AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782228923033
394 pages
Éditeur : Payot et Rivages (13/03/2019)
4.38/5   4 notes
Résumé :
Que devient le corps après la mort ? Au sein de l’Identité judiciaire, le capitaine de police Perrine Rogiez-Thubert décrypte les scènes de crime – le décor, les personnages, les circonstances – et fait parler les indices. Véritable plongée dans les entrailles du travail du policier, du technicien et du médecin légiste, L’Aveu des indices s’impose comme une référence. L’auteur nous fait aussi découvrir l’histoire de la police technique et scientifique, et les grande... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Yggdrasila
  28 juillet 2019
Instructif et fort passionnant !
C'est du haut de son expérience au sein de l'Identité judiciaire, que l'auteure nous entraîne dans l'exploration du corps après la mort.
Bien que ce manuel de thanatologie regorge de termes bien spécifiques, il est adressé à bon nombre de lecteurs. du professionnel au simple amateur de thrillers, chacun y trouvera son compte sans difficulté.
Ce livre est une véritable mine d'informations. On découvre en premier lieu les origines de la police technique et scientifique, du bertillonnage à la dactyloscopie, pour passer ensuite à une étude détaillée des mécanismes et aspects médico-légaux de la mort.
On étudie dans le détail les différents signes cadavériques et les facteurs de dégradation du corps.
Les nombreuses morts suspectes sont analysées avec rigueur et minutie.
Qu'il s'agisse à première vue de suicide, de mort par suffocation, d'empoisonnement, de mort pédiatrique, de démembrement ou de décès par incendie, chaque cas est méticuleusement développé.
Les sciences comme l'odontologie et l'entomologie médico-légale sont également évoquées.
Avec ce livre, on sillonne rigoureusement la salle d'autopsie où chaque étape de l'examen du cadavre est clairement expliquée.
L'auteure nous partage aussi son expérience au sein de la cellule IVC, où elle est chargée d'identifier les victimes de catastrophes suite à des crashs aériens, des catastrophes naturelles, des incendies criminels, jusqu'aux tueries de masse.
Quelques anecdotes historiques passionnantes sont relatées.
En lisant, j'avais toujours hâte de retrouver l'astérisque qui symbolisait les parties où l'auteure nous raconte une de ses expériences marquantes au coeur d'une scène de crime qu'elle a investi au cours de sa carrière. Elle montre bien la complexité de certaines enquêtes et l'importance des constatations sur les lieux.
J'ai apprécié qu'entre deux affaires, Perrine Rogiez-Thubert nous parle très brièvement de ses ressentis, toujours avec pudeur. Malgré l'aspect théorique et technique de son ouvrage, on ressent bien son côté humain où jongler entre empathie pour les proches des victimes et professionnalisme n'est pas toujours évident.
Le manuel est très bien construit.
L'index détaillé en fin d'ouvrage permet de revenir facilement à une sous-partie bien spécifique. le glossaire quant à lui, permet un accès facile aux nombreuses explications.
Une excellente lecture pour ma part.
Comme mentionné par l'auteure, allez jeter un oeil au projet de « Body Farm », aux États-Unis, la fameuse « Ferme aux corps ». Elle attisera sûrement votre curiosité dans le domaine.
Merci à Babelio et aux éditions Payot pour l'envoi de cet ouvrage de qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          516
kuroineko
  14 juillet 2019
Livre lu dans le cadre de l'opération Masse Critique de juin. Merci à l'équipe Babelio de m'avoir sélectionnée. Merci également aux éditions Payot pour l'envoi du livre. Et surtout un grand merci à la capitaine de police Perrine Rogiez-Thubert pour la clarté et l'accessibilité de son propos.
