AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
XIII Mystery tome 9 sur 14
EAN : 9782505063490
56 pages
Dargaud (09/10/2015)
3.54/5   61 notes
Résumé :


Matz et Rossi ont fort à faire pour suivre les belles et longues jambes de Felicity Brown dans ce tome 9 de XIII Mystery ! Le lecteur assiste, fasciné, à un road-movie à travers le sud des États-Unis, de la petite ville de Southburg en Alabama jusqu'au Costa Verde, en passant par Los Angeles. Toujours aussi redoutable, la belle se joue des agents du FBI. Felicity Brown, Fran Black ou encore Felicidad Moreno au bras du dictateur Ortiz : XIII n'est man... >Voir plus
Que lire après XIII Mystery, tome 9 : Felicity BrownVoir plus
XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste par Pecqueur

XIII Mystery

Daniel Pecqueur

3.54★ (5691)

14 tomes

I.R.$., tome 0 : Les dossiers Max par Desberg

I.R.$.

Stephen Desberg

2.39★ (2704)

25 tomes

XIII, Tome 1 : Le jour du soleil noir par Sente

XIII

Yves Sente

3.76★ (30893)

29 tomes

Wayne Shelton, tome 1 : La mission par Denayer

Wayne Shelton

Christian Denayer

3.61★ (1169)

13 tomes

Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,54

sur 61 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis
De prime abord, la première de couverture de cet album intégralement consacré à Felicity Brown inquiète. Si les couleurs sont d'emblée sympathiques, le trait de Rossi semble bien peu prometteur. Fort heureusement, il s'agit là d'une simple impression qui se dissipe bien vite. Si le style n'est pas aussi réaliste que celui de Wance, nous avons droit ici à un travail de qualité.

Il est difficile de quitter cette histoire en cours de route. Certaines imperfections viennent hélas gâcher le plaisir. Les événements présentés ici semblent quelque mis à mal par la chronologie de la trame principale. Les agents du FBI ont le chic pour faire avancer l'intrigue au bon moment ou arriver en retard lorsqu'il le faut. Quelques ratés, dont la présence et la prestation pour le moins discutable d'Armand de Préseau, doivent également être déplorés.

Malgré tout, nous avons ici affaire à un album qui se laisse lire et nous laisse faire d'agréables découvertes. Contrairement à ce que l'on aurait pu craindre, l'histoire n'est pas aussi sulfureuse qu'elle aurait pu l'être : quelques scènes suggestives, à la limite d'un érotisme suggéré ou timide viennent ici faire leur apparition.

La partie relative au Costa-Verde aurait gagnée à être mise davantage en avant. Cette partie là de l'histoire est trop courte et se heurte à quelques incohérences. Il s'agit là indubitablement d'une grande déception.

Malgré tous ces points négatifs, il est difficile d'accorder moins de trois étoiles et demie (quatre en arrondissant). Pourquoi ? Parce que cette lecture, qui dans l'ensemble demeure plaisante et immersive, parvient à faire oublier les défauts que l'on peut relever. Autrement dit : mieux vaut lire cet album et ne pas réfléchir plus avant… ce que les adeptes de la première heure auront du mal à accepter.
Commenter  J’apprécie          110
Dans ce tome, nous retrouvons la vénale Félicity à peu près où nous l'avions laissée dans 'Là où va l'Indien' pour la quitter à peu près où XIII l'a retrouvée au Costa Verde. Entre les deux, nous avons une histoire rythmée et prenante, avec ce qu'il faut de sang et de fuite effrénée. Toutefois, je ne peux masquer une certaine déception. Avec un personnage aussi sulfureux et manipulateur que Félicity, je dois avouer que j'attendais quelque chose de plus riche, de plus original. Nous n'avons finalement qu'un road movie classique avec un passage trop bref au Costa Verde.
Mais ça reste une BD agréable et efficace.
Je reste peu convaincue par cette manie de créer absolument des liens entre les personnages divers d'une série et la rencontre entre Armand et notre croqueuse de diamants n'y déroge pas...mais bon, on a vu pire!
Côté dessin, j'ai bien aimé le trait et les couleurs. de ce côté là, pour moi, c'est du très bon travail.
Commenter  J’apprécie          130
Pour ce neuvième tome de XIII mystery, nous suivons les pas de Felicity Brown. de son état de veuve Rowland à ses aventures au Costa Verde. le FBI la soupçonne d'avoir tué son mari et Felicity est donc contrainte à la fuite. S'ensuit alors un road movie où notre blonde pulpeuse va aller de richesse en désillusions par vagues successives en fonction des aléas de la vie.

