AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Jacques Greif (Traducteur)
EAN : 9782367190693
Éditeur : Tristram (13/09/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.91/5 (sur 3047 notes)
Résumé :
La vie du jeune Jim Hawkins bascule le jour où un marin ivrogne et balafré s'installe dans l'auberge tenue par ses parents. Qui est réellement celui que l'on surnomme le "capitaine" ? Pourquoi se cache t-il ? Une nuit, des pirates attaquent l'auberge. Jim n'a que le temps de s'enfuir, emportant avec lui le secret du vieux forban : la carte d'une île abritant un fabuleux trésor...
Le chef-d'oeuvre incontesté d'un maître du roman d'aventures.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (275) Voir plus Ajouter une critique
Ellane92
  26 mai 2015
Le jeune Jimmy Hawkins gère avec sa mère l'auberge dans laquelle un certain Billy Bones, un vieux loup de mer, soit-disant marin, plus probablement pirate et paranoïaque, a trouvé refuge. Billy Bones, victime de la "marque noire", synonyme de mort imminente dans le monde des pirates, rend l'âme dans une crise d'apoplexie particulièrement virulente. C'est le point de départ de plusieurs évènements simultanés : le père de Jimmy, malade, décède à son tour ; Jimmy trouve dans les affaires du mort une carte mystérieuse ; les sbires de Flint, pirate légendaire, débarquent en force à l'auberge. Jimmy et sa mère s'enfuient chercher de l'aide auprès notamment du médecin qui s'occupait du père de Jim. le docteur Livesey reconnait dans la carte trouvée par Jim LA carte qui permettra de trouver un fabuleux trésor.
L'hispaniola, une goélette, est affrétée. Mais dès le début du voyage, les marins semblent partagés entre l'obéissance au capitaine et la rébellion. Heureusement, Jimmy sympathise avec le cuisinier de bord, Long John Silver, un marin à la jambe de bois qui ne se déplace jamais sans son perroquet sur l'épaule...

Vous aimez l'action ? Vous aimez l'humour ? Vous aimez l'aventure ? Vous aimez vous faire peur ? Vous aimez les histoires de pirates ? de trésors cachés ? D'île inconnue ? Et vous n'êtes pas en train de (re)lire "L'île au trésor" ?!? Tsssss....
Cette histoire nous est contée, dans une large mesure, par le jeune Jimmy Hawkins, relayé par le docteur Livesey quand Jim n'assiste pas aux évènements évoqués mais pourtant nécessaires à l'avancée du récit. Même si l'histoire est très connue et a fait l'objet de multiples adaptations cinématographiques et télévisées, je ne peux que vous encourager à découvrir ce roman qui fait la part belle au vocabulaire de la marine et de la piraterie, à vous délecter de l'attitude toujours ambiguë de Long John Silver, à vous émerveiller du courage et de la ténacité du jeune (d'ailleurs, je ne crois pas qu'on sache son âge, on sait juste qu'il est jeune...) Jim, à pousser des cris de victoire ou à trembler quand la défaite semble assurée... le personnage John Silver est celui, qui, de loin, m'a le plus passionnée : une sorte de pirate au vocabulaire châtié, grand orateur devant l'éternel, courageux, fort, charismatique (et même sympathique !), tout en étant le comble de la roublardise, de la dissimulation et de la ruse. C'est à lui seul l'archétype même du pirate que Stevenson dévoile sous nos yeux (ébahis).
Enfin, ce livre m'a procuré un petit plaisir supplémentaire bien personnel : livre lu dans ma jeunesse, j'ai, cette fois-ci, et en parallèle de ma lecture "classique", raconté, soir après soir, à mes filles, les aventures de Jimmy et John Long Silver, et les ai vu s'enthousiasmer, se cacher les yeux (de peur), s'interroger, en "direct live", tandis qu'elles me réclamaient toujours plus de cette histoire, les yeux ouverts comme des soucoupes pleines d'étoiles !
Quoiqu'il en soit, L'ile au trésor, c'est du suspense, de l'angoisse, de l'action, du mystère, des meurtres et des pirates. Sans doute le "meilleur roman de piraterie" que je n'ai jamais lu. Top !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12213
Marple
  31 janvier 2016
Pas étonnant que 'L'ile au trésor' soit devenu un classique de la littérature enfantine... et des romans de pirates... et des romans d'aventures...
Car il y a tout ce qu'il faut sur cette ile : un fabuleux trésor caché, des flibustiers prêts à tout pour se l'approprier, un jeune héros astucieux et brave, du rhum, un climat oppressant et malsain, une carte avec des croix rouges indiquant le trésor, des canons, des couteaux et des fusils, une goélette pour rentrer, une grotte, quelques soldats fidèles, un perroquet...
Je n'ai pas lu L'ile au trésor quand j'étais petite (je me demande d'ailleurs bien pourquoi), je n'ai jamais vu aucune adaptation et ne connaissais ni l'histoire, ni les héros, ni L'Hispaniola. Ce n'est donc pas par nostalgie que je me suis retrouvée plusieurs soirs d'affilée à lutter contre le sommeil pour rester encore un peu avec Jim, Long John Silver ou le docteur Livesey !
Face à Long John Silver, le pirate à la jambe de bois, aux mille ruses et à la fausse bonhomie, personne ne peut faire le poids. Probablement même pas Jack Sparrow, le chef des Pirates des Caraïbes. Mais Jim s'y essaiera malgré tout, armé de l'insouciance de ses 12 ans, des compétences de ses amis et de pas mal de chance... et peut-être parviendra-t-il à lutter !
Avec cette grande aventure comme en rêvent les enfants, pleine de rebondissements, de secrets, de poursuites dans les voilures ou de combats au corps à corps, ce livre appuie juste là où ça fait du bien. Je recommande donc à tous une petite semaine d'évasion sur L'ile au trésor (sans forcément lire la préface ou les nombreuses notes du traducteur, trop techniques et pas assez épiques à mon goût).
Challenge PAL, challenge Multi-Défis 12/xx et challenge XIXè siècle 2/xx
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1041
belette2911
  05 janvier 2013
C'est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau... Hisse et ho... Santiano ? Non, c'est l'Hispaniola. Raté !
"Hisse et ho, marins d'eau douce ! Souquez ferme et plus vite avant que Jack Sparrow n'ait vent du trésor et ne nous le souffle !".
De l'histoire, je ne connaissais que celle de la série animée réalisée par Osamu Dezaki (à vos souhaits) et diffusée en France en 1987 au très célèbre Club Dorothée (celui que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître).
Je confirme que la série animée était assez fidèlement adaptée du roman et que non, le livre n'est pas pour les ti n'enfants !
Ce roman, c'est celui d'une chasse au trésor, d'une île mystérieuse, des pirates et des honnêtes gens embarqué sur le même bateau... sans que les braves gens ne s'en doutent...
Bref, une vraie histoire de pirates et de trésor comme on les aime, le livre qu'il faut lire lorsque la pluie cingle les carreaux dehors, que le vent souffle, que le baromètre est calé sur "tempête" et qu'un bon feu de bois crépite dans la cheminée.
Ce roman, c'est aussi dépaysement assuré, aventures garanties, frissons et gilet de sauvetage en option. Et l'impôt sur la fortune en cas de découverte du trésor ? Voyez cela avec sa Majesté le roi d'Angleterre !
Dans ce roman, il y a des marins qui boivent (à la santé des putains d'Amsterdam ?), y a des marins qui meurent, qui fomentent et qui complotent, prêts à se mutiner (à défaut de se lutiner).
Le pitch ? le héros et le narrateur, c'est Jim Hawkins, un gamin qui a croisé le chemin d'un marin nommé Billy Bones (plus pirates que marin). C'est un ivrogne, il est violent et cet homme est venu se réfugier dans l'auberge de ses parents.
Lorsque Bones avalera son certificat de naissance, tout va s'enchaîner et c'est sur une lande sombre et désertique, battue par les vents que Jim verra avec épouvante surgir...
Mais non, pas le Chien maudit des Baskerville... Heathcliff, dégage toi aussi, c'est pas ta lande désertique.
Non, il assistera, impuissant, à l'arrivée d'une bande de flibustiers (et pas d'eau douce) à l'aspect plus qu'inquiétant et fermement décidés à avoir la peau de Billy Bones qui, d'après eux, possèderait la carte de l'emplacement d'un trésor !
Mais c'est Jim qui a la carte et c'est lui qui se retrouvera sur le pont de l'Hispanolia en route vers cette île mystérieuse où ce scélérat de capitaine Flint a enterré son trésor... Yo, oh, oh, et une bouteille de rhum.
Pas de bol quand on jacasse trop (n'est-ce pas, sieur Trelawney ?) et que même le perroquet connaît le but du voyage, c'est que l'on court le risque de se retrouver avec de drôles d'hommes d'équipage dont le plus inquiétant de tous n'est autre que Long John Silver, le flibustier le plus redouté de son temps...
Le matricule du pauvre Jim et de ses amis, le docteur Livesey, Sir Trelawney et le capitaine Smolett va chauffer, c'est sûr !
Waw, ça c'était de l'aventure qui décoiffe !

Lu dans le cadre des Challenges "Romans Cultes" de Métaphore et "La littérature fait son cinéma" de Kabaret Kulturel.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          943
Myriam3
  07 janvier 2016
En cet an de grâce 20.., ayant décidé de relater en détails le récit de ma lecture de l'Ile au Trésor, fameux roman d'aventures s'il en fut, je saisis ma plume et reviens au récit du jeune Jim Hawkins qui, ayant rencontré Billy Bones, se trouva plongé dans une incroyable quête au trésor.
Je naviguai huit jours durant auprès de lui, tenant fermement la barre alors que les vagues roulaient sous la coque de l'Hispaniola, défiant les compères du défunt Flint et m'associant à Long John Sliver, le redoutable flibustier à la jambe de bois, lorsque ma vie ne tint plus qu'à un fil.
Le trésor est entre nos mains aujourd'hui mais je ne rêve plus que de squelettes séchant au soleil, de la voix de Ben Gunn que les échos reprenaient et des cris de Pew l'aveugle, lâchement abandonné en route.
Mais parlons du livre lui-même.
Je le vois encore comme si c'était hier, enfoui poussiéreux dans ce vieux carton relégué parmi d'autres dans le grenier. S'y trouvaient entassés les fameux Clan des Sept qui marquèrent mon enfance ainsi que d'autres petits romans moins glorieux. Mais celui que je pris dans mes mains, rouge et or, manipulé par tant de doigts nerveux et enthousiastes, aux feuilles jaunies et illustré par ce cher Geoffroy de Pennart - jeune encore et débutant en son métier, mais celui-là même qui illustra par la suite la fameuse Sophie la Vache Musicienne - éveilla aussitôt en moi des envies d'enfance et d'aventures, prête que j'étais, en ces mornes vacances de Noël chez mes parents, à partir à la découverte du monde.
Que dire? Aussitôt et plus sûrement que ne l'aurait fait une bonne rasade de rhum, me voilà embarquée auprès de Jim et de ses compères dans une aventure dont ils ne soupçonnaient pas les dangers. Cependant, plus que tout, ce fut l'écriture résolument moderne, sèche et humoristique de ce grand gaillard d'écossais qu'est Robert Louis Stevenson qui m'envoûta, comme elle envoûta Borges, Proust, Pratt, Calvino et autres personnages légendaires ayant tous en commun une pratique louche et obsédante de la littérature.
Vous qui cherchez un souffle nouveau, chargé de sel et d'embruns, n'hésitez plus: montez clandestinement dans l'Hispaniola et tenez-vous prêt: les pirates ne vous épargneront pas!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8612
qmike549
  06 janvier 2021
Les histoires de Pirates ont toujours fait rêver…Les voyages…les aventures…les intrigues…la chasse au trésor….l'exotisme….l'appel du large….
Avons encore tous en mémoire, les fresques sur la piraterie produites par Jerry Bruckheimer et Walt Disney Pictures, avec leur film «Pirates des Caraïbes »…. Avec le Capitaine Jack Sparrow… interprété par Johnny Depp….Hélas peu de lecteurs ont encore en mémoire, les aventures de Kim Jawkins…dans la célèbre oeuvre de R.L. Stevenson….L'île au trésor »….
« L'île au trésor » est une date 1881…
« L'île au trésor » est d'abord un roman à suspense…une chasse au trésor….
« L'île au trésor » est de pirates….Nombreux ouvrages dotés de pirates ont été édités….L'île au trésor n'est sans aucun doute pas le meilleur…mais le plus populaire….
« L'île au trésor » est à la fois du fantastique et du réalisme….
« L'île du trésor » est du vocabulaire maritime…
« L'île au trésor » est Jim Hawkins…fils des modestes tenanciers de l'auberge "L'Amiral Benbow"…Il est le narrateur du récit…Il semble être un jeune adolescent impatient de voyager, impatient de s'investir dans une chasse au trésor….
« L'île au trésor » est un vieux marin alcoolique et colérique nommé Billy Bones…Ce pirate a une passion… le rhum…Ses signes distinctifs : les tatouages : « Bon vent » et « Billy Bones s'en fiche » se lisaient fort nettement sur l'avant-bras ; et plus haut vers l'épaule on voyait le dessin d'une potence avec son pendu – dessin exécuté à mon sens avec beaucoup de verve…….
C'était un homme très taciturne….Il s'asseyait souvent près du feu…et buvait des grogs très forts….Il ne répondait pas quand vous lui adressiez la parole mais vous regarde d'un air féroce…Je le voyais sous mille façons…tantôt la jambe coupée au genou, tantôt à la hauteur de la hanche . ….Il était l'homme le plus tyrannique que je n'aie jamais connu…(Page 22)…..Cet ivrogne détient la fameuse carte….
Ce document sera récupéré par Jim après la mort de Billy Bones, foudroyé par une crise d'apoplexie….
« L'île au trésor » est Jim et sa mère qui ouvre le coffre ….et s'enfuient comme des voleurs…..
« L'île au trésor » est un sombre personnage : Chien noir (Black Dog)….Le Capitaine ouvrit la bouche comme s'il étouffait…Chien noir dit-il….(Page 30)…Chien noir comme toujours venu voir son vieux camarade Billy….
« L'île au trésor » est Pew, un affreux pirate aveugle, qui viendra voir Billy Bones à l'auberge.....Jamais de ma vie je n'ai vu un personnage aussi sinistre…… et qui lui donnera la tâche noire,…Mais, qu'est-ce que la tache noire, capitaine ? Demandai-je…C'est un avertissement… signe d'une condamnation à mort chez les pirates…(Page 33)…
Pew comprit son erreur…il reprit sa course allant tout droit à la rencontre du cheval….le cavalier essaya de l'éviter en vain….
« L'île au trésor » est David Livesey, un médecin et ancien soldat, aimable et dévoué, et l'un des chefs de l'expédition….

« L'île au trésor » est Flint : un vieux perroquet….Je l'appelle ainsi en souvenir du fameux flibustier….Cet oiseau a peut-être deux cents ans. La plupart vivent éternellement : mais le diable seul a vu plus de crimes qui celui-là…..(page 85) ….Saviez-vous que ce perroquet n'est pas ordinaire...Il parle...Il hurle à qui veut bien l'entendre..."Pièces de huit ! Pièces de huit ! Pièces de huit !Pièces de huit ! et ainsi de suite, sans arrêt ni changement, comme un cliquet de moulin....(Page 173).
« L'île au trésor » est la découverte de l'endroit convoité…..C'est ça…il l'appelait l'îlot su Squelette….C'était autrefois un repaire de pirates…Cette colline au nord, ils l'appelaient le mont de Misaine….Il y at trois collines à la suite l'une de l'autre….
« L'île au trésor » est la présence d'un résident….Ben Gunn….sa voix était rauque comme le grincement d'une serrure rouillée…(Page 101)…je suis Ben Gunn, je n'ai pas parlé à un chrétien depuis trois ans…
« L'île au trésor » est le climat :: Il y a du vent ….du soleil…des tempêtes…
« L'île au trésor » est symboles :
a) – L'alcoolisme de Bill Bones symbolise la faiblesse et l''autodestruction
b) le refus de Bill Bones de payer ses facture de l'hôtel symbolise son rejet de la loi…de refus des règles, l'ordre et de la civilisation….
c) – La carte qui apparait dès les premiers chapitres du récit est symbole de désir, symbole de vanité….Cette carte exerce une aura…tel un talisman….
d) – le rhum tant apprécié par Billy Bones est symbole parfois d'insouciance….souvent d'agressivité….voire de…violences…..
Evidemment, le rôle principal dans ce roman est tenu non pas par un personnage mais par la tendue de terre ferme émergée d'une manière durable dans les eaux : l'île… !...Chez Stevenson, l'île est synonyme de TRESOR….de la conquête…tel Indiana Jones à la recherche du Graal….
Un regret : Les indications données par l'auteur R.L. Stevenson sont assez floues….or, il semble que les marins trouvent l'île facilement et rapidement… ?......Le lecteur peut également noter l'absence de personnages féminins dans ce récit…mis à part la maman de Jim en début de roman….
Les éditeurs ont pris l'habitude de classer les romans dans des cases…C'est également le cas pour ce roman « L'île au trésor » est souvent rangé dans le rayon jeunesse….
Pourtant ce roman regroupe de nombreux styles littéraires : « L'île au trésor » est un roman classique d'aventures parfois proche du roman maritime …mais surtout un roman d'apprentissage….Le lecteur peut constater aisément le passage de l'enfance à l'âge adulte….la perte de la naïveté…mais aussi l'acquisition de courage….c'est aussi un roman à suspense…un roman social…un roman psychologique….C'est dire que ce roman peut satisfaire tous de sortes d'intérêts …..
« L'île au trésor » a depuis Stevenson connue de nombreuses imitations plus ou moins bien réussies dont la dernière en date « Les pirates des caraïbes….
R.L. Stevenson a beaucoup voyager dans sa vie….le goût de l'aventure a développé son imagination…. son premier volume à l'âge de 28 ans, Stevenson est devenu une célébrité littéraire au cours de sa vie lorsque des oeuvres telles que Treasure Island, Kidnapped et Strange Case of Dr. Jekyll et M. Hyde ont été conquis le public…
J'avoue aimer relire les écrits de R.L. Stevenson…mais je préfère, j'adore relire du Alexandre Dumas ou encore du Jules Verne qui sont pour moi…les maîtres en roman d'aventures….Voir ma critique sur les « Trois mousquetaires… https://www.babelio.com/livres/Dumas-Les-Trois-Mousquetaires/4530/critiques/2460478
Challenge 19ème siècle 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732


critiques presse (1)
LesEchos   25 juillet 2017
Nous sommes tous des chasseurs de trésor, lecteurs flibustiers avides de l'or caché dans les livres. « L'Ile au trésor » est une malle pleine de rêves précieux.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (172) Voir plus Ajouter une citation
Bill_VeuzayBill_Veuzay   22 octobre 2012
"Où sommes-nous ? demandai-je.
- A Bristol, dit Tom. Descendez."
M. Trelawney s'était installé dans une auberge, assez loin de là, du côté des docks, pour surveiller les travaux sur la goélette. Nous eûmes donc à marcher, à mon grand plaisir, le long des quais où étaient amarrés une multitude de bateaux de toutes tailles, formes et nationalités. Ici, les marins chantaient en travaillant, là, il y avait des hommes au-dessus de ma tête, suspendus à des cordages qui ne semblaient pas plus gros que des fils de toile d'araignée. Bien que j'eusse passé toute ma vie sur la côte, j'avais l'impression de découvrir la mer. L'odeur du goudron et du sel était nouvelle pour moi. Je vis de merveilleuses figures de proue qui avaient parcouru les océans lointains. Je vis aussi nombre de vieux marins avec des anneaux aux oreilles, des favoris bouclés, des catogans poisseux, et leur démarche balancée. Si j'avais vu autant de rois et d'archevêques, je n'aurais pas été plus enchanté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
SpilettSpilett   11 décembre 2012
A l'acheteur hésitant

Si des histoires de mer aux chansons de matelot,
La tempête et l'aventure, la chaleur et le froid,
Si des goélettes, les îles, les robinsons marronnés,
Et les flibustiers, et l'or bien caché,
Et toute la vieille histoire romanesque,
Exactement redite à la façon de jadis
Peuvent plaire, comme elles m'ont plu autrefois,
A la jeunesse plus sage d'aujourd'hui:
- Alors, ainsi soit-il, allons-y ! Sinon !
Si la studieuse jeunesse a perdu cette soif,
Si elle a oublié ses anciennes passions,
Kingston, ou Ballantyne le brave,
Ou Cooper des bois et des vagues:
Alors, tant pis, ainsi soit-il encore ! et qu'avec
Tous mes pirates je partage la tombe
Où ceux-ci reposent avec leurs créations !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
belette2911belette2911   05 janvier 2013
– Un esprit ? Enfin, soit, dit-il. Mais il y a là-dedans quelque chose de pas clair pour moi. Il y avait un écho. Or, personne n’a jamais vu un esprit avec une ombre ! Eh bien donc, quel besoin aurait-elle d’un écho ? Je voudrais bien le savoir. Ce n’est certes pas naturel.

Je trouvai l’argument assez faible. Mais on ne peut jamais savoir d’avance ce qui touchera les gens superstitieux, et, à ma grande surprise, George Merry en fut beaucoup soulagé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
RubinowyRubinowy   27 avril 2014
....il ne manquait pas de revenir à de meilleurs sentiments, me donnait ma pièce de quatre pennies et répétait son ordre de « veiller au navigateur à une jambe. »
À quel point ce personnage hantait mes rêves, j’ai à peine besoin de le dire. Par les nuits de tempête, quand le vent secouait les quatre coins de la maison et que le ressac rugissait le long de la crique et montait à l’assaut des falaises, je le voyais sous mille formes et avec mille expressions diaboliques. Tantôt la jambe était coupée au niveau du genou, tantôt à la hanche ; tantôt c’était une sorte de créature monstrueuse qui n’avait jamais eu qu’une seule jambe, celle-ci au milieu du corps. Voir cet être sauter et courir à ma poursuite par-dessus les haies et les fossés était le pire des cauchemars. Et tout compte fait, je payais joliment cher, par ces abominables fantasmagories, ma pièce d’argent mensuelle.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
PchabannesPchabannes   29 mars 2010
 Nous étions quinze sur le coffre à l’homme mort,
 Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !
 La boisson et le diable ont emporté les autres,
 Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !
Commenter  J’apprécie          980

Videos de Robert Louis Stevenson (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Louis Stevenson
Les Editions Futuropolis republient "Hermiston", l'adaptation en BD par Jean Harambat du livre de Stevenson. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. How to draw, "Hermiston", the graphic novel adapted from the book of Robert Louis Stevenson ? Jean Harambat explains. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/bande-dessinee-six-adaptations-litteraires-en-bd-qui-valent-le-detour Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : piratesVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'île au trésor

qui est l'auteur du livre L'île au trésor

robert paul stevenson
robert louis stevenson
robert lucas stevenson

3 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ile au trésor de Robert Louis StevensonCréer un quiz sur ce livre

.. ..