L'aveu des indices - Manuel de thanatologie est un titre qui laisse peu d'incertitude quant au sujet traité. Il a attiré mon attention parmi la liste présentée pour Masse Critique. Pas de morbidité particulière dans ce choix, juste la curiosité de découvrir les étapes et processus de l'Identité Judiciaire et de l'Institut Médico-légal. L'auteure destine son manuel, dans son introduction, "aux professionnels du crime - puisse-t-il leur livrer quelques indices forensiques - mais aussi aux passionnés de romans noirs, aux écrivains eux-mêmes, aux amateurs de faits-divers et aux curieux qui souhaitent pénétrer le monde médico-légal."
L'auteure, forte de ses études et de ses expériences personnelles, ouvre les portes de la mort suspecte et des moyens mis en oeuvre par la thanatologie et la criminalistique pour identifier la personne décédée et déterminer les circonstances et les causes de son décès. A noter que mort suspecte ne signifie pas automatiquement acte criminel. Suicides, accidents, incendies, etc en font partie.
Un point à mettre en avant - entre autres - au bénéfice de l'auteure est sa volonté de se montrer le plus exhaustive possible. Ainsi rappelle-t-elle dans les premiers chapitres, puis au fil des techniques évoquées, l'Histoire de la thanatologie et de la criminologie. Domaines existant depuis des siècles mais qui connurent une évolution accrue et scientifique à partir de la fin du XIXème siècle. Voilà qui permet de replacer les modes opératoires et techniques dans leur contexte historique.
Ensuite, si l'on me permet l'expression, la capitaine entre dans le vif du sujet. de la découverte du corps aux prélèvements des indices effectués sur place, des différentes manières d'estimer le délai entre la mort et l'invention du corps (température, rigidité, lividité, état et étapes de putréfaction, entomologie médico-légale, etc), ce sont autant d'informations cruciales pour tirer au clair cette mort suspecte.
Il en existe un nombre important, de cas où le décès est suspicieux. Perrine Rogiez- Thubert en dresse la typologie avec, pour chaque sorte, les particularités et les atteintes provoquées sur le corps.  En effet, celui-ci ne portera pas les mêmes traces selon qu'il s'agit d'une pendaison, d'une noyade ou d'une utilisation d'une arme blanche ou à feu. Si certains aspects paraissent évidents même à la néophyte que je suis, j'ai été très étonnée par l'importance révélée par des choses infimes voire a priori mineures ou négligeables. C'est à cela qu'on mesure la minutie et la rigueur requise par la police scientifique et technique et les services médico-légaux dont le travail sert de base matérielle à l'éventuelle enquête.
Des procédés d'identification des corps (reconnaissance physique, empreintes digitales, ADN, ondotologie, etc), on en arrive à l'autopsie proprement dite, effectuée par le médecin légiste. Celle-ci vise, après examen externe, prélèvements puis dissection et examen interne, à établir la cause du décès.
J'ai découvert à la lecture de ce manuel de thanatologie un monde fascinant où divers secteurs scientifiques se croisent (histologie, anthropologie, entomologie, balistique, etc) au service de la vérité apportée à chaque cas de mort suspecte. L'auteure aborde chaque chapitre avec un souci de clarté et d'exhaustivité. Elles éclairent également ses propos théoriques par des faits et anecdotes tirés de ses expériences de terrain ou d'autres collègues. Certains sont pour le moins très surprenants.
Même si le sujet peut à première vue paraître morbide, j'ai pris grand plaisir à lire L'aveu des indices. Je l'ai trouvé aussi intéressant qu'instructif. Et de plus écrit de façon à rendre la lecture agréable (oui oui, même le chapitre sur la putréfaction) et non comme une somme de connaissances théoriques pesantes.
Un bonus, en fin de volume, et des plus utiles quand on n'est pas dans la branche médicale, un important glossaire reprenant nombre de termes rencontrés au cours des chapitres.
Dans sa préface, Franck Thilliez se montre enthousiasmé par ce " passionnant voyage aux frontières de la mort". Je le rejoins totalement sur ce point. Je ressors admirative du travail des équipes de l'Identité Judiciaire et médico-légales, souvent effectué dans des conditions difficiles et requérant une concentration totale.