J'avoue que j'ai été moyennement embarquée par l'histoire qui reste dans les clichés et le déjà vue. J'aurais aimé un peu plus de surprise concernant cette femme qui au final de s'avère que vénale.
La bande dessinée reste agréable à lire mais ça manque cruellement de piment et aurait mérité de sortir des sentiers battus.
Une petite précision pour ceux qui n'aurait pas lu la série mère XIII, il me semble difficile de bien comprendre cet opus.
Les événement du Costa Verde par exemple ne sont que très succinctement raconté, semblant ne servir que de décor pour conclure l'histoire. Bien dommage...

Le dessin est correct bien que j'ai eu du mal à me débarrasser de la mauvaise impression laissée par la couverture.
Commenter  J’apprécie          100
L'action de cet album de la série XIII Mystery consacré à Felicity Brown se situe entre "Là où va l'Indien" et "Pour Maria".
On y apprend comment la veuve Rowland s'est retrouvée au Costa Verde en tant que maîtresse du dictateur Raul Ortiz. Néanmoins, il n'y a pas de révélations fracassantes ou étonnantes comme dans d'autres albums de cette série.
Il ne présente donc pas un intérêt majeur.
Par ailleurs, les dessins de Rossi sont un peu surprenants dans la mesure où ils s'éloignent du style de Vance. J'ai trouvé en particulier que la couverture était ratée tant au niveau du dessin que des couleurs. Mais je reconnais qu'il y a quelques belles planches à l'intérieur de l'album.
Commenter  J’apprécie          90
Dans la série des personnages vénéneux croisés par XIII, Felicity Brown atteint des summums : vénale, sans scrupules, jouant de son corps comme d'une arme, elle est aussi infernale comme épouse Rowland aux USA que comme maîtresse du général-président Ortiz au Costa Verde.
L'ingéniosité du scénario de Matz est d'avoir reconstitué ce qui aurait pu se passer entre ces deux périodes (soit entre Là où va l'indien et Pour Maria) et d'avoir livré un peu du passé de la garce. Girl-friend tarifée, obsédée par le luxe, elle s'avère même prête à tuer pour s'inventer un avenir. C'est bien vu et tout à fait logique par rapport à la série originelle.
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (5)
BoDoi
22 octobre 2015
On aurait rêvé d’une Felicity surprenante, plus creusée, loin de la caricature de bimbo avide qui nous est ici servie.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan
21 octobre 2015
Christian Rossi revisite la femme créée par William Vance. Il n'a pas réellement essayé de conserver une ressemblance physique, il a surtout cherché à lui donner un corps de rêve qui aille avec le personnage.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario
14 octobre 2015
Le scénario est particulièrement bien rythmé et très prenant, on a sans cesse le sentiment de suivre un film qui nous prend aux tripes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
13 octobre 2015
Un album parfait pour passer un bon moment, signé par deux auteurs appréciés par les lecteurs.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest
08 septembre 2015
À défaut de surprendre, son histoire est néanmoins impeccablement racontée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Un de Préseau ne craint personne, ma chère ! Simplement, il est des hommes qu'il est préférable de ne pas compter au nombre de ses ennemis, et le colonel Peralta est de ceux-là...
Commenter  J’apprécie          110
- Nous aurons bientôt plus d'argent que nous ne pourrons en dépenser, Felicidad.
- Ne me sous-estime pas...
Commenter  J’apprécie          40
Nulle félicité n'est de tout point parfaite.
Commenter  J’apprécie          60
Felicidad ! Quel beau prénom ! Et tellement adapté ! En français, cela signifie "bonheur"... Une vraie promesse, vous ne trouvez pas ?
Commenter  J’apprécie          10
Vous faites pas d'idées, mon vieux... On ne joue pas dans la même division et je ne suis vraiment pas d'humeur.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christian Rossi (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Rossi
GunMen of the West
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (389) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5295 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}