AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782918719830
216 pages
Éditeur : Editions du Riez (03/10/2014)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 12 notes)
Résumé :
L'arrivée d'un grand trois-mâts dans la cité portuaire de Trède va bousculer la vie de ses habitants, et notamment celle de Thibault. De caches secrètes en message codé, le jeune garçon va retrouver la piste d'un lointain pirate. Aux côtés d'Alastar, il va vivre la plus grande aventure de sa vie. La plus dangereuse aussi. Au milieu d'une mer en furie, sillonnant entre icebergs et banquise, les deux héros se lancent dans une étourdissante chasse au trésor. Mais sont-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Tatooa
  08 mars 2018
Un livre un peu décevant pour de la fantasy adulte, mais qui ferait un très bon jeunesse, avec Thibault, jeune héros malin.
Il y a quelques coquilles d'édition (ou de correction peut-être) dans ce livre, mais c'est plutôt bien écrit. le hic c'est que l'intrigue est somme toute linéaire, les psychologies des personnages à peine effleurées, et le monde peu développé. Tout ça fait qu'on n'entre jamais vraiment dans l'histoire, on en reste spectateur, assez distant et "froid" par rapport aux personnages.
La fin est ultra-rapide, un peu comme si l'auteur en avait eu marre de son histoire, ça fait un peu bizarre.
Tout cela reste beaucoup trop superficiel pour moi, mais ça se lit très facilement. Bref, légère déception pour moi avec ce bouquin un peu trop easy reader.
Commenter  J’apprécie          230
Illion
  25 octobre 2014
Au moment d'écrire cette chronique, j'ai fini le livre depuis plusieurs jours déjà (une semaine d'après mon calendrier). Si j'ai tant tardé à la concevoir, alors que je le fais généralement le jour même ou le lendemain, c'est parce que ce livre me place pour la première fois de ma vie devant un incroyable paradoxe. On m'aurait dit que cela pouvait arrivé, j'aurais traité de fou celui qui aurait prononcé ces mots.
Pour la première fois de ma vie je n'ai aucun avis sur un livre tout en ayant été, paradoxalement, littéralement captivée par sa lecture au point de le dévorer.
Je parle ici d'un avis subjectif faisant appel à mon ressenti et à mes émotions et non pas à une opinion objective résultant d'une analyse critique du livre. Ce livre est un partenariat et je me suis engagée à donner mon avis. Mais honnêtement je ne sais que dire ! Que l'on aime/adore ou déteste un livre ou que l'on passe par l'un des nombreux stades intermédiaires entre ces deux extrêmes on a toujours un avis, une opinion sur notre lecture, une raison pour ou contre. Là je suis dans un ressenti parfaitement neutre au point de n'avoir pas d'opinion particulière. Je n'ai ni aimé ni détesté, j'ai juste lu un livre ! Je ne sais pas comment l'expliquer pour que ce soit clair et simple. Cela me paraît déjà tellement étrange pour moi.
Objectivement parlant le livre est très bien fait. le scénario est travaillé et l'on sent que l'auteur a fait des recherches approfondies pour poser son sujet dans un décor historique cohérent avec son scénario. On assiste à une aventure mêlant chasse au trésor à de multiples énigmes façon Da Vinci Code sur fond de lutte commerciale dans la Mer Baltique et la Mer du Nord. Assez peu familière avec ce mélange des genres et avec la période concernée j'ai eu pas mal de difficultés à cerner si c'était plutôt une fiction autour d'une chasse au trésor, un récit plutôt historique ou autre. Au final... je ne sais pas ! C'est l'un des deux "défauts" que je reprocherais à ce livre. Je n'ai pas très bien réussi à cerner son genre pendant la lecture et ça m'a déroutée. Autre "défaut" : on nous parle de "flibustier". J'avoue avoir attendu tout le livre un combat naval, un abordage, quelque chose de ce genre et je suis un peu déçue de ne pas l'avoir trouvé. Cependant, avec le recul, il me semble que l'abordage a bien lieu mais contre les conditions (entre autres climatiques) extrêmes des contrées où se trouve le trésor tant recherché puisque, rappelons-le, nous nous situons dans la Mer Baltique, non loin du cercle polaire.
Le livre est divisé en deux chapitres, portant un titre, eux-mêmes subdivisés en sous-chapitres très courts (quatre ou cinq feuilles, rarement plus, souvent moins). La séparation entre ses chapitres et entre l'épilogue correspondent à des ellipses temporelles dont la narration se serait retrouvée alourdie d'éléments inutiles si on les avait racontées par le menu.
J'aime bien l'idée que met en exergue l'auteur avec le couple de protagonistes Alastar/Thibault. Chacun cherche le trésor du pirate Lothaire le Lapidaire mais dans deux états d'esprits différents. C'est d'ailleurs significatif que ce soit Thibault qui apporte les réponses aux énigmes et que l'honneur lui revienne en fin d'ouvrage de porter la main sur ce trésor tant convoité. J'y vois une analogie avec la philosophie dont un penseur (dont j'ai oublié le nom) affirmait qu'il s'agissait d'apprendre à s'émerveiller comme un enfant. Thibault est bien plus à même de trouver le trésor car il le cherche, non pas pour la gloire ou la richesse (du moins pas dans un premier temps), mais pour le plaisir enfantin de chercher et de trouver un trésor. Je n'irais pas jusqu'à affirmer que ce n'est qu'un jeu pour lui mais ça y ressemble fortement. Alastar, lui, effectue cette quête avec le raisonnement et la maturité d'un adulte, ce qui se révèle au final un handicap pour lui chaque fois qu'il faut faire quelque chose qui n'est pas l'exclusivité des adultes.
La réussite dépend parfois (souvent ?) de notre capacité à conserver notre âme d'enfant.
Comme je l'ai dit plus haut, le livre est prenant, rythmé, bien écrit malgré quelques défauts. J'ai aperçu des fautes de frappes ici et là (assez récurrentes à mon grand regret) mais rien de vraiment dramatique. Sur le plan purement objectif c'est un très bon livre qui vaut la peine d'être lu. Sur un plan subjectif.... malheureusement je l'ai lu et je vais passer à autre chose j'ai envie de dire. Il ne m'a pas laissé un souvenir particulier dans le bon ou le mauvais sens mais il ne m'a carrément pas laissé de "souvenirs" en terme de ressenti. J'imagine que ce sont des choses qui arrivent parfois....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pititecali
  29 septembre 2015
Plutôt sympa, mais une histoire dans laquelle je n'ai pas su vraiment "entrer".

Alors ? Verdict ? Cette histoire ne pouvait normalement que me plaire. Les pirates j'aime ça ! Et ce qui m'a frappée dès les premières pages, c'est que Ludovic Rosmorduc a une écriture très efficace. Pas trop complexe, mais surtout, pas trop simple ! Une belle plume ! Qui porte bien l'histoire.
A priori, donc, ça partait plutôt très bien pour ce roman. Pourtant, pour je ne sais quelle raison, je ne suis jamais vraiment parvenue à entrer pour de bon dans l'histoire, et l'ai parcourue avec un peu de distance. Pas tellement d'empathie pour les personnages, auxquels je ne me suis pas vraiment attachée, et une histoire qui , si elle a retenu tout de même mon attention, ne m'a pas complètement transportée.
J'aurais bien du mal à expliquer à quoi c'est dû car je n'ai vraiment rien de particulier à reprocher à ce livre. Peut-être d'aller un peu vite, et pas assez loin dans spn originalité, mais ce n'est pas suffisant pour expliquer la distance que j'ai ressentie vis à vis de cette histoire.
Je pense qu'au final, c'est (comme tous les avis sur des lectures) complètement subjectif. Je vous l'ai déjà dit j'ai l'impression de sombrer dans une légère panne de lecture en ce moment, quel que soit le style que je lise. J'ai l'esprit ailleurs (dans les travaux de la maison très exactement) et j'ai du mal à me concentrer, ma lecture est hachurée, et ce n'est pas le meilleur moyen de s'immerger totalement dans une histoire. Donc, peut-être que ce n'était tout simplement pas le moment.
J'ai échangé pendant ma lecture avec une autre participante de l'évènement, Ivy Read, qui a émis l'hypothèse que peut-être les chapitres très courts avaient pu jouer. C'est en effet bien possible, car on n'a pas le temps d'apprendre à connaître le personnage dont il est question qu'il faut déjà passer à un autre. Difficile de s'attacher dans connaître... Ce sentiment s'est atténué en avançant dans ma lecture, car forcément, on revient sur les mêmes personnages et on finit par les appréhender un peu mieux.
L'aventurier Alastar et le jeune Thibault, les 2 personnages principaux, sont sympas à suivre, même si je n'ai pas ressenti d'émotion particulière pour eux. Ils sont tenaces, coriaces, courageux, voire un peu trop intrépides, et leur aventure à la poursuite du trésor caché d'un célèbre pirate est intéressante. Pas assez pour me submerger totalement, mais assez pour me faire passer un bon moment.
Les mystères qui mènent au trésor, les dangers affrontés, la survie sur l'hostile banquise, l'aventure tout entière, n'est pas sans intérêt. Je pense néanmoins que les éléments les plus originaux de l'histoire, ceux qui la font sortir du lot des histoires de pirates, auraient pu être plus approfondis, plus poussés, il aurait fallu les assumer davantage, pour faire définitivement de ce livre un vrai bijou. Cela dit, ils pnt déjà le mérite d'exister ces éléments, mais si l'auteur ne se contente pas de les effleurer, ils auraient tout de même pu être plus mis en avant.
La couverture me plaît énormément. D'abord, elle représente parfaitement, et avec beaucoup de simplicité, le contenu, et puis elle est très esthétique, je trouve (à mon goût !), le bleu glacier, l'ambiance glaciale, le navire judicieusement mis en valeur au centre de la grotte, elle est parfaite.
Arf, j'aurais vraiment aimé, en l'honneur de cet évènement pour leur bonne cause, pouvoir être méga enthousiaste sur les deux livres lus dans le but de faire parler de la maison d'édition. Je l'ai été vraiment sur le premier, peut-être un peu plus mitigée (mais néanmoins positive) sur ce second, je trouve ça dommage, et j'en suis désolée. Cela dit, comme j'ai tout à fait conscience que ma rencontre littéraire avec Ludovic Rosmorduc n'est peut être tout simplement pas arrivée au moment adéquat, je retenterai peut-être ce livre, pourquoi pas ? Plus tard, quand je serai plus réceptive. Que j'aurai plus de temps et d'attention à lui consacrer. Car si j'ai "bien aimé" dans les conditions actuelles, à un autre moment, ça pourrait être beaucoup, beaucoup mieux !

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire-une-passion
  01 juillet 2016
Pour tout vous avouer, si j'ai acheté ce livre, c'est uniquement pour la couverture. Je n'ai absolument pas lu le résumé avant de le commencer. Donc j'y allais totalement à l'aveugle, et je dois dire que j'ai adoré cette lecture ! J'ai été prise dedans dès les premières pages. Il faut dire aussi que des histoires sur des pirates ou bateaux, il y en a peu, et que j'adore ça. Alors je suis vraiment ravie d'avoir pu lire ce roman.
Lorsqu'un trois-mâts fait son arrivée dans la cité Portuaire de Trède, la vie des habitants, mais surtout celle de Thibault, va changer. Il va faire la rencontre d'Alastar, qui mène sa vie avec un seul objectif : retrouver le trésor caché d'un cruel pirate, sous forme de codes cachés. Dès lors, leurs destins sont liés et les voilà partis sur les traces de ce pirate sanguinaire et très intelligent.
Comme dit plus haut, j'ai aimé dès les premières pages, et à partir de là, j'ai vraiment eu du mal à lâcher ce roman. L'intrigue est très bien menée et nous, lecteurs, sommes aussi curieux que Thibault de trouver ce fameux trésor, même si cette route vers la richesse sera semée d'embûches et de désagréments. Durant sa quête, le jeune homme va faire la rencontre d'Azénor, qui ne le laisse pas indifférent. Malheureusement, son coeur est déjà pris, par un homme qui aime plus la mer qu'une vie de famille bien posée.
La relation qui s'installe entre Alazar et Thibault se fait petit à petit. Si au départ, Alazar ne veut pas partager ses découvertes avec le petit, il se rendra vite compte, que, sans lui, sa quête sera vouée à l'échec. Et Thibault, lui, fait preuve de beaucoup de maturité et d'intelligence, qui le fera monter dans l'estime du plus âgé. Leur relation est tissée sous forme de confiance, comme un père à son fils. Les liens qui se créent au fur et à mesure du livre sont beaux, simples et font vraiment du bien. Quant à Azénor, il est vrai qu'on la voit peu, mais le peu où elle apparaît, elle montre un caractère fort et déterminé. Elle, ce qu'elle veut, c'est qu'Alazar arrête de voyager en mer et qu'il comprenne par lui-même qu'une personne est prête à vivre sa vie avec lui, riche ou pauvre.
En parallèle de ces trois personnages, nous avons Méomyr, le dirigeant par excellence. Très sûr de lui, radin et égoïste, il ne voit que l'argent qu'il ramène dans ses poches grâce à la pêche de ses habitants. Mais ces derniers commencent à se rebeller, quand ils constatent vite qu'ils ont du mal à survivre, que leur pêche ne leur ramène pas l'argent qu'ils espéraient. Bizarrement, j'ai beaucoup apprécié ce personnage. Il est vrai qu'il est le pire de tous, mais il reste sur ses positions, ne s'affaiblit pas et n'a aucune pitié devant ses hommes qui deviennent pauvres. Ça peut paraître paradoxal ce que je dis, mais... j'aime quand un méchant reste tel qu'il est et qu'il ne change pas devant la pauvreté et la tristesse des autres.
Quant à l'intrigue, comme dit plus haut, elle m'a tenue en haleine de bout en bout, même s'il est vrai que j'ai préféré la première partie, qui ne m'a pas laissé souffler un seul instant. La seconde, j'ai trouvé quelques temps longs, mais ça ne m'a pas empêcher pour autant d'apprécier cette quête qui prend une tournure attendue et inattendue à la fois. Oui car certains événements sont prévisibles, tandis que d'autres, l'auteur réussit à surprendre.
Et pour finir, j'ai totalement adhéré à la plume de l'auteur, qui m'a donné envie de tenter d'autres de ses romans. Moi qui ne connais pas forcément bien le monde marin, j'ai appris pas mal de choses et ça me donne encore plus envie de lire des livres de ce genre !
En résumé, un roman qui m'a beaucoup plu. Certes, il me reste encore des questions sans réponse, mais il n'en est pas moins que j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cet ouvrage ! La relation entre Thibault et Alazar m'a beaucoup touchée. Elle se fait progressivement, de même que la confiance, mais on prend plaisir à les découvrir peu à peu. Quant à la quête, elle est très intéressante, et je conseille vraiment ce roman à tout le monde ! En plus, la couverture est magnifique, que demander de plus ?
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
beugzbee
  14 mars 2017
Je rejoins Illion sur sa critique. J'ai lu le livre d'une traite mais en même temps, je n'ai pas tant apprécié que ça. Je dis pas que je n'ai pas aimé mais... Je ne sais pas.
Je trouve que les personnages manquent un peu de profondeur: le gamin trop intelligent qui se remet de tout sans traumatisme, l'aventurier qui refuse de vivre comme tout le monde, la fille folle amoureuse prête à tout pour l'homme qu'elle aime. Tout cela m'énerverait d'habitude mais là je me suis un peu attachée à tous. leur dynamique marche, cela n'aurait pas du tout fonctionné s'ils étaient séparés.
L'histoire est prenante, les énigmes intrigantes, mais le tout n'est pas passionnant. Vraiment je ne sais pas comment expliquer ce ressenti.
Même la fin me fait me poser des questions: j'aime bien cette fin, mais peut-être aurait-elle été plus réaliste si elle avait été plus sombre? D'un autre côté, des fins comme cela ça fait du bien à lire, alors je ne sais (encore) pas.
Enfin, pour finir avec mon ressenti sans ressenti, j'aurais aimé plus d'arrière-plan. Plus d'historique sur les pirates, la politique. On a tout ce qu'il faut pour comprendre, donc ça suffit, mais j'en demande plus!
En revanche, le style m'a beaucoup plu. On imagine très bien ces paysages, ce froid glacial, à en souffrir. Pour cela, un réussi sans concession!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TatooaTatooa   07 mars 2018
La vie à bord était rude, il le savait, en revanche, il découvrait combien elle était solitaire, en dépit de la forte densité de marins au mètre carré. Chacun avait ses propres tâches et il songea alors qu'il n'y avait pas pire isolement que celui que l'on éprouve au milieu des autres.
Commenter  J’apprécie          70
IllionIllion   05 octobre 2014
Les hommes ne décident pas de naître, mon fils, ni de repousser l'heure de leur mort. Ils ont juste la liberté de choisir que faire du temps qui leur est accordé entre ces deux instants.
Commenter  J’apprécie          40
limaginariumlimaginarium   19 janvier 2016
Tour à tour mercenaire au service du plus offrant, détrousseur de bourgeois trop fortunés ou chasseur de primes inlassable, Alastar n'avait de cesse de parcourir le monde, brûlant son existence par les deux bouts, vivant chaque journée avec intensité, comme si elle devait être la dernière. Ni pauvre ni riche, il s'arrangeait toujours pour ne manquer de rien, mais n'avait cependant jamais un sou vaillant en poche, dilapidant son argent dans l'alcool, les femmes et le jeu.
Un homme tel que lui ne pouvait pas laisser passer l'occasion de s'infiltrer dans le vaisseau de l'un des forbans les plus fameux de tous les temps : Lothaire le Lapidaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IllionIllion   05 octobre 2014
Pour le maraudeur tout comme pour l'honnête homme, l'érudition se révèle bien souvent payante.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenir un pirate

Pour devenir un véritable pirate, il me faut...

un bateau
un sabre
un pistolet
être prêt à en remontrer à mes parents (que nous appellerons l'autorité de Port Royal)

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : pirates , corsaires , flibustiersCréer un quiz sur ce livre