Autre conséquence, anecdotique, de cette lecture, je ne lis plus les romans policiers de la même manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
polacrit
  06 août 2019
"L'aveu des indices", contrairement à ce que son titre pourrait laisser croire, n'est pas un thriller mais un manuel de thanatologie. La thanatologie est une science qui étudie les aspects médico-légaux de la mort, notamment les changements corporels post-mortem. Elle fait appel à de nombreuses disciplines comme la médecine, la biologie, la sociologie.
Rédigé par le capitaine de police Perrine Rogiez-Thubert, ce manuel, dans lequel l'auteur aborde tous les aspects concernant cette discipline, les signes cadavériques, l'autopsie, les morts suspectes, que ce soit par suffocation, par défenestration, par électrocution et j'en passe, se lit très bien tant ce sujet difficile est traité de façon passionnante. Que vous soyez auteur de romans policiers, lecteurs passionnés ou néophyte, vous serez à coup sûr fortement intéressé par cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   13 juillet 2019
Alors que l’homicide occupe la quarante-neuvième place des morts en France, le suicide constitue la douzième cause de décès. Si, aujourd’hui, l’acte suicidaire n’est plus pénalement répréhensible, il était autrefois assimilé à un acte attentatoire à la volonté de Dieu. Un procès était fait au suicidé. Les biens du défunt étaient confiés à l’État et non remis à ses ayants droit. Il n’y avait pas de service religieux. Ce n’est que depuis 1969 qu’une cérémonie religieuse est accordée au défunt. La famille portait la honte bien plus que le deuil. L’individu qui tentait de mettre fin à ses jours sans y parvenir était souvent dénoncé. De ce fait, il était jugé et, paradoxalement, condamné à mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          266
YggdrasilaYggdrasila   26 juillet 2019
Le décès par absorption médicamenteuse n’est pas toujours synonyme d’une mort douce. Dans un premier temps, la prise de substances médicales entraîne une sorte de somnolence. Mais, dans les heures qui suivent, le sujet est fréquemment pris de douleurs intenses abdominales et de vomissements. Vingt pour cent des autopsies médico-légales, pratiquées en France, concluent à une mort toxique.
Commenter  J’apprécie          240
YggdrasilaYggdrasila   23 juillet 2019
Les suicides ou les homicides par arme à feu sont le plus souvent réalisés avec des armes de poing ou des fusils de chasse. Aux États-Unis, sur quarante-trois mille suicides par an, vingt-deux mille sont commis par arme à feu. Il s’agit d’un mode de suicide fréquemment rencontré chez l’homme. Le pays comptant le plus de meurtres par arme à feu est le Brésil.
Commenter  J’apprécie          240
kuroinekokuroineko   02 juillet 2019
L'humain est homéotherme, il fabrique de la chaleur de manière à conserver son corps à 37°C. En moyenne, l'être possède une température interne comprise entre 36,4°C et 37,7°C. Cette température est vitale, en deçà, la mort est inévitable. Au moment du décès, le refroidissement cadavérique apparaît. Il s'agit de l'arrêt des phénomènes d'homéothermie. Cela se traduit par un équilibrage de la température du corps avec celle de son environnement. La température d'un cadavre ne peut descendre en dessous de la température du milieu dans lequel il séjourne, c'est-à-dire qu'un corps ne saurait arborer une température inférieure à la température ambiante.

"Les signes cadavériques précoces"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
YggdrasilaYggdrasila   12 juillet 2019
La France enregistre 550 000 décès par an, dont 90 % de morts naturelles. La première cause de décès est liée aux cancers. Les problèmes cardiaques représentent la deuxième cause. Parmi les 10 % de morts violentes, on compte, entre autres : 30 000 accidents (domestiques, sportifs) environ par an ; on dénombre 4 900 accidents de la route, 950 homicides volontaires et 13 000 suicides.
Commenter  J’apprécie          212

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Perrine Rogiez-Thubert (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre