AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203153733
Éditeur : Casterman (24/04/2019)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 28 notes)
Résumé :
La rencontre de la dessinatrice Aude Mermilliod et du romancier Martin Winckler. Deux voix pour rompre le silence sur un sujet encore tabou, l'IVG. Si elle donne le choix, l'IVG ne reste pas moins un événement traumatique dans une vie de femme. Et d'autant plus douloureux qu'on le garde pour soi, qu'on ne sait pas dire l'ambivalence des sentiments et des représentations qui l'accompagnent. L'angoisse, la culpabilité, la solitude, la souffrance physique, l'impossibil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  23 juin 2019
Montréal, janvier 2017. Aujourd'hui, Aude Mermilliot a rendez-vous avec Martin Winckler, médecin généraliste et écrivain, investi contre les violences obstétricales. La jeune femme a très envie de lui parler de son nouveau projet de bande dessinée portant sur l'avortement. Aussitôt, elle lui confie combien son roman, "Le choeur de femmes", l'a bouleversée après son propre avortement, combien elle s'est retrouvée en l'héroïne, combien elle partageait tous ses sentiments et sensations. C'est alors que la scénariste lui raconte, depuis le début, son histoire...
Bruxelles, 2001. Serveuse dans une brasserie, Aude enchaine les relations après une rupture amoureuse. Mais avec Christophe, elle se sent bien. Presque amoureuse. Mais quelques mois plus tard, elle est parcourue de symptômes étranges (vomissements, nausées, vertiges, fatigue). Sa colocataire lui conseille de faire un test de grossesse. Pour Aude, aucune raison que cela soit ça étant donné qu'elle porte un stérilet. Et pourtant, le résultat est sans appel : elle est enceinte !
Avec cet album, Aude Mermilliot et Martin Winckler traitent d'un sujet délicat et terriblement sensible : l'IVG. Difficile d'en parler encore de nos jours tant le sujet semble tabou, parfois porté comme une honte pour certaines femmes. La scénariste et dessinatrice a sollicité l'aide et le témoignage de Martin Winckler, un médecin qui, comme le montre la deuxième partie de l'album, s'investit beaucoup pour cette cause et écouta nombre de femmes qui poussèrent la porte de son cabinet. Quant à la première partie, il s'agit du témoignage d'Aude qui se livre sans concession et sans tabou. Elle dépeint avec sensibilité, humour parfois, son parcours, avant et après l'avortement, ses émotions, ses doutes, ses moments difficiles, la réaction de sa famille et de son entourage. Deux témoignages profonds, sincères qui se complètent parfaitement et permettent de comprendre l'ampleur cet acte.
Un album délicat et, ô combien, utile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          645
lemillefeuilles
  23 juin 2019
Étant donné que Martin Winckler a participé à l'élaboration de cette bande-dessinée - en confiant à son autrice son propre parcours -, c'est un peu les yeux fermés que je l'ai achetée, d'autant plus que j'ai également été séduite par les illustrations et la thématique abordée. L'avortement.
Bien qu'il soit légal depuis de nombreuses années en France et au Québec (respectivement 1975 et 1988), il est sans cesse remis en cause (par celleux qui sont nommé·e·s, à tort, les "pro-vie") et pour des personnes qui sont obligées de le subir à un moment de leur vie, cela peut être plus ou moins difficile.
Pour Aude Mermilliod, l'avortement ne s'est pas franchement bien passé et c'est ce qu'elle raconte dans cet ouvrage autobiographique. Nous avons également droit à un second point de vue sur la question, celui de Martin Winckler (dont elle retranscrit le récit) qui est un médecin pratiquant les IVG.
Tombée enceinte sous stérilet, l'autrice nous parle de sa surprise, mais également de la tristesse qu'elle a ressentie, étant donné qu'elle n'avait pas vraiment le choix (puisque pas la possibilité matérielle d'élever un enfant). Quant à l'autre partie de l'histoire, nous avons droit aux prémisses de la vie du médecin, alors qu'il débutait. C'était intéressant de suivre son évolution et la manière dont il était devenu le soignant qu'il est aujourd'hui.
À certains moments, je riais en lisant cette bande-dessinée, mais j'ai aussi eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises, tant la douleur ressentie par Aude Mermilliod était bien retranscrite, non seulement à travers le scénario mais aussi les illustrations.
D'ailleurs, j'ai trouvé ces dernières magnifiques. J'ai beaucoup aimé les couleurs utilisées, à la fois dures et douces, qui correspondaient bien à l'esprit du livre. Je ne connaissais pas du tout l'illustratrice, mais son travail m'a plu, à tous points de vue.
Et puis, j'apprécie qu'on nous conte la rencontre entre l'auteur et la scénariste : cela permet de comprendre les origines d'écriture de cet ouvrage, et c'était intéressant - d'autant plus que tout est parti du roman le choeur des femmes de Martin Winckler, un de mes coups de coeur de l'année !
Une histoire touchante, pleine de bienveillance mais aussi de dureté (étant donné ce témoignage assez dur à lire), qui m'a émue et que j'ai beaucoup appréciée.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          298
Vexiana
  06 mai 2019
Une BD engagée et nécessaire sur un sujet toujours délicat.
L'IVG vue par une femme qui l'a vécue dans sa chair et vue par un médecin qui la pratique.
Aude Mermilliod met des mots et des images sur sa vie, son vécu, sa blessure et sur celles de tant d'autres femmes.
Ce n'est pas une lecture facile et je pense qu'elle ne peut laisser indifférent.
Le dessin est très bon, à la fois doux et précis et sert très bien le propos en le mettant en valeurs. le choix et le traitement des couleurs est également très judicieux.
Commenter  J’apprécie          160
Aufildeslivres
  31 mai 2019
Les interrogations, les doutes, l'espoir, la culpabilité, le regard des autres, le chagrin, la peur …. Et cette décision qui bouleverse - Aude la partage, avec ses hauts et ses bas, ses incertitudes et ses souvenirs qu'elle n'oublie pas. La décision était la bonne, le droit en permettait le choix. Ce droit sévèrement remis en question dans certains pays (ou jamais accordé), ce droit si ténu qu'un rien le rabote, l'efface ou le maintient sous condition. Ce droit de fille, de femme, de mère, individuel et personnel. Ce droit que rien ne galvaude ou minimise – une femme choisit parce qu'elle « fait au mieux » dans sa chair et sa tête, dans un contexte qui lui est propre, portant en elle tout un panel de sentiments.
Cette bande dessinée se scinde en deux parties distinctes et complémentaires. Dans la première, Aude Mermilliod évoque son vécu, quelques années auparavant, osant exprimer sans filtre son ressenti. Sa sincérité, nécessaire et déculpabilisante, émeut et rassure dans ce monde où les femmes peinent à imposer leurs libertés. Les dessins sont criants de réalisme, doux et crus, sublimés de tons chauds et de courbes pleines, francs tel le corps des femmes, souples quels qu'ils soient.
La seconde partage l'expérience côté praticien grâce au témoignage de Martin Winckler*, médecin et écrivain, sensibilisé aux souffrances féminines. Il raconte son cheminement, de ses premières expériences de médecin à son initiation à la pratique des IVG, conscientisé au corps de la femme, à leurs doutes et leurs peurs, évoluant vers une prise en charge humaine et empathique.
Aucune morale, aucun jugement, cette bande dessinée pose les faits. Elle est belle et indispensable.
Une formidable lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mesechappeeslivresques
  21 juin 2019
C'est l'histoire d'un choix, celui fait par Aude il y a quelques années.
En 2011, la jeune femme est serveuse à Bruxelles. Elle sort d'une longue relation et profite de son célibat avec des aventures sans lendemain. Mais, peu à peu son corps change. Il y a les nausées, la fatigue et les sautes d'humeurs.
En dépit du stérilet qu'elle porte, le test se révèle positif.  Pour Aude, la grossesse n'est pas du tout envisageable, l'avortement est la seule option possible.
Dans cet album, Aude Mermilliod nous raconte son histoire, la croque par le biais d'illustrations aux couleurs douces. Elle tente de poser des mots sur la multitude d'émotions qui l'ont assaillie durant cette épreuve. La plume est sincère, délicate. La jeune femme se met à nu, exprime ses moments de doutes, ses angoisses, le regard des autres, la douleur. Et il y a l'après, la reconstruction. Un chemin long et douloureux à parcourir.
Puis, dans la deuxième partie de l'ouvrage, le lecteur découvre le récit de Martin Winckler, auteur du roman le Choeur des femmes, un livre qui a épaulé Aude durant cette période difficile. le regard complémentaire d'un homme, d'un médecin qui a pratiqué des IVG pendant plusieurs années. Il nous relate son parcours, l'évolution de ses pratiques et sa manière d'accompagner les femmes qui a peu à peu changé.
Parce que chaque femme dans le monde devrait avoir la liberté de choisir, parce qu'avorter est un droit que chacune devrait posséder sur son corps, ce roman graphique est indispensable. Un témoignage touchant destiné à tous pour sensibiliser, accompagner, faire prendre conscience. Une lecture précieuse et nécessaire.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (5)
LaPresse   14 juin 2019
Le récit, en librairie ces jours-ci, à la fois brut et cru, est criant de vérité. Et surtout d'actualité.
Lire la critique sur le site : LaPresse
BoDoi   24 mai 2019
Découverte avec Les Reflets changeants, Aude Mermilliod confirme son talent de conteuse dans ce gros volume, dans lequel elle se dévoile sans fard et donne une portée plus large, et salutaire, à son histoire personnelle.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   20 mai 2019
En s'émancipant de tout tabou, l'autrice délivre un témoignage dont la sincérité ne manquera pas de toucher le lecteur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   14 mai 2019
D’autant plus qu’avec son trait sobre et émouvant à la fois, mais aussi avec sa narration véritablement efficace, Aude Mermilliod bouscule les idées reçues sur l’avortement...
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   10 mai 2019
L’intention de la scénariste pourrait se résumer en quelques mots : souvenez-vous que vous n’êtes pas la seule à vivre avec vos doutes, votre ambivalence et votre culpabilité… mais ça finit par passer.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
YuyineYuyine   11 juillet 2019
Mon but était de montrer que lorsque les femmes avaient les bonnes infos, elles savaient tout à fait choisir leur mode de contraception. Et il n'y avait pas de jugement à porter sur ce choix.
Commenter  J’apprécie          10
marina53marina53   23 juin 2019
Je voyais des injustices partout : des femmes issues de milieux aisés pouvaient éviter les conséquences potentielles de leur vie sexuelle, alors que d'autres ne le pouvaient pas.
Et surtout : pourquoi il incomberait uniquement aux femmes de s'inquiéter de ces conséquences ? Pourquoi les hommes ne se sentaient pas plus concernés ? Pourquoi Fanny, Corinne et les autres s'étaient renseignées sur les risques encourus après avoir fait l'amour, et pourquoi leurs partenaires masculins ne se souciaient de rien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   23 juin 2019
- Alors... ? Tu sais ce que tu vas faire ?
- Ben ouais... j'ai pas tellement le choix...
- Ben si, tu l'as... évidemment qu'tu l'as...
- Non, je l'ai pas... J'suis serveuse, j'ai pas un rond et y a pas vraiment de père... alors bon...
- Et pourtant... j'suis désolée de te dire ça, mais, tu as le choix... et c'est super important que tu le saches... Peu importe ce que tu feras... Il faut que ce soit une vraie décision de ta part...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   23 juin 2019
Deux semaines, c'était bien trop court pour aller mieux, mais je donnais le change. Il m'était impossible de mettre des mots pour cette douleur. Elle n'était pas terrassante, je travaillais, je sortais, je riais. Par contre, elle ternissait tout.
Commenter  J’apprécie          160
lemillefeuilleslemillefeuilles   23 juin 2019
Ma tristesse ne savait où se mettre, je me taisais beaucoup en souriant.
Commenter  J’apprécie          180
Lire un extrait
Videos de Aude Mermilliod (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aude Mermilliod
L'interdiction d'avorter a été levée, mais le silence qui entoure l'IVG reste encore intact.
Il FALLAIT QUE JE VOUS LE DISE. Aude Mermilliod et Martin Winckler, un même engagement pour l'IVG.. ? bit.ly/IlFallaitQueJeVousLeDise
autres livres classés : ivgVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Aude Mermilliod (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre