses-couchesVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (87) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5209 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..